iTunes : la mort du téléchargement programmée dans deux ans ? [Apple dément]

Mickaël Bazoge |

Ceux qui aiment posséder leur musique pourraient bien devoir changer de crémerie, ou passer au streaming. Digital Music News écrit ce soir qu’Apple projette de fermer purement et simplement la boutique de téléchargement de musique, activité historique de l’iTunes Store, d’ici deux ans.

L’iTunes Store en 2003 — Cliquer pour agrandir

Les sources anonymes du site expliquent que le projet est en tout cas sur la table, et qu’il semble intéresser de plus en plus de monde au sein des équipes dirigeantes du groupe — à tel point qu’on ne s’interroge plus sur la possibilité d’une fermeture, mais sur une date. Jimmy Iovine pourrait jouer un rôle-clé dans la transition vers le tout-streaming.

Conserver les téléchargements de morceaux pour toujours « n’est plus vraiment d’actualité », indique une source. Le délai de grâce avant le couperet pourrait être porté à trois ou quatre ans, lorsque l’achat en dur de musique à la pièce sera totalement éclipsé par le streaming. La fermeture se déroulerait en trois phases correspondant à des zones géographiques : première zone, les États-Unis, la Grande-Bretagne et les autres « gros » marchés. Les deux autres zones bénéficieraient de plus de temps, afin que leurs infrastructures réseau soient suffisantes pour assurer une bonne expérience de streaming.

Les revenus tirés des téléchargements sur l’iTunes Music Store représentent toujours une manne pour l’industrie du disque. En 2012, iTunes dégageait 3,9 milliards de dollars en ventes, mais ces revenus ne cessent de décliner depuis. En 2019, ils ne devraient représenter plus que 600 millions, d’après l’analyste Mark Mulligan de Canadian Music Week. L’an dernier, le recul a été de 16%, et pour 2016 la baisse tournerait entre 25% et 30%.


Ça sent le sapin pour cette boutique, qui a établi Apple comme un acteur incontournable sur le marché de la musique numérique, à une époque où l’offre légale était complexe et onéreuse. Avec son mantra « 1 chanson = 0,99 $ », Apple a frappé juste. Aujourd’hui, iTunes continue d’être le plus important vendeur de musique au monde mais, comme on l’a vu, son étoile ne cesse de pâlir malgré les coups marketing savamment maîtrisés (lire : Drake cartonne grâce au rouleau compresseur d'Apple).

« S’il était en vie, Steve Jobs aurait "tué" [l’iTunes Music Store] », raconte une source d’Apple. C’est qu’Apple Music est passé par là et même si tout n’est pas parfait, le service de streaming recrute des abonnés à tour de bras : on en est à 13 millions au premier trimestre, un chiffre qui pourrait flirter avec les 20 millions d’ici la fin de l’année, si le ripolinage de juin est fructueux. À l’horizon 2020, les revenus tirés de cette activité pourraient égaler ceux des téléchargements de musique en 2012, estime encore Milligan.

Illustration : fdecomite, CC BY

Mise à jour — Apple a démenti la fermeture de l’iTunes Music Store.

avatar YSO | 

@Grahamcoxon :
1.
L'emmerdement, c'est qu'à chaque nouveau mode, on nous restreint le choix (certains vinyles n'ont pas été portés en CD, idem du CD vers la vente en ligne).
C'est pas dans le catalogue de m... du streaming que je vais pouvoir trouver des bons bootlegs ou des CD que les maisons de disques ne re-pressent plus.
Pleins de trésors disparaissent.
Marre de ce "pré-maché, prêt à consommer, et prêt à oublier".

Et avec les catalogues constitués via l'achat sur l'Apple Store, on n'a toujours pas d'info sur la possibilité de léguer nos achats à nos descendants. La possibilité d'écoute étant lié à un compte.
Bref, tout disparaît.
Je vous laisse imaginer le vide pour ceux qui ont constitué leur bibliothèque musicale exclusivement ainsi ! :0/

avatar Crunch Crunch | 

Bof...
J'irais à nouveau acheter des CD alors... Je VEUX posséder ma musique à VIE !!!

avatar Karamazow | 

Lamentable comme perspective. Et quid des millions de titres des musiciens dont les moyens d'édition ne leur permettent pas d'être accessibles sur ces plateformes de streaming ?

avatar mattoo64 | 

Il y aura aussi le monde de la musique de grande consommation avec un son tout pourave, et le monde audiophile pour qui

avatar mattoo64 | 

Le streaming n'est pas près de rattraper leurs configs de puristes (même via qobuz), mais bon à ceux là vous l'avez dit il restera le téléchargement "communautaire" :)

avatar tytram | 

Pas grave ! j'achèterai ma musique sur une autre plateforme.

avatar Elmediterraneo | 

C'est previsible avec le developpement du streaming.

avatar Orus | 

Vos commentaires sont amusants.
L'avenir c'est le streaming, et pas seulement pour la musique.
La finesse des produits Apple est une prophétie : la dématérialisation total.

avatar cv21 | 

Passage du tout "fichier" au tout "réseau"...super, Apple va vendre des terminaux, so old school ! Et hop, je t'envoie le jeton dans le token ring et via les connecteurs hermaphrodites je fais le tour de l'anneau...petit délire.

Pour en revenir au présent, je suis souvent déçu par les enregistrements récents trop compressés/"plats" malgré le talent créatif...ça gage le plaisir. Streaming ou cd, le son semble adapté à des haut-parleurs de 2cm. Vivement un retour de tendance vers plus de qualité que de quantité.

avatar Lestat1886 | 

@Orus :
L'avenir qu'on nous vend ou on va etre dépendant de plusieurs sources qui vont trouver des moyens de nous faire payer tous les mois toute sorte de choses. Je ne suis pas sur que le consommateur en sorte gagnant!

avatar patrick86 | 

"Vos commentaires sont amusants."

Le vôtre aussi, est 'amusant'.

"L'avenir c'est le streaming, et pas seulement pour la musique.
La finesse des produits Apple est une prophétie : la dématérialisation total."

Il n'y a pas plus de "dématérialisation" avec le streaming qu'avec des fichiers AAC (ou n'importe quel autre format qui vous plait). C'est du numérique, c'est-à-dire des données binaires mémorisées sur des supports de stockages matériels.

A, et le réseau entre le serveur et votre terminal, il est matériel aussi.

avatar byte_order | 

L'avenir c'est ce que les hommes en fera, pas ce que quelques hommes voudraient contraindre tous les autres d'en faire.

Si massivement le tout streaming n'est pas tolérable pour beaucoup, cela ne marchera pas.
C'est aussi simple que ça.

Une autre façon de le dire c'est qu'il suffirait que les gens n'achètent pas pour que cela ne se vende pas.

avatar otop | 

@Orus

Troll spotted , bien joué

avatar Elmediterraneo | 

La mort lente et programmée d'iTunes laissera a Apple Music le temps qu'il faut pour s'améliorer. C'est une bonne chose qu'Apple prépare la transition des maintenant. Sans connexion cellulaire pour Apple Music, je pense également que les mois des l'iPod sont comptés.

avatar CBi | 

Ça me rappelle une réplique de la marionnette patron de la World Company dans un épisode des Guignols de Canal . Il est face à des clients qui lui disent : "on n'est pas très riches, on ne peut pas payer beaucoup."
"C'est pas grave. On va vous faire payer longtemps."

avatar rikki finefleur | 

Ce qui est triste , c'est que lorsque tu tournes le bouton de l'abonnement, tu n'as plus rien..
Et une bonne sensation d’éphémère et d'argent volé..

La particularité de la musique, contrairement aux applications, c'est que dans 25 ans on pourra toujours réécouter le morceau gratuitement comme nos cd, et cela ces industriels n'en veulent plus.
Ils veulent que tu payes désormais chaque mois, et chèrement.

La gratuité de l'écoute n'est plus d'actualité. enfin ca c'est ce qu’espèrent nos revendeurs.
Il parait que certains marchands de soft s'y sont mis aussi..

avatar bompi | 

Certes, le téléchargement est en baisse sur iTunes sans doute à cause du streaming, mais on peut aussi noter qu'ici comme ailleurs (les composants matériels de leurs ordinateurs, par exemple), Apple s'est contenté de laisser filer le temps, en proposant toujours la même chose au même prix quand d'autres proposent différents niveaux d'encodages à des prix variés.

La fin du téléchargement dans iTunes me laisse donc assez indifférent : les plates-formes de téléchargement de (meilleure) qualité ne manquent pas !

avatar Biking Dutch Man | 

Et bien moi j'ai ressorti un vinyle original des Beatles samedi, je l'ai lavé dans une solution d'isopropanol, je l'ai posé sur la platine Thorens (1963) de mon grand-père (avec un élément neuf). Aucun craquement, il sonne comme neuf, et ma fille de 20 mois s'est spontanément mise à danser. Et je suis sûr de pouvoir transmettre ce petit patrimoine familial à la prochaine génération s'ils ont un intérêt. Dans ma ville il y a un très grand magasin de vyniles tenu par un passionné et cela marche du feu de dieu. Une autre conception de la musique.

avatar Lestat1886 | 

Ah merde! Devoir payer 10 euros par mois pour me faire ma collection, sachant que pour le coup on sera prisonnier du service non merci. Je trouverai d'autres sources a ce moment là, légales ou non!

avatar Patrick75 | 

Du grand n'importe quoi ! Encore une élucubration d'analystes surpayés et nuls ! Si Apple venait à le faire d'autres prendront sa place car il y a un marché pour l'achat de musique.

Beaucoup de personnes dont moi ne passeront jamais à la location ! Payer a vie et tout s'arrête quand on ne paie plus !!! Jamais !!! La musique n'est pas comme un film !

avatar Chris K | 

Va falloir ressortir les vieux baladeurs à K7 ?

avatar lambdachronicles | 

J'ai 35 piges. J'ai donc connu le vinyle et les bandes magnétiques, puis l'arrivée du cd, puis celle du mp3, et maintenant les format Lossless, puis l'arrivée du streaming.
Il y a quelques temps j'ai retrouvé des albums que j'écoutais en vinyle et les ai telecharge en Lossless pour être sur de ne plus les perdre. Je me rends compte que je suis attaché aux oeuvres. Par un lien particulièrement fort, celui de mes souvenirs, Ces oeuvres sont une partie de moi. Je ne veux pas louer une partie de moi. Je veux crever un jour dans j'espere plus de 35 ans encore en étant entier, je veux pouvoir écouter cette musique jusqu'a ma mort sans payer de redevance a vie. Fuck apple !

avatar Lestat1886 | 

@lambdachronicles :
Fuck apple, microsoft, spotify et consorts. C'est malheureusement une tendance de fond

avatar dito | 

Exactement pareil, c'est complètement irrationnel, mais posséder ma musique sur un support physique, et même certains oeuvres cinématographiques, est quelque chose qui me rassure.
Je suis passé par tous les formats possibles aussi, en rajoutant le minidisc, le laserdisc ou le lecteur sacd (je possède encore ces formats ;) )... rien ne vaut la musique/vidéo en support physique.

Cette décision si elle s'avère réelle, me fera encore plus me décider pour m'abonner à une formule intéressante de Qobuz : l'offre "Sublime" environ 220 € l'année qui donne accès en qualité cd à tout le catalogue (ou la majorité en tout cas) en streaming, mais surtout aux téléchargements des fichiers HD avec une réduction d'environ 30 %.

Le téléchargement doit absolument demeurer une option dans l'offre numérique en ligne.

avatar jeanba3000 | 

Bof

Je me mettrai à dépenser des sous dans de tels services lorsque les boites de production et de distribution ressortiront l'intégralité de leurs catalogues et pas juste ce qu'elles estiment rentable à court terme, et lorsqu'elles feront sauter les limitations géographiques imbéciles qui m'interdisent d'accéder à ce qui se vend au Japon, au Brésil ou je ne sais où sur cette planète sans aucune raison valable.

En attendant, je savoure ma chance de pouvoir accéder à l'inépuisable et éclectique catalogue des bibliothèques de Paris, et d'autres sources.

avatar adixya | 

C'est dingue de voir autant d'attitudes réac chez les consommateurs de hi-tech.

Je suis sur que dans 10 ans, Apple introduira une alternative au streaming et les gens seront en train de dire "j'en veux pas de leur nouveau système à la noix, je veux MON streaming, na, je leur donnerai rien ils peuvent crever, ils veulent nous sucer jusqu'à la moelle avec leurs actionnaires capitalistes".

Ridicule.

avatar Domsware | 

@adixya :
Je rejoins ton avis. Il sera intéressant de suivre l'évolution de tout cela.

Pour ma part je n'ai plus de vinyles ni de CD ni de K7 depuis bien longtemps. Je ne suis pas dans la possession – de toute façon les œuvres musicales ne nous appartiennent pas – et je trouve très intéressant d'avoir accès à un catalogue énorme en permanence. Cela m'appartient bien évidemment et je conçois que d'autres veulent autres choses.

avatar Lestat1886 | 

@adixya :
Pourquoi reac? Parce qu'on est critique ?

avatar zoubi2 | 

Je suppose que sous le clavier d'adixya "réac" veut dire "vieux con qui n'a rien compris". Et qu'implicitement il pense que tout ce qui est nouveau et "moderne" est forcément achté bien. Et que par conséquent c'est un très gros progrès de ne pouvoir écouter de la musique QUE en streaming.

Ben non.

avatar byte_order | 

@adixya

Encore un qui croit que changement et progrès sont sémantiquement équivalent...

avatar vince29 | 

Peut-être qu'on est juste un peu plus au courant que le support physique (ou le téléchargement) a d'énormes avantages sur le streaming.
Catalogue plus étendu.
Avec un support physique ton titre préféré ne va pas disparaitre parce que :
ton streameur a décidé de ne pas renouveller son contrat avec la maison de disque
ton streameur a décidé que ce n'était plus assez lucratif et il arrête totalement son activité et donc ses serveurs de drm
ton streameur a décidé de supprimer le contenu contraire à ses nouvelles règles de "moralité"
ton streameur a décidé de restreindre le contenu à une certaine zone géographique ou qu'il te force à prendre un abonnement premium
ton streameur ne supporte plus que des plate-formes trustées (c'est une révolution il faut tout racheter) sur laquelle il installe un rootkit ouvrant au passage des failles béantes sur ton device
ton streameur impose un logiciel de gestion qui lui permet de supprimer des fichiers qui ne lui "plaisent" pas

toi aussi joue à affecter la compagnie kivabien aux affirmations précédentes : youtube, apple,kobo,sony,wallmart...

avatar jojo5757 | 

Hors de question. J'aime avoir ma musique à moi chez moi, mes films chez moi, je stocke et je backupe. J'ai essayé Apple Music gratuit et je n'ai pas aimé du tout (passé les premiers jours de découverte où on s'emballe). En plus là on retourne avec des DRM car le jour où on change de crémerie on a plus rien. Le jour où il ya un probleme de réseau, d'Internet, une panne mondiale ou juste que l'on ne capte pas. Décidément si c'est ca je ne me retrouve vraiment plus dans Apple (après le tout soude, la finesse les prix et le truc de bobo). La phase suivante: Apple ne vend plus de micros ou d'iPhone mais les loue tous ? Moi je garde ma musique et point

avatar alan1bangkok | 

le piratage a de beaux jours devant lui

avatar Michele Bugliaro | 

Je souhaite qu'Apple continue de supporter le téléchargements, car je préfère avoir mes morceaux en local: à l'étranger (roaming) ou dans un lieu sans signal 3G/4G, je vois mal le streaming.

avatar Pobla Picossa | 

La vraie suite logique serait de faire d'iTunes le disquaire en ligne de référence en passant au tout-Hi-Res, y compris bien entendu pour les morceaux déjà achetés.
Et de sortir un iPod du 21eme siècle, avec lecture des fichiers Hi-res et un DAC intégré de compétition.
Et là, ça s'appellerait se réinventer.

avatar dito | 

complètement d'accord, mais à mon avis, si tel était leur projet, ça serait déjà fait depuis un moment.
Non, Apple veut un marché large, et éviter de mettre de la confusion dans le cerveau de ses nombreux consommateurs.

avatar rolmeyer | 

Mouhahaha les commentaires ..... Et hop Apple dément et...que de blabla et d'excitation pour rien.
En plus la plupart des commentaires sont debiles, vu que Apple n'est pas le seul. On peut acheter chez Google et d'autres services en ligne même chez Microsoft !
Vous savez qu'on peut même acheter un bête ...CD et ça vous fait en plus un backup. Ah oui faut ripper dans ce cas, ouais c'est duuuuurrrr ....

avatar byte_order | 

Ben c'est surtout duuuuuurrr pour ceux qui ont des machines sans graveur de CD/DVD...
;-)

avatar agusie | 

"Aujourd'hui on a accès à toute la musique où on veut quand on veut"

Ouais enfin parlez pour vous. Moi au fin fond de l'Aveyron bah c'est pas le cas... Faudrait arrêter de penser que tout le monde vit en ville avec la 4G qui tourne à fond. Moi c'est un E qui est affiché à côté du nom de l'opérateur, pas 4G...

avatar byte_order | 

Au fond de l'Aveyron ou du métro parisien, c'est pareil. Voir pire pour le métro, la 2G étant même pas stable dans le métro...

avatar MacMarc | 

+1

J'ai eu la bonne idée, il y a un an ou 2 (bon, les réseaux se sont encore améliorés depuis, mais pas partout) de vouloir écouter un album que je venais d'acheter la veille avec mon Mac, mais pas encore téléchargé sur mon iPad.
Pendant un trajet en voiture sur des petites routes des Ardennes belges, j'ai eu envie de l'écouter oh magie de la technologie, grâce à l'iPad qui se trouvait sur la banquette arrière avec le Bluetooth activé.

Mwouais... La magie s'est vite arrêtée quand je me suis rendu compte que la plus grande partie du trajet n'offrait pas ou que très peu de réseau... J'ai pu écouter 1 morceau sur une heure de trajet...

Alors ça plus le fait de me retrouver avec un abonnement en plus à payer tous les mois sans savoir si je l'utiliserai beaucoup, non merci...

avatar sekaijin | 

Depuis très long temps l’industrie tant à ne plus nous vendre "d'oeuvre artistique" mais à nous faire payer un droit d'écoute de visionnage. Ainsi plus question de léguer à ces enfants ses amis sa discothèque, sa filmothèque, etc. Le but est de rendre le client captif d'un service.

Lorsque le magnétophone (à bande) est arrivé ceux qui en avait les moyen on commencé à enregistrer leur musique préférés. Puis la cassette est arrivé. et cela c'est démocratisé. On a tous payé et on paye tous encore des taxe pour avoir le droit de conserver les musique que l'on a acheté.
Avec l'arrivé du numérique bien avant le mp3 nous avons reproduit ce schémas. et nous avons subit de vaste campagne de désinformation de l'industrie visant à implanter dans la tête de chacun que posséder un enregistrement est un acte de piratage. nous avons vécus des heures incroyable où un major payait des radio pour que sa musique soit diffusée et dans le même temps accusait les radio internet de Pirate.

Lorsque je marche sur les plateaux de Mongolie, j'ai aujourd'hui la chance, complètement illégale si j'en crois l'industrie, de pouvoir écouter la musique que j'ai acheté en CD. Car si l'oeuvre reste celle de l'artiste. les droit d'édition m'interdisent de copier sur quelque support que ce soit le contenu du CD. Alors mon baladeur ne doit pas être chargé de musique venant de CD. cela s'appelle une contre façon.

Il y a bien longtemps que j'ai abandonné ITunes. C'est un outils exécrable. le service en ligne est déplorable. les autres ne valent pas mieux. 99% de la musique que j'écoute n'est pas disponible où est difficile à trouver.
C'est un outil qui pour moi ne sert qu'à propager du mégabit de produit industriel insipide. que l'ont te fourgue comme un baril de lessive.
Alors non on ne trouve pas en streaming tout ce que l'on veux, où qu'on soit quand on veux.
On ne trouve en Streaming que la production industrielle que l'on veut nous faire avaler.
Rien d'étonnant pour un industriel.
A+

avatar Domsware | 

@sekaijin :
Pour être précis, ce ne sont pas des taxes que l'on paye mais une redevance pour compenser l'exception du droit à la copie privée.
:-)

avatar patrick86 | 

"Il y a bien longtemps que j'ai abandonné ITunes. C'est un outils exécrable. le service en ligne est déplorable. les autres ne valent pas mieux. 99% de la musique que j'écoute n'est pas disponible où est difficile à trouver.
C'est un outil qui pour moi ne sert qu'à propager du mégabit de produit industriel insipide. que l'ont te fourgue comme un baril de lessive."

Je suis d'accord avec la majeure partie de votre propos, sauf cette fin. Le catalogue iTunes Music Store est quand très fourni et, même si on n'y évidemment pas tout ce qui existe, il n'y a pour autant pas que du "produit industriel insipide". Loin de là. ;-) Beaucoup de très bons artistes vendent aussi sur iTunes.

Bref. Vous exagérez un peu… :-)

avatar drhyde | 

Le streaming d'accord, par contre avec un son correct respectant la musique. Une des raisons pour lesquelles je suis repassé chez Spotify par exemple, la qualité sonore Apple est médiocre.
En attendant j'achète toujours des cd et vinyles si j'ai vraiment un coup de coeur, le streaming c'est pour faire des découvertes et écouter ma musique partout.

avatar tomate | 

En fait j'ai compris: le mec qui a lancé cette rumeur veut relancer la musique matérialisée. Et puis s'il faut systématiquement payer pour la musique dans le futur, ben on en écoutera probablement moins. Moi perso je tiens plus à mon argent qu'à l'accès à la musique. Et puis ces idées de streaming-only cela s'adresse uniquement à la population citadine qui ne change jamais de pays et qui possède un abonnement téléphonique hors de prix qui permet des datas à l'infini. En Suisse, soit tu es crésus et tu peux te permettre de te faire ent... ber par les opérateurs en prenant un abonnement "infini", soit tu peux dire adieu au streaming... ce qui est mon cas.

avatar protos | 

Eh bien qu'ils ferment leur boutique en ligne, on ira acheter et télécharger nos morceaux ailleurs. Chez Google par exemple, ou Amazon...

Moi, ça fait longtemps que je n'achète plus de musique sur l'iTunes Store, c'est trop cher ! Je connais un site où on peut acheter et télécharger des morceaux entre 10 et 25 centimes... Hi hi hi

Bye bye Apple !

avatar Ultranova | 

Ecouter de la musique c'est bien, la vivre et la jouer c'est mieux.

Quelques partoches, et/ou des oreilles, un instrument de musique et c'est la fête.

Surtout que les instruments genre "clavier arrangeur" permettent de faire des choses sympa et d'enregistrer dans des formats accessibles sur les iBidules et les Ordi (Wav, MP3, Midi).

Manque la voix de l'artiste, qu'importe on peut remplacer par un instrument ou on organise un karaoké, on y trouve souvent des anonymes qui chantent bien.

avatar Brice21 | 

Je crois que beaucoup de personne qui postent des commentaires n'ont rien compris à iTunes Music. Ce qui pourrait disparaître c'est la vente de fichiers... pas le téléchargement!!! En effet iTunes Music est un service d'abonnement, il permet certes le straming mais aussi de télécharger exactement les mêmes fichiers AAC pour consultation offline. (Pour ceux qui se plaignent d'être obligé d'être connecté pour écouter). Et ceci consomme la même bande passante que l'achat. (Pour les commentaires de ceux qui se plaignent d'habiter la campagne sans Connection). On télécharge une seule fois.

En terme d'usage: AUCUN CHANGEMENT! En terme économique c'est absurde d'encore acheter des fichiers à la pièce, sauf si vous écoutez moins de 10 nouveaux morceaux par mois... Dans ce cas achetez plutôt un CD ;-)

Le seuls inconvénient de la location, c'est que certains morceaux disparaissent du catalogue, pour des raisons qui me semblent encore mystérieuses, et je pense que c'est un élément de négociation pour changer de modèle.

Économiquement, sans tenir compte de l'abonnement pour 5 personnes à 15 euros, le calcul est vite fait pour moi. Si je vie encore 50 ans x 12 mois * 10 euros, la musique dans ma vie ne me coûtera en tout que 6000 euros. À l'échelle d'une vie, c'est ridicule. Si je compare au 2000 CDs que j'ai acheté les 50 premières années de ma vie, qui m'ont coûté à peu près 24000 euros, j'ai de quoi regretter amèrement que la location ne soit pas apparue plus tôt. Sans parler des aspects pratiques. Accès à toute la musique de partout avec une Connection... Ça change de mes caisses de CD. Maintenant sachant qu'on est 5 sur un abonnement à 15 euros, en réalité la musique me coûtera beaucoup moins.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR