N26 obligée de limiter ses ouvertures de comptes pour réduire la fraude

Félix Cattafesta |

Depuis quelque temps, il n'est plus possible de directement ouvrir un compte N26 : on est redirigé vers une liste d'attente sans plus d'informations sur les délais de prise en charge. Pourquoi ? La néobanque limite actuellement les inscriptions suite à une sanction de la BaFin, le régulateur financier allemand. Celui-ci a estimé que l'entreprise ne faisait pas son maximum pour empêcher la fraude.

Image : N26.

Cette suspension des ouvertures a été annoncée par la néobanque dans un communiqué de presse :

Après 7 ans de croissance exponentielle, N26 a décidé, en accord avec le régulateur allemand, de limiter pour quelque temps l'ouverture de nouveaux comptes à entre 50 000 et 70 000 nouveaux clients par mois afin de concentrer les ressources sur le produit.

C'est un coup dur pour l'établissement, qui affichait un rythme mensuel moyen de 166 000 nouveaux comptes en 2020. La néobanque est accusée d'héberger de nombreux fraudeurs et le processus d'identification des nouveaux clients est notamment mis en cause. Ce laxisme à l'entrée se fait sentir pour les autres banques.

« Les fraudeurs sont pour la plupart chez N26 ! » a déclaré Jürgen Gros, le président d’un regroupement d’établissements bancaires bavarois à la BaFin. Il estime que la fraude vers N26 s'élève à 130 000 € rien que pour la marque Volksbanks et Raiffeisenbanks, qui n'est pas le plus gros groupe financier outre-Rhin.

N26 est au courant du problème : son processus d'identification des utilisateurs considéré trop peu regardant lui a coûté une amende de 4,25 millions d'euros le mois dernier. On lui reproche également d'avoir tardé à remonter des transactions suspectes dans une affaire de blanchiment d'argent.

Avec cette limitation temporaire, l'établissement va pouvoir revoir son système de vérification des clients et se plier aux demandes du régulateur. Aucune date pour un retour à la normale n'a pour le moment été évoquée, mais N26 a confirmé que cette histoire devrait être réglée dans « un temps limité ». Cette décision ne devrait pas impacter les utilisateurs actuels de la néobanque.


avatar whocancatchme | 

Ah je me demandais pourquoi j’avais pas eu le droit d’ouvrir un compte pour tester une fonctionnalité…

130 000€ en revanche y’a pas une erreur de chiffre ? Ça me parait pas beaucoup 😅

avatar raoolito | 

@whocancatchme

par mois ?

avatar Nitneuqq | 

@whocancatchme

C’est une petite communauté de banques, c’est à relativiser avec le chiffre potentiel national.

avatar iaddiction | 

Et N26 qui ne rembourse pas des retraits frauduleux en Indonésie quand on n’y a jamais mis les pieds et qu’on a toujours la carte en sa possession, du quel côté on place la fraude?

avatar xela57 | 

@iaddiction

Moi j’ai étais remboursé sans souci par N26 d’un payement fait à partir de mon compte Amazon hacker

avatar frapamuc | 

@iaddiction

Moi aussi. Transactions frauduleuses après un voyage en Inde. N26 a réagi super vite 👍

avatar beteldor | 

Sûrement une erreur, c’est peu par rapport à leur dernière amende de 4,5 millions d’€.

avatar GwenT | 

"Cette décision ne devrait pas impacter les utilisateurs actuels de la néobanque."
Ici le conditionnel est très important, Personnellement si j'avais encore un compte chez eux je n'y laisserais que le stricte nécessaire...

avatar detrak | 

A quand L’iban français ?

avatar modx1 | 

@detrak

je pense qu'il est en préparation vu qu'il y a quelques semaines, j'ai reçu un questionnaire de la part de N26 à ce sujet.

avatar Steve Molle | 

Dire que ces reproches sont faits par des banques traditionnelles qui sont au cœur des scandales « papers » avec des montants incommensurables dans des paradis fiscaux divers…cette fraude là étrangement ne pose aucun souci.

avatar bureaun | 

On parle de quelle type de fraude exactement ?

avatar Liena1 | 

Je crois qu’ils sont sous le coup d’une amende pour blanchiment je crois

avatar Malvik2 | 

Ce qui doit bien emm…aussi certains états notamment français c’est que les impôts par exemple ne peuvent pas faire de saisie administrative sur ce compte allemand, pour les RESIDENT français.
Ils n’y ont tout simplement pas accès, malgré l’espace Schengen.
Ça doit bien les frustrer d’ailleurs, je suppose que ça changera.

avatar La Bulle | 

@Malvik2

Ça n’est pas vrai. De plus, ça n’a rien à voir avec Schengen. Les impôts acceptent les paiements depuis toutes les banques de l’espace SEPA (qui ne comprend pas que des pays de l’UE) et vous pouvez théoriquement faire payer votre salaire en fournissant un IBAN de n’importe quel pays de la zone SEPA. N26 et Revolut récupèrent votre numéro d’identification fiscal. Mon salaire est versé en Belgique et la petite correction fiscale qui m’a été infligée cet été est prélevée sur mon compte belge.

avatar Steve Molle | 

@La Bulle

Si c’est vrai.

Si le centre des impôts français n’a pas ton Iban étranger et qu’il n’y aucun accord bilatéral, aucune saisie administrative n’est possible sur un compte allemand par exemple. Sauf réquisition judiciaire bien évidemment.

avatar La Bulle | 

@Steve Molle

Le centre des impôts a mon IBAN puisqu’il prélève directement la correction sur mon compte belge. Il y une coopération AML entre pays membres de l’UE et de l’EEE en général, donc pas besoin de réquisition judiciaire. En outre, non seulement tout citoyen français est tenu de déclarer ses comptes à l’étranger au moment de sa déclaration d’impôts (l’oubli te coûterait 1500 EUR d’amende par compte), mais en plus, depuis une loi de 2015, tout étranger détenant un compte en Belgique et assujetti à l’impôt hors de Belgique doit donner son numéro fiscal, la banque transmettant tes données bancaires à l’administration fiscale fédérale belge qui les envoie au fisc français… Si après tout cela on ne te retrouve pas !

avatar Steve Molle | 

@La Bulle

C’est bien ce que je disais : pour que le fisc français puisse prélever directement sur un compte étranger il faut 2 conditions réunies :

1/ Qu’il ait connaissance du compte en question,
2/ Qu’un accord bilatéral ou communautaire existe dans ce sens.

Si les deux conditions ne sont pas réunies, aucune saisie administrative ne peut avoir lieu.

avatar bigfafa | 

Enfin la fraude surtout associée au blanchiment de capitaux…

avatar Mac1978__old | 

@Félix
« On lui reproche également d'avoir tardé à remonter des transitions suspectes dans une affaire de blanchiment d'argent. »

Plutôt des transactions suspectes…

Toujours très difficile de vérifier l’identité des nouveaux clients, et surtout des ayants droit qui se cachent derrière des prête nom.

avatar tonstef | 

Quand on connaît les réglementations européennes AML (Anti-Money Laundering) et KYC (Know your Customer) imposées aux banques, il n’est pas normal que N27 ne soit pas plus regardante a l’acceptation de ses clients. C’est donc un juste retour à la normale.

avatar zoubi2 | 

@tonstef

"...il n’est pas normal que N27 ne soit pas plus regardante..."

Pas de pb, N28 fera mieux ;-)

avatar tonstef | 

@zoubi2

Mon doigt a ripé 😅
C’est bien N26

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Bon encore une néobanque qui va bientôt mettre la clé sous la porte…

avatar ohmydog | 

Enfin ils s’intéressent aux neobanques qui ne controlent rien du tout de ce point de vue.
Avoir une banque comme cela aujourd’hui c’est accepter de participer au trafic en tous genres.
C’est pas cher, c’est rapide mais c’est un retour en arrière sur toute l’éthique et la compliance.
Les régulateurs devraient sanctionner aussi durement qu’ils sanctionnent les banques traditionnelles.

avatar tonstef | 

@ohmydog

Exactement

avatar Lu Canneberges | 

« Il estime que la fraude vers N26 s'élève à 130 000 € rien que pour la marque Volksbanks et Raiffeisenbanks »

Ça veut dire quoi ? Quel fraude, fiscale, blanchiment, non déclaré…? « Vers » donc depuis ces banques et de leurs anciens clients ? Ce n’est pas très clair leur histoire…

avatar beteldor | 

@Lu Canneberges

Oui, ça ne veut rien dire du tout, l’article n’a toujours pas été mis à jour…

avatar Spinaker | 

Cet article est difficilement compréhensible. On ne sait pas de quelles fraudes il s’agit. Certaines phrases n’ont pas beaucoup de sens (cf. commentaire précédent), et les nombres semblent incohérents.
🤔

Et puis excusez-moi, mais le titre n’est pas français (on remplacera avantageusement « obligée » par « contrainte » par exemple).

avatar r e m y | 

L'article d'origine (la source est précisée en fin d'article) est nettement plus clair, je trouve.
https://www.ma-neobanque.com/pourquoi-n26-limite-les-inscriptions-des-nouveaux-clients/

avatar beteldor | 

@r e m y

Mouais, un site un peu douteux qui lui même ne se source de rien du tout.

avatar r e m y | 

Si vous considérez douteuse l'info lue sur ce site, l'info reprise par MacG depuis ce site ne devient pas tout à coup plus fiable!
Donc autant lire ce site où le problème est expliqué de façon beaucoup plus claire...

avatar Moonwalker | 

Décidément, l’affaire Swoon ne vous aura rien appris en matière de responsabilité journalistique et d’information. Plus important semble de balancer un lien affilié vers le site de cette pseudo-banque.

avatar Steve Molle | 

@Moonwalker

Comparer Swoon et N26 est un raccourci très léger, voire inepte.

avatar Moonwalker | 

De quoi tu causes ? T’as acheté ton cerveau chez Blackmarket ?

avatar Steve Molle | 

@Moonwalker

Toujours plus loin dans la bêtise

avatar chepiok | 

Moi j’ai eu mon compte vidé. Et n26 me disait que j’avais du donner mes identifiant à quelqu’un Ils voulaient rien savoir d’autre. Au final mon assurance juridique a fini par leur mettre la pression pour le remboursement. Car seul c’était sans fin et quasiment injoignable.

avatar daxr1der | 

C’est surtout parce que beaucoup de gens et de plus en plus font des virements de leur compte classique à Revolut ou N26 pour acheter des cryptomonnaies. Ils sont plus ouverts aux cryptos et cela dérange…

CONNEXION UTILISATEUR