Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

StopCovid va-t-elle faire l‘impasse sur l‘iPhone ?

Christophe Laporte

Sunday 26 April 2020 à 12:07 • 269

Services

Dans un entretien au JDD, Cédric O lève le voile sur l‘application StopCovid, qui sera d‘après lui disponible au téléchargement le 11 mai. Le Secrétaire d'État chargé du Numérique dit travailler avec un grand nombre de partenaires de manière à avoir le produit le plus abouti possible dès son lancement, tout en respectant les impératifs de sécurité.

Sur le plan épidémiologique, le gouvernement travaille avec l‘Inserm et l‘Institut Pasteur pour définir les différents paramètres à prendre en compte pour établir un contact entre deux personnes comme la distance entre celles-ci, le temps d‘exposition ou encore la récurrence. StopCovid est également développé avec plusieurs sociétés françaises dont Capgemini, Dassault Systèmes, Orange, Lunabee Studio (société qui édite de nombreuses apps mobiles) et Withings.

Cédric O - image Tamaya20

Lors de l‘interview, Cédric O a répondu à la question qui fâche, à savoir si StopCovid s‘appuiera ou non sur la plate-forme proposée par Apple et Google. La réponse est clairement négative :

C‘est la mission de l‘Etat que de protéger les Français, : c‘est donc à lui seul de définir la politique sanitaire, de décider l‘algorithme qui définit un contact ou encore de l’architecture technologique qui protégera le mieux les données et les libertés publiques. C‘est une question de souveraineté sanitaire et technologique. StopCovid sera la seule application totalement intégrée dans la réponse sanitaire de l‘Etat français. Cela ferme le débat.

Après avoir bombé le torse, Cédric O reconnaît à demi-mot être dans une impasse concernant l‘iPhone. L’application dans l‘état ne fonctionne pas correctement sur les terminaux d‘Apple. S‘il reconnaît avoir des discussions avec Apple pour que cette dernière réponde à ses demandes, il rappelle que les iPhone ne représentent que 20 % du parc français. Une manière de mettre la pression sur Apple et que l‘Etat pourrait très bien s‘en passer.

Reste que cette posture risque avant tout de mener StopCovid dans une impasse. Plusieurs arguments énoncés par le Secrétaire d'État chargé du Numérique ne tiennent pas la route. Dans la solution proposée par Apple et Google, l’algorithme de détection par exemple est laissé aux autorités sanitaires. Au final, cette polémique et le fait de proposer une mauvaise intégration sur l‘iPhone notamment risquent de freiner l‘adoption de StopCovid. Or, pour que cette solution porte réellement ses fruits, il est indispensable qu‘elle soit utilisée par une large partie de la population.

Interrogé sur le fait que cette application plonge le pays dans une société de surveillance, Cédric O se réjouit que le débat soit mis sur la table, estimant que Facebook ou Google nous tracent avec notre consentement. Mais les GAFA sont-ils les seuls à vouloir nous surveiller pour notre « bien » ?

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner