La puce A11 Bionic en développement depuis l’iPhone 6

Anthony Nelzin-Santos |

« L’intégration du système neuronal, c’est un pari que nous avons fait il y a trois ans. » Johny Srouji et Phil Schiller ont accordé un long entretien à Mashable, dans lequel ils révèlent quelques secrets de la conception des processeurs mobiles d’Apple, à commencer par le temps qu’elle prend. Lorsque le développement du système sur puce A11 Bionic a commencé, la mode était encore à l’iPhone 6.

C’est l’équipe de Schiller, vice-président sénior responsable du marketing, qui fixe le cahier des charges que l’équipe de Srouji, vice-président sénior responsable des technologies matérielles, doit graver dans le silicium. Aux ingénieurs de s’adapter aux demandes des commerciaux et des designers, et pas l’inverse, explique Schiller :

Ces dernières années, il y a eu des choses cruciales, nous avons demandé à l’équipe de Johny [Srouji] de changer son programme pour faire quelque chose, de changer le plan en place depuis des années, et ils ont remué ciel et terre pour le faire, c’est remarquable.

« Le processus est flexible », abonde Srouji. Si une nouvelle idée vient soudainement chambouler les plans établis, « nous devons la réaliser. Nous ne disons pas : "non, laisse-moi retourner à ma road map , et dans cinq ans, je donnerai un truc. »

Le développement du système sur puce est complètement intégré au développement du reste de l’appareil, et n’a jamais été envisagé comme une activité ayant un sens en elle-même. « Ce n’est pas quelque chose que vous collez » dans l’iPhone, explique Schiller, pas même quelque chose « autour duquel vous construisez » le reste de l’appareil.

« Nous avons commencé à concevoir nos propres puces il y a dix ans », dit Srouji, « parce que c’est la meilleure manière de vraiment […] optimiser pour le matériel et le logiciel d’Apple ». Ainsi, la puce A11 Bionic a été spécifiquement créée pour accélérer le traitement des réseaux de neurones artificiels et améliorer le traitement du signal des capteurs photo, deux aspects indispensables au bon fonctionnement de Face ID par exemple.

Accessoirement, elle intègre le premier circuit graphique entièrement conçu par Apple, encore entouré d’un certain mystère. Pourquoi avoir abandonné les solutions d’Imagination ? « Regardez nos systèmes sur puce, processeur, ISP, écrans », demande Schiller, « nous allons là où nous pensons pouvoir nous différencier et optimiser la valeur de solutions spécifiques à Apple. Nous l’avons fait sans relâche ces trente dernières années. »

Si l’équipe de Srouji fait aujourd’hui partie des toutes meilleures équipes du monde en matière de conception de processeurs mobiles, elle ne travaille pas en total isolement. Apple est encore largement tributaire d’ARM, et des fondeurs qui fabriquent ses puces. Les futurs systèmes sur puce d’Apple ne seront rien sans la capacité de TSMC à mettre au point un processus de gravure à 7 nm, pour ne citer qu’un exemple.

Ces successeurs plus ou moins lointains de l’A11 Bionic seront toujours plus complexes : après les circuits dédiés à certains algorithmes de chiffrement, au traitement du signal du son ou de l’image, ou encore au contrôle des paramètres biométriques, on verra apparaître d’autres circuits hautement spécialisés. L’A11 Bionic, qui tire son nom de son neural engine, montre la voie : « pour le genre de modèles de programmation des réseaux de neurones », dit Srouji, « les circuits spécifiquement dédiés à cette tâche seront toujours plus efficaces qu’un moteur [utilisant la puce] graphique. »

avatar XiliX | 

@Malvik2

"Bref on comprend le message dilué du service marketing, même chose pour ce A11 que Phil tenterait de faire passer limite pour un cerveau humain avec son "neural engine".
Du moins c'est le message subsidiaire..."

Bah ce sont bien les cores dont le rôle principal consiste à faire, entre autres, la reconnaissance faciale par l'algorithme réseau neuronal.

avatar oomu | 

MAIS ON LE SAIT !

vous auriez voulu qu'apple l'appelle la puce "chipset B512-gazillioncore copro IDM-63release4" ?

ils mettent des noms pour donner un nom aux choses et si possible que ça sonne bien, c'est plus pratique pour composer des sonnets.

"ho mon Apple, ton bionic
avec tu mets la n.." heu...

trop trop de sérieux chez les geeks.

avatar marenostrum | 

C’est Jony Ive qui fait vendre et pas les autres ingénieurs

avatar MarcMame | 

@marenostrum

"C’est Jony Ive qui fait vendre et pas les autres ingénieurs"
---------------
Les designs de Jony Ive participaient à faire vendre à l'époque où il y avait un Jobs pour dire : NON.
Cette époque est totalement révolue.

avatar reborn | 

@MarcMame

Jobs pour dire "non" ?

Cela sort d'où ça ?

Jobs Ive, même combat.

C'est fou à quelle point les gens en arrivent a se persuader de vérité sortie de nul part.

C'est même parfois Ive qui influençait Jobs.

Puis c'est pas parce que Jobs dis "non" que c'est forcement la voie a suivre..

avatar jojofr | 

Pour ceux qui se demande à quoi peu servir autant de puissance je pourrais répondre à conserver son iPhone plus longtemps.

J'ai un iPhone 5 acheté fin 2012 ( à sa sortie) qui fonctionne à merveille sauf en matière de performance.

Un ami a toujours son 4S et même constat.

Du coup un iPhone surdimensionné en matière de puissance, comme certain on l'air de dire, permettra sûrement de ne pas avoir à le changer au bout de 5 ans car les mises a jours auraient ralentit grandement ses performances.

D'un point de écologique et financier et même rationnel je trouve ça plutôt pas mal.

avatar marenostrum | 

Pas besoin de puissance si on le garde l’appareil tel quel. Sinon la puissance va jamais suffire parce que tout avance vite en techno. Et eux vouloir vendre ils pousseront tout le monde à changer.

avatar jojofr | 

@marenostrum

Sauf que si tu fais le choix de pas mettre à jour l'OS, tu es sans cesse relancer par de multiples notifications, insupportables. Ça, ça devrait pouvoir être désactiver.

Donc s'il a trop de puissance à la base on peut espérer qu'il tiendra plus longtemps.

avatar rolmeyer | 

@jojofr

Oui et non. Le couperet peut venir d'Apple et ne plus les mettre à jour. Si en soit ça ne pose pas de problème ça en pose pour les apps. Ce problème est totalement inexistant côté android ou on peut utiliser un téléphone vieux de 5 ans sans avoir de problèmes avec les apps. Chez Apple sur un iOs précédant il a commencé à ma faire les mise à jour et donc effacer l'app puis me dire qu'il ne pouvait pas installer la nouvelle version car iOs pas la dernière version. Pour résumer j'ai eu de très mauvaises expériences sur iOs en utilisant des versions d'iOS anciennes chose que je n'ai pas rencontré sous Android. Bon mon blabla est caduque si Apple met à jour. Mon iPad non Air Retina avec lightning donc le modèle juste avant les Air va recevoir iOs11 alors qu'il a déjà pas mal d'heures de vol, pour un appareil mobile j'entends.

avatar GregH | 

Je me demande quand même comment face id va réagir dans un lieu publique. Je ne sais pas pour vous mais moi généralement quand je vais au restaurant, je laisse mon téléphone posé à côté de moi sur la table. Est ce que face Id va essayer d’identifier le visage du serveur qui passe 5 fois, de mon voisin de gauche, etc. tout au long de la soirée ? (Et donc finalement quand je le regarderai moi même le téléphone je serai bon pour taper le code car face id aura été bloqué suite à trop de tentatives ratées, un peu comme ce qui est arrivé à l’ami Craig)

avatar SebKyz | 

@GregH

S'il est posé sur la table et que tu n'allumes pas l'écran il n'identifie personne...

avatar LeGrosJeanLou | 

@GregH

Il y a fort à parier qu'Apple a pensé à ce cas de figure.

Ce qu'il y a de plus probable c'est que l'iPhone détecte le visage le plus proche, ou celui qui le regarde et l'analyse.

Mais rappelons quand même qu'il faut activer le téléphone (en le levant ou en cliquant sur l'écran) pour que la reconnaissance faciale se mette en route.

avatar marenostrum | 

cliquant sur l'écran ne réveille pas l'actuel. il faut le soulever.

avatar Malvik2 | 

@marenostrum

C'est ça que je trouve dommage d'ailleurs, qu'il faille le soulever.
J'imaginais, naïvement, qu'un Iphone x posé sur l'accoudoir du canapé ou à plat sur un bureau détecterait nos yeux le fixant, lui intimant l'ordre de se déverrouiller.

Visiblement je rêvais éveillé mais c'est vraiment con car avec Touch ID, vous pouviez justement laisser votre phone à plat sur le bureau pour par exemple, qu'il serve de calculette ou autre.

À voir en utilisation réelle mais Face id risque d'être plus chiant qu'autre chose

Je le souhaite pas et j'espère me tromper mais...

avatar marenostrum | 

appuyer sur le bouton d'accueil l'active et l'ouvre avec le Touch Id. la supériorité du bouton sera encore démontré par rapport au méthodes soit disant plus intelligentes et révolutionnaires.

avatar MarcMame | 

@Malvik2

Le vrai problème que je perçois avec FaceID c'est que l'écran verrouillé n'a plus aucune utilité.
Il m'arrive régulièrement de lever mon iPhone juste pour regarder l'heure et les éventuelles notifications puis le reposer sans pour autant poser mon doigt pour le déverrouiller.
Impossible à réaliser avec FaceID.

avatar reborn | 

@MarcMame

Bien sur que tu peux toujours le faire

avatar LeGrosJeanLou | 

@MarcMame

Tu sembles avoir mal compris le comportement de FacID.

Pour déverrouiller tu le regardes, exactement comme tu effleures TouchID.

Si tu veux accéder au springboard il te faut encore tirer l'écran du bas vers le haut.

avatar MarcMame | 

@LeGrosJeanLou

"Tu sembles avoir mal compris le comportement de FacID.

Pour déverrouiller tu le regardes, exactement comme tu effleurés TouchID."
-----------
Exact, j'avais zappé le fait que FaceID nécessitait un geste supplémentaire, là où il suffisait de poser un doigt avec TouchID.
Il est amusant de constater que Apple à supprimé le "Glisser pour déverrouiller" en arguant que c'était un geste de trop avec TouchID pour finalement le ré instaurer avec FaceID.

avatar LeGrosJeanLou | 

@marenostrum

T'es sûr de ça ? J'ai pourtant bien l'impression que Federighi a expliqué le contraire. Je regarderai le keynote pour vérifier ça quand j'aurai le temps.

avatar marenostrum | 

il faut le prendre en main, comme maintenant. sinon il va pas se réveiller tout seul. et puis pareil, après un certain temps sans le tapoter il va te demander le code (obligatoire), sinon Face Id ne servira pas.
et tout ça c'est déjà expliqué plusieurs fois. quand on active l'Appel d'urgence (en appuyant 5 fois sur le bouton Power, je crois que son appellation a changé maintenant), Face Id sera désactivé.

avatar Hu-Card | 

Je crois avoir trouvé la réponse à ma question posée plus haut.

Le mode portrait est réservé au 8plus et au X.

Donc, du coup le mode avec lequel on modifie le fond de l'image en noir n'est pas disponible sur le 8 et le sera encore mois sur 7.

Merde, quand même !!!

avatar oomu | 

cela repose sur l'usage des capteurs 3D pour reconstituer le volume du visage.

avatar pim | 

Quel manque de bon goût de la part d'Apple, que d'avoir appelé cette puce « A11 bionic ». B1 pour « bionic 1 » aurait été beaucoup plus classe, maintenant que l'on a aussi la puce W2 pour le bluetooth.

avatar feefee | 

@pim

"Quel manque de bon goût de la part d'Apple, que d'avoir appelé cette puce « A11 bionic ». B1 pour « bionic 1 » aurait été beaucoup plus classe"

C’est ironique ? c’est pas bien de se moquer de ceux qui se moquent tout le temps ...

avatar oomu | 

fallait l'appeler bioyonic comme au bon vieux des temps des séries des années 80s

avatar feefee | 

@oomu

"fallait l'appeler bioyonic comme au bon vieux des temps des séries des années 80"

Ça doit être le petit fils de Steve Austin et Super Jaimie

avatar sachouba | 

Oui, et Apple avait commencé à travailler sur l'AMOLED pour smartphones et la charge Qi il y a 15 ans... ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR