iPad : l'ordinateur "Pour les nuls" ?

Florian Innocente |

L'iPad n'est-il qu'un gros iPod touch ou va-t-il poser les bases d'un nouveau rapport à l'informatique comme l'a fait le Mac en son temps ? Non pas une redéfinition dans son ensemble de l'informatique personnelle mais une voie parallèle à celle que nous empruntons tous au quotidien ?

Laissons de côté les avis passionnés d'utilisateurs qui ont déjà condamné cette tablette qui, il n'est pas inutile de le rappeler, n'a été à ce jour tenue en main que par trois douzaines de journalistes. Non pas que ces commentaires n'apportent rien au débat, mais ils émanent quasi uniquement d'utilisateurs saturés de produits informatiques et de gadgets électroniques.

En prenant un peu de distance vis à vis de ces débats de technophiles jamais rassasiés on peut se demander s'il n'y aurait pas un marché auprès d'une population qui, à l'inverse de la précédente, considère toujours l'ordinateur comme un adversaire. Ou chez ceux qui s'y sont mis à reculons, sur l'amicale pression de la famille. Et ce ne sont pas forcément des personnes âgées, loin des clichés, la maîtrise de l'outil informatique est parfois une épreuve même pour des trentenaires (si ce n'est des plus jeunes encore).

Peu importe le système d'exploitation, cet univers reste l'objet d'une large incompréhension. Le clavier et la souris sont des dos d'âne qu'il faut à chaque fois franchir, les Finder et Explorateurs de fichiers des labyrinthes aux arborescences sans fins, les "disques durs", "RAM", "applications", "logiciels", "fichiers" ou "documents" des concepts définitivement abstraits.

Certains parviennent à se frayer un chemin, montrant parfois même une surprenante aisance, qui pour commander des livres, qui pour vendre sur eBay, qui pour taper une lettre, mais ce sont souvent des victoires isolées, obtenues sur un terrain informatique qui reste largement hostile dès que l'on s'éloigne un peu trop de ces fragiles acquis.

L'iPad, tel qu'il se présente, efface la quasi-totalité de ce qui peut effrayer ces personnes. Une interface jolie, légère et pilotée de la plus simple des manières : le doigt. Apple n'a pas cherché à rendre Mac OS X compatible avec des interactions tactiles, elle a transformé son système pour que celui-ci, et non l'utilisateur, se plie à cet usage.

C'est aussi l'iPad qui suit l'utilisateur et pas l'inverse. Oui on peut emmener les 2 ou 3 kg de son MacBook dans son canapé, on le fait tous, mais l'iPad pèse 700 g. Enfin, il ne suffit que d'un abonnement Internet (voire peut-être même, si les conditions tarifaires des opérateurs s'avéraient par miracle, intéressantes, d'un simple abonnement 3G) pour être opérationnel.

Sur les choix techniques, certaines absences qui font hurler les premiers détracteurs de l'iPad se transforment quasiment en avantages. Autant les accros de l'iPhone peuvent s'agacer (non sans raison) de l'absence d'un multi-tâche - généralisé - dans iPhone OS, autant on peut se demander si ces utilisateurs novices vont jongler entre plusieurs applications. Ne vont-ils pas plutôt porter leur attention sur une seule chose à la fois (pendant que l'iPad jouera tranquillement de la musique en fond…) ?

Pas d'appareil photo, pas de webcam… chacun aura son avis sur ces absences. Le couple Skype + webcam aurait eu du charme c'est vrai. Mais cela ne rend pas l'iPad fondamentalement inexploitable (ni n'empêche des évolutions futures). Des années durant l'iPod est resté sans tuner FM alors qu'il s'agissait d'une fonction courante chez ses concurrents. On pourrait aussi dresser la liste des lacunes des premiers iPhone… La tablette n'aurait pas de Wi-Fi, un écran médiocre là, oui, l'affaire serait sérieuse.

ipadkeyboarddock

Ensuite, l'iPad propose l'essentiel pour un usage standard d'Internet : aller sur les sites d'info, sur les sites marchands, sur Flickr, Picasa ou YouTube pour voir les photos et vidéos familiales. L'absence de Flash est là aussi à pondérer. Ce sera un obstacle pour accéder à certains sites ou contenus, c'est indéniable, mais une bénédiction chez d'autres qui ont en horreur la pub. Même des utilisateurs rompus à Internet ne se privent pas pour installer des bloqueurs de contenus Flash…

Le client mail paraît suffisant pour qui n'échangera qu'une poignée de messages par semaine. Le clavier et ses grosses touches semble lui aussi relativement praticable (bien plus que celui de l'iPhone) et, au pire il y a la solution du Keyboard Dock qui transforme l'iPad en une petite station Internet tout sauf encombrante, avec un clavier identique à celui d'un Mac.

Pour la suite iWork, les choses sont moins claires. Apple a produit des démos très convaincantes… avec des documents tout prêts. C'est une chose de bouger du doigt une image dans un document Pages riche en contenus et déjà terminé, on verra ce qu'il en est lorsqu'on part d'une feuille blanche. A défaut on se rabattra sur les modèles fournis. Mais là aussi, si l'on s'en tient à de la petite correspondance (lettre de contestation d'un PV ou réclamation auprès de son centre des impôts) l'iPad devrait être dans les clous (on pressent toutefois qu'il faudra une imprimante sans fil si l'on n'a pas d'ordinateur).

Et ne parlons même pas de l'App Store et de la future librairie d'e-Book, qui seront autant de sources de contenus, et où la notion "d'installation du logiciel" est aussi évacuée. En outre toute une nouvelle génération d'applications pourrait bien naître dans la foulée de l'iPad et des possibilités offertes par son grand écran. L'App Store de l'époque iPhone a été une surprise, avec l'arrivée de l'iPad on n'a peut être encore rien vu. 

thin_20100127

Si l'on envisage l'iPad sous cet angle, comme une porte d'entrée vers Internet et aux usages de base de l'informatique, et non pas uniquement comme un joujou supplémentaire pour qui en a déjà plein la maison et les poches remplies, Apple a peut-être une carte à jouer. Sondez autour de vous les personnes répondant à ce profil, les réponses pourraient être intéressantes (et le cadeau de Noël 2010 tout trouvé).

D'autant que l'iPhone et l'iPod touch - comme autant de mini tablettes qu'ils sont - ont largement labouré et semé le champ du multi-touch et de l'internet mobile. Apple lance un tout nouveau produit dont l'essentiel du fonctionnement est déjà compris sinon acquis par des dizaines de millions d'utilisateurs qui seront autant de porte-voix. Le pari de l'iPad n'est pas gagné d'office - Apple a beau ne pas sauter sur chaque nouvelle mode - comme les netbook - elle peut s'être trompée - mais l'objet part avec du vent dans le dos.

Cependant, il y un "mais", et il s'appelle iTunes. On peut utiliser l'iPad sans cette application (on voit parfois des gens sans ordinateur s'équiper d'un iPhone), mais c'est se priver de sauvegardes, de mises à jour système, d'un moyen aisé de transférer une collection existante de musique ou de photos. Qui dit iTunes dit ordinateur, et là on se mord la queue.

C'est ce dernier obstacle qui n'a pas (encore ?) été levé. A défaut d'avoir une indépendance pleine et entière de l'iPad vis-à-vis de l'ordinateur, au moins que son autonomie soit plus prononcée. Sauf à ce qu'Apple - qui a tout de même intérêt à vendre du Mac - ne permette au minimum ces sauvegardes et mises à jour système via Internet, on aura toujours ce fil à la patte. Plus que l'absence de port USB, de webcam, de port HDMI et autres acronymes, c'est peut-être ce point qui le plus regrettable.

Tags
#iPad
avatar Newton Pippin | 
Pour ma part, je pense que cet iPad a ouvert une porte dans le monde industriel avec iWork et je suppose par la suite Office. Il permettra de faire la passerelle entre le fixe du bureau et le cahier de réunion gribouillé en étant plus léger qu'un portable avec souris. Si Apple permet l'importation de fichier depuis le Mac ou le Pc (si ça marche pas avec Windows, c'est mort-né avec les entreprises : c'est bête mais réaliste) et une réel exploitation avec une interface tactile, alors là chapeau. De nombreuses applications n'ont pas pu aller jusqu'au fond des choses sur l'iPhone car le SDK interdisait le rapatriement de fichiers pour une application en filaire (fallait obligatoirement passer par le Wifi ou le web. Je pense notamment à 3DVIA mobile qui est très limité, mais qui peut à présent sortir une vrai version de son 3DVIA Player (.smg). Bon, certains regrettent le multi taches, mais rien ne sert de courir ... ça arrivera un jour. Par contre le Flash, ça craint. Une Keynote avec les cubes légo et des ?, ça fait pas pro et pas sérieux. Espérons que tout cela ne soit qu'un début et que comme pour l'iPhone, nous avancerons lentement mais sûrement.
avatar virgilerl | 
je pose une question, quel est l'avantage du iPad, comparativement à un notebook, qui personnellement est vraiment plus complet ???? plus rapide plus de capacité du disque dur autonomie semblable Linux ou Windows XP à 7 on peut installer n'importe quoi on peut lire n'importe quel format de fichier multimédia certains ont aussi le GPS Tactile aussi certains ont des ports infrarouge et beaucoup plus d'application de disponible Exemple: http://www.cyberindian.net/wp-content/uploads/hp-pavilion-tx1200-notebook.jpg
avatar P.Gomes | 
C'est un netbook ça? ça ressemble plus à un tablet pc qui ont déjà connu un flop. plus rapide un netbook? je ne pense pas. Il faut nous dire son prix. le poids linux et windows inadaptés en utilisation tactile. Manque des milliers d'applications de l'appstore. Ton truc a une grosse épaisseur. j'aimerai bien connaitre son autonomie. Tu donnes un exemple en photo sans en dire plus.
avatar Elyandrah | 
Si les gens pouvaient prendre la peine de lire l'article avant de poster ;-)
avatar kyjaotkb | 
Très bon article. Témoignage sur l'intérêt d'iphone os sur un os "complet": je suis dans le lounge Air France en ce moment, et j'ai essaye de lire l'Article de Florian sur les pc en libre service (windaube et internet explorer). On devrait dire Internet exploser: il a quitté sur toutes les pages (le monde, Google docs, macG). de rage j'ai degaine mon iPhone pour lire l'article de Florian. Vivement l'Ipad et son grand écran que je snobbe définitivement ces pcs en libre service...
avatar Oh la belle Pomme | 
Allez, mes 2 Cents sur le produit... J'aime bien l'idée d'une tablette : 8h30 : Lecture de mes mails et chargement de mon journal préféré (maj en temps réel naturellement) 9h : Petits tours sur MacG et iGen ;) 10 h : Je regarde mes RDV, j'en prends de nouveaux. 12h : Je cherche quelques potes pour ce soir à inviter dans le carnet d'adresses et je vais bouffer... j'ai faim. 13h (ou 14 après la sieste) : un petit tour sur l' Appstore, j'achète (ou pas). 15 h : Re rendez-vous sur l'agenda et Re prise de nouveaux RDV. 17 h : Qui a t'il a la TV ce soir d'intéressant à enregistrer ? ... Je profite d'une application pour ça bien sûr. 19 h Les potes arrivent, soirée mousse, pizza, Xbox (ou échecs sur la tablette) 23 h : un peu de mal a dormir... un petit film sur la tablette ou un livre (voir mieux... des magazines sur lesquels j'ai pris un abonnement) Bref, geek ou pas, l'idée est intéressante et promet (si services adaptés) un assistant de premier ordre. Gros manque pas de cam... alors... sans moi. Dommage.
avatar Nathe | 
C'est pile-poil ce que je m'étais dit en voyant la bête ! Bien content de le lire aussi bien argumenté. Pour répondre à waxime, les avantages : - autonomie - simplicité d'utilisation - pas de capot à ouvrir (pour moi en tout cas)
avatar dridri80 | 
Le problème principale de l'iPad... Le système d'exploitation n'a pas évolué d'un poil. On en reste au même stade que les iPhone/iPod Touch avec toute leur contraintes. En regardant le keynote, j'avais l'impression d'assister à la présentation de l'iPhone, mais en plus pathétique. Ils répétaient sans cesse les même chose, avec plus de qualificatifs.
avatar tigre2010 | 
1 bugman ;)
avatar franck | 
Et on fait comment pour imprimer sur iPad ? J'espere qu'il y aura des applications comme HP iPrint Photo … sinon iWork ne servira pas à grand chose ! Et surtout j'espere que l'iPad sera mieux fabriqué que l'iPhone (pas d'écran ayant la jaunisse, de vitres mal montées, de batterie qui flanche, de bouton menu qui se craquele, etc, etc)
avatar Scalp | 
Il manque à l'iPad le multi-touches, un port USB, le support d'un plus grand nombre de formats multimédias et la prise en charge de flash. On pourrait aussi noter l'absence de GPS, d'une webcam, d'une sortie video, etc... mais ce sont là des points moins essentiels. Bref, pour l'instant je trouve l'intérêt de cette tablette beaucoup trop limité... Peut être mon point de vue évoluera-t-il avec la prochaine version de OS X Mobile et après une première révision hardware.
avatar P.Gomes | 
Le multi-tâches viendra peut-être avec l'os 4, tu peux avoir le port usb et sd via accessoire pareil pour la sortie video, un webcam bluetooth, wifi ou usb fera peut-être l'affaire, il y a le gps sur la version 3G. Le gros manque incontournable c'est surtout le flash.
avatar Oh la belle Pomme | 
Il est multi-touches, gestion de deux doigts (il me semble) pour le moment (pour plus de doigts, c'est au niveau software que cela peut se corriger à mon avis). Pour le port USB il y a bien un adaptateur (a voir dans le SDK ce que l'on peut en faire, idem pour la carte SD). La sortie vidéo existe (option), le GPS aussi (modèle 3G). Pour le Flash c'est clair que c'est un manque (beaucoup de sites l'utilisent, m'enfin, si c'est comme sur OSX...), et la webcam encore plus (ce qui me fait rager), imagine un ichat sur ce genre de produit ! A mon avis, il faut attendre une version 2 du produit.
avatar hellbola | 
Bref il est 22h47, et j'aimerais bien l'avoir malgré ces défauts, du moins je serais déjà dans mon lit, en lisant les news, le forum, ou vidéos, quel pied que ça va être dans 2 mois. @+, ;)
avatar netgui | 
Bin moi, je trouve que l'analyse de Florian tient debout... Je vois du coup d'autres possibilités : bornes interactives simples et élégantes, pas mal de truc à voir au niveau Education, dans les écoles, collèges, etc. Quand je vois ce que certains logiciels, application, pardon ! arrivent à faire sur un iTouch où un iPhone, je me dis qu'un iPad doit pas être ridicule, même en musique, même en montage vidéo... Mais c'est évidement une nouvelle manière de voir l'informatique... qui a autant de différences avec nos "habitudes" actuelles que peut avoir un os comme MacOsX par rapport à un Windows : c'est clairement un pas plus loin dans la déconnexion de l'utilisateur avec les entrailles des appareils... qu'ils soient hardware où software. Et c'est un grand pas pour pas mal de monde, certainement... à part peut-être quelques nerds... mais y'aura toujours moyen de jailbreacker le machin, non ! :-)
avatar Tato89 | 
je pense que c'est bien un ordi pour les nuls, car en effet, ma mere qui n'y comprend rien aux ordinateurs et qui n'est pas intéressée par la chose , m'a dit après que je lui ai présenté le produit, qu'elle était très emballée par la simplicité d'utilisation et qu'elle comptait l'acheter dès sa sortie ..... personnellement, je n'en revenait pas de son engouement pour la chose.
avatar Oh la belle Pomme | 
A ce niveau, nul ou pas, c'est pareille, c'est au niveau de l'utilisation (du besoin que c'est important). Un besoin (une envie...j'adopte !) Pnt barre. ((Magique Apple))
avatar SeanC | 
Pour les nuls, vous rigolez ? Regardez le clavier externe, il a déjà bien trop de touches. Il est en option et c'est une version 1 ok c'est vrai. Alors regardez la logique des boutons "écran précédent" dans les applications iPhone-touch : jamais au même endroit. Et les "rouleaux" de sélection pas unifiés ? iCal : un dédale de pages (il y aurait une version adaptée alors ok) Et surtout pas de synchro avec iTunes, c'est une usine à gaz ! (que j'apprécie du reste). Pour faire l'ordi pour les nuls, il faudrait peut-être s'inspirer de ce que les blogs proposent comme interface minimaliste. C'est moche mais beaucoup de gens y arrivent.
avatar phm123 | 
STOP Regarder cette tablette ... http://www4.fnac.com/Shelf/Article4.aspx?PRID=2777751&PID=56528 Pour 349 € (100€ de mois que l'iPad) elle ne sait que vous donnez des recettes (photos, vidéo, descriptions) Abonnement 13€/mois. Lol Et en plus ça se vend !!! Alors stop. L'iPad saura faire ça aussi ainsi que beaucoup d'autres choses et surtout sans se casser la tête. Vous comprenez ? c'est ça le point fort. Pas de prise de tête. Vous verrez Apple a compris que le segment tablette/ordi avec système où l'on peut tout faire, en réalité on ne fait que quelques taches (sauf certains mais la tablette ne les vise pas) c'est un segment qui va être très bientôt archi concurrentiel. Apple choisi (encore une fois) la voie de la simplicité et ça va marcher. En effet cette tablette couvre à 100% les besoins de 75 % des utilisateurs à la maison. On en reparlera.
avatar ankhinephes | 
L'iPad comme seul ordinateur? Je n'y crois pas du tout, et contrairement à votre avis, je n'y crois pas du tout, surtout pour le public dont vous parlez, à savoir les noobs en informatique. Particulièrement, ces gens là voudront toujours acheter un ordinateur "Complet"... Pour faire quoi? Ils n'en savent rien, en effet, mais parce qu'ils n'y connaissent rien, je crois qu'ils verront l'iPad comme un ordinateur "au rabais", et préfereront se tourner vers un portable traditionnel qui leur apportera, pensent ils, la totalité des possibilités informatiques. À mon avis, cet iPad est forcément un complément, comme le dit Steeve Jobs, entre un iPhone et un MacBook. Mais une fois ces deux appareils possédés, reste-t-il de la place, reste-t-il du budget pour un troisième appareil??? Pas assez complet pour concurrencer un vrai ordinateur, pas assez mobile pour concurrencer un iPhone ou un iPod Touch... Et franchement, ormis le poids, l'encombrement est le même qu'un noteBook... Alors en dehors du buzz, de l'effet de mode, pourquoi acheter un iPad? Perso, je crois que la seule chance de ce produit est de trouver sa place sur des marchés de niche (professionnels de la santé des hopitaux, présentations de diaporama dans des musées, etc... Mais évidement, moi aussi, je peux me tromper...
avatar YHVH | 
Moi ce qui m'étonne dans tout ce battage médiatique autour d'iPad, c'est qu'Archos sort bien avant Apple des produits avec les mêmes fonctionnalités et dans la même gamme de prix et la presse généraliste l'ignore. C'est bien dommage pour une entreprise française.
avatar Elyandrah | 
La tablette d'Archos fait 5". Elle tourne sous windows (bientôt Androïd, c'est vrai) donc installation et mains dans le cambouis nécessaires. Elle est aussi épaisse qu'un volume de "Guerre et Paix" (sans jeu de mots). J'ai rien vu là dessus, mais elle ne me semble pas multi-touch. Ou peut-être est-ce simplement parce qu'historiquement Archos n'a jamais révolutionné un secteur de l'informatique.
avatar privatejohns | 
:bigsmile: Coup de chance pour APPLE les nuls sont si nombreux. J) Mare de considérer les vieux comme des nuls. Ma mère faisait ses achats courants par internet à 89 ans sans jamais avoir travaillé sur ordinateur avant sa retraite. J'ai utilisé l'informatique quand certains suçaient encore leur pouce Je suis confronté tous les jours à des men-in-black qui friment avec leur iPhone et qui sont incapable de faire une somme automatique sur leur tableur.
avatar Elyandrah | 
Content pour ta mère, mais en sois objectif, elle ne fait de loin pas partie de la majorité ;-)
avatar Superboy58 | 
« Je suis confronté tous les jours à des men-in-black qui friment avec leur iPhone et qui sont incapable de faire une somme automatique sur leur tableur. » Ah ! Ça me rassure, je me sens moins seul ;-)
avatar zarkossil | 
[color=red] Je trouve ton analyse "dépassionnée" très intéressante, Florian[/color] Ce que tu considère comme le coeur de cible de ce produit"novateur sans vraiment de rien de vraiment nouveau", j'en connais ! Des technophobes, comme moi je suis technophile voire technophage, des gens pour qui faire une sauvegarde se révèle être un parcours du combattant. Seulement, plusieurs problèmes se posent à mes yeux pour que ce concept soit abouti justement. 1/ Commençons par les sauvegardes des données personnelles. ce point va rester indispensable. Or dans l'état actuel des choses, ce point est une véritable catastrophe dans l'iPhone vu la manière dont il est réalisé. J'avais dans mon iPhone inclu l'application Stanza et entré une centaine de livres électroniques. De même j'avais l'application PocketPedia, avec mes 1250 livres et 1300 DVD avec couvertures scannées par mes soins. Or dès que l'on entre des données de cette manière, la sauvegarde de l'iPhone prend littéralement *DES HEURES*. La restauration des données, que j'ai été obligé de pratiquer m'a pris plus de 20 heures ! [b] et ce, pour à peine 2 Go de données ![/b]. Il est donc plus qu'impératif qu'Apple revoit sa copie pour le coup. Il ne faut plus qu'il procède en saucisonnant les données en blocs comme il le fait. Ce problème des sauvegarde revêt un autre aspect : [b]Où et comment sauvegarder ces données ? [/b] Ça peut se faire en local, mais dans ce cas il faut que ce soit de manière complètement transparente pour l'utilisateur. Même Time Machine, n'est encore pas assez simple pour les utilisateurs auxquels on pense. La sauvegarde peut aussi être délocalisée et dans ce cas, n'oublions pas qu'Apple va investir 1 milliard de $ en Caroline pour un projet de fermes de serveur qui verra le jour ... en 2001, et prévoyant des investissement étagés sur 30 ans. Ne pourrait-on imaginer un centre de stockage des données des utilisateurs ? Dans le même esprit, je verrais bien Apple se lancer comme opérateur 3G, [b] data only[/b] justement pour les utilisateurs (prévus nombreux, certainement) de l'iPad. Car quel dommage de laisser ce vivier de clients potentiels donner leurs précieux brouzoufs à une autre compagnie. Imaginons un forfait data à un prix vraiment réduit, genre 5 ou 10$ par mois, -> jackpot ! Vu la trésorerie d'Apple, véritable "Trésor de Guerre", ils peuvent quasiment tout entreprendre. 2/ L'aspect Stockage des photos maintenant. L'iphone, lorsqu'il récupère les photos depuis iPhoto, les redimensionne à la résolution écran de l'appareil. Cela sera-t'il la même chose sur l'iPad ? 3/ Ensuite, comme certains l'ont fait remarquer, il y a l'aspect multi-utilisateurs qui, pour un appareil "familial", est ici totalement occulté ..; 4/ LA web Cam ? dont l'absence tant décriée qui a fait couler tant d'octets ? Pour un appareil portable, une web cam intégrée aurait, somme toute un intérêt très relatif, selon la manière dont est positionné l'appareil.Mais, qui empèche Apple de sortir une webcam sans fil que l'on placerait au bon endroit ? Enfin Bref, je pense que si cet appareil commence à avoir du succès, il n'a pas fini de nous réserver des surprises ...
avatar AppleForLife | 
Bonjour, Je n’ai pas lu toutes les réactions et je trouve la définition proposée dans l’article pour l’iPad fort intéressante. Ce serait plutôt sympathique s’il restait aussi simple que dans l’imagination de l’auteur! Mais je crains que, sous la poussée des friands de plus, plus et encore plus il se retrouve avec appareil de photo, caméra et bien d’autres choses dont on se passe aisément. Et ceux auxquels l’engin est destiné, selon l’auteur, se retrouveront avec une multitude d’applications dont ils n’ont que faire... En 1984, avec un Mac à disquette et MacWrite on rédigeait sa thèse (et on l’imprimait). Sans aller jusqu’à regretter ce que d’aucuns appelleront la préhistoire il est probable que j’utilise très peu des possibilités de mon iMac avec ses 88 applications (certaines jamais ouvertes sans doute), ses 25 Go de disque dur... Nous prenons des photos avec un appareil de photos (nous en avons 8 de plusieurs formats et époques!), nous avons une “chaîne haute fidélité” (avec platine TD pour disques vinyle), nous utilisons le téléphone quand nous avons vraiment quelque chose à dire, nous avons un téléviseur (avec paraît-il plusieurs centaines de chaînes possibles!) et nous en arrivons même à rédiger des courriers expédiés par la poste. Donc, espèce en voie de disparition! Mais un appareil simple qui serve vraiment à quelque chose, qui ne change pas tous les deux ans, serait une trouvaille inespérée...
avatar chandy | 
très bonne analyse. Ce qui est insupportable pour un ordinateur est en fait un atout pour cet appareil: format fermé, absence de finder, c'est un plus pour la simplicité et la préhension immédiate du produit. En fait, ce qu'il faudrait pour que l'ipad attire plus, c'est: 1° une webcam pour ichat. 2° un port ethernet, car je voyage souvent à l'étranger et le wifi n'est pas souvent présent dans les chambres tandis que l'ethernet l'est (et gratuitement, pas le wifi). Un adaptateur ethernet vers connecteur 30 pins serait utile. 3° la possibilité de se connecter à un ordinateur distant pour profiter de sa bibliothèque iTunes. 4° possibilité de se connecter au lecteur de DVD d'un mac distant pour regarder un film. 5° une application mac dans le style d'iTunes qui liste tous les films présents dans un mac (mais qui ne sont pas présents dans iTunes) et une application ipad qui accède au contenu. 6° la mise en avant des logiciels équivalents à ceux qu'on trouve dans les mac, comme un éditeur léger de photos, de vidéos, un logiciel de téléchargement de fichiers compatibles, skype, etc... ça rassurerait les acheteurs potentiels, même les inconditionnels d'Apple! 7° la possibilité d'imprimer textes et photos, pdf, etc., l'utilisation à cet effet de l'adaptateur usb serait le bienvenu, même si on peut déjà avec iphone imprimer via wifi. 8° la possibilité d'exporter les documents textes créés vers un format universel. 9° la possibilité via l'adaptateur usb d'exporter les documents créés vers une clé usb formatée fat 32, pour pouvoir partager ses documents avec les possesseurs de mac ou de PC. 10° un espace de stockage plus grand pour un prix équivalent, car 16go, c'est peu à l'heure du multimédia, et la mémoire ne doit pas être si chère en ce moment, et sur les 16go, il faut enlever l'espace utilisé par le système... 11° la possibilité d'utiliser l'adaptateur usb sur le connecteur 30pins comme port d'entrée universel, brancher une interface audio (enregistrer de la musique), une imprimante, un scanner, etc...
avatar Le Macros | 
Merci pour cet excellent article qui a dû demandé beaucoup de temps. C'est exactement ce qui s'est passé à la sortie de l'iphone : tout le monde le comparait au Nokia N95 qui en faisait 10x plus et trouvait l'iphone trop jouet. Mais au final le public a adhéré à la simplicité d'utilisation iPhone, plus personne ne parle du nokia N95. L'iPad, c'est pareil ! les geeks et technophiles passionnés sont toujours déçus car on pense à l'interface dans IRON MAN ou MINORITY REPORT, tout en 3D et transparence. D'un point de vue industriel, c'est normal de capitaliser sur l'existant pour augmenter le chiffre d'affaire et Apple est une entreprise pas un labo secret de la DARPA. Avec l'iPad, tout à l'air tellement simple qu'il trouvera rapidement son public. Il y a tellement d'applis que chacun y trouvera son compte. Pas besoin de re-créer un éco-système comme Nokia devra le faire avec son Maemo ou Android. Apple répond à 80% des besoins habituels avec un outil qui démarre instantanément, une longue batterie : ils vont capturer les besoins simples et les développeurs vont s'en donner à coeur joie. On utilise un ordi toute la journée au boulot et c'est vraiment génial de pouvoir se reposer sur le canapé en face de sa douce moitié (ou de son gros) à surfer avec l'iPad, plutôt que de rester planté dans la chambre devant le mac pour surfer. Presque tous les foyers ont au moins un ordinateur maintenant en 2010, ne serait-ce que pour les ados qui font du MSN et facebook à fond. La tablette risque de devenir le 2ième outil pour les parents.
avatar JoMac | 
On fait comment pour imprimer quelque chose (pdf, page intetrnet, boulot sur iWork, photo) avec l'iPad ?
avatar Corentin.R | 
Ce qui fait la force de l'iPad "pour les nuls", c'est simplement l'absence de gestionnaire de fichiers. C'est les applications qui gèrent leurs données. L'utilisateur n'a pas à savoir où sont stockées ces fichiers. Il reste dans l'action : écrire un email, j'ouvre Mail, voir mes photos : Photos, etc...
avatar jmquidet | 
Je vais poser une question de gros noob : (en admettant que je suis le coeur de cible, celui qui n'y connaît rien en informatique et qui veut un truc simple pour aller sur le web, écouter de la musique etc... cf article ci dessus) Si je n'ai qu'un iPad chez moi comme "outil informatique" mais que je veux faire comme tout le monde et écouter de la musique dans la rue avec mon petit baladeur mp3 qu'on m'a offert à Noël, je fais comment pour transférer mes morceaux achetés sur l'itunes de mon iPad sur le lecteur mp3 ? Autre chose : on m'a vendu cet iPad comme "outil multimédia complet", ok j'ai une collection de cds que j'aimerai bien mettre dessus pour pouvoir les avoir avec moi quand je suis en déplacement, je fais comment ? Je les rachète sur l'itunesmusicstore ? Pinaiz j'ai soit disant un truc ultra simple que j'ai quand même payé 700 ou 800 euros (ben oui le vendeur m'a dit que c'était encore plus nomade avec la 3G intégré) et je me retrouve à faire moins de choses que bob avec son ordi à 400 euros auquel il comprend quasiment rien non plus... Alors ? On fait quoi ?
avatar groland | 
Je suis d'accord avec cette article. Il n'y a pas une heure je disais a ma mere. Tiens, le nouveau truc pourrait peut etre te plaire. Toi qui n'a pas envie de te prendre la tete avec un ordi. D'avoir une sorte de petit ecran a la con pour regarder des trucs sur internet ou mes photos de facebook etc... Comme quoi les avis se recoupent. PS : faut arreter d'abuser par contre. 500 dollars ca ne fait pas 500 euros. J'espere qu'ils vont pas nous prendre pour des cons. Hors de question d'acheter ca pour 500 euros (lol)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR