L’administration Trump songerait à bannir TikTok dans le monde entier

Mathieu Fouquet |

Pas de répit pour TikTok : selon un document de la Maison-Blanche obtenu par Reuters, le réseau social pourrait se retrouver sous le joug d’une interdiction qui lui fermerait les portes des boutiques d’applications aux États-Unis… et potentiellement dans le monde entier. Le document, dont l’authenticité aurait été vérifiée par une source au sein de la Maison-Blanche, mentionne que :

Les transactions prohibées peuvent inclure, par exemple, les accords pour publier l’application TikTok sur les boutiques d’applications, [...] l’achat de publicité sur TikTok, et le fait pour un utilisateur d’accepter les termes de service pour télécharger l’app TikTok sur son appareil.

Ce document arrive sur les talons des ordres exécutifs de Donald Trump visant TikTok et WeChat. Le point épineux concerne l’interdiction des « accords pour publier TikTok sur les boutiques d'applications ». Si cela signifie effectivement que les compagnies américaines n’auront pas le droit de faire affaire avec TikTok de manière générale, c’est un sacré coup dur pour la société chinoise… mais aussi pour Apple, qui se retrouverait dans l’obligation de couper les ponts avec l’un des plus gros développeurs de l’App Store.

Le top des applications gratuites sur l'App Store français // Une vidéo du compte TikTok Apple Music.

Apple, rappelons-le, ne peut pas se permettre de retirer des applications comme TikTok ou WeChat de ses boutiques logicielles, en particulier en Chine. Rien que pour WeChat, une telle absence pourrait entraîner une baisse spectaculaire des ventes d’iPhone, de l’ordre de 25 à 30 % sur le territoire chinois (des chiffres qui paraissent presque optimistes, tant l’écosystème WeChat y est incontournable).

Pour le moment, le document de l’administration Trump ne fait pas mention de WeChat, mais gageons qu’Apple doit être en train de passer en revue tous les scénarios catastrophe et tous les moyens de riposte possibles. Évidemment, la question ne se posera peut-être même pas si Microsoft acquiert TikTok d’ici le 15 septembre. Toujours est-il que le président américain est en train de créer un dangereux précédent, en plus d’illustrer la faiblesse des boutiques d’applications centralisées face à des gouvernements autoritaires.

Récemment, la CNIL lançait elle aussi une enquête sur TikTok, en s’intéressant particulièrement aux pratiques de la société chinoise concernant la vie privée et la protection des enfants. Affirmons sans risque que ce ne sera pas le dernier rebondissement de cette longue saga estivale.

avatar pagaupa | 

Bon! Elle s’en occupe quand la covid du Trump? Qu’est-ce qu’elle fout?
Ça devient urgent!

avatar julien74 | 

@pagaupa

😂 j’aime bien celle là!

avatar Furious Angel | 

@pagaupa

Et à l’inverse, on peut demander si Trump s’en occupera un jour

avatar Sindanárië | 

Ah le retour à la guerre froide! 🍿😋

avatar frankm | 

« Apple, rappelons-le, ne peut pas se permettre de retirer des applications comme TikTok ou WeChat de ses boutiques logicielles, en particulier en Chine »
En Chine, n’ont-ils pas l’AppStore hébergé en local en chine sur ordre du gouvernement chinois. Les affaires avec TikTok continueront en Chine et la perte de 30% de ventes en Chine ne devraient pas avoir lieu

avatar debione | 

@frankm
Tu oublies l'extra territorialité du droit américain sur les entreprises américaines... Le droit commun, mais beaucoup plus le droit d'exception comme le patriot act.

avatar Paquito06 | 

@frankm

"« Apple, rappelons-le, ne peut pas se permettre de retirer des applications comme TikTok ou WeChat de ses boutiques logicielles, en particulier en Chine »
En Chine, n’ont-ils pas l’AppStore hébergé en local en chine sur ordre du gouvernement chinois. Les affaires avec TikTok continueront en Chine et la perte de 30% de ventes en Chine ne devraient pas avoir lieu"

Les US ont toujours une dernier carte a jouer, comme celle de la “décision unilatérale”. Je vois mal Apple continuer son business avec la Chine si le gouvernement federal le lui interdit. Y a aucune boite, meme pas l’UE, qui va a l’encontre de cela.

avatar lmouillart | 

Pendant ce temps là sur Android et autres on est grand et on fait comme on veut.
Si les stores Google, Amazon, ... ne le propose, plus d'autres le feront.
C'est valable ici pour Tiktok, mais bien sûr pour ce que vous voulez d'autre.

avatar Fanoo | 

Et si on interdisait Trump dans le monde entier ?

avatar IceWizard | 

@Fannoo
"Et si on interdisait Trump dans le monde entier ?"

Pas la peine, il fait le travail tout seul, comme une grande personne. Dans trois mois ce sera officiel (enfin j'espère ! ).

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"Dans trois mois ce sera officiel (enfin j'espère ! ).
"

Ne vendons pa trop vite la peau de l’ours 🤞🤞

avatar Paquito06 | 

@YetOneOtherGit

"Ne vendons pa trop vite la peau de l’ours 🤞🤞"

On dit “ours mal léché” 👌🏼

avatar NicoGeo62 | 

Qu’il s’auto-censure en bannissant tweeter ^^

avatar Eyquem | 

C’est tellement de la merde cette app... Ça rendrait probablement service !

avatar MeTe0R_ | 

🥳🥳👀

avatar malcolmZ07 | 

"He could have used an executive order to enforce the mask
He could have used an executive order to shut down the country
He could have used an executive order to save the lives of people who died needlesly

-> He used an executive order to ban TikTok "

avatar BleuRooster | 

Il est vraiment temps d’arrêter d’être les petit chien des usa!

avatar BleuRooster | 

Après c’est peut être réfléchi, il voulez que les usa ne soit plus les gendarmes du monde!

Impossible avec l’administration américaine, le président a peut de pouvoir en fin de compte!

Par contre faire en sorte que les autres pays cherche a gagné en indépendance « donc les usa ne serait plus les gendarmes du monde » c’est dans c’est cordes!

avatar BordelInside | 

@BleuRooster
"Par contre faire en sorte que les autres pays cherche a gagné en indépendance « donc les usa ne serait plus les gendarmes du monde » c’est dans c’est cordes!"

Putain, ça pique.

avatar Cactaceae | 

On possède l’appareil, on ne possède pas le software dessus. Ou alors on le développe soit même. Or on parle bien de software. iOS reste la propriété d’Apple, n’en déplaise à certains ici.

C’est peut-être casse-gueule comme image, mais c’est comme posséder une voiture, les routes que l’on emprunte ne nous appartiennent pas.

avatar fte | 

@Cactaceae

"iOS reste la propriété d’Apple, n’en déplaise à certains ici."

L’appareil est notre propriété. Cette propriété est un obstacle à ce qu’iOS peut se permettre de faire. Si une licence nous est accordée pour utiliser iOS, l’appareil reste notre propriété pleine et entière, n’en déplaise à Apple et ses fans inconditionnels.

avatar Yves SG | 

Certaines semble le découvrir, mais oui, les États-unis sont suffisamment puissant pour imposer bien des choses à bien des pays « libres ».
Il n’y a qu’à voir la facilité avec laquelle ils ont fait volé en éclair le sacro-saint « secret bancaire » suisse ou imposé Fatca à la quasi totalité de la planète, Liechtenstein, Chine et Russie comprises 😉

avatar oomu | 

"Les transactions prohibées peuvent inclure, par exemple, les accords pour publier l’application TikTok sur les boutiques d’applications"

enfin on va (re)découvrir l'utilité de ces "boutiques d'application" pour dominer tous les abrutis non citoyens du nord de l'Amérique.

Ce sont des outils de contrôle de l'industrie et des consommateurs.

avatar Glop0606 | 

Avec toutes ces histoires qui s'accumulent tik tok, huawei, we chat, etc,... et qui prouvent combien la dépendance à un pays peut-être néfaste, ça viendrait pas à l'idée à l'Europe de se dire: "Tiens et si on devenait numériquement indépendant?!"- Je sais que c'est une tâche quasiment titanesque mais que se passera t'il si un jour l'europe décide de mettre une taxe aux GAFAM et que les USA rétorque par un blocage d'Apple/Google en Europe. Qui pensez vous qui lachera en premier? On a (eu) de grandes résussites en Europe tel que Airbus ou Ariane, il serait temps de créer une plateforme européenne numérique indépendante. Il faudrait même pas réinventer la roue; Linux s'il était massivement employé dans les administrations, écoles (formation), institutions trouverait une place de choix. A la place on achète pour nos enfants des tablets Apple/Google/Microsoft, histoire qu'ils soient bien formatées sur les produits des GAFAM,.... pfff

avatar unlimit | 

et pourquoi pas faire la même chose que ce qu'essaient de faire les USA avec tiktok ? mais de l'UE avec Google, Apple, Amazon, Microsoft, etc... Demander à une société européenne de reprendre la partie activité de ces sociétés en Europe (ce serait plus efficace que le RGPD)
C'est pas comme si il n'y avait pas eu des écoutes et espionnages des dirigeants européens (angela merkel, etc.. ) par les USA hein..

L'europe a tout, vraiment tout pour tirer son épingle du jeu, et Trump nous donne une chance d'entrevoir les possibilités de nuisance des USA, pas pour la Chine ou la Russie on s'en fout, mais pour l'UE.

avatar oboulot | 

Ça rage du côté des boomers, c’était un simple commentaire les boomers pas besoin de me sortir votre réthorique de vieux c0ns.

A l’exception du premier qui m’a répondu tout le reste et du niveau de ce que je lache tout les matins avec mon café clope 😘

avatar benji99 | 

Une app répond à un ou plusieurs cas d’usage. N’ont elles pas surtout été créées car les navigateurs étaient incapables de répondre à ces cas d’usage ? Aujourd’hui on peut tchatter sur une page de site web, lire une vidéo etc. Pourquoi tout simplement ne pas rendre disponibles les cas d’usage de tiktok et autres applis menacées sur un site web accessible sur les navigateurs et ainsi s’affranchir des stores ? Si ce n’est pas déjà fait c’est qu’il y a certainement le souci lié à la collecte de données car une app peut y accéder beaucoup + facilement qu’un site web via un navigateur. La collecte de données est donc bien un élément essentiel dans le fonctionnement et la rentabilté des apps. Donc la question est donc de savoir ce que font tiktok et autres applis menacées des données collectées.

avatar benji99 | 

Il me semble que de nombreuses app ne sont finalement que des moteurs de navigateurs « repackagés » pour n’accéder qu’aux API exposées par l’éditeur de l’app. Donc la bascule vers un site web ne serait pas trop compliqué mais reste la problématique de la collecte de données via le navigateur. Y’a t il des dev dans l’auditoire pour confirmer / infirmer ?

avatar envindavsorg | 

Merci Trump 🥰

Pages

CONNEXION UTILISATEUR