Acquisition de TikTok : Donald Trump essaie de se tailler une part du gâteau

Mathieu Fouquet |

Tic tac, tic tac, tic tac… Alors que l’échéance du 15 septembre fixée par Donald Trump pour la vente de TikTok approche doucement, le ton continue à monter entre Washington et Pékin. Après avoir agité la menace d’une interdiction du réseau social sur le territoire américain et approuvé sur le principe une acquisition de l’activité américaine de TikTok par Microsoft, le président des États-Unis en a remis une couche. Voire un mille-feuilles : selon le Financial Times, le locataire de la Maison-Blanche a récemment exprimé le souhait que le département du Trésor des États-Unis obtienne un « très gros pourcentage » de la vente de TikTok.

Des pages TikTok totalement aléatoires.

La logique derrière cette exigence ? Le fait que cette acquisition ne sera possible qu’avec l’aval du gouvernement américain. Le message à ByteDance, le propriétaire chinois de TikTok, est clair : si vous voulez continuer à faire affaire aux États-Unis, il faudra devenir américain. On peut toutefois s’interroger sur le message envoyé à Microsoft, qui se retrouverait probablement (?) dans l’obligation de payer beaucoup plus que prévu pour cette acquisition : après tout, il faut bien tenir compte de l’hypothétique pourcentage versé au gouvernement américain. Vouloir forcer la main chinoise mais finalement plomber les intérêts américains ? C’est du trumpisme dans le texte.

Comme il fallait s’y attendre, cette prise de position n’a pas laissé la Chine indifférente. Ainsi, dans un éditorial très critique de l’approche américaine, le China Daily affirme que « la Chine n’acceptera certainement pas le « vol » d’une société technologique chinoise, et dispose de nombreux moyens de riposte si l’administration [américaine] poursuit son cambriolage ». Autant dire que ces tensions politiques ne devraient pas s’arranger d’ici le 15 septembre, alors que les rumeurs sur l’acquisition de TikTok se multiplient.


avatar Rodri31 | 

Sortez les 🍿

avatar reborn | 

@Rodri31

🥜🍻

avatar iBaby | 

Ce serait con qu’une appli pour ados déclenche une guerre mondiale.

avatar r e m y | 

@iBaby

Avec un ado attardé à la Maison Blanche, tout est possible!

avatar narugi | 

@iBaby

😅 aucun risque. Je serai la Chine je temporiserai sachant que les élections américaines arrivent. Même si il peut être réélu

avatar iPop | 

@iBaby

Je pense que à la première guerre, ils se sont dit pareil.

avatar r e m y | 

Je ne comprends pas comment il espère que le Trésor américain obtiennent une part du gâteau...
une acquisition ne donne pas lieu à taxation!
Ou alors il a inventé un nouveau concept économique et l'acquisition d'une société étrangère serait considérée comme une banale importation soumise aux droits de douane (qui jusqu'a présent ne concernent que les marchandises!)

avatar IceWizard | 

@r e m y

“Ou alors il a inventé un nouveau concept économique et l'acquisition d'une société étrangère serait considérée comme une banale importation soumise aux droits de douane (qui jusqu'a présent ne concernent que les marchandises!)”

Son concept c’est : je montre aux redniks que je sauve l’amerique d’un grand danger et en plus je fais rentrer de l’argent dans les caisses de l’etat, pour payer les dégâts du virus chinois. Je suis le meilleur président américain de tous les temps. VOTEZ POUR MOI ! Le reste, il s’en fiche.

avatar YetOneOtherGit | 

@r e m y

"Je ne comprends pas comment il espère que le Trésor américain obtiennent une part du gâteau..."

Effectivement d’un point de vue l’égale je suis curieux de voir comment cela pourrait s’articuler 🤯

Dubitatif je suis 😳

avatar pocketjpaul | 

@YetOneOtherGit

Facile c’est Trump : aucun suspense.

Il va (faire) pondre un projet de loi illegal.

Ça sera anti-constitutionnel donc annulé.

Il trouvera un responsable sur qui rejeter la faute (avec une probabilité non nulle que ce responsable soit de son camp, il fatigue un peu en ce moment quand il s’agit de trouver avec qui se fâcher)

Alors que LUI il allait faire gagner de l’argent à l’Amérique et punir la vilaine Chine qui exploite les données des américains si pudiques.

Ensuite la Chine, comme elle s’en est fait une spécialité, diffusera un petit communiqué bien calibré pile pour le faire passer pour un con.

Comme le sujet lui échappera ensuite totalement il fera diversion sur un autre truc genre Biden qui oublie de mettre son masque ou balancer un autre chèque d’aide aux américains.

Ce type a réussi à transformer son incommensurable connerie en feuilleton répétitif ennuyeux.

avatar IceWizard | 

@pocketjpaul

« Il trouvera un responsable sur qui rejeter la faute (avec une probabilité non nulle que ce responsable soit de son camp, il fatigue un peu en ce moment quand il s’agit de trouver avec qui se fâcher) »

C’est marrant que tu dises ça. Lundi il s’est attaqué au Dr Brix, la coordinatrice de la Maison-Blanche contre le COVID-19. Parce qu’elle cède à la propagande Démocrate en disant que les USA entrent dans une nouvelle phase critique de l’épidémie !

avatar nicolier | 

Aussi dubitatif que vous sur les intentions de Trump, en lisant quelques articles de la presse financière on se rend compte que même les spécialistes de ces questions aux US ne comprennent pas. Il n’existe aucun dispositif fédéral qui permettrait à l’état de prélever un pourcentage sur une telle transaction. Bref il raconte n’importe quoi

avatar YetOneOtherGit | 

@nicolier

Nous sommes effectivement dans le grand n’importe quoi sans fondement, il imagine que son bon plaisir a force de loi 🙄

avatar Dwigt | 

Trump a utilisé à un moment le terme de « key money », qui est de l’argot du monde de la construction (N’oublions pas qu’il est à la base promoteur immobilier) et qui désigne un type de pots-de-vin. Il se fiche tellement des lois qu’il reprend même une notion qui est explicitement illégale.

avatar r e m y | 

@Dwigt

Quand on l'écoute c'est assez explicite! Il explique que l'accord du gouvernement (en fait de l'administration...) est nécessaire pour que le deal se fasse et qu'il faudra payer, et payer un gros montant, pour obtenir cet accord 🤦‍♂️

(Non seulement c'est illégal, mais en plus il se fourre le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Pour qu'une entreprise étrangère prenne le contrôle voire rachète une entreprise américaine, il faut l'aval de l'Administration. Mais dans le cas inverse comme ici où une entreprise américaine veut racheter une entreprise étrangère, il n'y a aucun feu vert à obtenir sauf dans le cadre de la loi antitrust si l'acquisition pouvait entraver le libre jeu de la concurrence sur le marché US. Je doute qu'on soit dans ce cadre ici. )

avatar demenla971 | 

Pour la contre partie au Trésor il n’a qu’à faire voter une taxe sur les échanges Boursiers, cela sera plus simple plus efficace et plus juste.

Pour ce qui est de faire chier la Chine il s’y prend mal mais dans le fond, il faut remettre ce pseudo gouvernement chinois à sa place. Seule la méthode est pathétique mais l’idée de fond est bonne.

avatar YetOneOtherGit | 

@demenla971

"pseudo gouvernement"

je ne vois pas en quoi il s’agit d’un pseudo gouvernement.

La définition de ce qu’est un gouvernement n’intègre aucun critères démocratiques.

avatar r e m y | 

@demenla971

Je vois mal quelque gouvernement que ce soit réussir à faire passer une taxation à hauteur de 30% des valeurs échangées en Bourse 😳
La Bourse c'est pas l'AppStore! 🤪

avatar Bigdidou | 

@r e m y

“Je vois mal quelque gouvernement que ce soit réussir à faire passer une taxation à hauteur de 30% des valeurs échangées en Bourse 😳”

Oui, mais seulement 15% l’année suivante.

avatar r e m y | 

@Bigdidou

😘

CONNEXION UTILISATEUR