Apple TV+ : Tim Cook aurait retoqué un projet de série sur le subversif média Gawker

Stéphane Moussie |

En dépit de préparatifs, Apple TV+ ne devrait pas accueillir Scraper, une série portant sur Gawker, un groupe de médias américain qui avait fait des articles à scandale sa spécialité. D'après le New York Times, c'est Tim Cook lui-même qui a fait annuler le projet.

Le CEO d'Apple aurait envoyé un email aux responsables de Scraper, qui avaient déjà écrit plusieurs épisodes pour le compte d'Apple TV+, afin de leur faire part de son étonnement quant à la production d'une série sur Gawker, ainsi que de son aversion pour cet ancien groupe de médias.

Image Apple / MacGeneration

Apple, mais aussi Tim Cook personnellement, ont eu plusieurs fois maille à partir avec Gawker. En 2010, c'est un site appartenant à ce groupe, Gizmodo, qui avait révélé deux mois à l'avance l'iPhone 4, après avoir déboursé 5 000 $ pour prendre possession d'un modèle qui avait été perdu dans un bar par un malheureux employé.

Gawker avait alimenté les rumeurs sur l'homosexualité de Tim Cook en 2008 puis l'avait carrément présenté comme « le gay le plus puissant des États-Unis » en 2011, soit trois ans avant que le CEO ne fasse son coming out publiquement. Gawker a fermé en 2016, à la suite d'un procès intenté par le catcheur Hulk Hogan, dont une sextape avait été diffusée par le site.

Le contrôle des dirigeants d'Apple sur le contenu d'Apple TV+ est un sujet récurrent, bien que ceux-ci se défendent de censurer les projets. Toujours d'après le New York Times, Eddy Cue a déclaré à ses partenaires créatifs « [qu'Apple] ne fera jamais deux choses : la nudité totale et la Chine », comprendre pour la Chine qu'il ne faut surtout pas froisser les autorités du pays.

Outre ces thèmes, Apple serait aussi très précautionneuse avec les téléphones (des iPhone, on imagine) : l'entreprise donnerait comme consigne d'éviter les destructions de téléphones dans ses programmes.

Selon le New York Times, ce contrôle de la part de la direction d'Apple tranche avec la liberté laissée par Jeff Bezos sur les programmes produits par Amazon Prime Video. Quant au projet Scraper, il serait de nouveau sur le marché des séries.


avatar Amaczing | 

Ça se comprend

avatar MGA | 

@Amaczing

Tim Cook a choisi d’être une personne publique, il y a des inconvénients comme être la cible des médias poubelle.
La seule raison valable est qu’il est l’ultime décideur chez Apple et qu’il n’a pas besoin de se justifier car s’il le fait il sera mis en face de ses nombreuses contradictions.

avatar bibi81 | 

Ça se comprend

C'est pratique pour ça les dictatures.

avatar YetOneOtherGit | 

@bibi81

"C'est pratique pour ça les dictatures."

À force d’utiliser des termes à contresens on les vide de leur sens.

Un média qui fait des choix quant à ce qu’il finance et diffuse cela n’a strictement rien à voir avec une posture dictatoriale, cela s’appelle simplement : une ligne éditoriale.

Absolument tous les financeurs et diffuseurs de contenus font se type d’arbitrages plusieurs fois par jour 😎

avatar MarcMame | 

@bibi81

"C'est pratique pour ça les dictatures."

Le monde de l’entreprise n’est pas une démocratie. Ca n’en fait pas une dictature pour autant.

avatar tempest | 

Quel média digne de ce nom ne garde pas un œil sur les contenus qu’il publie ???
Imaginez-vous le boss de TF1 autorisez la production d’une série sur le fait que TF1 produit des émissions de merde ? Bien sûr que non. Ce n’est en rien de la censure, puisque cela peut atterrir ailleurs, c’est juste du bon sens et du commerce… Quant au fait d’outer les gens pour quelque raison que ce soit juste ignoble. Si un homo, un trans, un fan de Windows veulent révéler leur vie, c’est leur problème, mais personne n’a à forcer les gens à avouer quoi que ce soit. Même si je vous l’accorde ce doit être dur d’avouer à ses amis et sa famille que l’on aime Microsoft…

avatar bibi81 | 

On ne parle pas d'une série qui critique Apple, là.

avatar macosZ | 

On parle de création artistique là. Cook veut brider la création de la plate forme qu'il a créé. C'est pas très inclusif là pour le coup

avatar YetOneOtherGit | 

@macosZ

"Cook veut brider la création de la plate forme qu'il a créé"

Nope, comme pour l’ensemble de la production l’entreprise qui finance et diffuse fait ses choix, rien de plus classique et normal et rien de spécifique à Apple 😎

avatar Salapeche | 

" l’entreprise qui finance et diffuse fait ses choix,"

Donc de la discrimination et de l'exclusion... Rien d'étonnant à ça avec des déviants fascistes tu me diras.

avatar YetOneOtherGit | 

@Salapeche

🙄😳🙄🙄🙄

Venant d’un véritable faf 🤢🤮

avatar Salapeche | 

“The fascists of the future will call themselves anti-fascists.” 🙄🙄🙄🙄🙄🙄

avatar captainmajid | 

@tempest

Microsoft 👍🏾🤣

avatar Insomnia | 

@tempest

Je suis pas ton avis, éviter de froisser la Chine mais dans l’autre sens Tim Cook est froissé on décide de tout stopper ? Deux poids deux mesures, tu peux pas dire oui d’un côté et non de l’autre....

avatar MarcMame | 

@Insomnia

"Deux poids deux mesures, tu peux pas dire oui d’un côté et non de l’autre...."

Bien évidemment que si.
Chacun est maître dans son jardin.

avatar Salapeche | 

"Chacun est maître dans son jardin."

Bizzare, quand ça concerne les barjots qui se font appeler minorités ça hurle aux nazisme quand des gens décident de comment ils veulent vivre CHEZ EUX alors qu'eux sont des étrangers qui ne devraient même pas avoir droit au chapitre. :)

avatar MarcMame | 

@Salapeche

"Bizzare, quand ça concerne les barjots qui se font appeler minorités ça hurle aux nazisme quand des gens décident de comment ils veulent vivre CHEZ EUX alors qu'eux sont des étrangers qui ne devraient même pas avoir droit au chapitre. :)"

Houlà, digression totale !
On parle entreprises là. Tu dérapes.

avatar passingphantom | 

C'est logique, mais concernant la Chine, cela met en exergue le problème d'une société qui dépend de la Chine à faire preuve de liberté d'expression sur, par exemple, la situation des Ouigours (je boycotte aussi Mulan sur Disney+ exactement pour la même raison.) C'est exactement la même chose qui a été reprochée à Bolloré avec la censure que celui-ci aurait exercer pour empêcher la diffusion de reportages susceptibles de froisser les dictateurs des pays africains où il avait des intérêts économiques dans Lundi Investigation.

avatar raoolito | 

@passingphantom

de toutes façons les entreprises qui prennent fait et cause pour des groupes ou des communautés sont assez rares. Meme aux usa, apple fait figure d’exception vis à vis des minorités, cela ne veut pas dire que les autres ne font rien, mais ils communiquent nettement moins.
Pour en revenir à Gawker, je ne ferais que répéter ce qu’à dit @Amaczing «  Ça se comprend »

avatar donatello | 

A contrario on comprend que si Apple TV+ sort une série mettant en scène un tueur en série, ça signifie que Tim Cook n'a pas "d'aversion" pour ce genre de personnage ?

avatar IceWizard | 

« Outre ces thèmes, Apple serait aussi très précautionneuse avec les téléphones (des iPhone, on imagine) : l'entreprise donnerait comme consigne d'éviter les destructions de téléphones dans ses programmes. »

Note pour moi-même : retirer les iPhones du projet de script C-35, et les remplacer par des Samsungs pour la scène avec les lances-roquettes et les containers de smartphones volés à la Douane.

avatar Dwigt | 

Il y a 15 ans, Gawker, c'était une série d'excellents blogs sur des sujets assez variés (y compris la politique ou la pornographie), grâce à de très bonnes plumes. C'est après, quand le patron du groupe a lancé la course au trafic, que ça s'est très vite dégradé.

Un truc à savoir, c'est qu'il n'ont pas simplement outé Tim Cook mais aussi Peter Thiel, le cofondateur de PayPal. Thiel a été le modèle de Peter Gregory, le milliardaire aux idées libertariennes qui investit dans Pied Piper dans la saison 1 de Silicon Valley (le personnage ne revient pas dans les saisons suivantes, l'acteur étant mort d'un cancer pendant le tournage).
Thiel, qui est devenu de plus en plus misanthrope, était une des rares personnalités de la Silicon Valley à soutenir Donald Trump, dont il était un conseiller. Et surtout, pour le procès avec Hulk Hogan, celui qui a valu à Gawker une condamnation surprise de 115 millions de dollars, c'était Thiel qui avait discrètement payé dix millions de frais d'avocats pour Hulk Hogan, histoire de se venger du groupe.
Donc, c'était évident que Cook ne devait pas trop avoir envie que l'on revienne sur cette histoire, ou qu'on l'accuse de vouloir prendre sa revanche sur Gawker, comme Peter Thiel l'avait fait.

avatar Salapeche | 

Du coup ça va finir sur APV ? :)

avatar YetOneOtherGit | 

Ce qui est surprenant c’est que le projet est put voir le jour sous l’égide d’Apple TV : absolument pas dans la ligne éditoriale.

Nous sommes ici sur un média qui finance des productions, qui a une ligne éditoriale, des cibles... strictement rien d’anormal et d’atypique dans cette décision qui est on ne peut plus classique dans l’histoire des médias.

Les service de SVOD ce n’est pas YouTube 😉

CONNEXION UTILISATEUR