Bientôt une part de marché sous les 10 % pour l'iPhone ?

Mickaël Bazoge |

On ne peut pas — pas encore — parler de destin à la BlackBerry pour l'iPhone. Même si les revenus tirés du business des smartphones ont plongé de près de 12% au dernier trimestre, l'iPhone continue de représenter la part du lion dans le chiffre d'affaires d'Apple : 26 milliards de dollars (excusez du peu), soit 48% du total des billets verts qui sont entrés dans la caisse entre avril et juin.

Et n'oublions pas que la Pomme continue de siphonner l'essentiel des profits générés par l'industrie du smartphone : 73% au dernier pointage réalisé par Counterpoint Research pour l'année 2018. L'an dernier, Apple captait également 51% de part sur le marché du smartphone haut de gamme (au-delà de 400 $). Rien ne sert de paniquer donc…

Part de marché d'Apple sur le segment des smartphones haut de gamme.

Mais il est indéniable qu'Apple perd du terrain face à la concurrence sur le marché global dans son ensemble. Chez IDC par exemple, Apple affiche une part de marché de 10,1%, derrière Samsung (22,7%) et Huawei (17,6%). Et Xiaomi est sur les talons du constructeur de Cupertino avec 9,7%…

Il s'en est fallu de peu pour que la part de marché d'Apple se contente d'un seul chiffre au deuxième trimestre. On verra ce qu'il en sera des performances de l'iPhone en fin d'année lorsque les nouveaux modèles seront sortis, mais a priori il faudra surtout attendre 2020 et la 5G pour avoir une idée plus claire du positionnement de l'iPhone sur le marché.

Chez Gartner, on prédit ainsi un rebond des ventes en fin d'année prochaine, avec l'essor attendu des réseaux très haute vitesse et des smartphones qui vont avec. Le marché va faire le dos rond en attendant : les ventes globales devraient ainsi reculer de 2,5% cette année.

Dans ce contexte, et malgré l'accueil positif des résultats du T3 par les investisseurs, Apple a laissé gagner Google au petit jeu de celui qui a la plus grosse (cagnotte). La réserve de cash de la Pomme s'établit à 102 milliards de dollars, contre un trésor de guerre de 117 milliards pour Alphabet la maison-mère du moteur de recherche.

À son niveau le plus élevé qui remonte à la fin 2017, Apple était assise sur une montagne de billets verts haute de 163 milliards. On rappellera que le constructeur s'est lancé dans un vaste programme de rachat d'actions et de versement de dividendes (122 milliards de dollars). Par ailleurs, et pire encore, Apple est distancée sur le plan de la capitalisation boursière : 983 milliards de dollars pour la Pomme, contre plus de 1 000 milliards pour Microsoft.

Tags
avatar stemou75 | 

C’était tout à fait prévisible depuis longtemps. Ce n’est pas le destin à la Blackberry, c’est le destin à la Apple, c’est à dire le destin du Mac.

Un produit propriétaire avec OS propriétaire, App Store propriétaire, port lightning propriétaire, etc.... ne peut pas être à beaucoup plus de 10%, surtout avec des marges élevées et un choix de modèles restreint.

Le miracle c’est plutôt qu’Apple a gardé pour l’instant avec l’iPad, même après 10 ans, une part incroyable du marché des tablettes. L’iPad fait quasiment le CA du Mac.

Le Mac a bien survécu à cette situation. Et Apple a fait ses choix, la rentabilité avant tout.

avatar fousfous | 

@stemou75

L'os propriétaire, l'app store propriétaire, le lightning, c'est toutes c'est choses qui rendent l'iPhone meilleur que la concurrence.
Le seul problème c'est le prix, les gens sont prêt à acheter de la merde tant que c'est pas chère.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ fousfous
En effet, ces 3 points sont pour moi positifs.

avatar Sgt. Pepper | 

@fousfous

Pire vendre sa vie privée 😭

avatar macfredx | 

@fousfous

+100

avatar eastsider | 

@fousfous

Détrompes toi et approfondi tes recherches ... un produit cher contribue a son appréciation et a son attachement , apple l'a compris et ne fera pas l'erreur de baisser ses prix, un iPhone pas cher perdrait de sa rareté .

avatar fousfous | 

@eastsider

Je ne dis pas le contraire, mais à un moment quand le prix est très élevé on ne peut plus renouveler aussi souvent.
Mon iPhone 7 Plus au final je compte le garder 4 ans pour rentabiliser le fait qu'il m'a coûté 1000€, si il avait coûté moins chère je ne l'aurais fait durer que 3 ans.
Bon le manque de nouveautés ne doit pas aider aussi c'est sûr.

avatar romainB84 | 

@fousfous

« Mon iPhone 7 Plus au final je compte le garder 4 ans pour rentabiliser le fait qu'il m'a coûté 1000€ »

Et c’est une excellente nouvelle au final!!
Tout le monde y gagne 🙂
Apple en venant plus cher, fait à peu près les mêmes chiffre
Sur le plan écologique c’est forcément meilleur
Toi, ça te coûte moins cher car tu renouvelles moins souvent et en plus quand tu changeras tu auras des énormes nouveautés 🙂
Que du bons pour tout le monde

avatar pagaupa | 

@eastsider

« un iPhone pas cher perdrait de sa rareté . »
Mdr! Où as-tu vu qu’un iphone est une rateté? 😂😂😂😂😂😂😂

avatar eastsider | 

@pagaupa

.....bin dans la news!!

avatar JackOne | 

@stemou75

moi ça me va le côté propriétaire d’apple
chez la concurrence, il y a toujours en truc de pourri à commencer par l’OS

avatar debione | 

Ça dépend pour qui... J'ai switcher sur Android pour mon smartphone et un truc qui me ferait chier de retrouver, c'est bien la rigidité d ios...

avatar Lionel_F | 

Pour l’instant la base installée ne fait qu’augmenter il me semble, plus d’un milliard de devices ios. Les iPhones peuvent se garder longtemps et le marché de l’occasion est plutôt actif.
On peut dire la même chose du mac.
Je ne me fais pas de soucis pour Apple.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

"Pour l’instant la base installée ne fait qu’augmenter"
Exact et pour nous c'est le seul point qui compte.

avatar Yves SG | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Tout a fait !
Laissons les fans de « j’ai la plus grosse » se gargariser, tant que l’on peut profiter de ce qui est pour nous de loin plus agréable/performant/efficace/simple 😝

De même qu’un conducteur de Volvo, Porsche ou Lamborghini se fiche pas mal du nombre d’exemplaires vendues par Renault ou Volkswagen...

avatar pantone672 | 

Je ne suis pas sûr de l’intérêt de mesurer la part de marché de l’iPhone, sur l’unique marché du smartphone.
Apple construit depuis longtemps un écosystème complet, parti de l’ordinateur avant d’inclure le smartphone, la tablette, puis la domotique et les vêtements / accessoire connectés (Apple Watch). C’est la part de marché de cet écosystème complet qu’on pourrait chercher à mesurer. Je ne sais pas s’il y’a autant de clients intégrés full-Google qu’il y’a de full-Apple.
De plus une part de marché à 10 n’est pas du tout étonnante dans la mesure où l’iPhone est un produit de luxe et, en tant que tel, beaucoup plus profitable que ses équivalents Android des différentes marques. Tant que ce positionnement fonctionne, la plateforme continuera d’attirer des développeurs et des annonceurs, ce qui assure la pérennité du smartphone et, plus largement, de l’ensemble de l’écosystème Apple.

avatar JackOne | 

@pantone672

j’aurais pas mieux dit

avatar en ballade | 

@pantone672

produit de luxe

Produit de masse made in China comme les autres.

La notion de luxe n’a absolument aucun sens.

avatar pantone672 | 

@en ballade

Ce n’est pas parce que tu ne comprends pas quelque chose que ça n’a aucun sens, la vie serait trop simple sinon. Moins marrante aussi.

avatar stefhan | 

Tant qu’ils feront des pelles à tarte, les ventes seront moindres.

☺️

avatar jeannotsarge | 

Ce qui les intéresse c’est l’évolution de la base installée pour vendre des services et pas forcément les chiffres de vente. Si la durée d’utilisation des iPhones ne cesse d’augmenter, les ventes peuvent baisser mais la base installée augmentée quand même...

avatar Sgt. Pepper | 

Et dans les 90% il y a combien de Honor / Redmi à 80€ ?🤷‍♂️

Ce qui compte est la pdm sur le haut de gamme.

avatar macfredx | 

@Sgt. Pepper

Tout à fait, parce que des téléphones avec lesquels une boite ne gagne rien...

avatar Kriskool | 

Le problème de base si on revient sur l’article, c’est que si la part de marché de l’iPhone s’effondre c’est l’écosystème qui s’effondre avec .... eh oui ! Donc adieu les accessoires HomeKit (déjà qu’ils se font désirer), adieu l’offre iTunes, etc...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Kriskool "si la part de marché de l’iPhone s’effondre c’est l’écosystème qui s’effondre "
Non.
Comme le nombre d'utilisateurs continue à croître, l'écosystème se renforce.
De plus le consommateur y gagne au passage en gardant son téléphone plus longtemps.

avatar Ajioss | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Vous dites tous les deux la même chose mais différemment. À moins que tu aies mal lu/compris son message. Part de marche = ( grosso modo) au nombre d’utilisateurs.

Je ne vois pas la contradiction entre vos deux messages.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Ajioss
Non part de marché est totalement différent de nombre d'utilisateurs.
L'Iphone a une part de marché en baisse et un nombre d'utilisateurs en hausse.
Comment est-ce possible ?
L'Iphone n'est pas contrairement à ses concurrents un appareil jetable. Il se garde plus longtemps puis il se transmet. Bref son taux de renouvellement est plus faible, mauvais pour le taux de vente excellent pour le nombre d'utilisateurs (park installé)

avatar Ajioss | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Je suis d’accord avec toi sur cette nuance. Toutefois même là ça ne change pas grand chose car la part de marché d’iOS ( macg publie régulièrement l’état des lieux) est stagnante voir déclinante dans de nombreux pays . Même le Japon qui est longtemps resté à une insolante 50% de pdm de iOS est passé sous la cette barre l’Année dernière...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Bonjour Ajioss,
"la part de marché d’iOS... est stagnante voir déclinante"
Soit tu es mieux informé que le CO d'Apple, soit tu as mal compris ce que tu as lu
mais peu probable que Tim Cook raconte des craques à ses actionnaires lors de leur dernière réunion.

avatar Ajioss | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
Mentir à ses actionnaires non. Détourner l’attention 100% oui. C’est même le jeu de la communication dans ce genre de relation/situation .

Ne plus donner la répartition des ventes d’iPhone récemment en est une parfaite illustration.

Encore une fois macg publie régulièrement l’état des lieux des part de marché des OS .Je n’invente rien.
Une simple recherche Google pour l’année 2019 peut aussi d’éclairer . Des articles sur des études sont déjà tombées dans la presse.

Ne prends pas pour argent comptant ce que raconte un employé à ses employeurs au moment de son évaluation 😉

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Ajioss
Ok les "communicants" sont doués pour tourner autour du pot et faire un rideau de fumée.
Mais c'est exactement ce que tu viens de faire : de la manipulation :-(

Q: How is device retention impacting Apple & Services revenue
Cook: Install base growing, people are holding onto devices longer, but staying inside the ecosystem
La question est clair la réponse aussi. Tu prétends que Cook a menti à ses actionnaires ?
Passe cette information aux actionnaires et ce sont des procès avec milliards de $ de gains à la clef, ou arrête de dire n'importe quoi:
La base installée iOS est en progression.

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« La base installée iOS est en progression. »

Et qu'est-ce que ça veut dire, "la base installée", exactement ? Car généralement on parle d'utilisateurs actifs pendant une durée déterminée. C'est par exemple ce qui va intéresser les développeurs d'applications. Car savoir que la "base installée" est de 900 millions, si au final il y a 500 millions de personnes qui se servent vraiment de leur appareil chaque jour/chaque semaine, ça fait une jolie différence.
Comme toujours et comme tous les dirigeants d'entreprise, Tim Cook choisit avec soin la manière dont il communique et pèse chaque mot.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@webHAL1 "que ça veut dire, "la base installée"
Il faut revenir à la citation de Cook si tu veux jouer sur les mots ou simplement vérifier que tu comprends bien ce qui a été dit :
"Cook: Install base growing, people are holding onto devices longer, but staying inside the ecosystem".

La phrase est clair et facile à comprendre et n'a posé aucun problème de compréhension aux actionnaires et journalistes présents.
- le nombre d'appareils vendus au monde depuis le premier : il est en hausse ;-)
- le nombre d'appareils non utilisés en circulation : impossible à connaître.
- le nombre d'appareils utilisés. Apple le connait et affirme qu'il est en progression.
Il l'explique par "people are holding onto devices longer"
*en fonctionnement pas éteint car il ne pourrait pas le savoir*
but staying inside the ecosystem
*en utilisant l'appareil* car sinon il ne serait pas *dans* l'écosystème.
Enfin le contexte. cette information vient après une question
"impacting Apple & Services revenue"
Pour qu'un appareil impact positivement les revenues des services, il faut qu'il soit utilisé.
Les propos de Cook sont clairs
On doit supposer qu'ils sont vrais.
A contrario vous avez un procès qui vous donnera des couilles en or.

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« Il faut revenir à la citation de Cook si tu veux jouer sur les mots ou simplement vérifier que tu comprends bien ce qui a été dit »

Je ne veux absolument pas "jouer sur les mots", simplement considérer la déclaration de Tim Cook pour ce qu'elle est : de la "langue de bois" boursière qui ne donne aucune information.

« La phrase ["Install base growing, people are holding onto devices longer, but staying inside the ecosystem"] est clair et facile à comprendre [...] »

C'est en effet clair et facile à comprendre. Sauf que ça ne fournit aucune information, et surtout aucun chiffre.
Donc la "base installée grandit". D'accord. Sachant que c'était en réponse à une question sur les appareils, on peut donc en conclure que c'est la base installée d'appareils. Chaque fois qu'Apple vend un appareil de plus, cette base grandit. En quoi est-ce que ça aide à comprendre la santé de l'éco-système iOS ? Et surtout, qu'est-ce qui montre que le nombre d'appareils activement utilisés est en progression ?
Et "les gens conservent leur appareil plus longtemps" ? C'est en effet la tendance observée. Et elle n'a rien de spécifique à iOS. Pourquoi le mentionner ?
Finalement, on a ce "mais ils restent dans l'éco-système". En parlant des gens qui conservent leur appareil. Ce qui n'apporte strictement rien. Évidemment, si je continue à utiliser mon appareil existant, je ne passe pas à un autre éco-système". Sauf que si les nouveaux acheteurs, qui sont principalement dans les pays émergeants, se tournent de plus en plus vers de l'Android, la part de marché d'iOS va mathématiquement baisser, et c'est d'ailleurs exactement le sujet de cet article.

« le nombre d'appareils utilisés. Apple le connait et affirme qu'il est en progression.
Il l'explique par "people are holding onto devices longer" »

Non, ce n'est justement pas du tout ce qu'Apple affirme. C'est bien toute la différence entre "la base installée" et "le nombre d'appareils utilisés". Pourquoi Tim Cook n'a-t-il pas parlé "d'appareils activement utilisés", mais de "base installée" ? Comme je le disais ci-dessus, un appareil iOS qui n'est pas remplacé par un autre appareil iOS, mais dont son utilisateur continue à se servir comme iPod ou concentrateur iHome n'a pas du tout le même poids pour un développeur ou un prestataire de services.

On est ici dans la même situation que si Apple avait racheté une société spécialisée dans la réalité virtuelle, qu'un journaliste avait demandé si cela signifiait la sortie prochaine d'un casque de réalité virtuelle pommé, et que Tim Cook avait répondu "nous rachetons des sociétés de temps à autres pour leur savoir-faire et travaillons en permanence sur de nouveaux produits excitants". Une phrase claire et facile à comprendre. Et qui n'apporte rien.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

bla bla bla.
@webHAL1
Je crains de perdre mon énergie avec des personnes volontairement de mauvaise foi.
Il est probablement mieux que j'en reste là.

avatar webHAL1 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
« bla bla bla. »

Ça doit être ce que tu appelles "en rester là" : répondre pour répondre, sans aucun argument.

avatar byte_order | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
> - le nombre d'appareils utilisés. Apple le connait et affirme qu'il est en
> progression.

Euh, où est cette affirmation ?

> Il l'explique par "people are holding onto devices longer"

Ce qui ne dit absolument rien sur la progression du nombre d'appareils utilisés.
Ce que cela dit - et ce que dit TC - c'est que l'âge moyen des terminaux iOS des utilisateurs augmente. Cela ne dit rien sur la progression ou pas du nombre d'utilisateurs d'iOS actifs, ça.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@byte_order "Euh, où est cette affirmation ?"
Dans mes messages précédents que je t'invite donc à relire

avatar webHAL1 | 

@byte_order
« Euh, où est cette affirmation ? »

J'ai bien peur que cette affirmation ne soit que dans la tête de J'en_crois Pas_mes yeux, puisqu'à aucun moment Apple n'affirme que le nombre d'appareils utilisés est en progression. C'est une pure interprétation des propos de Tim Cook, qui parle uniquement de base installée.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Ajioss & @webHAL1
Je crains de perdre mon énergie avec des personnes volontairement de mauvaise foi.
Il est probablement mieux que j'en reste là.

avatar lou1987 | 

Au Canada des fournisseurs sont retourné à leur vieilles habitudes de financer les appareils sur 3 ans tellement les iPhone sont devenu inabordable!!!! A l’époque on signait un contrat de 3 ans et on avait un iPhone pour 299$ Avec un forfait à presque 100$. Maintenant les forfaits de 3 ans sont interdit, ils nous « financent » à 0% 30$/mois l’appareil sur 3 ans avec un forfait sur 2 ans a 75$/mois... bref peu importe le prix on est capable d’avoir un iPhone!

avatar rolmeyer | 

🤣 le titre est basé sur une prédiction...si on regardait les prédictions de l’époque pour Windows Phone pour 2018-2020... 🤪

avatar Alberto8 | 

Un iPhone X a 499€ ... et ça repartira , mais bon Apple ne fera jamais ça !

avatar eastsider | 

I ♥ iphone et peu m'importe le prix tant que l'expérience reste au rdv.

avatar toto_tutute | 

Salut, quel est l'intérêt pour une société de racheter ses actions ? merci :)

avatar narugi | 

Attention, car même si Apple diversifie ses revenus de manière crescendo, il n’en demeure pas moins que l’iPhone reste le pivot de toute la stratégie.

En somme, si l’iPhone venait à s’effondrer, l’attrait pour les services (Apple Music, Apple TV+) et les autres produits en feraient de même.

Je trouve que la stratégie de diversification des revenus est bonne mais trop liée à la seule réussite de l’iPhone
Par ailleurs, Microsoft a su lui diversifier ses activités sans qu’elles ne soient trop connectées les unes aux autres.

avatar 0MiguelAnge0 | 

Ils sont 1.7% derrière Microsoft en capitalosation boursière... Mon dieu: quel gap!! Parfois il faut arriver à prendre un eou de recul. Lorsque les écarts peuvent être complètement défait en quelques minutes d’échanges, on ne peut pas vraiment parler de catastrophe.

Cela dit, vu la part de MS et Google dans les services en terme de chiffre d’affaires, il est clair qu’ils font mieux dans ce domaine qui est censé être le vecteur de croissance d’Apple.

avatar wilfried50 | 

L’ordinateur est un camion dixit Steeve JOB donc iPad Pro power 🤘🏼

avatar damien.thg | 

Comme les mac donc ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR