Ces quelques secondes de vidéo qui ont confirmé l'achat de Beats par Apple

Florian Innocente |

« 1er avril 2014, une rumeur sort qui dit qu'Apple achète Beats », raconte un Will.i.am amusé et battant des mains comme un enfant au spectacle. Le musicien ouvre le bal des témoignages qui racontent les débuts des carrières respectives de Jimmy Iovine et de Dr. Dre, ainsi que leur amitié, à la vie comme en affaires.

Depuis quelques semaines, Netflix diffuse en France The Defiant Ones1 un documentaire sorti l'an dernier sur HBO qui raconte le parcours des deux hommes jusqu'à leur rencontre et leur association.

Sans être au cœur des quatre épisodes qui forment l'ensemble, l'acquisition de Beats par Apple y est plusieurs fois abordée au début puis à la fin. Iovine comme Dre y vont de leurs souvenirs. Le documentaire vaut le coup d'œil pour tout ce qu'il montre d'autre et ce qu'il révèle sur ces deux personnages et leur milieu. Plusieurs artistes (Bono, Springsteen, Trent Reznor, Snoop Dogg, Eminem), des patrons de labels et des proches apportent leur éclairage.

Mais avec l'approche du quatrième anniversaire de cette acquisition, c'est l'occasion de se remettre en mémoire cet instant d'actualité qui a vu la plus grosse acquisition de l'histoire d'Apple mise peut-être en péril par une bande de potes éméchés se filmant sur Facebook.

En prélude, il faut rappeler qu'Apple a dépensé 3 milliards de dollars pour avaler Beats Electronics, Beats Music et faire venir Iovine, Dr. Dre ainsi que leurs équipes. C'est presque huit fois plus que pour l'achat de NeXT, un investissement qui assura à Apple d'avoir un tout nouveau système d'exploitation et… Steve Jobs.

Ayant eu vent de cette possible vente de Beats, Will.i.am appelle donc Iovine. Ils se connaissent bien, le groupe du premier, The Black Eyed Peas, a été produit par Interscope, le label du second :

  • « C'est vrai ? »
  • « Non, ce ne sont que des rumeurs », répond Iovine et Will.i.am met cela sur le compte d'un poisson d'avril.

Evidemment les négociations entre Iovine/Dre et Apple battaient leur plein — l'acquisition ne sera officialisée que deux mois plus tard — mais pour l'heure il faut faire profil bas. On ne discute pas avec Apple avec un porte-voix. Iovine appelle son associé le 7 mai et lui demande de ne surtout pas faire de vagues tant que rien n'est couché noir sur blanc :

  • « Dre, tu te souviens de De Niro, du personnage de Jimmy dans les "Affranchis" ? Quand il dit à ses hommes : N'achetez pas de fourrures, n'achetez pas de voitures, ne vous faites pas remarquer… »
  • « Ouais ? »
  • « Ne bouge surtout pas ce week-end. Ne fais rien. »
  • « OK j'ai compris »

Le 8 mai, les discussions fuitent au travers du Financial Times et sont confirmées par d'autres grands quotidiens qui évoquent déjà une dépense avoisinant les 3 milliards de dollars. Les pourvoyeurs de cette rumeur sont crédibles mais Dr. Dre va sembler la confirmer lui-même, d'une manière toute personnelle.

Le vendredi 9 mai au soir, autour de 20 h, Iovine reçoit un coup de fil de Puff Daddy qui s'étonne de ne pas avoir été mis dans la confidence. Il veut savoir si cette histoire est vraie ou non. Iovine botte en touche, il répond qu'il « discute des affaires de son entreprise avec quelques personnes et qu'il faut [qu'il] comprenne qu'il ne peut pas en parler ».

À 2 h du matin, coup de fil encore de Puff Daddy, qui s'époumone à nouveau :

  • « Tu ne m'as rien dit à moi ton ami, alors que Dr et Tyrese en parlent sur Facebook ! »
  • « Où ? »
  • « Facebook ! »
  • « …Je dois te laisser »

Dans The Defiants Ones, Dr. Dre cite cet épisode comme l'un des trois événements dans sa vie dont il a le plus honte. Dans une interview donnée à Clique il y a quelques jours, Dr. Dre cite la vidéo avec Tyrese comme son « échec le plus instructif » et Iovine de prendre la chose avec humour avec le recul : « mon plus grand échec a été de ne pas être là quand il était avec Tyrese ! ».

Le 9 mai, l'acteur Tyrese Gibson envoie sur son compte Facebook une vidéo où il apparaît fort joyeux dans le home studio de Dr. Dre avec d'autres potes. Dre confirmera que l'alcool a bien coulé ce soir là. Et pour cause, comme il le balance rigolard devant la caméra du téléphone de Tyrese : « Le premier milliardaire du rap est là, venu tout droit de la côte Ouest ! ».

Son copain enfonce le clou : « La dernière liste de Forbes (celles des personnes les plus riches au monde, ndr) n'a pas deux semaines, il va falloir la revoir », avant d'entamer quelques pas de danse qui concluent une séquence abondante en jurons de vestiaires.

Si rien n'a été dit sur Beats et Apple pendant ces quelques secondes, le lien avec les informations parues la veille dans la presse est vite établi et la vidéo fait le tour des chaînes de télé.

« On avait réussi à garder le secret pendant quelque chose comme six semaines avant que ça ne fuite », dit un Jimmy Iovine ébahi devant la caméra « Ce truc a fuité, et ça a fuité bruyamment. Je voulais travailler avec Apple depuis quoi, 10 ans, peut-être plus que 10 ans ».

À ce moment-là, il redoute que tout tombe à l'eau, mais Apple n'a pas cillé et l'affaire s'est conclue. Comme l'expliquent, dans le quatrième volet, plusieurs participants à ce documentaire, Apple et Beats avaient des intérêts communs. Beats avait la capacité à faire évoluer Apple d'un modèle de l'achat de musique à celui de l'accès à volonté. Beats Music n'avait que quatre mois d'existence mais il traçait une route à suivre — avec l'idée de ne pas se reposer que sur des playlists conçues automatiquement — face à un mastodonte comme Spotify.

Aux débuts de Beats, Iovine photographiait toutes ses connaissances et les personnalités qui passaient dans son bureau avec un casque de la marque sur les oreilles. Steve Jobs fit participer Dr. Dre au lancement de l'iTunes Music Store en 2003, via un chat vidéo.

Beats avait en plus une activité très rentable dans les casques, de multiples contrats marketing avec des musiciens et athlètes et une culture qui pouvaient servir Apple et lui faire gagner du temps, plutôt que partir de zéro.

Iovine et Dr. Dre avaient aussi besoin d'Apple, de ses énormes ressources techniques, financières et marketing pour espérer peser sur ce marché et grandir.

Une fois qu'Apple fut enfin prête à aller vers le streaming, les deux sociétés purent se marier. Devant les enjeux, la bruyante soirée d'enterrement de vie de garçon de Beats Electronics n'a pas pesé tant que cela dans les discussions qui ont suivi, jusqu'au communiqué de presse du 28 mai 2014.

Crédit : The Defiant Ones

  1. Qui est aussi le titre du film de Stanley Kramer en 1958 ("La Chaine" en français), avec Sidney Poitier et Tony Curtis qui interprètent un prisonnier noir et un prisonnier blanc qui s'échappent d'un fourgon cellulaire mais sont menottés pendant leur cavale, obligeant l'un à dépendre de l'autre… comme le duo formé Iovine et Dr. Dre ↩︎

avatar garba50 | 

Je pense que la vidéo de Dre et Tyrese étaient orchestrée par Apple

avatar ckermo80Dqy | 

@garba50

Oui oui, tu as raison, ya pas de hasard ! C’était un complot ! Ya une tour avec des mecs qui contrôlent la planète ! On nous cache tout... etc.

avatar ValeRoss46 | 

@ckermo80Dqy

😂👌🏼

avatar reborn | 

Jobs avec un casque beats 😬

avatar debione | 

C'est l'acquisition qui m'a le plus déçu perso, pas pour ce qu'ils ont apporté (même si je n'aime pas AM), mais pour ce qu'Apple n'a pas apporté à Beats, une grosse qualité sonore, pas un seul modèle ne vaut son prix en audio (en bling bling par contre c'est une réussite)...
Bon l'intérêt d'Apple n'était pas là...

avatar kitetrip | 

+1
Ce ne sont pas de mauvais produits, ce sont des produits trop chers

avatar TrollMan06 | 

@kitetrip

Comme l'iPhone X. 😌

avatar C1rc3@0rc | 

@debione

Ben déjà l'acquisition de Beats pour Apple c'est d'abord une histoire de pouvoir et de pognon, je vais revenir dessus, mais il faut constater qu'apres l'acquisition des societes specialisées dans le microprocesseur (PA Semi, entre autres) c'est la meilleure acquisition pour Apple a court terme avec une rentabilisation quasi immédiate.

Le poids de Beats dans les ventes d'Apple s'est vu quasi du jour au lendemain en faisait croitre de maniere remarquable et remarquée la categorie des accessoires d'Apple, la fameuse categorie "Autres". Et cela est toujours vrai aujourd'hui avec cette locomotive qui fait a elle seule la majorité des benefice de la longue liste de produits remisés dans cette categorie.

Ensuite Beats c'est un outils relationnel et une base d'information sur le secteur de l'edition musicale commerciale. C'est que si avec iTunes et l'iPod Apple avait revolutionné la distribution et la consommation musicale, dejouant la strategie de l'industrie du divertissement et ses cartels, au niveau de la diffusion et de la production Apple avait toujours echoué.
Avec Beats, Apple se paye une equipe de requins expérimentés du secteur qui va lui permettre de rentrer en force dans des négociations irréalistes jusqu'a lors.

Et puis il y a la plateforme de streaming.
Historiquement Apple s'est toujours planté dans les services Web.
Le streaming c'est pas un outil de revenu, c'est un outils marketing de "fidelisation" du client. Il n'est pas pro-actif, il est reactif: les plateformes de streaming qui se profilent sont multiplateformes, ça veut dire que la données du client n'est plus lié a la machine et que rien ne le retient de migrer a son gres.
Apple doit reagir et tenter de refermer cette breche.
Pour ça il faut un systeme tres vite et qui fonctionne. C'est Beats qui va l'apporter.

Peu importe qu'Apple music soit rejeté par 97% des clients Apple, les 7% restants sont toujours ça qui est retenu sur iPhone... La reussite d'AM c'est ça.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Peu importe qu'Apple music soit rejeté par 97% des clients Apple, les 7% restants sont toujours ça qui est retenu sur iPhone... La reussite d'AM c'est ça. »

🤢🤢🤢🤢🤢🤢

Typique de ta réthorique populiste digne d’un Trump 🙄

Cette manipulation de chiffres qui n’a aucun sens pour faire passer tes détestations est digne des meilleurs démagogues.

avatar C1rc3@0rc | 

@Yacc

« Peu importe qu'Apple music soit rejeté par 97% des clients Apple, les 7% restants sont toujours ça qui est retenu sur iPhone... La reussite d'AM c'est ça. »

🤢🤢🤢🤢🤢🤢

Typique de ta réthorique populiste digne d’un Trump 🙄»

Donc tu ne peux pas contester les données, tu ne peux pas contester les calculs, donc tu fait comme les vrais demago, tu affirmes que les spectateurs sont ennuyés par les chiffres et que les chiffres ne veulent rien dire...

enfin tant que les chiffres ne t'arrangent pas dans ta volonté d'imposer ta vision du monde manichéenne voire monolithique. Discours a geometrie variable comme d'habitude et surtout en obstruction uniquement

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

Si tu ne vois pas en quoi ces chiffres et le sens que tu fabriques sont absolument stupides et ineptes, je ne peux rien pour toi.

Juste poser un avertissement : attention connerie démagogique et pseudo-rationnelle de Circé 😎

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« enfin tant que les chiffres ne t'arrangent pas dans ta volonté d'imposer ta vision du monde manichéenne voire monolithique. Discours a geometrie variable comme d'habitude et surtout en obstruction uniquement »

Tu oses vraiment tout 😱

Un lycéen comprendrait que le sens que tu donnes à ton arithmétique d’astrologue est absolument ridicule de mauvaise foi et d’insignifiantce.

Les sophismes et les paralogismes porté à ce niveau cela ne se trouve en général que dans les échafaudages complotistes.

Nous sommes avec toi en pleine joies de la post-vérité 😫

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« 
Donc tu ne peux pas contester les données, tu ne peux pas contester les calculs, donc tu fait comme les vrais demago, tu affirmes que les spectateurs sont ennuyés par les chiffres et que les chiffres ne veulent rien dire...
»

Là encore parfaite illustration de ta réthorique nauséabonde de mauvaise foi et d’artifice.

D’autres ton déjà prouvé de nombreuses foisque ton arithmétique bancal était digne de la numerologie.

Cela ne sert strictement à rien d’essayer de démonter tes arguments.

Beaucoup l’on fait de nombreuses foi pour rien.

Tu es enfermé dans tes dogmes et persuadé de l’immense puissance de ce que tu crois être de la rationalité qui n’est en fait que pure subjectivité ne s’appuyant sur aucune connaissance éprouvée de ce que tu traite.

On ne peut pas plus te faire bouger qu’un mystique, un intégriste, un complotiste, un négationniste, un creationiste, un fanatique...

C’est affligeant de constater ce cancer de la rationalité que tu incarne et assez terrifiant quand on sait qu’il se retrouve en d’autre lieu sur des questions bien plus grave.

avatar C1rc3@0rc | 

Yacc
«D’autres ton déjà prouver de nombreuses foi que ton arithmétique bancal était digne de la numerologie.»

Non, aucun n'a ete en mesure de démontrer une erreur dans les données ou dans le calcul. Les seules contestations sont du même niveau que les tiennes, autrement dit, le gamin qui hurle et tape de pieds en se bouchant les oreilles.

«Cela ne sert strictement à rien d’essayer de démonter tes arguments.»
Effectivement puisqu'ils sont incontestables. La seule possibilité c'est d'affirmer péremptoirement et répéter ad nauseam que ce ne sont pas des arguments

Ton comportement est celui d'un lobbyiste de l'industrie petroliere: face aux faits et chiffres démontrant la réalité du rechaussement climatique, tu te bornes a affirmer qu'il n'y a aucune réalité et que meme si c'etait le cas rien ne peut demontrer la responsabilité de la consommation d'energies fossiles...
Toujours le meme type de discours et on voit bien le resultat!

«On ne peut pas plus te faire bouger qu’un mystique, un intégriste, un complotiste, un négationniste, un creationiste, un fanatique...»
Ah mais je ne m’attend pas a ce que tu changes de position, tu as fait assez preuve de ton monolithisme et de ta dimension sectaire.

Il est juste irritant de subir des insultes primaires et systématique face a des propos posés et argumentés. Tu cherches a intimider et dégoûter ceux qui ne s’aplatissent pas devant toi. Tu réussi a me dégoûter ça c'est clair.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Non, aucun n'a ete en mesure de démontrer une erreur dans les données ou dans le calcul.  »

Quand le sage montre la lune 😂

C’est de l’arithmétique de collégien, heureusement qu’il n’y pas d’erreur.

Ce qui est absolument idiot c’est le sens que tu donne à ce bricolage trivial.

Mais bon comme je l’écrivais plus haut, la discussion avec toi est vaine;

Le seul enjeu est de pointer : attention pseudo-rationalité populiste ⛔️

avatar pagaupa | 

@Yacc
"Mais bon comme je l’écrivais plus haut, la discussion avec toi est vaine"

C'est assez comique de lire cela de ta part 😂

avatar Yacc | 

@pagaupa

Si tu le crois, grand bien te fasses 🤓

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Il est juste irritant de subir des insultes primaires et systématique face a des propos posés et argumentés »

Dans tes rêves, tes propos sont outrés, caricaturaux, mensonger, plein de sophisme, faussement rationnel , populiste, démagogue, fantasmé, irrationnel...

Aucun travail reconnu en économie, marketing, management, gestion, stratégie d’entreprise ... ne peut étayer tes fantasmes qui ne reposent que sur tes ressentis, tes constructions intellectuelles bancales, tes aigreurs...

Tu contemple ton nombril et admire les constructions intellectuelles que tu produit qui font rire qui conque connaît les sujets business que tu abordes.

Mon enjeux est de dénoncer ces inepties qui agresse le véritable rationalisme et les bases même de toute démarche scientifique.

Créer des constructions intellectuelles bancales ce n’est pas créer du sens.

Comme agréger des données dans une arithmétique inepte ce n’est pas d’écrire le monde.

Aucun des modèles qui sous tendent tes propos n’existent en dehors de ton esprit si fier de lui.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Tu cherches a intimider et dégoûter ceux qui ne s’aplatissent pas devant toi. Tu réussi a me dégoûter ça c'est clair. »

Nope, juste dénoncer publiquement la vacuité et la dangerosité de tes propos qui sont une insulte à l’esprit des lumières auquel je suis plus qu’attaché.

Notre époque souffre de l’insignifiance, tu ne produis que de l’insignifiant 😎

pour le reste t’inquiète, je ne suis pas assez inconscient pour imaginer que je puisse t’empêcher de produire tes logorrhées ineptes dont tu as visiblement tant besoin pour flatter ton ego et imaginer que tu produit du sens 😎

avatar Maliik | 

A voir ... assez intéressant!! 😜👍🏼

avatar JONYBLAZ | 

De dre et iovine ont réussi l’escroquerie du siècle 3 milliards du jamais vu bravo à eux !!!

avatar Thegoldfinger | 

@ jonyblaz

L’escroquerie du siecle ?
Spotify qui est à peine 2 fois plus grands pèse plus de 30 milliards...

Microsoft qui achete linkedl 24 milliards, Facebook qui a Achète Whatsapp 19 milliards.

Tu n’as pas le sens des valeurs

avatar C1rc3@0rc | 

@JONYBLAZ

«De dre et iovine ont réussi l’escroquerie du siècle 3 milliards du jamais vu bravo à eux !!!»

Non au contraire Apple a fait un tres bon deal rentabilisé des l'achat

Regardes les chiffres de Beats avant l'achat et regardes l'explosion des benefices de la categorie accessoires d'Apple (Autres dans les publications trimestrielles). La croissance du benefice c'est Beats... (peut etre les rares produits a avoir une marge superieure a celle d'Apple dans le secteur)

Regarde ensuite ce que les conseils et négociations menés par Iovine ont permis comme réussites et évitement de proces a Apple dans le secteur du divertissement. Souviens toi des polemiques avec les artistes les plus "bankable" qui ne voulais pas etre sur les systemes de streaming et Apple music en particulier et qui aujourd’hui y sont...
Le benefice est aussi enorme.

Ensuite la mise en place d'Apple Music: cadeau compris dans les 3 milliards...

Et puis regarde les abonnes streaming Apple Music, certes c'est une paille (4% a 7% a peine des utilisateurs iOS) mais ça fait 45 millions d'utilisateurs un peu plus captifs

Sans parler de l'achat de la base de millions d'utilisateurs Beats, une mine d'or pour les marketeux...

Rarement un investissement aura été rentable si rapidement.

avatar eastsider | 

@JONYBLAZ

Et le powerbalance ,, tu l'oublis?

avatar McDO | 

Des produits bien désigné, beau packaging, solide marketing mais techniquement merdique, se font déchiqueter par la concurrence et très cher. Finalement, ça match bien avec Apple 🤔

avatar bonnepoire | 

Les produits sont tellement merdiques qu'ils sont copiés en permanence et leaders depuis des décennies. C'est peut-être cher pour toi mais les produits Apple ne sont absolument pas merdiques.

avatar pat3 | 

C1rc3@0rc + Yacc, c’en est trop. Je les mets en veille. Et le résultat est immédiat. Le fil retrouvé de l’air, on peut reparler du sujet.
J’avais été surpris à l’époque du montant élevé payé par Apple, mais force est de constater que l’investissement était plus que stratégique pour eux, puisqu’il a relancé un segment accessoires qui allait agonisant avec la fin de l’iPod. Depuis, Apple Music et Airpods montrent clairement la voie du futur de la musique chez Apple: du service et des accessoires.

avatar Yacc | 

@pat3

Typique des bonnes décisions de Cook que le microcosme ne peut comprendre.

Que de bêtises ont étaient écrites ici lors de l’annonce de cette acquisition.

avatar bonnepoire | 

L'image de Beats ne match pas avec celle de Apple. D'ailleurs, la marque n'est toujours pas intégrée dans le catalogue de la marque. C'est un kyste qui rapporte peut-être.

avatar Florian Innocente | 

FileMaker n'est pas intégré dans le catalogue de la marque, c'est un kyste aussi ? 😄

Et en parlant d'intégration, si tu vas sur le site de Beats, tous les liens pour acheter leurs produits te renvoient… sur l'Apple Store.

avatar bonnepoire | 

Je me suis mal exprimé. C'est l'image de marque des produits Beats qui pour moi ne collent pas avec Apple. Et l'intégration dans le catalogue ne veut rien dire puisqu'on y trouve des produits Bose. Beaucoup de gens ne savent pas que Beats appartient à Apple.

Pour ce qui est de FileMaker, ils gardent une certaine indépendance vis-à-vis de Apple. Ils font plus office d'électron libre que produit en tant que tel comme peut l'être FCPX.

avatar Florian Innocente | 

Ce sont clairement deux univers différents mais je n'ai pas l'impression qu'ils se gênent mutuellement, que l'image de l'un soit problématique pour l'autre au point de la dévaloriser. Quand je vois une pub typiquement Beats je ne réagit pas forcément en pensant qu'il y a Apple derrière, c'est une pub Beats, avec ses codes.

avatar bonnepoire | 

Beats profite des technologies Apple, notamment les technologies sans fil, mais l'inverse n'est pas vrai. L'achat de Beats est un achat de personnes et non de produit ou de marque.
C'est un gamme un peut batarde qui ne s'accorde pas avec l'image d'Apple.

Vu la qualité du son, Apple n'a sans doute pas envie d'être assimilée à Beats 😂

CONNEXION UTILISATEUR