Aperçu de l’iPhone 11 et de l’iPhone 11 Pro

Anthony Nelzin-Santos |

Et un, et deux, et trois iPhone. L’iPhone 11, qui prend la suite de l’iPhone XR avec un deuxième capteur et trois coloris pastel. L’iPhone 11 Pro, qui justifie son épithète avec son troisième capteur et son écran OLED encore amélioré. Et l’iPhone 11 Pro Max, qui vous fera travailler votre souffle avec son nom à rallonge et votre poignet avec ses 226 grammes. Voici nos premières impressions après quelques heures d’utilisation, en attendant que vous puissiez vous faire les vôtres, à partir de demain matin et du début de leur commercialisation.

iPhone 11 Pro.

Alignées sur une table, les quatorze nouvelles références semblent sortir du même moule. « Encore heureux », me direz-vous, « elles ont toutes été dessinées à Cupertino ! » Mais ce n’était pas évident : l’iPhone 8 avait immédiatement été démodé par l’iPhone X, et l’iPhone XR pouvait nourrir des complexes technologiques face à l’iPhone XS1. Pour cette dernière année d’un cycle désormais trisannuel, Apple est finalement parvenue à dessiner une gamme progressive.

Cela tient peut-être à la nomenclature : le modèle le plus abordable n’est plus un iPhone à suffixe mais est tout simplement l’iPhone, dont dérivent les modèles les plus perfectionnés. Cela tient plus probablement au design : en même temps qu’elle souligne la fonction la plus importante de ces appareils qui ne sont plus des téléphones depuis longtemps, la « bosse » dorsale établit un air de famille. Reste que ces ressemblances ne font qu’accentuer les différences, plus sensibles qu’il n’y parait au premier abord.

iPhone 11 (devant) et iPhone 11 Pro (derrière).

Littéralement sensibles, même, puisque la première d’entre elles se fait sentir sous les doigts. Alors que le dos de l’iPhone 11 est toujours poli pour obtenir une finition brillante, celui de l’iPhone 11 Pro est traité chimiquement pour obtenir une fine texture dépolie. Comme la pomme et la bosse arborent une finition contrastante, mate quand le dos est brillant et vice-versa, les deux modèles sont le miroir l’un de l’autre. La mention « iPhone » disparait pour renforcer l’effet visuel de ces traitements, mais en Europe, le marquage CE vient tout gâcher.

Après quelques heures d’utilisation, il est difficile d’affirmer qu’une finition est moins glissante que l’autre. Je suspecte toutefois que la prise en main dépendra moins du traitement de surface que… de vos mains. Le verre texturé de l’iPhone 11 Pro glisse un peu moins que le verre poli de l’iPhone 11 sous mes doigts calleux, mais le bandeau en acier poli du premier glisse un peu plus que le bandeau en aluminium sablé de l’autre. Et comme on ne tient pas exactement le « petit » iPhone 11 Pro comme on tient le « grand » iPhone 11 Pro Max…

Sur l’iPhone 11 Pro, le dos est mat et la bosse brillante.
C’est tout l’inverse sur l’iPhone 11.
On se rend mieux compte de la texture du dos de l’iPhone 11 Pro dans cette comparaison avec un iPhone XS du même coloris. Remarquez aussi le déplacement de la pomme au centre du dos.

Les éventuels problèmes de préhension seront réglés par l’emploi d’une coque, mais cette année plus encore que la précédente, vous serez tenté d’utiliser votre iPhone comme Jony l’a conçu. Outre les sempiternels noir et blanc, et le rouge du programme Product Red, l’iPhone 11 est proposé dans trois nouveaux coloris. La mode est aux pastels : le jaune est plus clair et moins saturé que celui de l’iPhone XR, le violet est un mauve discret, le vert n’ose pas virer au jade.

Tout pro qu’ils sont, les modèles les plus chers osent la couleur. Si elles donnent toutes l’impression d’illuminer le verre dépoli, le « vert nuit » est particulièrement réussi. Indiscernable du « gris sidéral » sous une lumière rasante, il passe du British racing green au céladon selon la chaleur de l’éclairage. Les clichés du site d’Apple ne représentent que l’un de ses aspects, et les photos ne lui font pas justice. Disons que c’est un gris aux reflets verdâtres d’une grande élégance.

L’iPhone 11 mauve.

Avant même de démarrer les appareils, une autre différence saute aux yeux. Alors que l’iPhone 11 est fourni avec le bon vieux chargeur 5W et un câble Lightning vers USB-A, les iPhone 11 Pro sont fournis avec le chargeur 18 W de l’iPad Pro et un câble Lightning vers USB-C. La controverse naissante est probablement surjouée : lorsque l’on recharge son téléphone pendant la nuit, et que la batterie tient le coup toute la journée, la vitesse de charge importe peu. Au contraire ! Une charge plus lente est une charge moins agressive et donc meilleure sur la durée.

Or les batteries des iPhone n’ont jamais été aussi grosses, au détriment (tant mieux) de la finesse de l’appareil et (tant pis) de la fonction 3D Touch. Soyons bien clairs : la charge rapide offerte par le chargeur 18 W, qui permet de remplir la moitié de la batterie en trente minutes, est un confort appréciable. Mais le chargeur 5 W suffit largement au quotidien, et le chargeur 18 W peut toujours être acheté séparément, l’iPhone 11 étant compatible avec la charge rapide comme ses prédécesseurs2.

Sur cette photo, on voit bien comment les objectifs forment des bosses sur la bosse. Apple a poussé les murs pour dégager suffisamment de tirage pour associer un très grand-angle à un capteur similaire à celui associé au grand-angle. Remarquez aussi la bande de séparation des antennes assortie au coloris du téléphone.

Mais démarrons ces appareils : l’iPhone 11 reprend l’écran « Liquid Retina » (LCD IPS) de l’iPhone XR, tandis que les iPhone 11 Pro héritent d’un écran « Super Retina XDR » (OLED) encore amélioré. Avec son taux de contraste qui atteint 2 000 000:1 et sa luminosité maximale de 800 nits3, ainsi que sa résolution de 458 ppp, l’écran des iPhone 11 Pro est superbe.

Cela ne veut pas dire que l’écran de l’iPhone 11 est affreux. Avec sa résolution de 326 ppp, sa luminosité maximale de 625 nits, et sa capacité à reproduire fidèlement les couleurs de l’espace P3, il reste le meilleur afficheur LCD du marché. Certes, la comparaison directe est forcément en sa défaveur, d’autant qu’il est encadré de bordures légèrement plus épaisses. Mais au quotidien, ce n’est pas le jour et la nuit.

Le marquage CE, quoique discret, gâche la belle harmonie du dos.

Certains concurrents proposent des dalles plus définies, ou des bordures plus fines, mais aucun ne propose des écrans aussi équilibrés et aussi fidèles. C’est finalement Apple elle-même qui fournit le meilleur argument contre les écrans des nouveaux iPhone, avec la technologie ProMotion de l’iPad, mais les dalles OLED capables de résister à une fréquence de rafraichissement de 120 Hz sont encore rares.

Enfin, la plus grande différence réside dans le nombre d’objectifs. En ajoutant une deuxième optique à l’iPhone 11, Apple aurait pu privilégier le téléobjectif, commun depuis l’iPhone 7, mais a préféré le très grand-angle. C’est probablement le bon choix : il est facile de « zoomer avec les pieds », mais impossible de reculer lorsque l’on a le dos au mur. L’iPhone 11 Pro intègre le même objectif offrant un angle de vue de 120°.

Les trois optiques de l’iPhone 11 Pro. En haut, le grand-angle, à droite, le très grand-angle, en bas, le téléobjectif.

Les optiques ne pourraient pas avoir la même épaisseur, qui s’ajoute à l’épaisseur de la « bosse » proéminente, sans avoir des spécifications différentes. Le très grand-angle possède ainsi cinq éléments, contre six éléments pour les deux autres objectifs. Le grand-angle (éq. 26 mm) ouvre toujours à ƒ/1,8, le téléobjectif (éq. 52 mm) ouvre maintenant à ƒ/2,0, une petite amélioration appréciable quand la lumière vient à manquer, et le très grand-angle (éq. 13 mm) ouvre à ƒ/2,4.

Alors que les concurrents alignent différents capteurs avec différentes optiques, proposant des qualités extrêmement différentes selon les distances focales, Apple utilise trois capteurs de 12 Mpx. Ces capteurs sont appariés à l’usine pour limiter les variations d’un objectif à l’autre, et permettre un zoom optique fluide. Pour autant, ces capteurs ne sont pas strictement identiques, et seul celui du grand-angle possède 100 % de focus pixels.

Les deux objectifs de l’iPhone 11. En haut, le grand-angle, en bas, le très grand-angle.

Pour finir ce jeu des sept erreurs, il faudrait encore remarquer que les trois appareils embarquent un modem 4 G LTE Gigabit, mais que les iPhone 11 Pro pourront atteindre 1,6 Gbit/s quand l’iPhone 11 plafonnera à 970 Mbit/s. (Du moins quand les réseaux seront aussi rapides. S’ils le sont un jour.) Ou que la norme IP68 signifie « résistance à l’eau jusqu’à deux mètres de profondeur pendant 30 minutes » sur l’iPhone 11, mais « jusqu’à quatre mètres de profondeur pendant 30 minutes » sur l’iPhone 11 Pro4.

Sur tous les autres points, les trois modèles sont identiques. Ils embarquent tous une puce A13 Bionic qui domine les autres puces mobiles de la tête et des épaules. Ils sont tous capables de se connecter aux réseaux Wi-Fi 6. Ils possèdent tous une deuxième antenne qui améliore la réception Bluetooth. Ils renferment tous la puce U1 dont on n’a pas encore commencé à imaginer les possibilités.

Téléobjectif.
Grand-angle.
Très grand-angle.

Et ils sont tous livrés avec iOS 13. Certaines nouveautés tiennent d’ailleurs moins du matériel que du logiciel. Ainsi, le nouveau capteur de 12 Mpx à l’avant n’est pour rien dans l’amélioration de l’angle et de la portée du système TrueDepth, qui tient d’optimisations logicielles. Vous voulez en savoir plus sur les performances, l’autonomie, la qualité des photos ? Rendez-vous dans quelques jours pour nos tests complets.


  1. Qui ne l’ont pas empêché de mener — et poursuivre — une brillante carrière.  ↩

  2. Pour être tout à fait complet sur ce point : si je devais choisir, je ne demanderais pas le chargeur 18 W, mais une option pour ne recevoir aucun chargeur. Pour une entreprise qui prétend posséder une conscience écologique, Apple conserve quelques angles morts étonnants.  ↩

  3. Et même 1 200 nits pendant la lecture de vidéos HDR  ↩

  4. Le « 8 » de la norme IP68 correspond à une résistance « au-delà du mètre de profondeur ».  ↩


avatar iVador | 

Quel dommage que ce soit un modem Intel ...

avatar Woaha | 

@iVador

Ils sont si mauvais que ça ?

avatar iVador | 

@Woaha

Nettement moins bons que les Qualcomm qui seront de retour dans les iPhone en 2020, et spécialement dans les zones à faibles réseau
Allez voir sur Macrumors le nombre de gens qui se plaignent
Rien que ça ... suffit à éviter ce modèle 2011 en ce qui me concerne

avatar Gauthinho | 

@iVador

On a bien compris que tu ne prenais pas l’iPhone de cette année mais bien celui de l’année prochaine. Ne cherche pas de prétexte pour convaincre les autres de faire de même ou pour continuer à te convaincre de ne pas céder toi même 😉

avatar increasemoney | 

@Gauthinho
enfin 😂 je pensais être le seul a le penser

avatar iVador | 

@Gauthinho

C’est pourtant vrai pour la qualité des modems Intel
J’ai de mon côté des soucis dans certaines zones
Et vu le nombre de gens qui se plaignent .... 🧐

avatar jean512 | 

c'est à dire, dis nous la proportion exacte des gens qui se plaignent, après en on reparlera...

avatar oomu | 

"C’est pourtant vrai pour la qualité des modems Intel"

ce ne sont que des composants conçu pour respecter des normes, et Intel n'est pas un amateur.

Si vous avez des soucis, c'est contextuel, ça peut être lié à des foules de raison (dont les antennes d'ailleurs hé) et franchement qu'est-ce qu'on en a à foutre que le fondeur et fournisseur d'une puce soit Intel ou Qualcomm ?

LA seule chose qui compte sont les normes qu'ils mettent en oeuvre, les fréquences supportées et si ils sont économes en énergie.

Après, c'est la responsabilité d'Apple de nous proposer un bon produit et de ne pas mentir sur ses performances.

Intel ou Qualcomm...borf...

avatar AhRiMaN | 

Il avait presque réussi a me convaincre mais j’ai fini par céder j’ai été faible 😔
Et pi merde non je deconne on bosse assez pour se faire plaisir 😂

avatar corben | 

Un téléphone qui dépassait du dos c’était déjà moche et chiant mais 3...
Ils doivent se dire qu’on achète systématiquement une coque alors que ça dépasse ou non ça n’a aucune importance alors pourquoi se faire chier à peaufiner un joli design au final ? 🙄

avatar Leborde | 

En effet. Les bosses, moi j'appelle ça des verrues ! C'est pour cette raison que je reste sur mon SE (et aussi la taille).

avatar malcolmZ07 | 

@Leborde

Ils sont quand même rare les téléphones dont l'objectif ne dépasse pas un peu. Ça fait depuis l'iPhone 6 que les objectifs dépassent ...
tu ne mets pas de coque sur ton téléphone ?

avatar John Kay | 

De mon côté, j'ai certes un 5S vieillissant, mais j'aime utiliser mon smartphone sans coque, et profiter du produit tel qu'il a été conçu.
J'ai pas été choqué en voyant les photos de l'iPhone un peu cabossé d'une des huiles du studio de design Apple, qu'on retrouve dans le beau livre Apple hors de prix. Je vois ça comme un portefeuille en cuir, dont le changement d'aspect fait partie de sa vie, et de son charme. Ça empêche pas d'en prendre soin, mais j'aime bien les petites éraflures et coups de mon iPhone.
Évidemment, si on change souvent de smartphone en finançant le suivant par la revente du premier, cet état d'esprit n'est pas vraiment compatible !

avatar Julian57 | 

Moi aussi j'utilise toujours mes iphones sans coque, et pourtant j'ai un XS.
Il suffit d'être soigneux. Et si un jour j'en casse un, je payerai les réparations et ferais encore plus attention ensuite ^^
C'est tellement bon d'utiliser un iphone nu, de sentir le métal et le verre sous ses doigts, et pas du plastique pourri et super épais :P
Il faut prendre des risques dans la vie...

avatar tyler_d | 

@John Kay

C’est marrant mais je commence à ressentir ça aussi. J’ai un X depuis sa sortie et j’aime son aspect « abimé », il a vécu.
Tant que l’écran est intact je m’en fou des rayures et de l’encadrement qui est patiné. J’ai même reçu un petit coup il y a 10 jours à l’arrière qui a fendu le verre au dos. Et je m’en fou complètement.
Et il va me faire une 3ème année !

avatar sad me | 

@John Kay

Ton commentaire est plein de bon sens et j’aime ta philosophie , et ta façon d’utiliser ton iPhone.
Je suis extrêmement méticuleux et maniaque avec mes appareils et une éraflure ou un choc peu me frustré profondément.
Je passe mon temps à vérifier leur état intact et surtout je les protèges bien évidemment.
J’aimerais bien avoir ton état d’esprit et profiter pleinement de mes appareils.

avatar oomu | 

"Je vois ça comme un portefeuille en cuir, dont le changement d'aspect fait partie de sa vie, et de son charme. Ça empêche pas d'en prendre soin, mais j'aime bien les petites éraflures et coups de mon iPhone."

j'ai la même approche de fatalisme matinée d'un coeur brisé à voir la vie défiler inlassablement. Je fais très attention quand je les utilise pour ne pas les faire tomber. (hélas, 2 fois en 10 ans, ça m'est arrivé. Dans un cas, c'était le chien ou l'iphone, j'ai choisi le chien. Car sachez qu'il faut toujours choisir le chien.).

Je préfère prendre le risque que de me priver d'une part de l'Objet (son toucher, sa forme, oui c'est très fétichiste en fait :) )

et effectivement je ne change pas systématiquement mes appareils et je les donne à ma famille, du coup les préserver comme des objets neufs n'est pas une urgence. Je les vois comme des objets qui m'accompagnent et qui auront leur histoire (rayures).

avatar Leborde | 

Non. Juste un film plastique épais sur l'arrière seulement et c'est tout. Je veux garder le design (qui a mon sens est bon) tel qu'il a été conçu. Mon 4S a duré des années et je l'ai revendu en état neuf, mais la coque en silicone, quoique formidable (et je n'ai jamais retrouvé un tel équivalent) rajoutait de l'épaisseur et changeant beaucoup la préhension. Mais je t'avoue que je pète un plomb quand il tombe (et il tombe toujours sur la tranche, la seule pièce détachée qui n'existe pas).

avatar oomu | 

je ne mets pas de coque sur mon iphone.

avatar Clément34000 | 

@corben

Pour info, ils dépassent moins du châssis que ceux des générations précédentes

avatar minupinu17 | 

"Sur l’iPhone 11, le dos est mat et la bosse brillante"
il manque "pro" sur le titre de votre photo ;)

avatar oliverberard | 

@MacG merci pour ce premier retour, il me tarde de lire la suite et vivement Décembre pour l’avoir entre les mains.

avatar Hōjō Tokyo | 

J’ai craqué je le prend avec la reduc d’un pote en Apple store 😅

Du coup ça se vend combien un X 64 en très bon état toujours sous garanti ?

avatar Saussau083 | 

@Hōjō Tokyo

J’aurais dis environ 600 euros, ça dépend

avatar bbtom007 | 

@Hōjō Tokyo

Quelle réduction ? Et quel modèle tu as choisi ?

avatar Hōjō Tokyo | 

@bbtom007

Ceux qui travaillent en Apple store ont 30%, je profite d’avoir un très bon ami chez Apple.

J’ai pris le Or en 64,
Longtemps hésité avec le Max et la couleur argent.

avatar bbtom007 | 

@Hōjō Tokyo

11, Pro ou pro max ?
En tout cas profites de ton joujou ! Moi j’attends le 11 et la serie 5 en retrait demain
Faut se faire plaisir !

avatar Hōjō Tokyo | 

@bbtom007

11 Pro Or 64 :))))

avatar tyler_d | 

@Hōjō Tokyo

????
Normalement c’est 17% et jamais sur les nouveaux iPhones 🤔

avatar Jeckill13 | 

@Hōjō Tokyo

50€ 😁😜

avatar Hōjō Tokyo | 

@Jeckill13

30% 😘

avatar fousfous | 

Il est beau le Pro en argent avec le dos mat, mais il le serait encore plus si il n'était pas aussi épais, l'épaisseur en plus ça commence à se voir dans la courbure du bord.
Après le bloc photo dépasse vraiment peut et c'est pas génial dans les coques, ça fait un trou au lieu de tout remplir comme avec mon 7 Plus.

avatar Pat4e5 | 

Vous confondez résolution et définition dans l'article

avatar YetiJS93 | 

« Ainsi, le nouveau capteur de 12 Mpx à l’avant n’est pour rien dans l’amélioration de l’angle et de la portée du système TrueDepth, qui tient d’optimisations logicielles »

Dois-je comprendre qu’avec iOS13 sur mon X, FaceID sera également plus réactif et aura une meilleure plage de détection ?

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@YetiJS93 : on m’a seulement confirmé la chose pour le XS.
avatar YetiJS93 | 

@Anthony

Bon, ben je verrai si je vois une différence alors 🤓

avatar Scaterbrain | 

@Anthony

Intéressant je ne pensais pas ! Bonne nouvelle
A voir sur mon Xr si c’est pareil
Merci pour l info

avatar bbtom007 | 

L’apple serie n’a pas été reçue chez vous ?

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@bbtom007 : Apple Watch Séries 5, je suppose ? Si, mais je n’ai que deux mains. On en parlera demain.
avatar bbtom007 | 

@Anthony

Oui évidemment 😅
Un petit hs sur l’apple Watch, il y a l’application apollo dispo sur le store pour Spotify en offline et streaming 4g. Hésitez pas a jeter un oeil. Je l’ai installé mais pas testé en condition réel

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@bbtom007 : je crois que mon collègue Florian l’utilise, mais je lui en parle demain. Merci !
avatar marenostrum | 

appareil réussi (ils vont en vendre beaucoup, même iVador va finir par l'acheter). eux qui parlaient d'avance en se basant sur les maquettes ou les designers du dimanche, doivent retenir la leçon.

avatar alan1bangkok | 

@marenostrum

t'en parlera quand tu l'auras entre les mains alors ..

avatar marenostrum | 

on voit quand même la différence (énorme) entre ces images et les images qui n'étaient pas officielles. les amateurs sont loin de la finition de Apple. et c'est prouvé tous les ans.

avatar fifounet | 

@alan1bangkok

"t'en parlera quand tu l'auras entre les mains alors .."

Ha

Tu ne devra donc jamais en parler de ton côté si je comprends bien

avatar alan1bangkok | 

@fifounet

tu comprends jamais rien dude , abstiens toi de commenter

avatar fifounet | 

@alan1bangkok

"tu comprends jamais rien dude , abstiens toi de commenter"

tu comprends jamais rien , abstiens toi de commenter

avatar alan1bangkok | 

@fifounet

bégaiement ?

avatar fifounet | 

@alan1bangkok

"bégaiement ?"

Tu voulais pas plutôt dire perroquet ?

De rien c’est pour moi. 😎

avatar alan1bangkok | 

@fifounet

The Mystery of the Stuttering Parrot
parfait pour te rappeler ta jeunesse hélas si proche

Pages

CONNEXION UTILISATEUR