Airport Express

nfort |

Avec Airport Express, Apple avait surpris tout son petit monde. Les possibilités promises, ainsi que le prix modeste, ont poussé de très nombreux utilisateurs à se ruer sur la petite borne comme sur un rayon de miel dès les premiers jours de sa sortie. Après quelques semaines d'attente et un retard somme toute relatif en comparaison aux iPod mini et autres Power Mac bi-2.5 GHz, il est temps de juger sur pièce des qualités - et des défauts - d'Airport Express, et de sa principale fonction de diffusion musicale sans fil : AirTunes.

Première mission, le Wi-Fi

Bien que cette borne soit indiscutablement orientée vers la musique, son prix risque de lui permettre de trouver des acheteurs intéressés principalement par ses fonctions de routeur sans-fil. Airport Express n'est rien moins qu'une borne Airport Extreme, basée sur le protocole 802.11g à 54 Mbps, à ceci prêt qu'elle ne supportera que 10 postes connectés contre 50 pour sa grande sœur, qu'elle ne dispose que d'un port Ehernet WAN et que la connexion au réseau local ne se fera donc uniquement par les airs. Attention également aux utilisateurs de modem 56 K, cette borne en est dépourvue. Elle peut tout à fait être envisagée comme borne principale et ne se destine pas forcément au rôle subordonné de relais Airport dans la maison. Elle ravira tout particulièrement les utilisateurs nomades : ses dimensions très modestes - elle est légèrement plus longue qu'un adaptateur secteur pour PowerBook - et son poids - 190 grammes - permettront de l'emporter partout avec soi pour profiter de la liberté du sans fil au gré de ses déplacements. Apple a d'ailleurs prévu cette éventualité, il est possible de mémoriser 5 réglages réseau différents sur la borne.

Il suffira ensuite de la redémarrer dans l'utilitaire d'administration Airport pour les retrouver. On imagine aussi tout l'intérêt de disposer avec soi d'une borne Airport Express pour détecter des réseaux Wi-Fi libres hors de portée de la réception classique d'un portable Apple.

Compatibilité, rétro-compatibilité

Les protocoles 802.11b et 802.11g - ainsi que leurs dérivés (802.11i par exemple) - sont compatibles entre eux. Il en va de même avec la borne Airport Express qui est compatible avec Airport Extreme et Airport, nous avons également pu établir une interconnexion avec un routeur Netgear configuré pour un réseau de PC. Pour nos tests, nous disposons d'une borne Airport Snow 802.11b qui centralise un réseau déjà existant. La borne Airport Express sera donc asservie pour répéter le signal Wi-Fi en s'intégrant dans le réseau local. Au redémarrage après installation des logiciels fournis avec le CD, dont la nouvelle version de l'Utilitaire Admin AirPort 4.0, un Assistant Airport Express se lance et propose son aide. Il est possible de choisir entre la création d'un nouveau réseau sans fil ou de rejoindre un réseau déjà existant. L'assistant échoue cependant à reconnaître le nom de notre réseau et il faudra se résoudre à procéder à une configuration manuelle. Il convient donc de désactiver toutes les formes de protection du réseau local durant le temps de la configuration (cryptage WEP, liste exclusive des machines autorisées, mots de passe).

Rejoindre un réseau existant

L'Utilitaire Admin AirPort 4.0 différenciera les bornes par leur icône. Lors de la configuration de la borne Airport Express, un nouveau menu déroulant apparaît pour définir s'il faut se joindre à un réseau existant. Ainsi la liste des onglets se restreint aux simples fonctions d'identité réseau, de connexion à internet et de partage de la musique. En saisissant le nom du réseau local dans le champ idoine, la borne est instantanément reconnue, dispose de son adresse IP caractéristique des réseaux locaux (10.0.1.x) et reçoit internet. Difficile de faire plus simple. Diverses options sont accessibles pour la borne, pour configurer le port WAN, le journalisation ou encore les réglages de synchronisation de l'heure avec un serveur NTP. Enfin, le voyant d'état peut au choix clignoter en cas d'activité réseau ou rester toujours allumé. Nous préférerons cette seconde option, la borne ayant pour vocation à être discrète dans le salon.

