10 ans de l'iPad : une « évidence » pour les développeurs

Stéphane Moussie |

140 000. C'est à peu près le nombre d'applications qui étaient compatibles avec l'iPad dès le jour de sa sortie, le 3 avril 2010. Trois ans plus tôt, l'iPhone avait commencé sa carrière en ne pouvant compter que sur une petite vingtaine d'apps préinstallées, sans possibilité d'en ajouter aucune autre.

Ce catalogue d'apps très fourni dès le départ a contribué à faire de l'iPad un succès immédiat, mais le nombre communiqué par Apple était quelque peu trompeur. Sur ces 140 000 applications, la tablette devait faire une croix sur toutes celles exploitant l'appareil photo de l'iPhone, puisque la tablette n'avait pas ce composant. Et pour ne pas se retrouver avec de bêtes apps iPhone étirées grossièrement, les développeurs devaient adapter leurs applications. Ce qu'ils ont fait rapidement.

iCab Mobile en 2010

« Le plus grand écran de l'iPad était en adéquation parfaite avec un navigateur comme iCab Mobile — plus besoin de zoomer dans les pages —, donc cela relevait de l'évidence de porter cette app sur iPad », nous raconte son créateur Alexander Clauss. Le développeur allemand s'était même débrouillé pour se procurer l'appareil avant sa sortie officielle, afin que son portage soit impeccable pour le jour J.

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !