Test du clavier iPad Logitech Ultrathin Keyboard Cover

igrec |

L'Ultrathin Keyboard Cover est un clavier pour iPad 2 ou iPad avec écran Retina. Il bénéficie d’une finition à la hauteur de la tablette d’Apple et ce n’est pas sa seule qualité. Toutefois, ce produit ne manque pas non plus de défauts, mais tout est question de besoin et d’usages. Faut-il craquer en définitive ? Réponse dans notre test !

Premier contact réussi

Le premier constat saute aux yeux : Logitech a véritablement soigné l’esthétique et la finition de son clavier Bluetooth pour iPad. Refermé sur l’écran d’une tablette Apple, ce clavier ne détone pas, ou si peu : la courbure des bords du dos en aluminium du clavier n’est pas exactement la même que celle des bords du dos de l’iPad. Pour le reste, le clavier de Logitech profite des aimants intégrés à la tablette pour s’y fixer proprement, que ce soit lorsqu’on l’utilise comme protection pour l’écran ou comme clavier/support pour l’iPad.

La mise en route et l’appairage avec l’iPad sont aussi simples que possible. Le clavier de Logitech est doté des aimants nécessaires à la mise en veille et au réveil de la tablette lors des fermetures/ouvertures sur l’écran et cela vaut aussi pour le clavier. Sa bonne autonomie est liée à cette capacité à s’éteindre automatiquement quand la tablette est posée sur le clavier. Logitech annonce sur ce point quelque 6 mois d’autonomie sur une charge complète et pour une utilisation moyenne de 2 heures par jour.

Difficile de valider cette affirmation, mais force est constater qu’au bout d’un mois d’utilisation régulière — et parfois plus de 6 heures par jour —, le clavier continue de fonctionner sur sa charge initiale. Cette dernière peut se faire sur un Mac ou un chargeur d’iPad, via un câble micro-USB et le clavier reste utilisable durant l’opération.

Petit, mais efficace

Si le clavier s’avère étroit — significativement plus que celui des ordinateurs portables d’Apple —, la taille des touches et leur espacement restent suffisants pour une utilisation confortable. On peut taper vite avec l'Ultrathin Keyboard Cover et sans faire de fautes en permanence.

La position de la touche d’effacement arrière peut en revanche s’avérer troublante pour qui est habitué à taper du texte sur un clavier Apple. En l’absence de rangée de touches de fonctions, elle se retrouve en effet en haut à droite, là où se situe habituellement la touche d’éjection (ou d’extinction) sur un clavier Apple. Un petit détail, peut-être, mais qui compte pour ceux qui sont habitués à taper rapidement sans regarder leur clavier…

Autre surprise, plus agaçante encore : l’@ n’est accessible que via les touches fn et $. En effet, Logitech a sacrifié la touche à gauche du &/1 au profit d’un rappel du bouton d’accueil de l’iPad. Rappel dont, finalement, il aurait été possible — voire préférable — de se passer.

Une conception pas assez aboutie

C’est toutefois à l’usage que l’on découvre les principaux travers, voire les oublis de conception, de ce clavier. Passons sur un plastique brillant très enclin aux traces de doigts dans la version noire du produit (il existe aussi en blanc), le premier véritable regret tient à la connectivité sans fil.

La connexion est maintenue alors même que l’on a détaché l’iPad du clavier, si on veut l’utiliser sans la tablette. Logitech n’a pas saisi l’opportunité que représente la fixation magnétique pour forcer la mise en veille de son clavier lorsqu’il est séparé de l’iPad. Il faut soit penser soi-même à éteindre le clavier, soit couper a posteriori l’interface Bluetooth de son iPad et penser à la réactiver ensuite. Un manque d’autant plus regrettable que le clavier sait se mettre en veille lorsqu’il est rabattu sur l’écran de l’iPad, pour se rallumer aussitôt lorsqu’il est ouvert…

Bien pour une table

Autre défaut, l’utilisation d’une charnière simple qui interdit de replier le clavier derrière l’iPad. En usage tablette, il faut détacher l'Ultrathin Keyboard Cover et la mettre de côté. Pas pratique pour les transports en commun, notamment : protéger l’écran de l’iPad nécessite de récupérer le clavier laissé de côté et l’on a régulièrement la crainte d’oublier ce dernier.

En outre, le positionnement fixe de l’iPad sur le clavier conduit à de nombreuses situations d’inconfort : sans table sur laquelle poser le duo, l’utilisation de cet accessoire Logitech n’est pas des plus agréables. Sur les genoux, la largeur de l’ensemble impose de garder les jambes serrées et la situation n’est pas vraiment meilleure jambes croisées. Pendant une heure de conférence, ce n’est pas très reposant et c’est vraiment sur une table que ce clavier s’avère le plus utilisable.

Conclusion

Dès lors, l’utilisation de ce clavier peut être recommandée à ceux qui cherchent, avec leur iPad, à remplacer un ordinateur portable. À condition de principalement travailler sur une table et d’avoir un besoin régulier d’un clavier physique, l'Ultrathin Keyboard Cover peut faire l’affaire. Ceux qui n’ont qu’un usage sporadique du clavier — ou d’une table — auraient plutôt intérêt à se tourner vers un autre modèle, ou à s’habituer au clavier virtuel.

avatar eldaran83 | 
Je trouve qu'il ressemble au clavier de la XS d'Archos. C'est une bonne idée, mais on se rend vite compte que l'iPad et ces protections ne sont pas faites pour travailler dans n'importe quelles conditions (aussi valable pour la Surface, d'ailleurs). Je trouve par contre que l'Asus Transformer Pad contourne bien le problème, on a l'impression d'un ordinateur portable, avec l'angle du clavier par rapport à l'écran que l'on peut changer. L'ensemble est fixé et solide. Concernant la disposition du clavier, j'utilise du qwerty, et j'ai remarqué qu'une seule touche importante manque, celle à gauche du 1 avec le tilde et la quote inversée, symboles surtout utilisés dans le développement. Pour ceux qui utilisent ce type de clavier, cela ne doit pas être un grand défaut.
avatar shenmue | 
Question d'usage comme d'hab. En même temps, le mec qui veut remplacer l'usage d'un portable ne l'utiliserait pas non plus sur les genoux n'importe où mais sur une table. Donc je pense que ce produit atteint son objectif (personnellement, je ne trouve pas par contre que l'iPad se prete à une utilisation de création de contenus mais plutot d'édition rapide et de consultation, rendant ce produit inutile à mon avis... question d'usage...)
avatar cillab | 

bonjour
je ne connais pas le LOGITHEC
mais j'ais tester le BELKIN ultimate super finitions tres beau produit mais UNE USINE A GAZ
retour a l'envoyeur

CONNEXION UTILISATEUR