iTunes : la mort du téléchargement programmée dans deux ans ? [Apple dément]

Mickaël Bazoge |

Ceux qui aiment posséder leur musique pourraient bien devoir changer de crémerie, ou passer au streaming. Digital Music News écrit ce soir qu’Apple projette de fermer purement et simplement la boutique de téléchargement de musique, activité historique de l’iTunes Store, d’ici deux ans.

L’iTunes Store en 2003 — Cliquer pour agrandir

Les sources anonymes du site expliquent que le projet est en tout cas sur la table, et qu’il semble intéresser de plus en plus de monde au sein des équipes dirigeantes du groupe — à tel point qu’on ne s’interroge plus sur la possibilité d’une fermeture, mais sur une date. Jimmy Iovine pourrait jouer un rôle-clé dans la transition vers le tout-streaming.

Conserver les téléchargements de morceaux pour toujours « n’est plus vraiment d’actualité », indique une source. Le délai de grâce avant le couperet pourrait être porté à trois ou quatre ans, lorsque l’achat en dur de musique à la pièce sera totalement éclipsé par le streaming. La fermeture se déroulerait en trois phases correspondant à des zones géographiques : première zone, les États-Unis, la Grande-Bretagne et les autres « gros » marchés. Les deux autres zones bénéficieraient de plus de temps, afin que leurs infrastructures réseau soient suffisantes pour assurer une bonne expérience de streaming.

Les revenus tirés des téléchargements sur l’iTunes Music Store représentent toujours une manne pour l’industrie du disque. En 2012, iTunes dégageait 3,9 milliards de dollars en ventes, mais ces revenus ne cessent de décliner depuis. En 2019, ils ne devraient représenter plus que 600 millions, d’après l’analyste Mark Mulligan de Canadian Music Week. L’an dernier, le recul a été de 16%, et pour 2016 la baisse tournerait entre 25% et 30%.


Ça sent le sapin pour cette boutique, qui a établi Apple comme un acteur incontournable sur le marché de la musique numérique, à une époque où l’offre légale était complexe et onéreuse. Avec son mantra « 1 chanson = 0,99 $ », Apple a frappé juste. Aujourd’hui, iTunes continue d’être le plus important vendeur de musique au monde mais, comme on l’a vu, son étoile ne cesse de pâlir malgré les coups marketing savamment maîtrisés (lire : Drake cartonne grâce au rouleau compresseur d'Apple).

« S’il était en vie, Steve Jobs aurait "tué" [l’iTunes Music Store] », raconte une source d’Apple. C’est qu’Apple Music est passé par là et même si tout n’est pas parfait, le service de streaming recrute des abonnés à tour de bras : on en est à 13 millions au premier trimestre, un chiffre qui pourrait flirter avec les 20 millions d’ici la fin de l’année, si le ripolinage de juin est fructueux. À l’horizon 2020, les revenus tirés de cette activité pourraient égaler ceux des téléchargements de musique en 2012, estime encore Milligan.

Illustration : fdecomite, CC BY

Mise à jour — Apple a démenti la fermeture de l’iTunes Music Store.


avatar  | 

Suite logique de l'évolution des choses. De toutes façons aujourd'hui on a accès à n'importe quelle musique où l'on veut quand on veut, donc conserver cette musique sur l'ordinateur n'a plus grand intérêt.

avatar Kensei68 | 

Et tu fais comment quand t'es hors ligne ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Tu peux télécharger les morceaux quand même.
avatar Kensei68 | 

Ce qui revient donc à les stocker en local...

avatar otop | 

Kensei68

+1
Bon j'éxtrapole un peu mais c'est une des raisons du pourquoi l'ipad ne remplaceras jamais dans sa forme actuel l'ordinateur. La dépendance au réseau est un boulet , qui grossit a force de tout mettre en ligne.

avatar C1rc3@0rc | 

C'est pas le problème de l'iPad mais celui du netbook.
l'iPad permet de stocker et de consulter hors ligne, on peut le connecter a un PC pour organiser son contenu....

Le netbook lui dans son principe est effectivement dépendant totalement du réseau: contenu, mais cela va jusqu'a l'exécution. le principe du netbook se retrouve dans le cloud, et le streaming c'est du cloud.

avatar patrick86 | 

"C'est pas le problème de l'iPad mais celui du netbook.
l'iPad permet de stocker et de consulter hors ligne, on peut le connecter a un PC pour organiser son contenu...."

Oui surement… mais hors sujet.

avatar otop | 

@C1rc3@0rc

tu confonds avec le chrombook , le netbook est un petit pc de mauvaise qualité mais autonome.
l'ipad est peu adapté a la gestion des fichiers.

avatar ddrmysti | 

Ce qui n'est pas en contradiction avec l'article. L'article parle de l'arrêt à terme de la vente de contenu, au profit de service de "location" de musique, mais rien ne dit qu'il ne sera plus possible de mettre de la musique en tampon pour l'écouter hors ligne"

Le fait est que tout comme les supports physique ont perdu de l'importance face au dématérialisé, l'achat va petit à petit perdre de l'importance face aux services de location. Certains services s'en sortent en ne faisant que de la location, ce n'est pas inenvisageable que des boutiques arrêtent la vente pour un système qui à terme serait devenu plus intéressant.

avatar byte_order | 

Plus intéressant... pour eux.
Pas forcément pour l'utilisateur.

avatar ddrmysti | 

Tu veux dire que c'est plus intéressant pour eux de permettre pour 10€ par mois l'accès à tout le catalogue plutôt qu'à un seul cd ?

C'est sur que si l'utilisateur se contente d'écouter en boucle les 3 même chansons c'est pas intéressant pour lui. Mais après on peut adapter ça à tout hein, un forfait tout illimité à 10€ par mois, c'est surtout avantageux pour l'opérateur téléphonique, vu que certains ne se servent presque pas de leur téléphone et peuvent se contenter du forfait à 2€ de free...

avatar C1rc3@0rc | 

Plus intéressant pour l'industrie musicale, oui.
Mathématiquement le calcul le démontre: avec le streaming on paye beaucoup plus cher par écoute qu'en achetant un morceau que l'on écoutera comme l'on veut et ou l'on veut sur ce que l'on veut.

De plus, une fois majoritaire, le streaming redeviendra totalement le principe de radio FM: le diffuseur le mélangera a toujours plus de publicité et fera disparaitre ce qui ne l'intéresse pas.

avatar ddrmysti | 

Comme déjà dis, c'est plus intéressant pour pour l'industrie musicale uniquement sur les cas des mecs qui écoutent les trois mêmes chansons en boucle. Ton calcul est bisdon car il ne prend en compte qu'une seule possibilité, celle du consommateur écoutant sa musique de façon radiophonique.
Pour les gros consommateurs de contenu, c'est largement plus intéressant d'avoir accès à un large catalogue pour un petit prix que de devoir avoir une consommation "radiophonique" en écoutant en boucle les 10 même titres.

Quant à la publicité... Ca c'est toi qui le dit. Personnellement je ne suis pas convaincu que les abonnements payants vont se faire envahir de publicité. Le premier à faire ça risque fortement de voir sa population migrer vers d'autres services. Je pense plutôt que ça va continuer comme c'est le cas : un modèle gratuit qui lui sera bardé de pub pour pousser à l'abonnement, et un modèle payant offrant plus de services, et surtout pas de pub.

avatar Kol | 

J'utilise mon iPod shuffle pour écouter de la musique en faisant du sport et il n'est pas possible de lire les morceaux Apple Music synchronisés depuis iTunes sur cet iPod.

Donc j'espère que cette rumeur ne va pas se confirmer. Ou alors qu'il y ait une mise à jour de l'iPod shuffle pour lire les morceaux Apple Music téléchargé. Parce qu'avoir un iPhone pour faire du sport c'est pas pratique. Et j'ai pas envie d'avoir des écouteurs bluetooth avec l'Apple Watch, je préfère le filaire.

avatar frankm | 

J'espère aussi, je serais dans une colère noire. Je dois acheter 2 albums par an soit 20 € / an contre 120 € pour Apple Music & co.
Vraiment furieux

avatar ddrmysti | 

Bah tu fera comme maintenant, t'achètera tes deux albums par ans. Où t'as vu qu'apple voulait te mettre un flingue sur la tempe pour t'obliger à écouter de la musique que tu n'as pas envie d'écouter ? C'est dingue ces mecs qui semble vouloir interdire les gens de faire différemment qu'eux.

avatar occam | 

« Suite logique de l'évolution des choses. »

Non. Suite logique des intérêts de l'industrie. Évolution diamétralement opposée aux intérêts des consommateurs. Sans parler des possibilités de censure et de conditionnement que se trouvent largement amplifiées d'un seul coup.

Quant à avoir prétendument « accès à n'importe quelle musique où l'on veut quand on veut » — pourquoi donc lit-on ici, le même jour, cette nouvelle, et quel intérêt pour Google à fidéliser ainsi ses utilisateurs, si l'accès à la traduction en ligne, « où l'on veut quand on veut », était garanti ? Sachant que les services en ligne sont le modèle fondamental du business de Google ?

https://www.igen.fr/app-store/2016/05/hors-connexion-google-nest-plus-lo...

avatar patrick86 | 

"Non. Suite logique des intérêts de l'industrie. Évolution diamétralement opposée aux intérêts des consommateurs."

Exacte. La nuance est subtile, mais importante !

Ceci-dit, pour être plus pertinent encore, je remplacerais 'consommateurs' par 'client' (ou auditeurs, amateurs du musique, etc.), parce que, le streaming tel qu'il nous est servi aujourd'hui, s'inscrit exactement dans une logique de consommation. On achète plus un album, on consomme le son produit par l'industrie.

avatar Sergio_bzh | 

> De toutes façons aujourd'hui on a accès à n'importe quelle musique où l'on veut quand on veut,

La réponse typique du citadin qui a accès en permanence à de la 3G ou 4G.
Et qui pense que le reste du monde est dans le même cas que lui.

Sors un peu de ta ville et tu vas voir ton " où l'on veut quand on veut "

avatar byte_order | 

Pas besoin de sortir de sa ville, il lui suffit d'emprunter le métro.
;-)

avatar Grahamcoxon | 

C'est une honte...Aujourd'hui on veut tout nous louer : voiture, logiciels musique, alarme maison...etc. Pourquoi pas, si on nous laissait encore le choix d'acheter, mais c'est de moins en moins le cas; On se dirige vers une société où on ne sera plus propriétaire de rien, et locataire de tout. Résultat on ne transmettra plus rien...Un peu triste... Je suis peut être has been mais je continue dans 95 % des cas à acheter ma musique sur CD (et bénéficie en plus de la version numérique en téléchargement)...

avatar MacGyver | 

en fait, ils veulent toujours grater qqchose (en meme temps, c'est souvent le but d'une boite et surtout de ses actionnaires)

mais bon, ma musique plutot 70s, elle est deja chez moi et personne ne me la volera (que ca soit des vyniles ou un bon stock de numerique sur un DD)

alors qu'ils vendent ce qu'ils peuvent, ya toujours des gogos qui vont les nourrir mais ca changera pas ma vie ni celles de beaucoup de personnes

Et si un prochain musicien fantastique sort un album dans 20ans, y aura toujours des support physiques a acheter.
et si yen a pas, ben j'enregistrerai a la radio avec une K7 :) (ou l'equivalent de ce qui se fera dans 20ans)

avatar byte_order | 

L'équivalent de ce qui se fera dans 20 ans sera du streaming avec DRM, et cette DRM ne passsera le cable lightning ou son successeur (probablement sans fil d'ailleurs) que pour aller vers un équipement de diffusion agréé (genre Air Play, Apple TV, casques compatibles, etc) sans aucun moyen d'enregistrer une copie.

C'est l'objectif depuis 10 ans déjà de toute l'industrie audiovisuel d'interdire la copie.

Mais, en France, elle continuera à toucher une rente via la Redevance pour Copie Privée, pendant 50 ans. Histoire de se refaire les %*^$ en or qu'elle a momentanément perdue au virage du millénaire.

avatar frankm | 

La location rapporte plus en fait,
Au nom du pèze, du fric et du saint bénéfice, Amène (ton pognon)

avatar ddrmysti | 

J'aime bien le mec qui s'excite alors que pour lui comme pour les autres, ça ne changerait absolument rien même si apple fermait sa boutique...

avatar Noam | 

payer et a la fin de retrouver avec rien c'est un peu le contraire du capitaliste mais on est bien dans une société de ultra consolation
Toute façon le téléchargement... c'est l'avenir!

avatar MacGyver | 

disons que c'est le present qui sera utile a l'avenir

avatar melaure | 

@Noam :
C'est clair un beau monde de pigeons, rien a voir avec une quelconque logique. Ils peuvent se le garder le streaming, j'rais voir ailleurs, meme si en pratique c'est déjà le cas. Je ferais pour rester indépendant d'une oblugation de connection. Et je veux tous mes fichiers chez moi, pas ailleurs !

avatar MarcMame | 

@Noam :"payer et a la fin de retrouver avec rien c'est un peu le contraire du capitaliste"
-----------------
Place toi du bon côté de la barrière et tu comprendras mieux que le capitalisme d'aujourd'hui c'est plutôt génial : Te faire payer sans rien n'avoir à te donner !

avatar ddrmysti | 

Euh... Rappelle moi, t'as souscris des assurances, t'as également des forfaits, pour internet et ton téléphone non ? Tu te retrouve avec quoi au final à la fin du mois, rien non ? La notion de service, ça te parle ?

avatar b0ris | 

Un grand tournant... Mais c'est vrai que la notion de "posséder" sa musique n'a plus aucun sens puisqu'on peut écouter ce qu'on veut où on veut et quand on veut, tout ça pour quelques € par mois.

avatar poulpe63 | 

Un grand tournant... Mais c'est vrai que la notion de "posséder" sa musique n'a plus aucun sens puisqu'on peut écouter ce qu'Apple Music (ou autres) veut où Orange (ou autre) veut et quand on "veut", tout ça pour plusieurs (10€ à 15€ c'est plus que "quelques") par mois.

Bref, si on veut s'auto-censurer / limiter ses choix / être esclave du système, c'est probablement vrai...

avatar Pieromanu | 

@b0ris :
Ok mais il faut prévoir un mécanisme contre les sorties de catalogue, sinon beaucoup de listes se retrouveront avec des blancs périodiquement. Personne je n'ai plus rien acheté sur iTunes en musique depuis l'irruption de Qobuz. Alors c'est pas une nouvelle qui me touche beaucoup, et ceux qui veulent continuer à télécharger iront voir ailleurs. Mais je trouve ça un peu prématuré.

avatar Landric | 

WHAT?! Mais non, je ne peux pas croire à un truc comme ça! C'est impossible...

avatar Ken-de-barbie | 

encore un analyste qui veut avoir son quart d'heure de gloire, fermer iTunes veut aussi dire ne plus vendre d'iPod, et iTunes gagne trop d'argent pour fermer (meme dans 4 ans)

avatar Pieromanu | 

@Ken-de-barbie :
Les iPods sont morts depuis la fin du classic, les autres agonisent lentement.

avatar joshual | 

Une vie entièrement à credit.. On possédera plus rien à part des crédits et des abonnements...
Le top du top pour les marchands du temple...

avatar fousfous | 

C'est carrément une intox... iTunes est encore beaucoup trop rentable.

Bon et pour rappelle vous ne possédez pas votre musique, la musique appartient à l'artiste qui l'a créé.

avatar MacGyver | 

en meme temps, quand on ecoute sa musique, on la lui vole pas non plus donc ca va

avatar byte_order | 

La musique appartient aux ayants droits de cette musique.
Ce n'est pas forcément l'artiste l'ayant créé. De moins en moins, en pratique.

Et on possédait une copie de cette musique avec une licence d'utilisation à vie dans un cadre privé. L'objectif ici est de retirer la possibilité d'exercer cette licence "à vie".

Entre faire acheter 1 fois 1 chose et faire acheter N fois la même chose, le choix est vite fait pour le vendeur...

avatar Fennec72 | 

Streaming OK mais uniquement le jour où le débit mobile sera suffisant!
C'est la raison principale pour laquelle je ne suis pas encore passé à Apple Music.
J'ai un compte iTunes Match et je n'en suis pas totalement content parce que régulièrement, j'ai des morceaux qui sont normalement téléchargés sur mon iPhone et qui pourtant refusent de démarrer dès que le débit 3G n'est pas suffisant.

avatar iBaby | 

Ils feraient ça sans même être passés par la case "lossless" ? Ah mais j'oubliais : expliquer la hi-fi à des geeks, c'est pas la peine.
Il vaut mieux laisser les artistes nous vendre eux-mêmes leurs Wav et Flac, comme Radiohead, de toute façon personne ne les oblige à se vendre au streaming à long terme. Pour le classique, on trouvera toujours CDs et boutiques de téléchargement HD dans ce marché de niches.

avatar Eltigrou | 

@iBaby :
1000
Vive la vraie Hi-Fi

Et au passage, vive Qobuz.

Oui je sais c'est un peu orienté, désolé !

avatar zoubi2 | 

Tout dans l'immédiat et l'éphémère... Tout soumis à la disponibilité (bon vouloir ?) d'entités qui nous échappent complètement... Je le sens de plus en plus mal... :(

avatar Powerdom | 

C'était comment déjà ?
Ah oui.

Rip, Mix, Burn.

avatar melaure | 

@Powerdom :
+1

La belle êpoque !

avatar docdav | 

Et oui, et hors ligne ??? J'ai pris le métro ce matin, ça faisait longtemps. A Lyon.
Et pas facile d'avoir des morceaux complets avec iTunes Match.
J'ai du passer sur des playlist avec musique inclus.
Et quand on est en vacances, sans wifi, avec un réseau pas forcément top. Pas de musique ?

Le tout streaming, tout location (même les logiciels), les ordis sans aucun port (avec tout sur le cloud)...
Stratégie de riches avec un réseau partout.

avatar gwen | 

Eh bien, le piratage a encore de beaux jours devant lui. Il va y avoir deux mondes. Celui qui paye et ne possède rien et celui qui vole et possède tout.

Perso, ça me ferait suer de ne plus "posséder" ma musique.

avatar Sokö | 

Je vote contre. Absolument contre.

avatar b0ris | 

Online tout le temps ça existe pas évidemment... Mais la synchro ça existe justement pour ça ;-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR