Qualcomm : iOS 12.1.2 ne règle pas l'infraction aux brevets

Florian Innocente |

Qualcomm estime qu'Apple continue d'enfreindre deux de ses brevets, en dépit de la mise à jour système distribuée hier soir. La semaine dernière, Qualcomm avait obtenu devant un tribunal chinois de Fuzhou une ordonnance provisoire pour interdire à Apple la vente de quatre générations d'iPhone dans le pays, de même que leur importation en Chine (les iPhone 6s à X).

Apple avait maintenu leur commercialisation, fait appel du jugement et qualifié les deux brevets enfreins de « fonctions mineures » tout en promettant d'apporter une modification dans iOS. L'un des brevets porte sur le redimensionnement d'une image destinée à un fond d'écran et l'autre sur la manipulation d'applications pour passer de l'une à l'autre.

Selon Don Rosenberg, responsable des affaires juridiques de Qualcomm, la mise à jour 12.1.2 sortie hier ne change rien à l'affaire, a-t-il expliqué à Reuters :

Malgré les efforts déployés par Apple pour minimiser l’importance de l'ordonnance et ses affirmations selon lesquelles elle règlerait cette infraction de diverses manières, Apple continue apparemment de bafouer le système judiciaire en violant les injonctions.

Qualcomm a fourni à Reuters une copie de l'injonction dans laquelle il n'est fait mention d'aucune version particulière d'iOS mais de fonctions logicielles. Apple pour sa part avait laissé entendre que le problème ne concernait que des iPhone utilisant d'anciennes versions de son système.

Les détails de ce jugement rendu en Chine restent assez confus mais Qualcomm accuse Apple de déclarations auprès des médias volontairement trompeuses et emberlificotées, et de passer outre l'injonction. Apple de son côté maintient qu'elle pense sa mise à jour suffisante pour répondre aux accusations d'infraction.

avatar Malvik2 | 

En même temps comme si Qualcomm en avait quelque chose à foutre que cette mise à jour n’enfreint plus leurs brevets...ce qu’ils veulent c’est les thunes qui leur sont soit disant dûes

avatar frankm | 

Le gars de Qualcomm a twitté ça depuis son iPhone !

avatar Malvik2 | 

@frankm

Sans déconner?!😂😂

avatar frankm | 

@Malvik2

Je ne sais pas en fait. C’est une blague

avatar 0MiguelAnge0 | 

@Malvik2

Non: ce que Qualcomm veut prouver est que la redevance qu’Apple juge crapuleuse etait en fait un gentleman aggrement permettant à Apple d’utiliser la propriété intellectuelle de Qualcomm sans payer des royalties pour chaque brevet.

Un genre de bundle... Mais Apple visiblement a voulu jouer et bien je leur souhaite bonne chance maintenant...

avatar Osei Tutu | 

Ce n'est pas soit disant dues mais effectivement dues dès lors qu'il y a violation de brevets. Apple le reconnaît même s'il les qualifié de mineures. Alors en tant que consommateur, ma première préoccupation est de savoir quelles fonctionnalités je pourrais perdre à l'avenir en cas de nouvelles violations mineures!

avatar Malvik2 | 

Bah, Le problème qui se passe c’est surtout qu’Apple a décidé de faire cavalier seul désormais et concevoir ses propres technologies, voilà le cœur du problème.

avatar byte_order | 

Le coeur du problème, c'est que le respect des brevets semblent à géométrie variable selon ses intérêts financiers.

Le faite-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais, quoi.

Qu'ils s'écharpent entre eux, moi je dis.

avatar Malvik2 | 

Ceci étant ce serait loin d’être impossible 😁

avatar reborn | 

Qui a indiqué que la 12.1.2 devait régler le soucis ? 🤷‍♂️

Peut-être que ça viendra en debut d’année prochaine dans une 12.1.3

avatar SyMich | 

À priori personne ... mais les délais donnés à Apple par l'injonction de justice étant dépassés, Qualcomm constate que malgré cette mise à jour (qui aurait pu permettre à Apple de modifier suffisamment iOS pour ne plus enfreindre ces brevets) Apple ne respecte pas l'injonction qui lui a été faite (c'est du moins leur point de vue qu'Apple va sans doute contester)

avatar viperthesniper | 

Et dans pas longtemps Apple n’aura plus qualcomm en client et il risqueront la faillite.

Je sais pas si Apple est en tord ou pas mais au final le grand perdant ce sera pas apple

avatar SyMich | 

Les procès avec telle ou telle compagnie (Samsung notamment) n'a jamais empêché Apple de se frounir auprès de ces mêmes compagnies.
Quant à Qualcomm, ils fournissent actuellement les meilleurs Modem à quasiment tous les constructeurs de smartphones. Je ne pense pas qu'ils soient en risque même si Apple opte pour un autre fournisseur.
Par contre quand Qualcomm obtient qu'Apple se voie interdit de vendre leurs iPhones sur le marché chinois, là l'impact commercial est majeur pour Apple !

avatar Osei Tutu | 

C'est Apple qui était client Qualcomm et non l'inverse. Et Qualcomm n'est plus fournisseur d'Apple depuis un moment. Et apparemment Qualcomm se porte bien. De plus une interdiction d'Apple sur le marché chinois serait un réel coup dur

avatar byte_order | 

> Je sais pas si Apple est en tord ou pas mais au final le grand perdant ce sera pas apple

Ah, donc en fonction de la richesse, l'impunité - si les accusations de Qualcomm s'avéraient fondées - est variable !?

avatar iBaby | 

C’est quoi « la manipulation d’applications pour passer de l’une à l’autre «  ? Qualcomm a un problme avec l’interface d’iOS ? Il serait temps de savoir ce que ça veut dire, parce que ça commence à faire neuneu.

avatar iPop | 

@iBaby

Elle s’approprie de droit les fonctions d’iOS parce que c’est SON processeur qui fait le boulot. C’est ce que elle a toujours semblé dire.

avatar iBaby | 

@iPop

Dans ce cas d’autres pourraient prétendre aux mêmes revendications.

avatar byte_order | 

@iPop
> Elle s’approprie de droit les fonctions d’iOS parce que c’est SON processeur qui
> fait le boulot.

Euh, non, hein, non.
Si les fondeurs de CPU pouvaient s'approprier les droits des implémentations logicielles simplement dès lors qu'elles tournent sur leurs CPUs, sans nécessiter de déposer un brevet préalable, cela se saurait depuis longtemps, vu le nombre de fonctions implémentées de façon logicielle (plusieurs milliards de fonctions logicielles, minimum) sur des CPUs d'une petite poigné de constructeurs de CPU seulement.

Non, il semblerait que Qualcomm ait déposé un brevet sur un processus logiciel de changement d'application frontale.

Valable, pas valable, cela reste à voir, Apple dit qu'il est invalide, mais comme à chaque fois, ce n'est que lors d'un procès que la validité est confirmée ou infirmée, avant il est considéré valide par le bureau des brevets dès lors qu'il a été accepté par ce bureau... qui s'en lave ensuite les mains en cas de procès, comme c'est pratique, mais c'est une autre histoire le business model des bureaux des brevets.

avatar stefhan | 

@MacG Avez-vous un exemple animé sur ces "redimensionnement d'une image destinée à un fond d'écran" et "sur la manipulation d'applications pour passer de l'une à l'autre" ? J'ai du mal à comprendre en fait...

avatar Garfield3 | 

Ça me rappelle cette boîte qui avait fait plusieurs procès a Samsung pour violation de brevets et qui avait demandé un ban sur la vente de certains appareils incriminés et qui au final avait touché une grosse indemnisation. Elle avait aussi une devise respecter les lois du pays dans lequel elle est...
Comment s'appelle cette boîte 🤔
Ah mais oui c'est Apple 😁😁😁
Samsung doit bien de marrer dans son coin 🤭

avatar Osei Tutu | 

Samsung ne peut pas trop se marrer parce qu'il fournit les écrans de certains des téléphones interdits. Mais pour le procès c'est une sorte d'arroseur arrosé

avatar byte_order | 

Ils ont des contrats sur des volumes achetés par Apple, c'est pas à l'unité, et vu que Apple a préféré recycler les écrans du X plutôt que renégocier à la baisse leur contrat avec Samsung Display, quelque chose me dit que ce contrat bétonne bien le sujet.

avatar charliedeux | 

Je pensais à la meme chose. Le plus drôle étant qu'ici Apple utilise exactement les mêmes arguments qu'elle réfutait à Samsung à l'époque. Hypocrisie quand tu nous tiens...
De quoi redonner des migraines à la juge Koh.

avatar pechtoc | 

Je croyais que seul les iPhones sous une iOS antérieure au 12 étaient interdit de vente en Chine, qualcomm à fait une danse pour l'étendre au 12 ?

avatar Crkm | 

Haha, Apple, pris dans son propre piège: à force de faire des procès à tout va contre ses concurrents, et à breveter tout et n'importe quoi, il fallait s'attendre à ce qu'un jour ou l'autre ça leur retombe dessus. En tout cas, ils n'ont pas l'air très tranquilles chez Apple, il faut dire que ça tombe pile poil dans la période des fêtes, je sens que le prochain compte rendu aux actionnaires va être intéressant 😀

avatar SyMich | 

L interdiction porte sur le marché chinois.... qui ne fête pas Noël.

avatar Crkm | 

Pas faux, mais si Apple vend (beaucoup) moins d'iPhones en Chine qui, période des fêtes ou pas, reste un gros marché, ça se sentira sur les ventes globales. Donc ce trimestre, qui est censé être le plus gros pour Apple, risque d'être bien plus mauvais qu'escompté. Par contre ils ont intérêt à résoudre leur problème d'ici le mois de février, sinon ça va faire mal.

avatar kinon | 

C'est marrant de voir les intervenants se précipiter lorsqu'il y a un soupçon de fraude de la part d'Apple. Comme si tout le monde ne savait pas que toutes les boites qui peuvent le font (Et ne parlons pas des chinois...) et pas mal ont eues à subir des procès à un moment ou à un autre, et celles qui sont riches en $ sont les plus intéressantes à attaquer forcément.
Dans les affaires c'est le jeu du chat et de la souris ou chacun tiens les deux rôles alternativement.

avatar kinon | 

C'est marrant de voir les intervenants se précipiter lorsqu'il y a un soupçon de fraude de la part d'Apple. Comme si tout le monde ne savait pas que toutes les boites qui peuvent le font et pas mal ont eues à subir des procès à un moment ou à un autre et celles qui sont riches en $ sont les plus intéressantes à attaquer forcément.
Dans les affaires c'est le jeu du chat et de la souris et où chacun joue les deux rôles alternativement: la vierge effarouchée et l'accusateur offensé:-)
Quand un fabricant en accuse un autre le premier gonfle les accusations, l'accusé essaie de les dégonfler. Si il réussit l'amende sera acceptable. Et chacun sera content. C'est le jeu habituel et ils y jouent tous.
Donc sauter sur ce cas pour se réjouir que Apple soit attaqué ou qu'il risque de grosses amendes est soit pueril soit raisonnements d' envieux ou jaloux. Mais dans les deux cas, vain

CONNEXION UTILISATEUR