StopCovid : pas de débat spécifique à l'Assemblée ni au Sénat

Florian Innocente |

L'application StopCovid et, par extension, la stratégie de la France en matière de traçage numérique dans la lutte contre le nouveau coronavirus ne feront pas l'objet d'un débat séparé à l'Assemblée Nationale (lire aussi StopCovid : l'Allemagne laisse tomber la France et opte pour une architecture décentralisée).

Initialement, le gouvernement avait prévu que l'application fasse l'objet de discussions à l'Assemblée ce mardi 28 avril et d'un vote dans la foulée. Puis, le 5 mai, l'exécutif devait dévoiler les modalités du plan général de déconfinement pour le pays, là encore avec un vote le même jour.

Toutefois, des divergences existent dans la majorité présidentielle à l'égard de l'application StopCovid. Une absence de ligne commune au sein des députés d'En Marche qu'aurait mis en lumière ce vote détaché du plan général.

Même crainte au Sénat, qui a prévu lui-aussi de regrouper ces deux sujets en seul débat suivi d'un vote, le 5 mai. D'après Le Monde, le président du Sénat Gérard Larcher redoutait que les divisions dans l'opposition à l'égard de StopCovid, n'éclatent aussi au grand jour.

Après s'être entretenu avec les présidents des deux assemblées, Le premier ministre a finalement opté pour un seul débat demain mardi à partir de 15h, suivi d'un vote.

Une stratégie que justifie l'entourage d'Edouard Philippe, par une volonté d'accélérer la mise en œuvre de la prochaine étape : « L’intelligence d’un plan doit être regardée dans son ensemble. Il nous a semblé plus respectueux du Parlement de débattre de l’ensemble du puzzle plutôt que d’une seule de ses pièces. On commence à déconfiner le pays le 11 mai. Les délais sont très serrés. Il faut que tous, collectivement, nous nous mettions une contrainte d’urgence ».

Au grand dam d'une partie des députés d'En Marche et de ceux de l'opposition qui s'exaspèrent de devoir voter sur un texte qui leur aura été tout juste dévoilé.


avatar Sorabji | 

C’est ce qui s’appelle la démocratie.

avatar ckermo80Dqy | 

@Sorabji

Ça s’appelle la politique.

avatar Sorabji | 

@ckermo80Dqy

Laquelle: la realpolotik ? Celle du cynisme alors qu’on nous balance à longueur de discours l’impératif d’union nationale ?

avatar fondoeil | 

Juste pathétique...

avatar  | 

"D'après Le Monde, le président du Sénat Gérard Larcher redoutait que les divisions dans l'opposition à l'égard de StopCovid, n'éclatent aussi au grand jour."

Euh, il ne fait pas partie du camp présidentiel que je sache, donc pourquoi est-ce qu'il "craindrait" pour l'opposition ? N'est-ce pas le but de toute opposition politique que de déstabiliser son adversaire ? Drôle de démocratie dans laquelle nous vivons.

avatar ckermo80Dqy | 

@

Il craint, en tant qu’opposition, que des divisions apparaissent (dans l’opposition, donc) et qu’ils ne puissent s’opposer convenablement au gouvernement. C’est ce qui est écrit ;)

avatar foxot | 

Ça me fait penser à cet épisode des Simpson où Krusty est élu au congrès et pour faire passer sa loi il l’agrafe à une autre plus populaire. 🤔

avatar Ielvin | 

@foxot

C’est ce qu’on a également. Des lois dites « packetage » qui contiennent plusieurs ordonnances portant sur des sujets divers.

Et bim la co** dans le paté.

avatar fousfous | 

C'est quand même plus simple quand on est pas sur de si ça passe de juste esquiver la chose.
On pourrait totalement supprimer le vote de l'assemblée que ça changerai rien fait...

avatar cuco | 

C’est peut-être plus simple, mais la démocratie, elle vit d’abord au parlement, dont les membres sont eux élus directement par les français, et qui a notamment pour tâche le contrôle du gouvernement.

avatar fousfous | 

@cuco

Mais justement c'est ce que je dénonce, l'exécutif fait tout pour ne pas avoir à se soumettre vraiment au contrôle du parlement.
Enfin après y a possibilité de faire encore pire mais en France ça va encore pour l'instant.

avatar Fidelis86 | 

De manière générale, pas de débat, pas de temps perdu... espérons seulement que le déconfinement qui vient sera mis en oeuvre de manière intelligente et pas à la va-vite... espérons que c'est le signe du départ du corona aussi ! Fidelis de http://comparateurdemutuellesanté.fr/

avatar Sindanarie | 

@Fidelis86

C’est mal parti avec les sociétés de transports de passagers urbains et inter-urbains qui ne veulent pas faire tourner plus de véhicules (permettant ainsi d’éviter de la promiscuité), pour la rentabilité !

avatar Phiphi | 

C’est vraiment des bandes d’enfoirés...
J’ai un ami qui considère que :
« Si des élections pouvaient changer quoi que ce soit, il y a bien longtemps que nos gouvernements les auraient supprimées. »
Il ne doit pas avoir tord, puisque qu’à chaque fois que le moindre vote pourrait changer quelque chose, les dirigeants le suppriment.

avatar pagaupa | 

@Phiphi

😂 +1000 👍👍👍

avatar Malvik2 | 

Devoir voter un texte qu'on t'a présenté sous le pif y'a 10 minutes...
Y'a pas à dire, c'est vrai le nouveau monde de Macron.

avatar pagaupa | 

@Malvik2

C’etait deja le monde de l’entreprise depuis bien longtemps...
Macron n’a fait que l’appliquer aux institutions...

avatar Paul_M | 

Hallucinant
Le sujet est extrêmement important à la fois en terme de vie privée et de santé publique mais il va être "voté" à l'arrache parce que ces sombres idiots ont peur "d'afficher leur division"
C'est lamentable

avatar debione | 

Quand on voit ou va l'Italie avec ce genre de merde, ça présage pas du bon...

avatar horizon | 

Quand je vois les difficultés de la dictature chinoise pour sortir de cette crise, je n'ose imaginer celles d'un pays démocratique...
Si nous étions en guerre (la vraie, hein !), faudrait-il aussi consulter toutes les organisations sociales, les médias, l'assemblée, le sénat, etc etc avant de prendre la moindre décision ... ?
Depuis le début de cette crise chacun d'entre nous s'improvise Médecin, informaticien, logisticien et donne son avis.
Il vient un moment où on la ferme, et on fait confiance à un gouvernement qui a été élu à la majorité. Les comptes, on les fera après.

avatar cuco | 

Nous ne sommes pas en guerre, la liberté d’expression n’est pas suspendue, et ce gouvernement ne mérite aucune confiance.

avatar fondoeil | 

@horizon

Parmi les bases de la démocratie, il y a la liberté d’expression et la possibilité de désapprouver la politique d’un gouvernement par le vote. Là, il est très clair que le vote de l’Assemblée Nationale, élue à la majorité, est bafoué. Sans compter qu’un gouvernement n’est pas élu ! Il est nommé par le chef de l’État. M. Macron, quand il était ministre, n’a jamais été élu.
Mais bon, cela fait longtemps que ceux qui nous gouvernent se foutent de la Démocratie... La liberté d’expression diminue chaque jour un peu plus et le nombre d’électeurs allant voter devient tristement faible, tant les autres sont écœurés d’être méprisés...
Et une guerre (une vraie) n’empêche pas un changement de gouvernement, comme ce fût le cas au Royaume-Uni en 1940, quand Churchill remplaça Chamberlain.
Donc non, en démocratie, on ne la ferme pas et on ne dit pas Amen à un gouvernement !

avatar horizon | 

@fondoeil

Parce que tu trouves que dans notre pays il n’y a pas de liberté d’expression ...?
C’est même elle qui gouverne depuis deux mois !

avatar pagaupa | 

@horizon

« Il vient un moment où on la ferme, et on fait confiance à un gouvernement qui a été élu à la majorité »
Majorité d’ailleurs tout à fait relative...pas de quoi lui donner carte blanche en tout cas!

avatar Rick-Sanchez | 

Impressionnant de voire autant de bêtises bureaucratiques et d’idéologie mal placée.
Je vis en Australie et l’application COVIDSafe est disponible depuis aujourd’hui. Je ne sais pas si elle utilise la plate-forme Apple-Google mais en tout cas ça marche.
J’imagine qu’en France l’app sera mal développée, adoptée par un très faible pourcentage de français et qu’elle sortira à la fin de la pandémie (enfin à condition qu’elle soit finalisé)
Ça me rappelle l’App pour prévenir des risques d’attentat dont j’ai oublié le nom. Elle n’a jamais bien fonctionné pour finir dans les oubliettes. Prévenir la population d’un potentiel attentat ne doit pas être une priorité. C’est honteux.

avatar WhiteRose | 

@Rick-Sanchez

C’est bien tu connais l’avenir. Avoir tant de certitudes absolues démontre juste un manque d’intelligence.

avatar Rick-Sanchez | 

@WhiteRose

Concernant votre intervention à mon propos, je ne rentrerais pas dans cette spirale d’insulte que l’on voit beaucoup trop souvent dans les commentaires. Mais il semblerait que vous ne comprenez pas bien : quand j’utilise les mots “J’imagine” en début de phrase c’est pour exprimer un avis personnel, sur un ton légèrement sarcastique, certes, mais en aucun cas une “certitude absolue” comme vous le prétendez. Et pour étayer mon propos j’ai utilisé l’exemple de l’app SAIP dont le mauvais fonctionnement puis l’arrêt fût pour moi honteux. Je vivais à Paris a l’époque.

Devant une crise sanitaire majeure il est primordial de tout faire pour lutter contre la propagation du virus. Cette application peut être un excellent outil. Cependant pour être efficace elle doit être adoptée par un maximum d’utilisateur (idéalement la population entière) et surtout elle doit être disponible plusieurs jours avant la fin du confinement afin de maximiser le taux d’adoption. Vu le déroulement actuel je me permets de douter de son efficacité, mais seul l’avenir nous le dira.

Maintenant si vous n’êtes pas d’accord avec moi, faites preuve d’intelligence, argumentez.

avatar pagaupa | 

Tactique qui devient un rituel!

avatar WhiteRose | 

En même temps, vue la mentalité de merde des français ( on a un bon exemple dans les commentaires ici ), de l’opposition contre tout sans aucune réflexion, dans ce genre de crise d’urgence, je trouve cela normale. Au bout d’un moment il faut arrêter de vouloir débattre de tout, qui consiste en France à tout contester et critiquer, au principe soit disant démocratique, utilisé par des personnes, comme dans les commentaires, qui refuse toute idée différente de la leur.

avatar mk3d | 

Très high-tech cette News orientée bâbord.

avatar Vivarais07bis | 

Ni l'application ni le déconfinement ne dépend d'un travail législatif. Tout ce fait dans le cadre légal de l'état d'urgence sanitaire voté par le parlement il y a quelques semaines. Donc déjà le vote en lui même est purement symbolique...
Et l'opposition annonce que de toute façon elle votera contre quoi qu'il lui soit proposé. On est dans la pure lutte politicienne.
Devoir analyser un texte et passer au vote ensuite est plus qu’une habitude dans l’hémicycle. Les députés sont rôdé à cet exercice.

CONNEXION UTILISATEUR