Troisième trimestre 2015 : Orange gagne plus d'argent, Numericable-SFR en gagne moins

Mickaël Bazoge |

Numericable-SFR a beau se payer de mots, la réalité est cruelle : le chiffre d’affaires de l’opérateur au carré rouge continue de baisser. Au troisième trimestre, l’entreprise a généré 2,73 milliards d’euros, un recul de 3,5% sur un an et de 0,3% par rapport au second trimestre 2015. Malgré tout, il s’agit d’un « bon résultat » qui « confirme le ralentissement de la baisse du chiffre d'affaires » par rapport aux précédents trimestres, assure le groupe.

L’opérateur de Patrick Drahi compte 21,8 millions de clients, dont 15 millions dans le mobile (auprès du grand public) et 6,7 millions (entreprise). Dans le premier cas, cela représente 1,4 million de clients en moins par rapport au troisième trimestre 2014, et une quasi-stabilité pour les entreprises. Dans le fixe, Numericable-SFR compte 6,3 millions de clients (une baisse de 300 000 abonnés), dont 1,7 million pour la fibre (en hausse de 200 000 clients).

L’opérateur a néanmoins quelques bonnes nouvelles à partager. Malgré la baisse de sa base clientèle, l’entreprise voit son ARPU mobile (le chiffre d’affaires réalisé sur chaque client) progresser de 1,7% sur un an, à 26,5 €. L’ARPU fixe voit lui aussi une hausse de 1,3% à 35,8 €. Le groupe vante une « stratégie marketing (…) s’appuyant sur les clients à forte valeur et les offres quadruple play ».

Du côté d’Orange, on salue un chiffre d’affaires en hausse de 0,5% par rapport au troisième trimestre de l’an dernier, à 10,2 milliards d’euros. L’opérateur avait accusé une baisse de 0,2% au deuxième trimestre 2015, et de 0,9% au premier trimestre. En France, Orange a recruté 234 000 clients supplémentaires dans le mobile (+10%, soit 23,7 millions de clients mobiles) et de 116 000 dans le très haut débit fixe (827 000 clients en tout pour la seule fibre, +72%).

Sosh, la filiale low cost, compte 2,8 millions de clients, soit 23% de plus sur l’année. En tout, le groupe dénombre 6,6 millions d’abonnés 4G, soit un million de plus.

avatar enzo0511 | 

Et Stéphane Richard qui ne cesse de chialer sur le fait que les marges baissent...

avatar Orpioo | 

Stéphane Richard, le mec qui devrait être en prison mais qui ne l'est pas?

avatar ohmydog | 

@Orpioo :
On appelle ce que tu fais de la diffamation.

avatar frankm | 

Patrick Drahi aussi, il va faire couler SFR et oh miracle il va se faire plein de blé, merci les techniques financières de la bourse.
A la guillotine...

avatar pariscanal | 

@Orpioo :
Oui que veux tu dire ?

avatar Superboy58 | 

Malgré tout, il s’agit d’un « bon résultat » qui « confirme le ralentissement de la baisse du chiffre d'affaires » par rapport aux précédents trimestres, assure le groupe.

--> Apparemment c'est Michel Sapin le nouveau porte parole officiel de SFR

avatar anotuas | 

Je suis devancé, j'ai pensé à la même chose ;-)

avatar Mathias10 | 

Ça reste une performance quand on voit l'agressivité de Free mobile.

@orpioo
Tes propos sont très moyens..

avatar Cem | 

Clients à forte valeur = clients pas encore partis suite aux augmentations de tarifs sans contrepartie.

avatar pariscanal | 

Orange Vient de me passer en 4giga le forfait 3 open fibres , ouf , 3 était vraiment juste et je regardais vers la concurrence genre free à 50 ! Mais tellement de mauvaise échos sur la qualité

avatar fousfous | 

@pariscanal :
Je suis chez Free est franchement y a vraiment pas de problèmes ;)

avatar DarKOrange | 

"stratégie marketing (…) s’appuyant sur les clients à forte valeur"

Comprendre : les pigeons

avatar melaure | 

On ne va pas plaindre Drahi, le gars qui achète des boites à crédit ... Là, les banques sont moins frileuses pour prêter des dizaines de milliards que pour prêter quelques sous à des TPE ou des indépendants ... ;)

avatar Applesoft | 

Le titre de l'article est trompeur .... SFR-NC ne gagne pas moins d'argent, c'est l'inverse ! L'EBITDA augmente +15% et de nombreuses économies / synergies ont été réalisées depuis Drahi. Ce qui signifie que le groupe gagne bien plus d'argent qu'auparavant sur un seul trimestre (allez juste un chiffre EBITDA - Capex en augmentation de +50% par rapport à l'année dernière), même si le chiffre d'affaires baisse un peu, pour le plus grand bonheur des banquiers qui prêtent à Drahi. Et donc après un titre "trompeur" et une première phrase "Numericable-SFR a beau se payer de mots, la réalité est cruelle" euh.... Comment dire ? Pas du tout, du tout. C'est tout l'inverse. Que ce soit Drahi, les banquiers, les investisseurs, ils ont sorti la bouteille de champagne. En revanche, que vous disiez que la réalité est cruelle pour les employés, ok, mais c'est une autre histoire. Economiquement, Drahi redresse le groupe tandis que Bouygues a du mal à rebondir (donc c'est pas parce que vous écrirez ensuite que le chiffre d'affaires de Bouygues augmente de 1% quand celui de SFR baisse de 1% qu'il faudra en conclure naïvement que Bouygues s'en sort mieux que SFR, puisque la réalité est que c'est Bouygues l'opérateur le plus vulnérable).
Franchement, les articles "financiers" de MacGé sont vraiment légers et peu fouillés. Et cela ne demande pas une culture économique dingue que d'aller un peu plus loin que le chiffre d'affaires. C'est vraiment dommage et je suis désolé si mes propos peuvent paraître offensants.

avatar Jojoblanco | 

Merci de corriger vos données.
Ce n'est pas 1,7 millions de clients pour la fibre, mais pour le très haut débit.
Ce n'est pas pareil. Pour rappel, l'ARCEP a interdit l'utilisation du mot fibre pour tout ce qui est autre que la FTTH.

Par ailleurs, c'est désolant de voir des commentateurs cracher sur Orange ou n'importe quel opérateur Français ... Il est peut être temps pour eux de comprendre que les combats ne sont plus nationaux mais internationaux. Il s'agit de sauver l'emploi en France. A force de demander des prix trop bas, réduira les profits des entreprises et elles finiront par être absorbé par les entreprises étrangères. Et après ? ben délocalisation et plus d'emplois.

Donc arrêtez de vous plaindre, et soyez content que nos entreprises font de bons chiffres. Voyez-vous des américains se plaindre des prix d'internet chez eux ? ou du prix de l'Iphone ?
Non ! c'est parce qu'ils ont compris que l'objectif et d'aider leurs entreprises à grandir !

avatar Oracle | 

Logique que l'ARPU augmente : les gens futés vont voir ailleurs et il reste la génération "papa", sur le modèle du forfait au mobile financé, qui n'a pas compris qu'il se faisait grave enfler depuis l'arrivée de Free et des Free-like chez Orange et Bouygues.

avatar brahmma | 

A la question de savoir quel opérateur français va remporter la guerre du mobile à court terme en France, le réponse est évidente et faut en faire votre deuil et idem pour pour le haut débit. Il suffit juste d'être en mesure de comprendre plusieurs paramètres comme les chiffres de résultats annnuelle d'une enteprise, son CA, son projet et investissements sur les 5 prochaines années, bref sa force de frappe et sa réactivité.
De plus l'ARCEP est un exemple de contre production qui fait le jeux d'opérateurs étrangers MVNO qui risquent de bouffer certains opérateurs conventionnels europééns et à commencer par les plus faibles au niveau du CAC40, suivez mon regard.
Bref, par contre une question ne semble pas vous éffleurer car à priori vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Quel va être l'impact de la désintermédiation sur les opérateurs mobiles et fixes européens dans les 5 prochaines années ?
Ma réponse est que celui qui sait se diversifier, innover et est présent dans plus du quard du monde survivera les autres se feront manger, des licenciements s'en suivront et leurs patrons feront dans le meilleur des cas une plus value. C'est la vie du business et de l'innovation marketing.
Vous pensiez encore que la guerre des telcos passait par le mobile ou le HD, quelle erreur, c'est bien une réaction de français, qui ne voyagent pas et qui évoluent dans un environnement limité mais je ne vous en veux pas mais par pitié taisez-vous.

CONNEXION UTILISATEUR