iPhone 6 : 4G LTE ou 4G LTE-A ?

Anthony Nelzin-Santos |

Selon le site d’Apple, l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus sont seulement compatibles 4G LTE. Pendant le special event pourtant, Phil Schiller mentionne clairement l’agrégation de porteuses, technologie spécifique à la 4G LTE-A. Alors, les iPhone 6 sont-ils 4G LTE ou 4G LTE-A ?

Pendant le special event, Phil Schiller a clairement mentionné l’agrégation de porteuses (carrier aggregation).

Depuis la fin des années 1990, le 3GPP définit les standards de réseaux mobiles dérivés des spécifications GSM par le biais de releases. La release 8 définit les technologies de la 4G LTE, tandis que la release 10 définit celles de la 4G LTE-Advanced. Chacune de ces releases instaure des catégories de terminaux, selon les débits minimaux, le type d’antennes et le nombre de porteuses qu’ils doivent prendre en charge. La release 8 en définit cinq (catégories 1 à 5), la release 10 en ajoute trois (catégories 6 à 8), et la release 11 deux de plus (catégories 9 et 10).

Avec leurs 20 MHz duplex dans la bande des 2 600 MHz, des opérateurs comme Orange et Free Mobile peuvent proposer 150 Mb/s en 4G LTE « simple » : c’est ce que prévoit la catégorie 4. Mais Phil Schiller mentionne l’agrégation de porteuses, qui est l’apanage de la 4G LTE-A : pourquoi, alors, Apple ne s’en vante-t-elle pas ? Il est probable qu’elle suive une nouvelle fois l’usage des opérateurs, qui devraient réserver cette appellation à la catégorie 6, qui permet d’atteindre 300 Mb/s et de véritablement soulager le réseau en agrégeant deux porteuses 20 MHz sur deux bandes différentes.

Tous les opérateurs ne possèdent pas un « bloc » de fréquences de 20 MHz de large, donc tous les opérateurs ne peuvent pas proposer 150 Mb/s en 4G LTE (lire : 4G LTE : explications sur les bandes de fréquences). C’est précisément le problème que résout l’agrégation de porteuses de la 4G LTE-A : elle permet d’associer des « blocs » de ressources pour multiplier les débits. Rares sont les opérateurs qui bénéficient de deux blocs de 20 MHz et peuvent ainsi atteindre le débit maximal prévu par la catégorie 6, mais les opérateurs français peuvent au moins réunir 30 MHz pour atteindre jusqu’à 225 Mb/s.

Contrairement à ce que certains documents affirment, l’agrégation de bande concerne aussi la catégorie 4, quoiqu’avec deux porteuses de 10 MHz seulement. Le débit est certes limité à 150 Mb/s, mais cela sera déjà utile à certains opérateurs comme AT&T, qui doit se contenter de blocs de 5 MHz dans certaines régions des États-Unis. L’agrégation de bandes en catégorie 4 n’est pas nouvelle : elle est prise en charge par les modems Qualcomm de troisième génération depuis juin 2013, et elle faisait la spécificité d’un téléphone comme le Samsung Galaxy S4 GT-I9506.

Sans doute pour des raisons purement commerciales, Qualcomm insiste pour qualifier cette pratique de 4G LTE-A, ce qui n’est pas faux. Mais comme ce n’est pas l’usage des opérateurs et donc celui du grand public, Apple ne suit pas son fournisseur. Les iPhone 6 ont de toute manière d’autres arguments à avancer en matière de connectivité (lire : L’iPhone 6, un iPhone ac surVoLTÉ), et la catégorie 6 amènera une rupture plus franche et sans doute plus simple à expliquer.


avatar Frodon | 

Même en France, avoir l'agrégation de porteuse en catégorie 4 est intéressante chez Bouygues Telecom et SFR qui n'ont pas un bloc contiguë de 20MHz, ils n'ont que 10MHz en 800MHz et 15MHz en 2600MHz (plus 10 ou 15MHz suivant les zones en 1800MHz chez Bouygues).

De ce fait, le fait que l'iPhone 6 soit capable d'agréger les porteuses sur des fréquences différentes, permettra aux abonnés Bouygues et SFR d'espérer atteindre 150Mbits (je dis espérer car cela dépend aussi des capacités des liens entre les antennes et le coeur de réseau de l'opérateur, ainsi qu'ensuite les liens entre l'opérateur et le serveur internet consulté), ce qui n'est pas possible en 4G LTE simple chez ces deux opérateurs.

avatar sgauvry | 

Ptite question, je suis au Japon et je pensais me ramener un iphone6, pensez vous qu'il fonctionnera sur le réseau français ? (Téléphone 4g) ?

avatar anti2703 | 

Donc pour résumer, avec un iPhone 6 on pourra atteindre 150mbit/s sur une seule fréquence chez orange (et voire plus avec une agrégation) alors que chez Bouygues et SFR l'iPhone 6 devra agréger plusieurs fréquences pour atteindre 150mbit/s ? C'est bien ça ?
Si quelqu'un pouvait m'éclairer. :)

avatar Frodon | 

Tout à fait. Il faudra donc être en zone "4G+" (soit LTE-A) pour bénéficier de l'agrégation de plusieurs fréquences et espérer atteindre 150Mbits, ou du moins améliorer les perfs, chez Bouygues et SFR.

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@anti2703 : pas plus avec agrégation, puis qu'il ne peut « gérer » que 20 MHz, soit 150 Mb/s. Mais oui, 150 Mb/s en 2 600 MHz chez Orange ou Free, et 150 Mb/s en agrégation chez SFR et Bouygues… s'ils s'y mettent, comme le dit Frodon plus haut.
avatar nicodu13e | 

Que les opérateurs nous mettent un VRAI bon réseau 4G normal partout déjà après on verra. Cette courses aux nouvelles normes et aux annonces de débit assez monstrueux se fait au détriment d'une bonne couverture réseau.

avatar ovea | 

@nicodu13e : c'est pas ce que j'ai compris.

justement, l'agrégation permettrait DE DÉSENGORGER LE RÉSEAU en allant prendre des petits blocks de transmissions sur plusieurs fréquences ce qui est une belle avancé en somme.

Le réseau devient plus souple donc ta connexion est plus solide.

avatar ovea | 

@nicodu13e : ça permettrait de dégager des fréquences occupées qui portent plus loin et les téléphones plus proches de l'antenne passeraient sur d'autre fréquences qui portent moins loin, sur des petits blocks d'info.

Le tout mutualisé entre différents opérateurs et zooo ! Tu passe en itinérance multi-opérateur et t'es gagnant comme les opérateurs.

avatar Minileul | 

Ça serait bien d'avoir 300mb/s mais seulement si on avait au moins 50 go/mois de DATA. La avec 16Go maxi voir 20 avec Free on ne peux pas l'utiliser pour du téléchargement de grosses quantités de données...

avatar baga57 | 

J'ai rien compris !! ;-))

avatar oomu | 

relisez, c'est très simple.

Les communications radios utilisent des plages de fréquences.

Ces plages réservées à chaque opérateur ne sont pas forcément contiguës (ne forment pas un seul bloc bien simple, une seule grosse plage de fréquence), suite à des raisons historiques, achats, techniques etc.

L'agrégation que gère les mobiles permettent d'unifier ces blocs séparés comme un seul bloc et de pouvoir utiliser toutes ces plages de fréquences simultanément pour transmettre plus d'information en même temps = un débit + rapide.

avatar MiniMac | 

Pour savoir si les iPhones achetés à l'étranger fonctionnent en France , il faut d'abord comparer les fréquences sur le site d'Apple
Ensuite il faudrait savoir quelles fréquences fines sont utilisées par son opérateur et là… ce n'est pas gagné car aucune communication de leur part …!
Mais je reste persuadé qu'Apple a prévu que cela fonctionne partout ou presque afin que les voyageurs puissent mettre d'autres sim que celles du pays d'origine
Espérons que MacG nous fera un topo là-dessus dans quelque temps …!

avatar LauXy | 

Lol baga57 c'est du chinois :-))))

CONNEXION UTILISATEUR