Les frais de roaming restent dans le viseur de Neelie Kroes

Florian Innocente |

La fin des frais d'itinérance en Europe pour les abonnés à la téléphonie mobile reste un cheval de bataille de Neelie Kroes. Dans un discours prononcé aujourd'hui, la commissaire européenne chargée des nouvelles technologies a martelé qu'elle espérait bien voir son paquet de réformes du secteur des télécoms être voté d'ici avril 2014.


Neelie Kroes - Photo European Parliament CC

La suppression de ces coûts de roaming n’est qu'un volet parmi d’autres réformes désirées par la responsable, mais un sur lequel elle ne souhaite pas transiger. Elle maintient la pression sur ses collègues alors que son mandat s'achève dans un an et demi, elle aura alors 72 ans.

« Je veux que nous montrions aux citoyens que l'Union européenne est pertinente pour leur vie quotidienne. Que nous avons fait en sorte que les règles sur le numérique se mettent au niveau de leurs attentes légitimes.

Je veux que vous soyez en mesure de retourner vers vos électeurs et leur dire que vous avez su mettre fin aux frais d'itinérance mobiles.

Je veux que vous soyez en mesure de dire que vous avez assuré leur droit d'accéder à l'Internet ouvert, en garantissant sa neutralité.

Je veux que vous soyez en mesure de dire que nous avons pris des mesures concrètes en matière de cybercriminalité et d'autres menaces. »

 

Usant de multiples arguments - jeunesse hyper connectée, emploi, personnes âgées en demande de services numériques - la commissaire a rappellé ses collègues à leurs devoirs.

« Permettez-moi de vous poser cette question: pourquoi êtes-vous devenu membre du Parlement européen plutôt que d'un parlement national ? Je crois deviner que c'est en partie parce que vous n'aimez pas les frontières artificielles. Parce que vous croyez que nous pouvons faire plus lorsque la liberté et la concurrence sont plus importantes, que les opportunités sont plus fortes, et que les droits des consommateurs sont bien réels ! Dans les télécoms, plus que dans tout autre secteur, il n'y a pas de place pour les frontières ! »

Ce futur ensemble de réformes envisage un marché unique européen pour les télécoms. Outre ces frais de communication à l'étranger réduits à zéro, il s'agirait par exemple de pouvoir souscrire à un forfait plus avantageux dans un autre pays ou d'instaurer un système de numéro de téléphone européen. En revanche, le principe d'un régulateur paneuropéen des télécoms a été abandonné.

Neelie Kroes a rappelé que ce projet avait le soutien des plus hautes institutions, mais qu'il était maintenant du ressort des députés européens d'assembler ce puzzle durant ces douze prochains mois « Je me battrai jusqu'à mon dernier souffle pour qu'on y arrive ensemble. » a-t'elle conclu.

- Le discours complet (en anglais).


avatar loulou16 | 
Respect Madame !
avatar ARTEMIS62 | 
Free va être content ;) dans certain pays comme la belgique, les forfaits c'est juste du vol
avatar baderovitch | 
Je suis complètement d'accord
avatar PachaColbert | 
Depuis le temps qu'elle nous le dit…Il faut croire qu'elle n'est pas pressée. Encore un répit pour les opérateurs qui peuvent donc continuer à plumer leurs clients légalement. "Outre ces frais de communication à l'étranger réduits à zéro" Voilà une phrase qui traduit bien le sentiment de non appartenance à l'Europe des peuples des différents pays qui la composent. Dans ce système, il n'y a plus de pays étranger, il y a l'Europe et sa citoyenneté. Je vois qu'on en est loin.
avatar solent | 
@cheif34 Mais pas seulement à l'étranger ! Mon cher ! À moins de considérer que les départements français d'Outre-Mer sont étrangers, il n'y a aucune différence pour moi venant de la Réunion que si j'arrivais de la Mongolie Supérieure !
avatar PachaColbert | 
Je suis conscient de cela. mais il est quand même bizarre de voir qu'on a su faire l'Europe des riches, des capitalistes, des grands groupes industriels, qu'on a fait passer sans problème des lois permettant l'évasion fiscale, mais que quand il s'agit de faire l'Europe dans l'intérêt du simple citoyen, un tas d'obstacles insurmontables paralysent la construction européenne.
avatar Kodakrome | 
@fouranto : Chez Base l'illimité est à 39€ en belgique
avatar Kodakrome | 
La nouvelle norme est appliqué en belgique dès juillet http://www.astel.be/Nouveaux-tarifs-roaming-a-partir-du-1er-juillet-2013_4298 Les opérateurs français suivront-ils la réglementation européenne ? :p
avatar Apical-informatique | 
Va y Neelie ! Même en divisant pas 4 les frais de roaming, les grands opérateurs restent profitables. Avec mon forfait Free, j'appelle gratuitement les portables aux US mais ça me coûte 20c/min pour appeler un portable en Belgique... Faut que ça change
avatar xtyou | 
C'est le "roi" qui dit "je veux"… -_-

CONNEXION UTILISATEUR