La 4G n’est pas morte, vive la 5G !

Anthony Nelzin-Santos |

C’était annoncé : la 5G est la star du Mobile World Congress (MWC). Alors que l’édition 2017 du grand salon des télécoms avait marqué la (quasi) finalisation des standards de cinquième génération, cette édition 2019 « célèbre » la (quasi) disponibilité des premiers réseaux et des premiers appareils compatibles. « La 5G est là », clame fièrement Ericsson. Mais la 4G ne disparait pas pour autant.

Un modem 5G. Image Intel.

Il faut dire que la 5G… n’est pas tout à fait là. Selon la GSMA, l’association professionnelle qui organise le MWC et participe à la définition des normes de réseau mobile, seuls dix-huit pays auront déployé un réseau 5G d’ici à la fin de l’année. « Il faudra quelque temps avant que la 5G n’atteigne une masse critique », explique le rapport annuel de l’association d’opérateurs et d’équipementiers, « bien que certains marchés connaitront une croissance relativement rapide ».

Les Coréens sont en pointe, les Américains ne sont pas en reste, et les Japonais veulent déployer un réseau national avant les Jeux olympiques de 2020. Mais ces pays hyper-développés et ultra-connectés sont loin de représenter la réalité des réseaux mondiaux. À l’échelle du globe, le nombre des connexions aux réseaux 4G vient seulement de dépasser celui des connexions aux réseaux 2G1. Avec 3,4 milliards de connexions en 2018, les réseaux de quatrième génération restent minoritaires (43 %) face aux réseaux 2G et 3G.

Ericsson et Qualcomm ont passé le premier appel *data* en 5G sur une porteuse 2,6 GHz en janvier 2019. Image Ericsson.

Ils devraient enfin passer la barre des 50 % cette année, dix ans après la commercialisation des premières offres 4G, et même atteindre 60 % des connexions en 2023. Ce n’est alors que leur progression atteindra un plateau, sous l’effet du déploiement des réseaux 5G, qui doivent être présents dans 116 pays et représenter le tiers des connexions en 2025. D’ici là, les réseaux 4G continueront d’évoluer.

Le « chemin vers la 5G » d’AT&T, comme celui des autres opérateurs, passe par les méandres des évolutions des normes LTE. L’opérateur américain fait un premier pas avec son réseau LTE-A employant une modulation 256QAM (qui permet d’améliorer les conditions de réception), le MIMO 4x4 (qui permet d’augmenter l’efficacité spectrale de la cellule radio), et l’agrégation sur trois porteuses (qui permet de combiner trois blocs de fréquences pour augmenter les débits).

La 4G va continuer d’évoluer parallèlement à la 5G, les deux normes partageant de nombreux objectifs et plusieurs sous-spécifications. Image Qualcomm.

Vous n’avez rien compris ? AT&T explique que « ces technologies servent de rampe de lancement à la 5G », au point de parler de réseaux « 5G Evolution », une astuce marketing qui ne manquera pas de susciter la confusion des clients. Il manquera pourtant un deuxième pas avant la 5G : la 4G LTE-LAA, qui permettra d’exploiter certaines bandes de fréquences sans licence2, notamment la bande des 5 GHz utilisée par les réseaux Wi-Fi, sans le risque d’interférences que posait sa prédécesseure la 4G LTE-U.

Et « c’est pas fini », comme dirait un certain opérateur au carré rouge, puisqu’il faut encore parler de la 4G LTE-A Pro. Comme la 5G, elle capitalise sur l’agrégation de porteuses pour dépasser le gigabit : 1 Gb/s avec quatre porteuses, 2 Gb/s avec sept, et même jusqu’à 3 Gb/s avec 32. Comme la 5G aussi, elle veut répondre aux besoins de l’internet des objets, en intégrant la spécification LTE IOT qui permet d’utiliser de toutes petites bandes de fréquences pour communiquer entre 100 kb/s à 1 Mb/s.

Qualcomm planche déjà sur l’agrégation de sept porteuses en LTE-A Pro, dont trois sur des bandes sans licence avec LTE-LAA, pour atteindre 2 Gb/s. Image Qualcomm.

Agrégation de porteuses, spectre sous ou sans licence, modulation 256QAM, MIMO massif… Toutes ces technologies forment le socle de la 5G, sur lequel reposent les travaux sur la latence et la robustesse du réseau, et bien sûr le recours aux ondes centimétriques et millimétriques (lire : C’est quoi, la 5G ?). Autrement dit : pour tisser demain des réseaux de cinquième génération, il faut déployer aujourd’hui des réseaux de quatrième génération plus perfectionnés.

« En améliorant le réseau LTE existant », dit ainsi AT&T, on « prépare pour le futur de la connectivité ». « Alors que nous entrons dans l’ère de la 5G », ajoute Qualcomm, « la 4G LTE va continuer de fournir une large couverture et des services essentiels qui compléteront les premiers déploiements 5G ». Les évolutions de la 4G permettent d’éprouver le matériel, et plus encore les logiciels de gestion, sans lesquels la 5G ne pourra tout simplement pas exister.

La 4G fournit le socle sur lequel repose la 5G, et les deux réseaux se complètent plutôt qu’ils ne s’opposent. Image Qualcomm.

Les deux réseaux vont cohabiter pendant des années, la 4G assurant la couverture la plus large, tandis que la 5G apportera débits et capacité, comme l’explique Qualcomm :

Il devient clair que la 4G LTE-A Pro fournira la couverture sur laquelle reposera la 5G, notamment dans les premiers temps du déploiement des réseaux de cinquième génération. Les utilisateurs utiliseront la 4G LTE la plupart du temps, et passeront en 5G uniquement dans les zones urbaines les plus denses. Selon toute vraisemblance, les opérateurs déploieront des réseaux 4G LTE à l’échelle du pays, et réserveront la 5G aux zones sous contrainte de capacité, ou bien aux endroits où l’on trouve le plus d’utilisateurs « premium ». Ainsi, les opérateurs étendront leur couverture 5G de manière progressive, sans que les utilisateurs ne puissent sentir une grande différence entre la 4G et la 5G.

De fait, les réseaux devraient finir complètement entremêlés. Intel et Ericsson ont montré que les opérateurs pouvaient partager le trafic 4G et le trafic 5G sur la même porteuse, et passer de l’un à l’autre en fonction des besoins à l’échelle de la milliseconde. Qualcomm propose de connecter les voitures autonomes aux deux réseaux en même temps, la 4G améliorant la portée et la 5G réduisant la latence. Nokia et Ericsson ont utilisé les mêmes arguments lors de leurs présentations dédiées à la réalité augmentée.

Bref, le passage de la 4G à la 5G ne sera pas une rupture, mais une continuité. Les réseaux mobiles sont composés de spectres, et les normes de réseaux sont un spectre, un éventail de sous-spécifications qui évoluent parallèlement, faisant fi des marques commerciales bien définies. La 4G continuera d’évoluer dans l’ombre pendant que la 5G attirera la lumière, les deux normes se complèteront et se répondront, et les réseaux seront toujours plus rapides et plus robustes.


  1. En excluant les connexions aux réseaux cellulaires spécifiques à l’« internet des objets » (IOT). ↩︎
  2. L’utilisation des ressources spectrales est contrôlée par les gouvernements, soucieux d’éviter les interférences, et de préserver les fréquences utilisées à des fins publiques ou militaires. Certaines « bandes » ne peuvent être utilisées sans obtenir une licence (attribuée, en France, par l’Arcep), alors que d’autres peuvent être utilisées plus librement. La procédure d’attribution des bandes de fréquence, qui doit répondre à des objectifs de développement mais aussi à l’intérêt financier de l’État, agace certains opérateurs. Ainsi lors du MWC, Stéphane Richard a déclaré que la France avait pris « un an de retard dans la 5G », une manière pour le PDG d’Orange de faire pression sur le régulateur. On comprend dès lors l’intérêt pour les bandes de fréquence « libres », et l’agrégation de fréquences « licenciées » et « libres » pour former de grands blocs de fréquences et augmenter les débits. Pour en savoir plus, lire : « 3G, H+, 4G LTE : un guide des normes réseau » et « 4G LTE : explications sur les bandes de fréquences ». ↩︎
avatar ZorakZoran | 

"tiers des connexions en 2015"
2025 plutôt.

avatar iVador | 

Intéressant article, merci. Comme quoi, il n’est pas bien grave que les iPhone 2019 n’aient pas de modem 5G ...

avatar Jojojo22 | 

@iVador

La 5G ne sert absolument a rien pour les smartphones, la 4G est suffisante Darkvador

avatar bonnepoire | 

Vu les investissements que ça nécessite, je ne vois pas trop l’intérêt. La 4G est déjà très rapide. Cette course fait un peu peur et n’a aucun sens.

avatar fabricepsb71 | 

@bonnepoire

Mais tu ne comprends pas que regarder StarWar en 8k sur un smartphone est d’une importance capitale pour faire prendre conscience à l’utilisateur qu’il est un humain du 21 ème siècle

avatar bonnepoire | 

@ fabricepsb71
Mon égocentrisme me perdra...

avatar romainB84 | 

@fabricepsb71

100% d’accord avec ce constat !
Qui rejoins du coup le ridiculisme des trolls qui avaient cracher sur le XR qui n’a pas une résolution aussi élevé qu’un XS (on parle d’un écran de smartphone... qu’est ce qu’on en a foutre que la résolution d’un écran de 6” ne soit pas aussi élevé qu’un écran de TV de 40” full HD.
Bref le marketing et les trolls m’amuseront (me fascineront) toujours ?

avatar oomu | 

perso, j'aimerais regarder Star Wars, dans son montage initial, juste nettoyé d'erreurs techniques, en 8K

ça doit être beau.

j'ai aussi vu 2001 L'Odyssée de l'Espace en 70mm sur un écran gigantesque, et c'était Beau.

avatar bonnepoire | 

@ oomu
Vu que la Fox a été rachetée par Disney, aucun doute que de nouveaux coffrets verront le jour avec les versions originales. Lucas était un peu extrémiste pour le coup.

avatar Hugualliaz | 

@iVador

En théorie tu as raison, la 5G ce n’est pas pour demain la veille !

En pratique cependant pour le prix des iPhone tu es pour moi en droit d’attendre ce qu’il y a de mieux et la 5G est donc essentielle ! Surtout par anticipation pour les prochaines années !

Enfin, je souscris ce qui a été dit plus haut, en France on a tendance à rendre les réseaux d’anciennes générations inutilisables ! Pour preuve, impossible de charger le moindre site web en EDGE alors qu’en Belgique ça le fait sans problème !

avatar noooty | 

@Hugualliaz

Le mieux pour l’iPhone sera la connexion satellite ?

avatar KuhFgug | 

@noooty

Impossible au vu de l’antenne qu’il faudrait déployer

avatar noooty | 

@KuhFgug

Je plaisantais... mais un jour peut-être...
?

avatar nemrod | 

@Hugualliaz

La 5G essentielle ?

avatar bonnepoire | 

@ nemrod
Bien sûr! Inonder le monde d'ondes, consommer et polluer pour créer et placer le nouveau matériel nécessaire. Tout ça pour des mails ou des vidéos youtube. L'humanité a besoin de ça! Quitte à sombrer, autant le faire avec panache...

avatar nemrod | 

@bonnepoire

Tu as pris tes anti dépresseurs matin ?

avatar bonnepoire | 

Non j’ai tout gaspillé hier pendant the voice...

avatar nemrod | 

@bonnepoire

Ok ??

avatar AirForceTwo | 

Ah, quelqu'un t'a obligé de regarder The Voice ?

avatar bonnepoire | 

Oui. On m'a ligoté et tout...
Quelle torture de supporter Nikos, ses phrases à 5 balles et ce ton mielleux...

avatar CorbeilleNews | 

@iVador

Cela dépend...

Si vous devez changer de téléphone et le gardez en moyenne 5-6 ans cela a son importance !!!

avatar bonnepoire | 

@ CorbeilleNews
La 3G est toujours accessible il me semble. Non?

avatar oomu | 

"Intéressant article, merci. Comme quoi, il n’est pas bien grave que les iPhone 2019 n’aient pas de modem 5G ...'

il faut laisser le temps au temps

ça bosse dur aussi bien dans des puces plus efficaces, des technologies logicielles et matérielles pour les routeurs/switch et le déploiement de mises à jours et/ou nouveaux matériel un peu partout

ça vient, pas de soucis.

avatar kristopheman | 

C’est juste commercial les opérateurs feront en sorte de réduire les débits de la 4 G tout comme la 3 G qui est maintenant inutilisable

avatar rua negundo | 

@kristopheman

D’où l’intérêt de disposer au plus vite de la 5G sur iPhone pour les personnes qui utilisent leur téléphone plusieurs années

avatar Memnock | 

@rua negundo

Ici le 4G n’est pas vraiment arrivé,la majorité du temps le suis sur LTE, alors pas d’urgence pour le 5G. De plus, le 4G va être super rapide pour la grosse majorité de mes besoins pour encore plusieurs années.
Le temps de changer deux fois de iPhone!

avatar Ali Baba | 

@Memnock

LTE et 4G c’est un peu la même chose.

« Les réseaux mobiles LTE sont commercialisés sous l’appellation 4G par les opérateurs de nombreux pays, par exemple : Proximus, Base, VOO Mobile et Orange en Belgique ; Swisscom et Sunrise en Suisse ; Verizon et AT&T aux États-Unis ; Vidéotron, Rogers et Fido Solutions au Canada ; Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free mobile en France ; Algérie Télécom en Algérie ; Maroc Telecom, Orange et Inwi au Maroc... »

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/LTE_(réseaux_mobiles)

avatar TimeMachine | 

@Memnock

Heu... le LTE c’est la 4G.

avatar nemrod | 

@rua negundo

T’as encore du temps ?

avatar Riki | 

@kristopheman

Ce qui etait scandaleux

avatar armandgz123 | 

@kristopheman

La 3g est encore très largement utilisable, j’ai encore un iPhone 4 et je peux regarder des vidéos YouTube en qualité maximale, faire du FaceTime sans soucis et lire Deezer très rapidement

avatar eric691 | 

@kristopheman

C'est exactement ça, mais moi j'appellerai ça de l'obsolescence programmée

avatar pagaupa | 

Quel joli boulgi boulga marketing!

avatar fifounet | 

@pagaupa

"Quel joli boulgi boulga marketing!"

Ben voui depuis le RJ45 on a rien fait de mieux
Le wifi Le 3G le 4G et maintenant le 5G.
Du marketing
Rien n’est plus fiable qu’un bon câble.
J’ai toujours mon rouleau de 50m sur moi.

avatar rua negundo | 

@fifounet

« Rien n’est plus fiable qu’un bon câble. »

Pour l’iPad c’est un peu problématique

avatar ya2nick | 

@rua negundo

Adaptateur lightning -> usb + adaptateur usb -> ethernet, et cela fonctionne. Des fois il faut rajouter un hub usb pour alimenter correctement le tout. Vive le lowtech.

avatar rua negundo | 

@ya2nick

Pas mal en effet quand on a un wifi capricieux

avatar powerjaja | 

@ya2nick

Yes ! Ça marche sur un iPhone aussi !
Autre solution : le partage de connexion depuis un Mac vers le câble lightning connecté à l’iPhone/iPad/iPod Touch

avatar fabricepsb71 | 

@rua negundo

Attendons l’iPad Pro version 13 14 ou15 pour qu’il devienne un vrai ordinateur comme la Surface de Microsoft

avatar oomu | 

"Pour l’iPad c’est un peu problématique"

adaptateur ethernet, cable cat6 de 50m et ça roule nickel dans la maison :)

avatar rua negundo | 

@oomu

Quand on voit le prix des câbles ethernet d’une longueur ridicule de 1 à 2 mètres, je n’ose pas imaginer le prix du 50m

avatar powerjaja | 

@fifounet

Hihi !
C’est vrai que l’ethernet c’est quand même une technologie rudement fiable et merveilleuse !

avatar oomu | 

je le dis et redis, rien ne vaut un bon gros fil de cuivre entre deux bidules. ça marche, point.

avatar anonx | 

Bon vivement la 6G parce que ça se traine là...

avatar ya2nick | 

@anonx

Fan de Trump ?

avatar anonx | 

@ya2nick

J’avais même pas vu ?

C’est lui qui est fan de moi ?

avatar oomu | 

y a certainement de nombreuses pistes à explorer pour faire mieux que la 5G.

L'annonce de nouveaux composants révolutionnaires pour les horloges devraient permettre d'utiliser de nouvelles variantes de techniques éprouvées, voir d'en imaginer de nouvelles.

Bref, vivement qu'on passe de cette primitive 5G à de bien plus efficaces protocoles. Y en a marre de se traîner.

avatar daxr1der | 

5g 100x plus rapide que la 4g mais la 5g c’est surtout : moins de porté = des millions d’antennes en plus...

https://youtu.be/MlQcBscj10c

avatar David Finder | 

Merci pour la vidéo. Très instructif, et j’admets, un peu flippant. Je ne me suis jamais inquiété des ondes que l’on utilise chaque jours jusqu’à maintenant.
Mais avec la 5G, on comprend bien qu’on est en train de repousser certaines limites...

J'espère que des études sérieuses et non censurées verront le jour.

avatar oomu | 

"J'espère que des études sérieuses et non censurées verront le jour."

je sais que vous en avez rien à foutre et que le travail d'autrui ne vous intéresse pas

mais des études sérieuses et non censurées sur les ondes radios, vous en avez des milliers depuis près de 100 ans

c'est un phénomène ardemment étudié et archi-étudié (car ultra pratique, ultra commercial, ultra-militaire et qui est relativement facile de reproduire soi même)

et tous ces protocoles réseaux sont archi documentés, c'est d'ailleurs ce qui permet aux sensationnalistes d'en faire des histoires abracadabrantes : ils ont de la matière, tout est publié.

Et bien sur, vous pouvez foncer à votre librairie favorire acheter des livres scientifiques sur ces sujets, ou aller au près d'une université avoir accès aux publications universitaires (mais si vous savez : thèses, bases de données, revue validées et retestées par des scientifiques concurrents, etc)

Mais tout cela, vous ne le ferez pas

Car il est plus fun, plus confortable et teellement plus excitant de vivre dans un monde de Fantasy, où y a des Complots Secrets, et que même si vous lisez des expériences, des études ,et des résultats en MASSE, ben ce n'est que la preuve d'un énième complot qui a bossé dur pour faire croire que.

Heureusement, y a une vidéo youtube au pif, rapide, rigolote et qui vous flatte, pour vous édifier.

-
OU sinon, y a le oomu. Le Oomu est dispo 24/24 pour vous dire que votre monde est de la merde de fantasy space opera rigolote et que oui, on vous Ment.

Tout le Temps. Vous êtes le Héros d'une époque décharnée et épique. Dixit le Oomu.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR