Où en est-on de la couverture 4G et des performances avant la 5G ?

Sabrina Fekih |

Bien que la 5G occupe le devant de l'actualité, la 4G n'est pas morte pour autant. Comme nous l'avons expliqué dans un précédent article, les deux générations de réseau vont cohabiter pendant plusieurs années. Performances, couverture, déploiement… où en sommes-nous aujourd'hui avec la 4G ?

Antennes 4G. Image Christine und Hagen Graf (CC BY).

Les différentes fréquences

En France, la 4G opère maintenant sur cinq bandes de fréquences. Pour mémoire, plus une bande de fréquence est basse (proche de 0), plus elle porte loin et mieux elle pénètre dans les bâtiments. À l'inverse, plus elle est haute, moins elle couvre d'espace, mais plus elle est adaptée pour gérer beaucoup de trafic (lire : Explications sur les bandes de fréquences 4G). Voici donc les cinq bandes de fréquences 4G utilisées à ce jour :

  • 700 MHz (B28) : fréquences basses, dites « en or », car portant loin. Elles sont déployées progressivement depuis 2016.

  • 800 MHz (B20) : les autres fréquences basses, « en or », utilisées dès les débuts de la 4G.

  • 1800 MHz (B3) : fréquences intermédiaires

  • 2100 MHz (B1) : fréquences hautes

  • 2600 MHz (B7) : fréquences les plus hautes de la 4G, permettent des débits supérieurs mais ont une faible portée et traversent mal les murs et les obstacles


avatar poulroudou | 

Très bon article, merci. Vu que la 4G fonctionne au top chez moi, je ne vois pas l'intérêt de passer à la 5g. Pour les pros sûrement 🤔

avatar ValeRoss46 | 

@poulroudou

Quand tu auras goûté à la 5G je pense pas que tu auras envie de revenir à la 4G, enfin j'imagine.
C'est comme quand on avait la 3G, on était content, mais maintenant la 3G nous paraît obsolète.

avatar poulroudou | 

@ValeRoss46

Certes, je me suis déjà fais la réflexion. Mais la 4G est rapide pour naviguer sur internet, regarder myCANAL et Netflix... Le débit serait 10 fois plus rapide, mon utilisation n'en serait pas chamboulée.
Ou pour utilisation future que l'on ne connaît pas encore 🧐

avatar nomatechapl | 

@ValeRoss46

Pas comparable vraiment : une page internet qui s’affichait en 10 secondes en 3G et qui s’affiche en 1 seconde en 4G fait une différence de confort visible mais si demain la page s’affiche en 1/10ème de seconde le confort ne sera pas vraiment aussi visible... même s’il sera perceptible sur certains sites non optimisés 😊
Parmi les usages des smartphones seuls les téléchargements seront nettement plus rapides mais qui télécharge souvent ?😳
Autre amélioration négligeable : regarder un film en streaming en 4K...
En deux mots c’est évident que l’amélioration sera réelle mais dans l’usage quotidien le bénéfice ne sera pas autant réel que celui du passage 3G à la 4G...
Par contre le déploiement dans un deuxième temps de milliers d’antennes basses émettant des ondes millimétriques aura un impact très négatif sur la santé 🙁 et l’appel de centaines de scientifiques actuellement négligé sur l’autel de l’enrichissement de multinationales pour les voitures autonomes est une insulte à des millions de personnes qui n’ont pas le minimum vital 😡 c’est comme si des parents offraient des jouets high-tech à leurs enfants sans leur donner à manger tous les jours...
Et je ne parle par de la dépense énergétique pour faire écolo 😉
Bon, j’exagère... un peu... mais on en reparlera dans quelques années... la manipulation médiatique et étatique actuelle pour une « mini-grippe » bien moins mortelle que notre grippe saisonnière n’augure rien de bon... Soyez « aware » comme disait Van Damme 😊

avatar melen | 

@nomatechapl "la manipulation médiatique et étatique actuelle pour une « mini-grippe » bien moins mortelle que notre grippe saisonnière n’augure rien de bon"

Vous pouvez développer (justifier)?

avatar xavierlc | 

@nomatechapl

J'ai été absolument consterné à la lecture de votre commentaire.
Concernant le SARS-CoV-2, l'essentiel des informations est public, disponible, cohérent pour qui souhaite s'informer et possède le minimum requis des compétences de lecture.
Concernant les "grippettes", on pourra vous rappeler les précédents notoires de grippe espagnole (qui n'avait d'espagnole que le nom, d'ailleurs — 21 millions de morts), l'impact majeur et régulièrement dramatique, justement, de la grippe saisonnière, et les ressources importantes mises en œuvre chaque année pour produire les doses de vaccin (cultivées dans des millions d'œufs embryonnés). L'épidémie de H1N1 en 2009 a été remarquable pour avoir fait des victimes parmi des populations de jeunes femmes et hommes, peut-être vous rappelez-vous la stupeur que vous aviez éprouvée à cette époque en apprenant la mort de tel ou tel jeune homme parmi vos connaissances proches ou lointaines, ou des célébrités.
L'excellent Philippe Meyer, dans un autre contexte (l'annulation de l'enregistrements d'émissions à plusieurs intervenants, même dans l'option "sans public" est cité infra, et cela s'applique remarquablement à votre cas d'espèce :
" Jouer les esprits forts, fanfaronner et faire le bravache face à la maladie n’est pas une preuve d’intelligence ni de caractère, mais il ne s’agit pas ici de maladie mais de propagation. Il ne s’agit pas de ne pas être porteur de la maladie ou de ne pas la développer, il s’agit de ne pas en devenir un agent transmetteur, et donc, très souvent, d’infecter autrui sans avoir à subir soi-même les atteintes du virus. Nous savons par quels gestes, par quelles restrictions et par quelles abstentions cela passe. La lutte contre la propagation du Covid-19 est de notre ressort commun. En plus de nous protéger, nous en prenons notre petite part. Il y aura toujours des gens pour ricaner et pour assurer que ce n’est pas cette grippette qui va leur faire changer leurs habitudes. « L’obstination et ardeur d’opinion est la plus sûre preuve de bêtise, écrivait Montaigne, qui ajoutait est-il rien de certain, résolu dédaigneux, contemplatif, grave, sérieux comme l’âne » ?"
Le même Philippe Meyer recommandait pour la période à venir de se replonger dans la lecture du Hussard sur le toit de Giono, et l'on ne saurait mieux vous conseiller.

avatar pga78 | 

@xavierlc

+1000 commentaire lamentable

avatar Hugualliaz | 

@ValeRoss46

Pour la tester en ce moment, ça ne change strictement rien avec nos usages actuels

avatar PierreBondurant | 

@Hugualliaz

C’est aussi ce à quoi je m’attends pour mes usages, une amélioration vraiment marginale. Comme on dit en économie, l'utilité marginale est décroissante.
Par contre si la 5g permettait d’améliorer le réseau dans les zones surpeuplées a certain moment de la journée - comme Waterloo Station a 8:30am - ce serait pas mal.

avatar romainB84 | 

@poulroudou

+1

avatar weagt | 

Les zones blanches sont encore très nombreuses à la campagne et même sur des villages de plusieurs dizaines d'habitations, j'en connais notamment plusieurs dans l'Isère ou dans l'Ain...
On verra si l'amélioration est réelle d'ici la fin de l'année... Après en raison du contexte actuel je pense que les opérateurs vont sauter sur l'occasion pour retarder leurs échéances, que ça soit justifié ou non...

avatar raoolito | 

@weagt

alors en fait oui. Perso j'ai la chance d'etre à la croisée de plusieurs antennes, toutes à 5km mais finalement la 3G passe correctement (comparée à l'adsl)
Il y a eu plusieurs tests 4G ces derniers mois, et IMMEDIATEMENT on a senti la différence :P
Bref, hate qu'ils les activent definitivement ! La 5G dans les campagne.. bon là je crois qu'on ne la verra jamais.

avatar headoverheel | 

@weagt

L’Ain n’est pas le meilleur exemple de désert numérique avec la volonté de fibrer tout le département d’ici 2022 (fibre déjà présente chez moi).

avatar Juju67 | 

La 4G cohabitera avec la 5G pendant des années au même titre que la 3G (et même encore la 2G) cohabitent aujourd'hui avec la 4G que tout le monde veut avoir ! (Xavier si tu me lis ^^).

avatar Oliviou | 

Les chiffres officiels sont de la fumisterie. Ils parlent de « population couverte », ça reste libre d’interprétation. Mais si vous avez fait l’expérience d’aller voir de la famille ou des amis n’importe où un peu dans la cambrousse, ou si vous avez loué un gîte pour des vacances au vert, vous avez sans doute constaté qu’on galère presque toujours à choper du réseau.
Par ailleurs, la « population » se déplace. Testez la ligne de TER Paris - Le Mans, empruntée par des milliers de passagers chaque jour. La plus grande partie du trajet n’est pas connectée. Chez Orange, on peine même à trouver du réseau dès la gare de Versailles Chantiers !
Là où j’habite, les 4 opérateurs déclarent 100% de couverture en 4G. C’est tout simplement faux. Il y a un peu de 4G autour de la mairie, mais dans le reste du village, c’est tout juste si on est en Edge ! J’habite à 5 km d’une ville où la 4G est à bloc partout... 5 km mais 10 ans d’écart !

avatar jrmy21 | 

Et on ne parle pas dès lieu de grande affluence : plages en plein été, stations de ski, salle de concert, où les réseaux sont saturés et malgré qq barres de 4G on n’arrive à ouvrir aucune page web

avatar malcolmZ07 | 

Une bonne 4g est comparable et même parfois meilleur que la 5g Avec une réception moyenne.
Je ne vois pas vraiment l'intérêt de la 5g hors borne pour ceux que ne peuvent pas avoir de l'Internet par câble rapide.
On attend toujours les applications pour les voitures connectées ... peut être dans 3-4 ans ça vaudra qlqchse

CONNEXION UTILISATEUR