Netflix ne proposera pas l’intégralité de son catalogue dans l’offre financée par la publicité

Nicolas Furno |

C’est désormais officiel : Netflix lancera une offre moins chère et financée par la publicité au début de l’année prochaine. Le service de streaming a profité de ses résultats financiers pour l’annoncer, en évoquant un lancement dans quelques pays dont la liste reste encore à déterminer.

Netflix : la formule financée par la pub et la chasse aux partage de comptes finalement pour 2023

Netflix : la formule financée par la pub et la chasse aux partage de comptes finalement pour 2023

Suite à ces résultats, Ted Sarandos est revenu sur cette nouvelle offre pour préciser que tous les contenus proposés par Netflix ne seront pas nécessairement disponibles pour les abonnés qui choisissent cette formule. Le co-CEO du service de streaming a insisté sur le fait que « la vaste majorité de ce que les gens regardent sur Netflix » pourrait être inclus dans cette offre financée par la publicité, mais cela ne veut pas dire tout le catalogue pour autant.

Image iGeneration.

Les discussions sont actuellement en cours avec les studios pour augmenter le nombre de contenus proposés dans cette nouvelle offre. Il ne faut pas s’attendre malgré tout à une offre de contenus identique sur les formules actuelles et le nouvel abonnement, des contenus resteront exclusivement premium. Lesquels ? C’est toute la question et les dirigeants de Netflix n’ont pas donné de réponse, comme on pouvait s’y attendre.

Il faudra attendre début 2023 pour voir ce qui est proposé dans ce nouvel abonnement moins cher. Est-ce que Netflix va retirer ses plus grosses productions, à l’image de Stranger Things qui a cartonné cette année, pour inciter les abonnés à payer plus cher ? Ou alors est-ce que cela concerne les contenus qui ne sont pas gérés par ses soins, les séries et films tiers dont le service a acheté les droits, comme Better Call Saul dont la dernière saison est actuellement en cours de diffusion en France.

Un élément fondamental de Netflix ne devrait en tout cas pas changer : le service a confirmé son intérêt pour la diffusion des saisons en un ou deux blocs seulement. Contrairement à Disney+ ou Apple TV+ et tous les services adossés aux chaînes de télévision d’antan, il n’est pas question de passer à une diffusion à la semaine. L’entreprise préfère laisser le choix à ses abonnés et c’est devenu un marqueur fort face à la concurrence.


avatar s1n3d | 

Ils font tout pour que les gens ne viennent pas chez eux en fait ?

avatar Furious Angel | 

@s1n3d

Leur croissance ne s’est jamais arrêtée. Il faut las oublier que quand ils ont annoncé perdre 200 000 abonnés (soit moins de 0,1% de leur nombre d’abonnés), ils venaient de fermer en Russie (900 000 abonnés)

avatar heero | 

@Furious Angel

C’est les différentes augmentations d’abonnement qui font sur les gens partent surtout dans une période économique comme celle-ci

Les utilisateurs préfèrent oui un compte avec qui partager les codes.

Moi de mon côté avec la dernière augmentation de novembre où mon compte premium 4K est passé de 13,99 à 17,99, j’ai décidé en juin de le downgrader à la version standard pour repasser à 13,49€/mois

L’augmentation de 4€/mois ne le justifiait plus.

avatar Furious Angel | 

@heero

Mais c’est faux de dire que les gens partent !

avatar airmac | 

@heero

C’est juste ton cas et tes finances qui parlent mais ne reflètent en rien la réalité du marché

avatar Nicolas Furno | 

@s1n3d

Ben si, mais en payant. Je ne trouve pas ça totalement illogique de restreindre le catalogue sur les offres moins chères.

avatar s1n3d | 

@nicolasf

Ce genre de pratiques (avec la multiplication des offres) ne va faire qu’une chose : favoriser le piratage. On va revenir 5 ou 10 ans en arrière et pas sûr que Netflix et consorts en sortent vraiment gagnant.

avatar Oliviou | 

@s1n3d

Les programmes les plus piratés sont aussi les plus grands succès non piratés. Personne ne pirate un truc nul, obscur ou inconnu. Le piratage n’a aucun impact sur la réussite ou non d’un programme, d’une chaîne ou d’une plateforme de streaming.
Et ils font tout pour qu’on ne vienne pas chez eux… GRATUITEMENT. Nuance.

avatar cecile_aelita | 

@s1n3d

Ou alors il y a aussi la possibilité de se dire qu’on peut vivre sans forcément « tout avoir »🙂.
Je t’assure qu’on peut vivre sans voir les séries Netflix (ça fait 2 ans et demi que je n’ai plus Netflix et je suis en parfaite santé 😋).
Le vrai soucis vient juste des gens qui veulent tout et gratuitement 🙂.

avatar oomu | 

@cecile_aelita

ha ? Essayons. Je ne vais pas regarder la nouvelle série Marvel de disney ni la nouvelle Stranger Th..ouch..ha mais je fonds! je foooonds, pourquoi j'ai écouté CécilHAAAAAargl

avatar cecile_aelita | 

@oomu

C’est parce que tu es faible 😈

avatar Nicolas Furno | 

@s1n3d

Je suis pas convaincu, l'idée est au contraire d'atteindre de nouveaux abonnés qui trouvent les offres actuelles trop chères (et peut-être d'en récupérer qui sont partis suite aux augmentations). Ça ne change rien pour les abonnés actuels, ni pour ceux qui refusent de payer quoi qu'il arrive.

avatar s1n3d | 

@nicolasf

Les abonnés actuels seront impactés par d’autres contraintes (l’obligation de payer pour un 2eme foyer par exemple pour mon cas alors que je ne partage pas mon compte).
Ce qui a fait le succès de ces offres, c’est la simplicité : je souscris et je peux regarder partout où je suis. Avec ces usines à gaz, on perd cette simplicité et personnellement, je me désabonnerai de Netflix (par protestation) si cette contrainte arrive.
Et comme l’a si bien dit Cécile, on peut très bien vivre sans Netflix 😉

avatar oomu | 

@s1n3d

"et personnellement, je me désabonnerai de Netflix (par protestation) si cette contrainte arrive. "
je n'y crois pas une seconde.

enfin si, je crois en VOUS, l'individu. Mais pas sur le moyen/long terme, ni que vous serez suivi. La grande majorité du public préférant suivre.

avatar Rogntudju | 

@s1n3d

"Et comme l’a si bien dit Cécile, on peut très bien vivre sans Netflix 😉"

On peut aussi très bien vivre sans abonnement VOD.

Oui ça parait dingue…

avatar oomu | 

@nicolasf

oui. c'est ainsi que pense une entreprise.

avatar oomu | 

@s1n3d

lisez bien ceci:

- l'industrie en a rien à fiche de l'argument "les gens vont piratereuh"
complètement rien à foutre.

Elle est prête à saborder la part du public "qui pirate", en monétarisant d'avantage ses offres. Elle est prête à _radicaliser à outrance_ les gens qui refusent de payer. Parce que ça marche pour elle!

L'industrie est en position de force: à peu près tous les acteurs du marché fonctionnement de la même manière.

- l'industrie part du principe qu'elle se dote d'outil pour brider fortement le piratage
- DRM (ça ralentit la mise à disposition)
- criminalisation des réseaux d'annonceurs pubs qui financent les sites de pirates (principe: ruiner les acteurs du piratage)
- les chiffres lui donnent raison: le GROS, LE TRES GROS du public a été convertie à des offres payantes:
- abonnements (réseaux de salles, netflix , etc)
- diffusion télé (les chaînes payent gros)
- disques

- Les prix ne PEUVENT QUE MONTER
- acteurs, ingénieurs, réalisateurs, maquilleurs, etc: tous les pans de la production des films _veulent_ l'augmentation drastique de leur part des revenus des films.

Les films rapportent, beaucoup, sur la globalité de la production. Il n'y a aucune raison que les ingénieurs FX et autres compositeurs de films n'aient donc pas une augmentation de leurs droits et royalites.

Les plateformes de diffusion ont tenté de masquer leurs revenus et succès en ne communiquant pas sur les chiffres qui comptent : "combien de gens regardent QUOI, combien le film a coûté effectivement et combien la plateforme a engrangé ?"

Quelques procès ont ouvert la brèche.

moralité: si netflizonedisnouille veut continuer à augmenter leur marge tout en se voyant forcé de d'avantage rémunérer l'industrie, ils DOIVENT augmenter le prix de l'abonnement

tout travail mérite, oblige, impose, ORDONNE, salaire

(sur le même principe microsoft gamepass augmentera de prix, c'est inéluctable à court terme, genre 2023)

Conclusion : l'industrie en sortira ULTRA GAGNANTE. Au delà de l'inimaginable.

Faut noter que par Exemple Disney, dans un marché toujours plus concurrentiel, et si on croyait les geeks (HAHAHHAHAHHAHAHA) face à du piratage toujours plus sophistiqué, n'a fait que croître ses bénéfices ses 12 derniers années, avec une chute pendant les confinements, rattrapée maintenant.

Bref: si vous pensez que la peur du "grand soir où tous les internautes vont piraAAAAter" fait peur à Netflix d'imposer la fin du partage de compte, à Disney d'augmenter le prix pour regarder La Bande à Picsou ou Amazon de rénover son offre et augmenter Amazon Prime et Sony de lancer de nouvelles injonctions à dépenser des sous, vous vous trompez.

ils ont tous raison, car le public y répond en masse.

avatar Valiran | 

@oomu

Le gros du public a été convertis à la SVOD parce que c’était simple et pas trop cher. Mais ça c’était avant.
Maintenant ce n’est plus simple ou pas cher, il faut s’abonner à plusieurs services si on veut avoir accès à tout, les prix augmentent régulièrement… tout le contraire de la musique dont le piratage est devenu anecdotique.
Bref, la SVOD aujourd’hui perd ce qui a fait qu’elle était attractive, donc les gens vont recommencer à se tourner vers yggtorrent :)

avatar Mast | 

@Valiran

Tellement vrai !

Il y a 10 ans beaucoup de monde téléchargeait illégalement de la musique.
Maintenant je ne connais personne qui le fait.

La communauté P2P n’a jamais été aussi active et les outils tellement performants qu’on a même plus besoin de trainer sur des sites douteux.

Il suffit de taper le nom de son film / sa série sur une jolie interface, cliquer sur « Ajouter » et 5 min plus tard on reçoit une notif sur son smartphone pour nous avertir que c’est prêt à regarder.

Si on est vraiment fainéant et/ou qu’on ne sait pas quoi ajouter on peut automatiquement télécharger les dernières sorties VOD.

Outils ultra simples + catalogue infini.

Je préfèrerais encore payer une taxe audiovisuelle qui financerait tous les projets et qui permettrait de télécharger où l’on veut.

Pas besoin de leurs plateformes qui scannent mes habitudes de consommation et m’enferme dans leur catalogues limités.

avatar IceWizard | 

@Mast

« La communauté P2P n’a jamais été aussi active et les outils tellement performants qu’on a même plus besoin de trainer sur des sites douteux.
Il suffit de taper le nom de son film / sa série sur une jolie interface, cliquer sur « Ajouter » et 5 min plus tard on reçoit une notif sur son smartphone pour nous avertir que c’est prêt à regarder. »

Des noms, des noms ! C’est pour un ami..

avatar radeon | 

@IceWizard

Radarr + sonarr

avatar airmac | 

@s1n3d

Euh non au contraire

avatar cecile_aelita | 

@nicolasf

+1

avatar MarcMame | 

@nicolasf

"Je ne trouve pas ça totalement illogique de restreindre le catalogue sur les offres moins chères."

——-
Une offre avec pub n’est pas une offre moins chère de mon point de vue.

avatar Amaczing | 

Qui vivra verra

avatar david13127 | 

L’âge d’or de Netflix est terminé. La concurrence est arrivé et on se demande comment ils ont fait pour ne pas la voir venir. A voir ce que ça va devenir dans le futur mais l’impression qu’ils donnent s’est qu’ils sont dépassé par la situation. De manière générale, il faudra aussi que toutes ces entreprises prennent en compte qu’une croissance infinie çà n’existe pas …

avatar oomu | 

@david13127

" on se demande comment ils ont fait pour ne pas la voir venir'

??

pourquoi vous pensez que l'entreprise ne l'a pas vu "venir" ?

Netflix est gérée par des êtres humains, pas des marsouins (et encore, un marsouin aurait vu venir de loin le gros prédateur)

ils savent
Ils auraient pu envoyer des ninjas tuer les dirigeants des entreprises concurrentes mais c'est illégal

alors Netflix s'est préparée, non pas à vous séduire (pfff) mais à Monétariser d'avantage son offre et satisfaire ses Investisseurs :

- mise en place d'outils pour détecter le partage de compte
- rationnalisation des investisseurs en nouveau contenu (cesser de payer des productions ambitieuses par de grands artistes que seul le Oomu regarde)
- développement de nouvelles offres (la POUBEL.heu la PUB)
- augmentation des abonnements (la concurrence fera de même, c'est toujours ça de mis dans la poche)
- négociation avec les états pour un accord préférentiel (netflix a ainsi accepté les demandes d'investissement local du gouvernement français, ce qui lui facilite l'exploitation de film récents)
- développement de programmes TRES locaux dans chaque pays (acteur local, production local, goût du public local)

vous voyez que netflix voit venir les choses et fait ce qu'il faut pour que l'entreprise perdure : vous faire payer + du contenu - cher.

avatar cecile_aelita | 

@oomu

« Ils auraient pu envoyer des ninjas tuer les dirigeants des entreprises concurrentes mais c'est illégal »

Ce n’est illégal que si tu te fais prendre … et si tu te fais prendre c’est que tu n’as pas recruté les bons ninjas… 😋!
Un bon ninja ne laisse pas de traces … tu ne l’entends pas arrivé … tu ne le vois pas partir … un peu comme s’il n’était pas venu 😋

avatar LvLup | 

@cecile_aelita

"Ce n’est illégal que si tu te fais prendre"
C'est ça que tu enseignes à tes élèves ? 😆

avatar cecile_aelita | 

@LvLup

Non, mais je leur enseigne l’humour et le second degré 😉! Et visiblement il n’y a pas beaucoup de mes élèves sur ce forum du coup 🙂😋!

avatar tchek | 

Bye Neflisk.
Incapable de se renouveler en proposant de l’attractif.
Le McDo du streaming.
De la merde à consommer régulièrement en payant de plus en plus cher. Ou comment zapper pendant des demie-heure entières sans rien trouver que le la série B super fade et desservelante.
Ahhhh le bon temps de Breaking Bad et Better Call Saul!
C’est terminé.
Sans mon porte monnaie donc.👋🏻

avatar Nicolas Furno | 

@tchek

> Ahhhh le bon temps de Breaking Bad et Better Call Saul!

Qui sont deux séries AMC diffusées en exclusivité par Netflix en France. 🙃

avatar r e m y | 

En France, Breaking Bad a d'abord été diffusé par OCS (à partir de 2009) puis Arte (à partir de 2010)

avatar Nicolas Furno | 

@r e m y

Yep, je parle à l'heure actuelle. Netflix n'aura probablement pas les droits indéfiniment, non plus, ça va et ça vient.

avatar r e m y | 

Tout à fait.
Maintenant, ceux qui ne seraient pas abonnés à Netflix peuvent aussi louer ces 2 séries par exemple sur l'iTunes Store.

avatar airmac | 

@tchek

Très pertinent… merci 🤦‍♂️🤦‍♂️🤦‍♂️

avatar buzzb0x | 

Si il pense que le différenciateur principal de Netflix est maintenant le fait que tout soit diffusé dès le premier jour, il n'a pas compris qu'au final c'est aussi ce qui fait la réussite de ses derniers concurrents : moins de contenu, de plus haute qualité, avec une feuille de sortie claire et soutenue tout au long de l'année.

C'était peut-être le cas il y a quelques années mais après avoir inondé le marché de contenu moyen, les gens ont envie de revenir à de la qualité.

avatar oomu | 

@buzzb0x

la haute qualité de Boba Fett je présume

*repart en bioscooter fluo*

avatar pagaupa | 

Double peine! 😂
En fait, on y trouvera que ce qu’on y trouve déjà ailleurs 😂

avatar pagaupa | 

« Ou comment zapper pendant des demie-heure entières sans rien trouver »
C’est effectivement ce qu’il se passe après des années d’abonnement…

avatar froco61 | 

En Suisse ils viennent d’annoncer une augmentation 22.- à 25.- je vais laisser tomber

avatar davidtuga | 

Avec tout ça c’est plutôt le début de la fin de Netflix….

avatar airmac | 

@davidtuga

🤦‍♂️

avatar Gregoryen | 

Ou quelque chose du genre la nouvelle saison d’une série pour les premium et attendre 1 an pour les comptes gratuit.

avatar Nicolas Furno | 

@Gregoryen

Un an, ça m'étonnerait, mais rien qu'un mois ou deux, ce serait déjà une manière forte d'inciter à payer plus cher.

Et au fait, on parle de comptes moins chers, mais pas gratuits. Peut-être que l'offre financée par la publicité sera gratuite, mais j'y crois moyen, je pense surtout à des tarifs réduits, un peu comme Amazon le fait sur le Kindle.

avatar idhem59 | 

"Peut-être que l'offre financée par la publicité sera gratuite, mais j'y crois moyen, je pense surtout à des tarifs réduits, un peu comme Amazon le fait sur le Kindle."

En France en tout cas ce ne serait pas possible. Si Netflix propose une offre gratuite, la plateforme ne sera plus considérée de la même manière dans la chronologie des médias, et perdrait tous les arrangements récemment négociés.

avatar Glop0606 | 

Perso ce que je me demande c'est qu'est ce que Netflix comprend par Pub? Est-ce de la pub classique dans le sens spot de pubilicité avant/pendant le visionage ou (le pire pour moi), l'exploitation et la revente de mes données? Vu que MS est derrière, je pense que je connais la réponse. Mais ce que je crains c'est qu'ils exploitent aussi les données des comptes payants. Si Netflix fait ça, c'est désabo direct (C'est la raison pour laquel je ne m'abonne pas aux services Google, qui en plus que tu paies, continuent à te profiler.).
Je comprends pas bien, il y a déjà pas mal de séries sur Netflix qui sont diffusées semaine par semaine (le dernier exemple que j'ai en tête c'est Snowpiercer - 1ere Saison super, les suivantes bof malgré l'excellent Sean Bean)

avatar Nicolas Furno | 

@Glop0606

Les séries diffusées à la semaine ne sont pas des séries créées par et pour Netflix, ce sont des séries tierces dont les droits de diffusion ont été achetés par Netflix. Snowpiercer, par exemple, c'est une série de la chaîne américaine TNT qui appartient au groupe Warner Bros. Et comme c'est une série de l'ancien monde, diffusée à la télé à horaire fixe, elle est disponible chez nous sur le même mode.

Pour la pub, ils disent vouloir apporter des réponses originales pour pas reproduire les coupures pub quatre fois au milieu d'un épisode, mais on n'en sait pas plus. Et je pense que les comptes premium actuels seront inchangés.

avatar Glop0606 | 

Merci pour le complément d'information! Ayant vu le gros N sur la fiche de la série, je ne connaissais pas ce genre de subtilité et je pense donc que c'était la même chose pour Arcane.
Pour la pub, attendons de voire, mais la Data est l'or noir du digital, et ça m'étonnerait qu'il passe à côté,...

avatar Nicolas Furno | 

@Glop0606

Il faut dire qu'ils font tout pour entretenir le doute et la mention "Netflix Original" ne veut plus dire grand-chose. Mais en réalité, le signe qui ne trompe jamais chez Netflix, c'est justement la diffusion à la semaine. 🙂

À ma connaissance, il n'y a jamais eu de série vraiment Netflix diffusée autrement qu'en un ou deux blocs par saison. Et encore, les diffusions de saison en deux parties sont assez récentes et restent plutôt rares. Ils ont expliqué d'ailleurs pendant les résultats financiers qu'ils l'ont fait pour Stranger Things en partie à cause des retards liés à la pandémie.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR