Traçage des contacts : qu'est-ce que c'est et que préparent Apple et Google ?

Stéphane Moussie |

Apple et Google ont annoncé le 10 avril collaborer sur une solution de traçage des contacts avec les personnes atteintes du Covid-19. Pourquoi cette collaboration ? Qu’est-ce que le traçage des contacts ? Comment la technologie commune d’Apple et Google fonctionne-t-elle ? De nombreuses questions entourent cette annonce inédite. Éléments de réponses avec les nouvelles informations apparues depuis.

Qu'est-ce que le traçage des contacts ?

Il est d’abord indispensable de bien comprendre ce qu’est le traçage des contacts (contact tracing en anglais). Il s’agit de vous informer lorsque vous êtes entré en contact avec une ou plusieurs personnes atteintes du Covid-19, l’objectif étant de limiter la propagation du virus en identifiant des chaînes de transmission.


avatar Sorabji | 
avatar apaisant | 

Bel article complet Stéphane.

avatar MartyMcfly | 

Merci pour cet article 👍

avatar Jul21 | 

Je vais lire cela mais hors de question que j’installe cela sur mon tel ... surtout si Google est dans le coup !

avatar Seb42 | 

Merci très intéressant.
Il y aura toujours des gens pour essayer de lire entre les lignes et trouver la théorie du complot.
Mais ici on parle de santé, et ils semblent que cette solution commune pourrait avoir une efficacité.
Mais c’est une partie de la solution pas LA solution.
Mais je l’installerai

avatar mne | 

Je trouve que cette approche soulève pas mal d'autres problèmes :
- Est-ce que l'application contact uniquement les personnes approchées directement par la personne infectée ou est-ce qu'elle remonte ensuite les personnes approchées par cette personne approchée la première fois depuis sa première exposition ? Si oui combien de fois ? Dans quel laps de temps etc. Car ça peut rapidement créer une vague d'alertes pour rien dans ce cas.

- Comment gérer les gens qui vivent en immeuble, qui ne se fréquentent pas mais qui vivent à quelques mètres les uns des autres ?

- Est-ce que cette application a une quelconque utilité si jamais toute la population a l'obligation de porter un masque (dont le but est d'éviter de contaminer les personnes avec qui on risque une exposition prolongée) ?

- Et surtout, que l'application soit peu utile c'est pas grave, mais quelles conséquences elle pourrait avoir sur les gens (si on est confiné 2 semaines mais sans symptômes parce que l'application l'a décidé, quelle confiance les gens vont avoir dans ses résultats), est-ce que ça ne risquent pas des effets de stigmatisation (comme il y en a eu pour les soignants qui se faisaient menacer dans les parties communes de leur immeuble)

avatar ric_anto | 

@mne

Pour le dernier point : le but est plutôt d’inciter les gens qui auraient été en contact avec un malade d’aller se faire dépister, pas de les forcer à se confiner sans autre preuve. Une telle application n’a de sens que combinée à d’autres mesures, dont des tests massifs.

avatar Rifilou | 

@mne

Même si vous ne voyez pas vos voisins, vous touchez les mêmes rambardes, les mêmes poignées de porte, les mêmes boutons d’ascenseur etc. où le virus peut vivre. C’est tout de même utile

avatar Sindanárië | 

@Rifilou

Le tout est de pas se porter les mains au visage. C’est toujours difficile, car c’est là qu’on se rend compte que ce sont des gestes anodins que l’ont fait constamment pour tout un tas de raisons.
Il suffit de se les laver ensuite.

avatar JLG01 | 

L’interaction entre les opérateurs est un probable gage de qualité et de tentative de neutralité.
Mais qu adviendrait il si une faille permettait d’identifier le malade?
Dans notre monde de fou ou l’on invective les soignants qui visitent les malades, ne risque t on pas le Linchage?

avatar Nonome77 | 

Article très clair notamment sur l'épineuse question de la vie privée.
A l'heure où nous partageons toute notre vie sur Facebook et Google, je ne comprend pas les réticences de certains mais bon... (et là je vais me reprendre une volée de boulets rouges...)
Enfin le dernier paragraphe est important: ce ne sera certainement pas LA solution finale mais elle aura le mérite de nous inciter à nous protéger et à protéger les autres.
En tout cas je l'installerai et encouragerai mes proches à le faire.

avatar showmehowtolive | 

S’il faut laisser l’application ouverte au premier plan ce sera un gros flop.
Sans compter que les personnes âgées fragiles n’ont souvent pas de smartphone.
Et sans tests à quoi ça servira 🤷‍♂️

avatar Rifilou | 

@showmehowtolive

Lisez l’article en entier 🤦‍♂️ Il est écrit précisément qu’Apple s’y met pour éviter cela

avatar BooBoo | 

Très bon article !
Il devrait être en accès libre pour que le plus grand nombre puisse le lire et casser les théories du complot

avatar Ielvin | 

@BooBoo

@macg

Je pense la même chose. Autant c’est très appréciable mais un sujet pareil doit être rendu accessible au plus grand nombre :)

Merci pour votre boulot :)

avatar raoolito | 

excellent article, bravo !

avatar horizon | 

Super travail 👍

avatar Sonic Tooth | 

Cédric O a raison sur le fait de garder la tête froide vis-à-vis du solutionnisme ambiant, qui consiste à s’imaginer qu’un bundle d’applis sur smartphones suffira à résoudre tous les problèmes du monde. D’où le livre « Pour sauver le monde, cliquez ici » de Evgueny Morozov (sorti il y a cinq ans, déjà).

avatar Lise | 

@Nonome77
"A l'heure où nous partageons toute notre vie sur Facebook et Google, je ne comprend pas les réticences de certains mais bon... (et là je vais me reprendre une volée de boulets rouges...)"
Je n'enverrai pas une volée de boulets rouges ;-) mais je fais partie des gens qui ne partagent rien via Facebook (et oui, bien qu'informaticienne, j'appartiens à la catégorie de ces vieux rétrogrades qui se passent des réseaux sociaux !) et je me passe le plus possible des services de Google...
Pourquoi devrais-je me plier à l'exigence du commerce de mes données perso ? ;-)

CONNEXION UTILISATEUR