La borne Airport Snow qui distribue internet sur le réseau local devient donc la borne principale du réseau. L'onglet WDS (pour Wireless Distribution System) qui permet à plusieurs bornes de cohabiter prend ici tout son sens. 802.11b ou 802.11g, les deux protocoles opèrent main dans la main en toute transparence.

Notons enfin que la fonction d'extension de la portée d'un réseau Airport par la conjugaison de plusieurs bornes est réservée aux utilisateurs possédant un réseau exempt de bornes d'ancienne génération. Seuls Airport Extreme et Airport Express sont supportés. On notera que l'ajout d'une borne Airport Express dans un réseau Airport 802.11b existant améliore de façon très significative la qualité du signal.

Impression à distance

Airport Express, grâce à son port USB, permet de raccorder une imprimante au Mac sans liaison par câble. On peut même imaginer de déplacer la borne Airport Express d'une imprimante à l'autre de la maison lorsque l'on en éprouve le besoin. Cependant Apple conseille d'utiliser Mac OS X 10.2.7 au minimum pour profiter de cette fonctionnalité et pour élargir la liste des imprimantes compatibles.

La musique partout dans la maison

AirTunes constitue l'atout majeur de cette borne. Grâce à Airport Express, la musique contenue dans la bibliothèque iTunes est diffusée dans la maison, sans fil. Comme d'habitude avec Apple, l'adage "zéro configuration" prévaut. Instantanément, un bouton supplémentaire apparaît dans iTunes pour choisir la chaîne Hi-Fi du salon comme destination de sortie audio. Lors de la configuration de la borne Airport Express, l'onglet Musique permet de définir la localisation de cette borne dans la maison, par exemple : Salon, Chambre ou Atelier. L'emplacement défini est ensuite repris dans le menu déroulant d'iTunes et l'on pourra choisir indépendamment de diffuser le flux vers différentes destinations. Un mot de passe peut également être précisé pour éviter les erreurs de manipulation, on pense notamment aux enceintes installées dans une chambre d'enfant. Pour les plus fortunés qui souhaiteraient installer des bornes Airport Express partout dans la maison, il semble impossible de diriger le flux vers plusieurs sorties audio en même temps. Toutefois, si iTunes préviens l'utilisateur lorsqu'un haut-parleur distant est déjà occupé, deux ordinateurs peuvent utiliser le même réseau sans fil pour diffuser leur flux vers deux chaînes différentes. Attention tout de même à la bande passante disponible.

Dans la pratique, AirTunes ne fait pas d'esbroufe, il s'agit tout simplement d'écouter sur une chaine Hi-Fi les morceaux de musique joués sur le Mac. La génération du flux audio vers la borne Airport Express apparaît comme gourmande en ressources processeur, les ventilateurs du PowerBook étant souvent sollicités, un signe révélateur. Pour ce qui est de la borne elle même, on ne dénote aucun dégagement de chaleur, la coque est tout au plus légèrement tiède après de nombreuses heures d'utilisation intensive. Il ne semble pas nécessaire de prendre de précautions particulières quant à une éventuelle ventilation autour de l'appareil.

AirTunes fonctionne également très bien via Ethernet, une de nos machine de test étant reliée à une des bornes Airport du réseau local par ce protocole à haut débit. De la même façon que pour les machines équipées de cartes Airport, les ordinateurs connectés en Ethernet voient apparaître le bouton de AirTunes en bas de la fenêtre des morceaux dans iTunes.

Pour ce qui est du volume de sortie vers l'ampli de la chaîne distante, le niveau sonore général défini sur le Mac ainsi que le volume contrôlé dans iTunes a une incidence. Il en va de même pour l'égaliseur et de la disparité que l'on constate parfois entre plusieurs MP3 encodés différemment. Il reste toujours possible de procéder à des réglages dans les préférences d'iTunes (onglet Audio) pour activer l'égaliseur de volume ou désactiver le contrôle du volume pour les haut-parleurs distants.

Surfez et écoutez en même temps

Quelques rumeurs ont pu surgir ça et là, prétendant que la borne Airport Express n'était pas capable d'autoriser un accès à internet alors qu'AirTunes fonctionne. Dans nos deux configurations de test - avec Airport Express configuré comme borne secondaire ou comme borne principale - internet reste accessible alors que la musique est diffusée. Nous ajouterons même que la vitesse de surf ne se trouve aucunement altérée.

Une station de recharge pour l'iPod

Nous vous en parlions il y a quelques jours, la borne Airport Express est capable de recharger les batteries de l'iPod 4G et de l'iPod mini grâce à son port USB. Il n'est cependant pas possible de lire la musique de l'iPod mini sur la chaîne par ce moyen. Ce petit plus permettra aux utilisateurs de profiter d'un point de recharge autre que le Dock dans la maison.

Alors... Parfaite ?

En tous points, cette borne Airport Express satisfera les utilisateurs. Sa taille va permettre aux routeurs Wi-Fi de devenir nomades, son prix modeste rendra accessible le 802.11g aux petits portefeuilles, et AirTunes fera résonner vos chansons préférées dans toute la maison en deux clics. Mais quelques lacunes se font rapidement sentir. Tout d'abord, le prix du kit de connexion proposé en option est prohibitif, et on ne peut pas interpréter l'absence d'un câble mini-jack vers de l'optique ou du RCA dans la boite d'Airport Express autrement que comme de la mesquinerie. Ensuite, lorsqu'on est confortablement enfoncé dans son canapé pour écouter avec délectation les chansons diffusées par iTunes à quelques pièces de là, on cherche rapidement la télécommande... Quel dommage qu'un petit émetteur, même doté des fonctions les plus basiques, n'ait pas été prévu. Il y a fort à parier que le port USB de la borne Airport Express sera rapidement utilisé en ce sens par Apple, ou sinon par des fabricants de tierce partie. Enfin, et ce sera sans doute l'objet d'une prochaine mise à jour du produit, on se prend à rêver d'un récepteur multimédia complet équipé par exemple d'une sortie S-Video pour pouvoir diffuser ses vidéos ou ses photos sur la télévision.

[Pour information, un câble mini-jack optique coûte 19.90 euros à la FNAC, ce sera toujours ça d'économisé...]


avatar vitamine73 | 
On est plus sur MacGeneration, faudrait peut-être remettre l'article à jour. Parce qu'il me semble avoir entendu qu'AirPort Express était compatible windows et pas une ligne dans la configuration PC nécessaire
avatar macweb | 
Pour faire profiter les autres postes raccordé par fil, placer un petit switch ethernet (5 connexions) avant la borne AirPort et le tour est joué.
avatar vian.ney | 
J'ai de suite sauté sur cette borne et je ne le regrette pas ! La fonction d'extension de réseau est bien pratique et Air-Tunes est géniale. Sûr qu'elle est à améliorer (cf J.C.).
avatar Nikos | 
Airport Express est prévu aussi pour fonctionner aussi sous Windows XP mais je n'arrive pas à la configurer. J'ai toujours ce message : "L'assistant Airport Express a détecté que Windows n'est pas autorisé à gérer les réseaux sans fil de cet ordinateur. Cela peut résulter de la présence d'un utilitaire de tierce partie qui gère les réseaux sans fil. Pour des résultats optimaux, autoriser Windows à gérer les réseaux sans fil". Comment faire car la fonction WiFi fonctionne bien entre mon PC portable et ma freebox ? Je suis en Windows XP SP2. Merci pour votre aide
avatar eek | 
salut, sur macbidouille nous sommes apparemment déjà plus de 30 utilisateurs qui ont vu leur borne airport express ne plus fonctionner du jour au lendemain, en général quelques mois après la fin de la garantie. l'alimentation est HS et on sent une légère odeur de cramé, donc ce matériel ne m'a pas l'air plus fiable que le reste du matériel apple que j'ai connu personnellement (powerbook 867 par exemple) c'est pourquoi je vous déconseille l'achat de cette borne vu son prix. si express c'est la durée de vie de cette borne, mieux vaut prendre une extreme...

CONNEXION UTILISATEUR