Manuels scolaires : 350 000 téléchargements en trois jours ?

Christophe Laporte |
Apple pourrait prochainement communiquer dessus. Mais si l’on en croit Global Equities Research qui surveille grâce à un système propriétaire les téléchargements sur l’iBookstore, plus de 350 000 manuels scolaires ont été téléchargés en l’espace de trois jours. On ignore le procédé mis au point par Global Equities Research pour arriver à une telle estimation. Il est trop tôt pour faire les premiers bilans, mais cela montre au moins une certaine curiosité pour la nouvelle offre d’Apple, si ce chiffre était confirmé. On rappellera que l’un des manuels, Life On Earth, est disponible gratuitement au téléchargement. D’autre part, iBooks Author, l’application qui permet de réaliser très simplement des livres pour la boutique d’Apple, aurait été téléchargée 90 000 fois. [Via : AllThingsD]
avatar radar | 
Je ne vois toujours aucune catégorie pour la France, rien n'est disponible ?? Si vous avez un lien à faire partager ... Faisant des études, ça me serait bien utile !
avatar pgo | 
Il faudrait surtout un gouvernement complétement stupide pour déployer ce type de support dans nos écoles : - Quid du prix d'achat des iPad ? - Quid de la sécurité des élèves (une tablette est plus convoité qu'un manuel) ? - Quid de la santé (yeux, cou,...) ? - Quid de l'impact du marketing Apple sur des futurs consommateurs ? - Quid de la politique de "censure" des produits iOS ? (est-ce que tout les livres seront publiables - ce qui n'est pas le cas sur l'AppStore). Bref, la tablette peut être un bon support (c'est d'ailleurs en test depuis nombreux mois dans certaines écoles), mais la solution lobbyiste d'Apple n'est clairement pas un bon choix.
avatar eipem | 
@ichp - Prix ? Si on prend l'objet lui-même, il est plus cher. Mais quelles économies fait on en contrepartie? L'iPad ne se limite pas qu'à un manuel scolaire. C'est toute l'infrastructure de l'administration qui est transformée. - Sécurité ? Pourquoi piquer l'iPad du voisin si t'as le même ? Pour en avoir 2 ? - Santé ? Yeux cou ? Quid de la gueule de la colonne vertébrale de nos chers bambins ? Un écran eInk et c'est résolu. Quelle différence cela fait-il pour le cou ? Je ne comprends pas le sens de cet argument. - Impact marketting Apple ? C'est vrai qu'aujourd'hui je n'achète que du Hachette, parce que c'est ce que j'avais à l'école... Non mais vraiment n'importe quoi... - "Censure" ? Apple ne censure pas le contenu des livres, elle censure les applications. Y a qu'à voir la littérature érotique sur l'iBook Store, ou les classiques de Sade. Bref, encore un procès d'ignorant... "la solution lobbyiste d'Apple"... C'est sur qu'Apple impose son format de fichier, comme Microsoft Word, PPT, Open Office etc... Et ne permet pas l'export du fichier au format PDF ou Texte... Ah si? Elle permet l'export ? Et tu connais beaucoup de liseuse qui gère l'ePub3 ? C'était bien tenté...
avatar Nicocolas | 
@joneskind : J'étais en train d'écrire le même type de réponse, haha... + 1 donc ^^
avatar pgo | 
- Économie en contre partie ? vraiment pas certain, même à long terme. - Sécurité ? La tablette reste exclusivement à l'école (autant rester au livre) ou tout le monde dans la rue à un iPad ? - Santé ? Un écran eInk n'est pas proposé par Apple il me semble. Puis, c'est vrai, autant remplacer un problème par un autre. - Censure. Mea culpa, la politique sur l'iBookStore n'est effectivement pas la même que sur l'AppStore. Apple n'impose pas qu'un format, mais son software et hardware. C'est commercialement très bien joué, mais à terme c'est nous qui payerons ce manque d'intéropabilité, comme nous le payons depuis 30 ans avec M$/Windows.
avatar alinf34 | 
Tu t'égards… On ne dit pas (en tout cas pas moi) qu'Apple fait ça pour la gloire, loin de là, il faudrait être stupide pour penser qu'une entreprise fait quoi que ce soit pour la gloire, mais en même temps il faut bien reconnaitre que ces manuels scolaires enrichis sont un vrai plus, un peu comme le tableau interactif est un vrai plus par rapport au tableau noir classique… Mais bon si certain ne veulent pas profiter de ce que la technologie moderne apporte pour une éducation plus enrichie et récente, et bien tant pis pour eux !
avatar fornorst | 
@ichp Quid de l'hégémonie de Microsoft en France depuis des années? Ça dérange moins que Apple?
avatar alinf34 | 
C'est clair qu'au niveau du contenu un livre électronique est largement meilleur qu'un livre papier, en plus d'être moins lourd (ce qui est une préoccupation importante depuis quelque temps) et en plus de cela ça n'est pas vraiment beaucoup plus cher : si on part sur une base de 9 livres à environ 30€ pendant 3 ans ça fait 9 * 30 * 3 = 810€; Et si on fait le même calcul avec l'ipad avec des livres à environ 15€ et un ipad à 479€ on arrive à 9 * 15 * 3 + 479 = 884€…
avatar pgo | 
Désolé mais ton calcul est vraiment incomplet. N'importe quel service informatique te dira que le plus cher n'est pas l'achat du matériel mais sa maintenance opérationnelle (vol, casse, configuration, bogue, coût Wifi, ...). Bref le prix des livres est clairement dérisoire par rapport à celui de tablettes. Sans parler d'empreinte carbonne...
avatar eipem | 
@ichp Pas certain que l'empreinte carbone d'un iPad soit supérieure à celle des manuels scolaires. Si tu prends toute la chimie en jeu (agents conservateurs, blanchissants, lissants, plastifiants) la quantité de bois abattu (donc libération du CO2) la quantité de livres qui partent directement à la broyeuse sans avoir été ouverts etc... Ça mériterai d'être développé.
avatar eipem | 
@quentin54 : Hmmm, les manuels scolaires sont conservés 5 ans en moyenne. À voir donc la durée de vie d'un iPad (la batterie notamment)
avatar aldayo | 
Par contre, c'est un peu bête de n'être compatible qu'avec l'iPad, et non avec un Mac qui est plus pratique a utiliser à la maison (c'est sur qu'en cours, au collège, un macBook fait un peu enfant gaté, enfin, un iPad aussi si on y pense !). Il faudrait pouvoir consulter également ses manuels sur un Mac avec synchro des notes, ...
avatar alinf34 | 
@ ichp : Sauf que là c'est au étudiant d'acheter leur ipad et de l'entretenir… @ joneskind : 5 ans? Perso j'ai toujours eu des livres neuf, surtout en histoire géographie, mais dans les autre matière aussi pour s'adapter au programmes…
avatar pgo | 
"Sauf que là c'est au étudiant d'acheter leur ipad et de l'entretenir… " La bonne blague... C'est vrai, je pense qu'il y'a pas assez de problème financier sur l'achat de fournitures scolaires à chaque rentrée.
avatar eipem | 
Pour en revenir à la news, le succès d'iTunes U ne m'étonnes pas du tout. C'est quand même absolument génial d'avoir accès aux cours de développement iOS de Stanford en un clic par exemple. J'ai déjà passé 2 bonnes heures à éplucher les cours disponibles, de l'histoire de l'art aux mathématiques supérieures, aux cours de programmation. Bref c'est une mine d'or pour le curieux. Franchement je trouve ça fabuleux.
avatar alinf34 | 
@ ichp : Bien sur que si, il y a des problème financiers à chaque rentrée, et il y aussi des solutions (carte Multipass pour l'achat des livres scolaires par exemple) mais le prix total étant sensiblement le même le problème financier est un non problème sans compter que l'Ipad est plus polyvalent qu'un livre, permet de réduire les frais de feuille, encre, etc, et qu'il pourrait être financer par l'Etat (et les collectivités locales) pour les familles les plus modestes…
avatar alinf34 | 
Les "manuels scolaires" façon Apple ne sont pas destiné au CP… Je vois pas trop le rapport entre avoir ce genre de manuel scolaire enrichi pour le secondaire et le fait que les "ado" ne savent plus écrire…
avatar thEV4Nne | 
Si vous vous demandez comment ça va se passer en France, regardez simplement dans le rétroviseur. On a déjà eut les Podcasts, puis on a eut le Kiosque sous iOS, et donc maintenant pour les Textbooks ça va être pareil : la difficulté va être de trouver des références en français. Et jamais nos éditeurs ne voudront s'aliéner à Apple et à ses 30 % de marge alors qu'ils sont tranquillement assis sur un tas d'or (le marché des livres de classe pour le Secondaire est d'un très bon rapport pour les éditeurs, gros comme petits).
avatar edualc | 
Perso, je ne suis pas super pour que Apple prenne en charge, avec un iPad propriétaire, la main sur les outils d'éducation… Si le format ePub3 devient universellement reconnu et que le choix de la tablette est libre, alors OK. Maintenant, les arguments "anti" de dahu_s, ichp et consorts me sortent un peu par les yeux ! Toujours dire non, quoi qu'il advienne, sans même prendre en considération le bon-sens : c'est désarmant…
avatar Bonze | 
@labucque Nan, ils ne sont pas anti Apple ou anti technologie. Si ils sont sur MacG c'est qu'ils sont technophiles et sans doutes macuser. Simplement ils connaissent le monde de l'éducation et décrivent le gouffre qui existe entre la communication d'Apple et la réalité du terrain. Des profs qui vivent l'informatique comme une contrainte, on en trouve encore plein les salles des profs, mais sûrement pas sur MacGeneration ! Des iPad dans les classes, c'est une blague pour tout ceux qui connaissent un peu le sujet. Ce n'est ni possible ni souhaitable en l'état, n'en déplaise à MacG, un peu à côté de la plaque sur ce coup la.
avatar Hellix06 | 
Vous comptez toujours sur les institutions étatiques pour vous fournir en savoir, en culture et en connaissances? J'imagine qu'il y a des milliers d'enseignants francophones qui ont au fil de leur carrière torché des cours limités par la technologie. Ce n'est plus vraiment un obstacle désormais. Et c'est cela que je retiens. Rappelons que vous pouvez publier vous-mêmes vos cours, sans que Bordas/Hachette/ la librairie de l'Etat de Berne/ ou 'importe quel éditeur n'ait rien à y redire. On a la possibilité, vous,nous,moi,toi,... de fabriquer les documents qu'on veut, de les donner ou de les vendre. Peu importe. Je suis en Suisse, où jusqu'à présent, les enseignants sont très libres quant au choix des manuels. Il y a des manuels officiels, bien sûr, mais ils sont obsolètes dans leurs contenus , désuets souvent et surtout très chers. La France est plus centralisée, les enseignants sont beaucoup plus coincés dans des rails , c'est vrai. Mais reste qu'il y a une opportunité d'améliorer les contenus grâce à une technologie qui devient abordable pour quelqu'un de raisonnablement intelligent. Ce serait stupide d'attendre que les gros éditeurs, ou l'Etat, ou les structures habituelles s'y mettent. Et de gueuler que la qualité n'y est pas. Je pense qu'on verra quelques perles et quelques bouses. Le seul risque concerne les groupements qui chercheront à proposer des contenus falsifiés ou dévoyés par leur doctrine ou leur croyance, comme les groupements religieux ou idéologiques. Par exemple les antisémites, les créationnistes, les racistes de tout poil... C'est un risque. C'était aussi un risque quand les petits Africains récitaient "Nos ancêtres les Gaulois.." ou que les étudiants chinois devaient porter le petit livre rouge.... Créez des moyens d'enseignement et lâchez-vous. Échangez. Ça n'empêchera pas de continuer à utiliser les bouquins gris officiels. Et pour ce qui est de l'apprentissage, un crayon et du papier pour l'écriture et le dessin existeront encore longtemps. Non?

CONNEXION UTILISATEUR