Bouygues Telecom réclame plus de deux milliards d'euros à Manuel Valls

Mickaël Bazoge |

Bouygues Telecom a présenté la facture du lancement de Free Mobile à Manuel Valls. Dans un courrier signé du PDG de l'opérateur Olivier Roussat et consulté par Les Echos, l'entreprise réclame rien de moins que 2,285 milliards d'euros d'indemnisation à l'État. Pour justifier cette demande, Bouygues Telecom s'appuie sur une décision du Conseil d'État qui, le 9 octobre, avait estimé que l'Arcep aurait dû encadrer le contrat d'itinérance qui lie Free Mobile à Orange.

Le Conseil d'État a jugé que le gendarme des télécoms avait commis une erreur de droit en méconnaissant « l'étendue de ses pouvoirs ». L'Arcep s'est rendue coupable d'une « illégalité », accuse Bouygues, pour n'avoir pas encadré « les conditions de mise en œuvre et d’extinction d’itinérance au jour même de son adoption ».

Depuis 2012, ce fameux contrat d'itinérance permet à Free de basculer les appels et les données de ses clients sur les réseaux 2G et 3G d'Orange (contre monnaie sonnante et trébuchante, bien évidemment). Ce contrat est censé se terminer en janvier 2018, mais les autorités aimeraient que Free puisse voler de ses propres ailes plus rapidement.

Depuis deux ans, Bouygues demande un encadrement plus serré de cet accord. « L’Arcep a permis le développement d’une situation concurrentielle gravement déséquilibrée au profit de Free Mobile et au détriment, principalement, de Bouygues Telecom », écrit encore Olivier Roussat dans sa missive. Parmi les sept « préjudices » estimés, l'opérateur assure avoir subi une perte « anormale » de clients depuis le lancement des offres de Free (260 millions d'euros), il a dû rogner sa marge et y a perdu des revenus (un préjudice évalué à 1,166 milliard), sans oublier le coût des plans sociaux provoqués par ces baisses de revenus (coût de 309 millions).

Les services du Premier ministre se sont abstenus de toute réaction pour le moment, et il est peu probable que Manuel Valls accepte de signer un chèque de plus de deux milliards d'euros. Maintenant que Bouygues a dévoilé ses cartes, la société pourrait maintenant en appeler au tribunal administratif.


avatar remids | 

Martin Bouygues ira ensuite râler contre le "trop d'état".
Ou alors on paye, mais il embauche à nouveau les salariés licenciés et les indemnise pour le plan social dont ils ont étés victimes.

avatar DUPONT99 | 

… je suis tout à fait d’accord avec vous. Il ne faut pas oublier l’attitude scandaleuse de Bouygues télécom, à travers les agissements d’Extenso Télécom, qui unilatéralement, n’a pas hésité à rompre tous les contrats de distribution qui liaient BT et les 10 000 distributeurs indépendants. Résultat : plus de 150 000 emplois supprimés entre 2014 et 2015 et des dépôts de bilan par millier. A noter, que SFR/NUMERICABLE a fait de même. Le ministère de l ‘économie et des finances (BERCY) a été averti de cette situation. Les services du ministre Montebourg a prétendu, que s’agissant d’affaire privée, ils en avaient rien à faire de l’emploi

Que Martin Bouygues réclame « au nabot à talonnette (sic) » les 2 milliards et non à Manuel Walls puisque la décision d’accorder l’itinérance a été décidé en 2008. Si Marine LE PEN ou Hollande avait été au pouvoir à ce moment là, il est fort probable que l’accord d'itinérance n’aurait jamais été accordé. Les seules responsables sont « le nabot à talonnette (sic) » et Orange qui a exploité la situation.

Je peux vous dire que j’ai décidé de porter tous les abonnements de la famille de BT vers Free mobiles.
Encore Merci Free et Xavier pour avoir obligé la troïka à baisser drastiquement ses marges.

avatar Ouya | 

Il est chaud bouillant Martin !

avatar JONYBLAZ | 

Bouyg veux des cadeaux sous son sapin !!!!
C'est la fin de Année les caisses sont vides!!!!!

avatar frankm | 

Oui mais le temps que ce soit pris en compte on arrivera au début d'année quand les caisses se remplissent !
Sinon c'est sur que sans cette itinérance sur le meilleur réseau mobile de France, Free n'aurait pas été Free.

avatar adixya | 

Oh même avec l'itinérance...

avatar bbx32 | 

Il ne peut plus se gaver comme avant avec des forfaits à 50 ou 60€... Le pauvre !

avatar kouriachicoach | 

Mauvais perdant

avatar John McClane | 

Bon ben va falloir augmenter les impôts pour payer Martin Bouygues...

avatar DarkSide | 

Autant la somme demandée est excessive, mais sur le fond je suis plutôt d'accord avec Bouygues : l'Arcep aurait dû encadrer ce contrat, qui a permit à la fois à Free de se développer, mais également à Orange de renforcer sa place de leader. Et ça, c'est pas franchement correct, vis à vis de Bouygues et SFR. Maintenant, le mal est fait, et demander deux milliards ne changera pas grand chose, mais l'acte en lui même démontre bien le manque de sérieux de l'Arcep dans cette histoire.

avatar bibi81 | 

Il ne faut pas oublier que Bouygues avait proposé à Free un contrat d'itinérance (moins cher que celui d'Orange)...

avatar bigwiz | 

@bibi81 :
Oui mais comme monsieur ne voulais pas céder sur ce qui était prévu par le contrat de la licence Free une itinérance 2G et que Xavier voulais aussi de la 3G (enfin vu comment elle est bridée c'est de la 2G), Martin n'a pas pu décroché le contrat !
Dommage pour lui vu ce que Free verse chaque année à l'agrume !

avatar iphonophile | 

@DarkSide :
Pas d'accord. C'est Bouygues qui n'a pas su rebondir face à la concurrence. Si il était plus intelligent il aurais fait comme SFR qui lui aussi s'est associé pour ne pas se laisser bouffer et d'ailleurs eux ne réclame rien. SFR, orange évoluent. Bouygues veux tout garder pour sa gueule et en plus réclame. Quel salle gosse il devait être. Et en plus il veux un cadeau.. Je lui souhaites d'en perdre encore plus !!

avatar spece92 | 

@iphonophile :
SFR ne s'est pas "associé" il a été acheté par Numéricable

avatar frankm | 

Je te rassure SFR va se faire manger tout cru dans la machine financière de Drahi, qui au passge va faire du fric en masse en coulant SFR.

avatar daxr1der | 

@DarkSide :
C'est vrai que free a eu beaucoup d'avantages avec cette itinérance.

avatar jb18v | 

Mais bien sûr... Ferait mieux de la fermer celui-ci aussi.

avatar Xav852 | 

Il fut un temps où il était bon d'être l'un des opérateur de la triade française et de proposer des forfaits "décents" à minimum 40€. ;)

avatar kouriachicoach | 

Merci Free

avatar frankm | 

Merci Orange (sinon pas de merci Free)

avatar marc_os | 

@kouriachicoach :
Tu devrais travailler chez Free.
Pas sûr que tu dises alors merci

avatar Maxi93 | 

En même temps le vrais gagnant à était le pouvoir d'achat des utilisateur jusqu'à l'arrivée de free je payé 37€ un forfait limité à quelque heures (uniquement forfait tel sans l'achat de téléphone) et aujourd'hui je paye moins de 30€ pour 5 forfait illimité (pour toute la famille)
Ce que je trouve encore plus ignoble le forfait créé pour les plus démunis avec tous les opérateurs de l'époque en plus avec l'aide de l'état il sont réussi à faire un forfait à 10€ avec moins 1heure de communication et moins de 50sms

Moi je dit Merci Free et ce même si je ne suis pas chez free (car je ne capte pas bien chez moi)

avatar iphonophile | 

Il faut savoir perdre une bataille pour gagner la guerre.

avatar spece92 | 

L'état va devoir passer à la caisse, devant les tribunaux il perdra.

avatar Un Type Vrai | 

Oui... Bien sûr...

Le tribunal administratif de la France est EXEMPLAIRE ! Les affaires sont traitées rapidement et équitablement.

Exactement comme une république bananière...

avatar 406 | 

Dépassement d'un peu plus de 20 mégas, surplus à payer 13 euros !!
On a donc quitter bouyghes direct. Fallait pas nous prendre pour des c

avatar daxr1der | 

@406 :
Sauf que c'est plus facile e casser les prix lorsque qu'on a pas d'infrastructure derrière. Tu as rien compris toi.

avatar DUPONT99 | 

@daxr1der :
... Il faut arrêter de s'apitoyer sur le sort des sociétés multinationales telles que BT, Sfr/numericable et Orange. Dans le monde des affaires, ces sociétés n'ont aucune pitié vis à vis des PME (non respect des délais de paiement, conditions générales de ventes abusives... et j'en passe ...
Il faut donc ne pas les plaindre et rester les pieds sur terre ...

avatar spece92 | 

Le conseil d'état a déjà donné raison à Bouygues sur le prix du refarming

avatar Ipader | 

Martin B n'a qu'à les prendre directement dans les poches de Bernard T, ça lui fera déjà un acompte :D

avatar Dranouss | 

Ya encore des simplets qui confondent les finances d'une entreprise avec celles de son dirigeant en 2015... Allez vous instruire au lieu de sortir des âneries les blaireaux !

avatar iphonophile | 

@Dranouss :
C'est vrai il touche rien de ce qu'il produit. Mais pourquoi il travail alors..

avatar Dranouss | 

@iphonophile :
Tu bosses pour la gloire toi ? Bien sûr qu'il est payé, encore heureux ! Mais faire le raccourci entre les 2 milliards réclamés et la poche personnelle de Mr Bouygues est juste stupide.

avatar gela | 

@Dranouss :
Et pourquoi ces insultes Dranousset ? T'es sympa comme type toi. Tu batterais pas ta femme par hasard ?

avatar Dranouss | 

@gela :
Autant que toi tu satisfait la tienne... Jamais !

avatar DarKOrange | 

Demande 2 milliards d'euros aux contribuables vous voulez dire...

avatar foxot | 
avatar foxot | 
avatar foxot | 
avatar foxot | 
avatar Goundy | 

C'était quoi déjà la blague de l'état et de Bouygues ?
Ah oui, le forfait social RSA 60 min+60 sms a 14,99 euro pour "les plus démunis"

avatar foxot | 
avatar Mathias10 | 

Il faut aussi comprendre le choc que cela a pu être pour eux (bien que cela n'aurait jamais dû avoir lieu).
Ils sont passé d'une marge gargantuesque à un taux de marge quasi normal sans avoir eu le temps d'optimiser leur "excellence opérationnelle".
Résultat : du cost killing à outrance et un impact fort sur le climat social de l'entreprise.

Mais Bouygues oublie le droit exclusif de pouvoir switcher sa 2g en 4g sans investissement lourds et là les 2 milliards sont largement offerts.

Ok pour que Manuel Valls lui donne si on retire les avantages économiques dont Bouygues a pu bénéficier en l'échange.

avatar patrykke | 

Le droit de switcher sa 2G en 4G n'a jamais été exclusif a bouygues. Les autres operateurs etaient, sont en droit de le demander. Seulement leurs deploiments de frequences leur etaient moins favorable...

avatar Mathias10 | 

@patrykke :
Donc SFR pourraient parfaitement freiner volontairement de déploiement de la 4g ?

avatar curly bear | 

Pourquoi ce titre digne d'un Tabloïd ?
Bouygues demande des dommages et intérêts à l'état français. Pas à Manuel Walls.
Ça suggère que notre premier ministre aurait une responsabilité directe dans cette affaire.
Free Mobile date de 2007.

Pourquoi pas un titre qui serait simplement "Bouygues demande 2 Milliards d'Euros à l'Etat Français". Pas assez piège à clics ?

avatar marc-5 | 

@curly bear :
Mais parce que la lettre lui est destinée, il représente l'État français !
Au fait, c'est Valls, pas Walls, même si on fonce droit dans le mur

avatar curly bear | 

@marc-5 :
Désolé pour la typo
Je maintiens. Bouygues ne demande rien au Premier Ministre mais à l'Etat Français. Quelque soit la destination du courrier.

avatar demenla971 | 

@curly bear :
On a tous compris qu'il s'agissait de l'Etat et pas à Valls, merci de t'inquiéter

avatar buzzb0x | 

Il a juste confirmé qu'il n'a pas été capable de répondre aux offres de Free à temps et que cela lui a coûté des clients. L'état ne lui doit rien, bad business is bad business.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR