La plateforme iOS bientôt 100% 64 bits

Florian Innocente |

Encore une poignée de mises à jour matérielles et Apple aura uniquement en vente des appareils iOS sur une architecture 64 bits. Une transition qui aura été réalisée pied sur l'accélérateur puisque son premier produit mobile ainsi pourvu est arrivé il y a deux ans, c'était l'A7 dans l'iPhone 5s.

L'annonce de l'iPhone 5s et son processeur A7

Cette annonce d'un processeur 64 bits pour un smartphone avait pris tout le monde à contrepied, jusqu'aux concurrents d'Apple doublés sur leur propre terrain (lire Qualcomm et la « panique » après l'annonce de l'A7 64 bits & Processeurs 64 bits : Apple montre le chemin).

Ars Technica, qui tient la chronique de cette transition, a fait un point d'étape sur cette grande migration. Avec le retrait discret du premier iPad mini il y a 15 jours, il n'y a plus dans la gamme iOS d'Apple que l'iPhone 5c, l'iPod touch et l'Apple TV qui utilisent encore une architecture 32 bits (les iPod nano et shuffle sont hors jeu car basés sur un autre système qu'iOS). Trois produits qui commencent à dater et dont il se dit, à des degrés divers, qu'ils sont à l'aube d'un renouvellement.

Apple a peut-être sous le coude une nouvelle version de l'iPod touch au vu des quelques images remarquées cette semaine dans la dernière version d'iTunes. L'iPod touch et l'Apple TV utilisent encore un processeur A5 de 2011. Quant à l'iPhone 5c il est sur un A6 de 2012. Parachever la migration vers le 64 bits implique de passer ces retardataires sur un processeur A7 au minimum. C'est celui qui équipe les iPhone 5s, iPad Air et les deux iPad mini 2 et 3. Ce moteur tourne encore bien et il est largement rentabilisé aujourd'hui.

Bleu électrique, nouveau rose et un or identique comme l'aime Apple aujourd'hui… ce seraient là les nouvelles couleurs des iPod touch, nano et shuffle de 2015

Il y a ensuite le volet logiciel. Là, Apple a progressivement poussé les développeurs à compiler leurs apps iOS dans une version qui prenne aussi en compte le 64 bits. La première année, les éditeurs ont pu faire comme bon leur semblait. Puis à la fin 2014 Apple a commencé à envoyer quelques ultimatums. À compter de février 2015, les nouvelles apps soumises sur l'App Store devaient impérativement avoir un binaire pour le 64 bits en plus du 32 bits (pour les mises à jour d'apps existantes, la date fatidique était le 1er juin dernier).

Une invitation ferme qui a été suivie d'effets car difficile à ignorer, comme en témoigne cette liste de 31 apps de premier plan (Spotify, Twitter, Gmail, Instagram, Dropbox, Tweetbot…). En octobre 2014 elles n'étaient que 11 à contenir du code 64 bits, elles sont 30 aujourd'hui. Le seul vilain petit canard dans cette sélection est Gmail qui n'a pas bougé depuis mars alors que son nouveau cousin Inbox fait l'objet de plus d'attentions.

Au vu de cet alignement presque parfait du logiciel 64 bits avec le matériel 64 bits, on peut se poser la question de savoir quand Apple va abandonner la prise en charge du 32 bits dans iOS. Après tout, comparé à Microsoft ou Google et tous OS confondus, elle s'appuie sur un parc matériel installé qui est considérable par son volume mais bien plus étroit par la diversité de ses configurations.

OS X commencé son virage dans le tout 64 bits avec OS X 10.5 Leopard en 2007 puis Lion a parachevé la transition, mais pour iOS cela peut prendre encore une ou deux générations de systèmes. Le temps d'épuiser complètement les ressources des puces A5, A6 et leurs déclinaisons boostées, les A5X et A6X conçues pour des iPad.

iOS 9, qui va vivre jusqu'à l'automne 2016, veut faire mentir cette théorie de l'obsolescence programmée puisqu'il sera compatible avec le même matériel qu'iOS 8. C'est à dire qu'on pourra l'installer jusque sur les iPhone 4S, 5 et 5c, iPad mini et iPad 2. Ce sont tous des appareils 32 bits dont les plus âgés sont sortis en 2011.

Prévoir ce que décidera Apple pour 2016 et 2017 vis-à-vis du 32 bits tient de l'acrobatie. Il n'était déjà pas acquis qu'iOS 9 soit capable de fonctionner avec le vénérable iPhone 4S. Ce sont plutôt les développeurs qui auront droit de vie ou de mort sur ces appareils compatibles iOS 9 mais basés sur une architecture 32 bits. Ils pourront choisir de compiler une app qui sera uniquement destinée aux puces 64 bits. En fonction de la nature de l'app, de ses besoins en puissance processeur ou graphique cela sera de toute manière inévitable.

La manière dont Apple gère l'évolution de son parc matériel et de son logiciel est néanmoins intéressante. D'un côté elle fait évoluer à marche forcée des composants clefs de ses matériels. Le processeur A7 en a été un parfait exemple et on est en passe de découvrir rien de moins que la troisième génération de puce 64 bits Apple à l'automne prochain avec les iPhone. Pour comparaison, Samsung n'a pu se mettre vraiment au niveau que cette année avec son S6…

Pour peu que les iPhone 5c, Apple TV et iPod touch soient revus cette année, la transition de l'offre iOS vers le 64 bits ne lui aura pris que deux petites années. Et de l'autre côté, elle tend au maximum l'élastique de la compatibilité d'iOS avec d'anciens matériels qui sont toujours sur 32 bits.


Tags
avatar Androshit | 

@Fabricius :
C'est clair ^_^

avatar Lem3ssie | 

@Fabricius :
Je comprends surtout que si c'est un test grandeur nature qui permet sans prendre de risque à court terme de préparer l'arrivée de Mac Arm 64bits, en attendant que la puissance augmente, et que OS X soit écrit pour ces processeurs, c'est du GÉNIE.

avatar bbtom007 | 

@Lem3ssie :
Et le support de métal va également faciliter la transition et l'interoperabilité iOS et osx.

avatar Salomoon | 

Tellement !

C'en est presque triste et le pire c'est qu'ils se sentent investis de la mission de répandre leur ignorance dans les forums et commentaires.
C'est fatiguant.

avatar NestorK | 

Fabricius, si je suis d'accord avec toi, reconnait que sur le fond, on en a pas vu la couleur, du 64 bits, pourtant introduit y'a déjà quasi 2 générations. Quand je vois que mon iPad air 64 bits est déjà à la rue sur la feature star d'iOS 9 alors qu'il était "blindé" pour l'avenir avec son A7, je souris gentiment.

Après, c'est un investissement à long terme, mais on ne devrait pas en ressentir les plein bénéfices avant iOS 10.

Apple a donc été très market quand elle nous l'a vendu voilà maintenant 2 ans même si c'est une bonne chose d'y être passé.

avatar macbook60 | 

@NestorK :
Ton iPad est déjà à la rue?
Attend la sortie finale iOS 9 d'abord

avatar NestorK | 

Non, mon iPad va bien, et il ira encore loin. Mais je loupe déjà des features, c'est tout ce que j'ai dit.

avatar Ghaleon111 | 

Il faut 2go de ram pour le multifenetres de ios9, rien a voir avec le 64bits

avatar NestorK | 

Et t'as lu ça où, exactement ? Je veux bien une source qui dise à 100% que l'iPad air n'a pas split view à cause de son manque de ram.

avatar Ghaleon111 | 

C'est la logique et du bon sens, comment tu veux que deux apps puisse tourner simultanément avec 1go de ram alors que avec 1go les apps et les onglets safari ont du mal à tenir dans le multitâche sans que ça recharge les apps et onglets ?
2go c'est vraiment le minimum pour que cette fonction soit un minimum confortable et ce serait encore mieux avec 3 ou 4go de ram de plus le fait que seul l'iPad air 2 y a droit ne fait que le confirmer
Regarde aussi les Samsung qui font du multifenetre, tous leurs smartphones qui ont moins que 2go de ram n'ont pas accès à cette fonction

avatar sachouba | 

@Ghaleon111:

En fait si, ça fonctionne plutôt bien sur le Galaxy S3 et son unique Go de RAM. C'est loin d'être aussi fluide que sur un Galaxy S6, mais ça marche.

avatar Keysertom | 

Et à quoi ça sert le 64 bits ?

avatar patrick86 | 

"Et à quoi ça sert le 64 bits ?"

A la même chose que 32 bits vs 16 bits ou 128 bits vs 64 : calculer avec des données PLUS GRANDES. Donc manipuler plus de données dans un même cycle d'horloge.

L'adressage directe de plus de 4 Go de mémoire vive n'est pas le but ultime du 64 bits. Ce n'est quasiment qu'un effet secondaire, TRÈS appréciable, mais un effet secondaire.

Mais les aigris nous serviront le même discours recasé et usé lorsque débarquera le 128 bits : "quoi ?? Mais à quoi ça sert d'avoir du 128 bits si j'ai pas plus de 16 EXBIOCTETS de RAM dans mon bidule !? Pfff. Marketing toussa !!"

avatar rmosca | 

les aigris te feront remarqué qu'en pratique il n'y a aucun gain entre les deux architectures sur les performances des applications dans 99,9% des cas...

le reste c'est du marketing, Apple était en retard, et à brandi le drapeau 64bits pour nous faire croire que d'un coup de baguette magique, ils étaient en avance sur les autres...

avatar XiliX | 

@rmosca :
Faux... La différence en performance est énorme. Si tu retournes sur le site d'Anandtech, tu peux remarquer que le A7 est plus performant que ses concurrents pourtant cadencés à une fréquence nettement supérieur que le A7.

Apple au lieu d'entrer en guerre de conception de proc qui utilise la fréquence la plus grosse préfère choisir à passer à une architecture différente.

En gros c'est comme doubler une voie de circulation. On fait passer plus de données (voitures) tout en gardant la même fréquence (vitesse).

Or en informatique, fréquence faible, problèmes thermiques plus faible aussi.

Et on ne parle même pas l'amélioration des traitements parallèle au niveau du processeur même que l'on appelle "pipeline"

Il faut vraiment casser ce mythe 64bits = adressage mémoire > 4Go. Dans une architecture microproc, c'est secondaire.

avatar bibi81 | 

En gros c'est comme doubler une voie de circulation. On fait passer plus de données (voitures) tout en gardant la même fréquence (vitesse).

Encore faut-il avoir plus de voiture à faire passer...
Un CPU 32 bits peut très bien avoir un bus de données de 64 ou 128 bits. Et comme dans un système ce qui ralentit ce n'est pas forcément le CPU mais les accès bus...
Pour moi le 64 bits c'est bien pour l'adressage mémoire. J'ai déjà pu constater qu'un soft 32 bits était plus rapide que le même soft en version 64 bits.
De plus quand on fait son SoC comme Apple, si on a besoin de puissance de calcul, on embarque une unité de calcul dédiée, pas besoin de changer l'architecture du CPU.

avatar XiliX | 

@bibi81 :
Bah comme j'ai expliqué plus haut, toutes les communications iOS sont cryptés de bout en bout, ce genre de chose consomme énormément de ressource. Sans parler après certains jeux, logiciels de retouches... Mais le cryptage des données est certainement celui qui demande le plus de ressources...

Même si ça marche aussi sur les procos 32bits, ça reste quand même un grand confort...

avatar XiliX | 

@bibi81 :
Tu oublies juste que les calcules sont effectués en 64bits voire 128bits. Ces calculs sont effectués majoritairement en utilisant les registres, donc sans accéder à la mémoire.

avatar XiliX | 

@bibi81 :
Je veux bien que tu m'indiques quel soft c'est et sur quel environnement il fonctionne ???

Et enfin pour un copro arithmétique ... c'est juste en contre sens d'une architecture SoC. Je peux comprendre concernant un coproc basse consommation comme le Mx, mais ajouter un coproc qui consomme autant que le processeur principal est un non sens. Le but d'avoir un SoC est justement de minimiser la communication "externe" entre deux proc via le bus. Ça ne fait qu'augmenter la consommation et surtout la chauffe.

avatar bibi81 | 

C'est sur Linux et c'est un soft qui coûte 80.000,00$. Oui il est optimisé, c'est un gros point de comparaison avant achat.

Je n'ai pas parlé de copro arithmétique mais plutôt de bloc hardware dédié (un bloc pour calculer un AES par exemple, ça se fait en une dizaine de cycles, en soft c'est beaucoup plus long).

avatar flagos | 

Non tu manipulera toujours une seule donnée par cycle pour une architecture donnée. C'est juste que cette donnée pourra être plus grande... Et en pratique, le seul gain est de pouvoir adresser au-delà de 4Go de RAM.

Les autres gains, désolé mais y'en a pas. Les trucs données dans ton articles sont bidons, c'est que des exemples de calculs réalisés par le SoC lui même... Et qui lui pour le coup sont forcément réalisés en 32 bits pour gagner de la surface en silicium !

Au final, on retombe toujours sur le même truc: à part pour aller au delà de 4go de RAM (ce qui devrait finir par arriver) le 64 bits n'a que peu d'intérêt et cela n'apporte rien.

avatar XiliX | 

@flagos :
Faux... Les données manipulées aujourd'hui sont majoritairement codées en 64 bits (integer,float) voire de plus en plus des données 128 bits.
Notamment dans le domaine de cryptage... FaceTime, iMessage, même WhatsApp (si je ne me trompe) cryptent les données...

Bien sur que ça peut fonctionner aussi avec les proco 32 bits, mais on aura pas le confort des procos 64 bits

avatar bibi81 | 

Tu as oublié de citer le booléen ! Pour les calculs crypto tu prend un bloc crypto qui fournira encore plus de confort qu'un CPU 64 bits.

avatar XiliX | 

@bibi81 :
Et d'après toi les calculs en bloc sont effectués comment ?

avatar bibi81 | 

Quels calculs en bloc ? Comme je l'ai écris, à la place d'Apple j'optimiserai avec des blocs dédiés et non un passage à 64 bits.

avatar XiliX | 

@flagos :
Et de quoi tu parles de SiC de 32bits ??? C'est complètement n'importe quoi.

Et je répète, 64bits = plus dd 4 Go de RAM c'est la plus belle connerie de l'informatique

avatar marc_os | 

@flagos :
Exercice : Pour additionner deux entiers de 64 bits, combien faut-il de lignes d'assembleur avec du code 32 et du code 64 bits ?

avatar XiliX | 

@marc_os :
1 seule ligne avec un proc 64bits.
3 lignes avec un proc 32bits sans tenir compte le stockage des calculs intermédiaires. En vrai c'est bien plus

avatar marc_os | 

@ XiliX
Spoiler ! ;-)
J'aurais espéré que flagos répondrait, lui qui disait : « tu manipulera toujours une seule donnée par cycle pour une architecture donnée. C'est juste que cette donnée pourra être plus grande... Et en pratique, le seul gain est de pouvoir adresser au-delà de 4Go de RAM ».

avatar XiliX | 

@marc_os :
Re-désolé :p

avatar XiliX | 

@marc_os :
En fait ce que je reproche beaucoup aux écoles informatiques est qu'ils ne donnent plus de vrais cours d'architecture système...
Or c'est la base même de l'informatique. Combien ici sais ce que c'est que le code ASCII et pourquoi il est "le coeur" même de l'informatique...

Bref... comme disait l'autre

avatar marc_os | 

@ XiliX
Ça et "toto" !
Quand tu retrouves des variables nommées toto dans des logiciels pondus par des SSII, tu as parfois des envies de meurtre. Enfin moi. Il y a des profs d'informatique qui visiblement n'ont jamais rien développé de sérieux, sans quoi, ils apprendraient à leurs élèves qu'une variable doit avoir un nom représentatif de ce qu'elle doit contenir, et ils diraient à leurs élèves que les erreurs, faut les traiter, pas les balayer sous le tapis comme je l'ai encore récemment constaté dans un logiciel grand public. Mais bon, c'est un autre sujet.

avatar bibi81 | 

C'est quoi le code ASCII ?

avatar dtb06 | 

@Patrick 86
"Et à quoi ça sert le 64 bits ?"

A la même chose que 32 bits vs 16 bits ou 128 bits vs 64 : calculer avec des données PLUS GRANDES. Donc manipuler plus de données dans un même cycle d'horloge.

L'adressage directe de plus de 4 Go de mémoire vive n'est pas le but ultime du 64 bits. Ce n'est quasiment qu'un effet secondaire, TRÈS appréciable, mais un effet secondaire.

Mais les aigris nous serviront le même discours recasé et usé lorsque débarquera le 128 bits : "quoi ?? Mais à quoi ça sert d'avoir du 128 bits si j'ai pas plus de 16 EXBIOCTETS de RAM dans mon bidule !? Pfff. Marketing toussa !!"

Non :
Si tu prends le chiffre "2" par exemple.
Codé en 2 bits c'est "10"
Codé en 3 bits c'est "010"
Codé en 4 bits c'est "0010"
Codé en 32 bits c'est "00000000000000000000000000000010"
Codé en 64 bits c'est "0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000010"

Donc si tu veux faire 2+2 en 32 bits tu fais :
"00000000000000000000000000000010"+"00000000000000000000000000000010"
Et tu obtiendras "4", c'est à dire "00000000000000000000000000000100"

Si tu veux faire 2+2 en 64 bits tu fais :
"0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000010"+"0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000010"
Et tu obtiendras toujours 4 qui est "0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000100"

Donc au final tu consommes justement 2 fois plus de mémoire en 64 bits qu'en 32 bits pour additionner 2+2.
Ton résultat est le même (4).

Par contre on est d'accord que le calcul est fait en 32 bits et en 64 bits avec le même nombre de cycles d'horloge. Ca ne change rien à la vitesse d’exécution, par contre forcément ça bouffe de la mémoire.

Pour résumer : toujours aucune utilité d'être en 64bits pour manipuler des nombres courts (comme dans mon exemple faire 2+2). Par contre il y a un intérêt pour adresser plus de 4Go de RAM (2^16) ou pour manipuler des nombres supérieurs à 4 milliards.

avatar marc_os | 

@ dtb06 :
Tout ça pour ça... « toujours aucune utilité d'être en 64bits pour manipuler des nombres courts (comme dans mon exemple faire 2+2). Par contre il y a un intérêt pour adresser plus de 4Go de RAM »

Et pour les nombres longs ?
Pas d'utilité ?

avatar bbtom007 | 

iOS 10 abandon du support du 4s après iOS 11 arrêt du 5 et 5c iOS 12 full 64 bits

avatar Ipader | 

Je pense que iOS 9 sera un palier pour la compatibilité 32/64bits.
iOS 10 sera uniquement 64 bits.

Je vais peut-être dire une connerie mais je vois en iOS 10 la fusion des 2 OS d'Apple iOS + OS X.
l'UI s'adaptera aux Mac, idevices, Apple TV, etc...

avatar Ipader | 

@Ipader :
D'ailleurs ça ne s'appellera pas iOS 10, peut-être "Apple OS 1"?

avatar Ginger bread | 

@Ipader :
Il me semble que tim cook avait dit lors de la fusion de windows et de windows phone qu Apple ne ferait pas la meme chose en disant qu on ne pouvait melanger un frigo et une machine à laver un truc du genre.
Franchement je prefere le cas actuel avec osx et ios separés mais partageant une ressemblance d interface et etant tres liés.
Ex : Metal

avatar mat 1696 | 

@Ginger bread :
Ouais +1000 !

avatar Ipader | 

@Ginger bread :
La puissance des futurs iDevices fera que cette argument n'aura plus aucun sens.
Il y aura des hybrides comme l'iPad Pro et en lui ajoutant un clavier le nouveau MacBook.
Tiens c'est curieux que ce dernier n'est pas tellement de puissance ! Peut-être pour ne pas faire trop d'écart de puissance avec le futur A10 dont il sera équipé ?...
On verra dans un an ou deux.

avatar iPop | 

@Ginger bread :
"je prefere le cas actuel avec osx et ios separés mais partageant une ressemblance d interface et etant tres liés. "

Je ne suis pas du même avis. Je trouve sur l' appstore des tas de bonnes applications mais voilà dès que l'on veut revenir au Mac c'est mission impossible.
iCloud ne sert pas vraiment qui plus est. La plupart du temps faut s'inscrire à un service.
Bref le choix se trouve anémique. Sans dire que le développement Mac avance à la vitesse d'une limace.
Microsoft apporte une solution aux développeurs , une application sur tous les supports.
C'est à dire aucun souci pour le client pour retrouver ses documents oû qu'il soit.

Bref la solution actuel n'est pas viable. Actuellement Apple plait mais rien n'est infini.

avatar Ginger bread | 

@iPop :
Windows phone et windows partagent un noyau commun et une interface qui se rejoignent.
Chez Apple ce sont certaines parties d interface et un grand lien entre ios et osx via icloud.
Mais bon chacun son avis après tout.

avatar Hideyasu | 

À part ca une fusion des 2 OS semble très possible dans 2-3 vu les avancées entre les 2, Handoff, continuity, métal etc.

avatar Thegoldfinger | 

Sans le 64 bit , Touch ID n'existerait pas.
C'est ce qui permet à Touch ID d'être sécurisé, il n'est pas accessible via IOS, tout ça est calculé bien avant.
http://iphoneaddict.fr/post/news-120175-securite-touch-id-processeur-a7-...

Allez pour les idiots du dessus un article Android expliquant les avantages du 64 bits.
http://www.androidpit.fr/5-raisons-64-bits-performances-smartphones

avatar lmouillart | 

"Sans le 64 bit , Touch ID n'existerait pas.
C'est ce qui permet à Touch ID d'être sécurisé, il n'est pas accessible via IOS, tout ça est calculé bien avant."
C'est faux. Touch ID, utilise un kernel spécifique : un fork de L4, un coprocesseur spécifique qui communique avec le système principal. C'est ce coprocesseur qui est chargé de la reconnaissance des empreintes, ainsi que des opérations de cryptographie.
Cela pourrait parfaitement fonctionner avec un processeur principal 32bits.

avatar sachouba | 

"Pour comparaison, Samsung n'a pu se mettre vraiment au niveau que cette année avec son S6…"

Sauf que bizarrement, tous les processeurs 32 bits utilisés par Samsung après l'A7 sont largement plus puissants que les puces 64 bits d'Apple...

Exemple: le Galaxy S5 dispose d'un processeur toujours aussi puissant que l'A8 voire légèrement plus, bien que sorti 6 mois auparavant (Cf Geekbench).
De même, le Note 4, bien que 32 bits et sorti en même temps que l'A8, est plus de 30% plus puissant que celle-ci.

Et depuis que Samsung est passé au 64 bits avec son S6, il est 80% plus puissant que l'A8...
Je me demande bien où est l'avance technologique d'Apple...

avatar patrick86 | 

"
Exemple: le Galaxy S5 dispose d'un processeur toujours aussi puissant que l'A8 voire légèrement plus, bien que sorti 6 mois auparavant (Cf Geekbench).
De même, le Note 4, bien que 32 bits et sorti en même temps que l'A8, est plus de 30% plus puissant que celle-ci.

Et depuis que Samsung est passé au 64 bits avec son S6, il est 80% plus puissant que l'A8...
Je me demande bien où est l'avance technologique d'Apple..."

Il est mignon votre concours de qui-c'est-qu'a-la-plus-grosse, mais pourriez-vous nous donner une peu plus de détails techniques sur les CPU que vous comparez. Ça nous permettrait de nous rendre mieux compte de quoi il retourne.

avatar Hideyasu | 

@sachouba :
En même temps comparer un petit bicoeur à un gros Quad dont le 2ème monte à 2.3 GHz contre 1.2 GHz pour le premier encore heureux qu'ils sont plus puissant.

Mais là où Apple est forte, c'est que quand tu l'utilises, ton iPhone est plus fluide & plus réactif. C'est beau l'optimisation non ? Le pire c'est que ça suffit.

La course à la plus grosse ca sert à rien, un peu comme les Nokia avec 40 Mpx si tu vois ce que je veux dire.

avatar sachouba | 

@Hideyasu:

"Le pire c'est que ça suffit."
Dans ce cas arrêtons d'améliorer les composants, puisque l'iPhone d'aujourd'hui suffit. Le problème c'est que pour 800€, on espère avoir les dernières technologies...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR