Creative Zen Touch

La rédaction |

Qu'est-ce qui est blanc, comme un iPod, avec une zone tactile, comme un iPod, livré avec des écouteurs blancs, comme un iPod ? Réponse : Le Zen Touch de Creative. Si le choix des couleurs du boîtier, très joli par ailleurs, et du casque peuvent être compris comme des choix esthétiques, le choix de placer une zone sensitive sur le Zen Touch apparaît plus clairement comme une tentative d’intégrer un pilotage tactile, "comme sur l'iPod". Nous reviendrons d'ailleurs plus loin sur cette fonctionnalité.

Le packaging

Commençons ce labo par la présentation de ce produit Creative. Tout d’abord, le choix d’un emballage plastique prêt à mettre en rayon ne sera pas perçu, à notre sens, d’une manière très qualitative par le grand public. On peut se poser la question de la raison qui a poussé Creative, dans le développement d’un "iPod-like", à ne pas chercher à reprendre la présentation très attrayante de celui-ci. Le plastique transparent permet toutefois de voir le produit avant de l’acheter, ce qui rejoint clairement l’idée d’une commercialisation en grandes surfaces.

Si le packaging manque de classe, l’habit ne fait pas le moine, et penchons-nous plus précisément sur le contenu de ce bundle. À l’intérieur, on trouve :

- Le Creative Zen Touch

- Un casque

- Une housse pour le Zen Touch

- Un câble USB 2.0

- Un chargeur

- Une notice

- Un CD d'installation avec Nomad explorer et Creative MediaSource.

Les écouteurs sont confortables et de bonne qualité. Cette appréciation est certes subjective et dépendra de la forme de vos oreilles. Le câble est de bonne longueur, ni trop court, ni trop long ; il convient parfaitement pour transporter le Zen Touch dans la poche de pantalon.

La taille du Creative Zen Touch est importante, mais bien proportionnée.

La housse est de bonne qualité, assez réussie et rembourrée pour protéger le Zen Touch. La pression exercée par les élastiques de chaque côté devrait limiter les risques de sortie intempestive par le haut. Le clip ceinture est assez étroit et ne conviendra pas aux adeptes des ceintures trop larges. Si les matériaux et l’esthétique de cette housse sont réussis, l’épaisseur supplémentaire qui vient se rajouter au Zen Touch est gênante. Le volume est important à la ceinture et pas toujours confortable ou discret. Nous avons de loin préféré loger le Zen Touch dans la poche du Jean.

Passons maintenant à la pièce maîtresse, le boîtier. La première impression en le prenant en main est son poids. En effet, le Creative Zen Touch pèse 203 grammes, contre 158 grammes pour l'iPod 20 Go. Si cela peut apparaître lourd dans un premier temps, une fois calé dans la poche ou à la ceinture, le Creative Zen Touch se laisse oublier assez rapidement. Le design lissé et les matériaux employés donnent à l’ensemble une impression de solidité et de robustesse. L’arrière et le cadre de la face avant sont en métal, ainsi que les boutons. Seules la face avant, la tranche et la face des connecteurs sont en plastique, blanc forcément.

Spécifications techniques :

- Formats compatibles : MPEG Audio Layer 3 (MP3), Windows Media Audio (WMA) et WAV

- Puissance jusqu'à 97 dB

- Fréquences : 20Hz - 20kHz

- Distorsion harmonique en sortie : moins de 0.1%

Sur la face supérieure, on trouve la connectique pour le casque, avec ou sans télécommande (le modèle dont nous disposions pour nos essais en était dépourvu), la prise USB 2.0 et le sélecteur Hold de verrouillage.

Sur la tranche droite, le connecteur d’alimentation, et sur la gauche le bouton de mise sous tension et les deux boutons de réglage du volume. À noter, le bouton On/Off est rétro-éclairé d’un bleu du plus bel effet quand le Creative Zen Touch est en marche, ce qui n'est pas le cas des aux autres touches, dommage…

En bas, un autocollant sur une vis met en garde sur la perte des conditions de garantie en cas d'ouverture, pour empêcher le démontage du Creative Zen Touch.

Sur la face avant, en dessous du logo Creative, on trouve un bel écran, qui s’éclaire de bleu lorsqu’on manipule le Creative Zen Touch et qui redevient gris en mode veille. L’écran est bien lisible et agréable avec une résolution de 160x104 pixels.

Sous l’écran, on trouve deux séries de 3 boutons, la zone tactile (le Touch) et un bouton OK.

Sur la gauche on dispose, dans l’ordre, d'un bouton Retour pour revenir à l’affichage précédent, d'un bouton Menu, et d'un bouton Random. Nous avons été surpris de trouver un bouton Random (pour les lectures aléatoires) en façade, il semble avoir été placé ici essentiellement pour conserver la symétrie de la face avant. Sur la droite, les boutons "piste précédente", "lecture/pause" et "piste suivante".

Du côté de l’ordinateur

Sur le CD livré avec le Creative Zen Touch on trouve, entre autres, les logiciels Nomad Explorer et Creative MediaSource. Le premier est un utilitaire qui vient compléter l’explorateur Windows et qui fait apparaître le Creative Zen Touch comme un disque amovible divisé en 2, une partie données et une partie musique. Les deux parties occupent tout l’espace disponible en fonction des données transférées (il est possible de mettre 100% de musique, dans ce cas le répertoire "données" n’est plus disponible et inversement). L’utilisation de Nomad Explorer est vraiment aisée, un glisser-déposer suffit. La gestion des listes de lecture depuis l’ordinateur est également facilitée, avec des répertoires dans lesquels on glisse les fichiers. Creative Media Source est plus une bibliothèque musicale avec tri et prise en compte des tags ID3, encodage des CD audio… L’interface de Creative Media Source n'est pas très conviviale, et on lui préférera pour ces fonctions un utilitaire "pommé" bien connu.

Cliquez pour agrandirCliquez pour agrandir


Mise en route

Passons maintenant à l’utilisation du Creative Zen Touch. L’allumage se fait par un appui de deux secondes sur le bouton Power. Un écran de présentation Creative suivi du logo Zen Touch est affiché, et trois secondes plus tard apparaît l’écran de lecture en cours tel que nous l’avons laissé à la dernière session d'utilisation. Avec en haut à gauche le niveau de batterie, l’indicateur de l’activation de l’équaliseur (mais pas le mode choisi), et dans l’ordre le titre de la piste, le nom de l’album et l’artiste. Si la mise en route initiale du Creative Zen Touch est relativement longue (environ quinze secondes), sa réactivation après une mise en veille est quasi instantanée. En bas de l’écran, on trouve le numéro de la piste et le nombre de pistes totales de l’album. Enfin, informations redondantes à notre goût, l'écran affiche la durée écoulée et la durée restante pour le titre en cours ; en plus d’une barre de défilement.

Les informations présentées sur l’écran en mode "lecture en cours" sont pertinentes, mais l’utilisation de la même police pour l’auteur, le titre et le l’album ne facilite pas la lecture. Dans les menus nous trouvons la gestion de la bibliothèque de musique avec un affichage par Compilations, Albums, Artistes et Genres. Les enregistrements réalisables avec un accessoire non fourni dans le package de base sont également accessibles à partir de ce menu. Les deux dernières options sont "Toutes pistes" et "Lire tout aléatoire". "Toutes pistes" présente toutes les pistes présentes sur le baladeur en n’affichant que leur titre. " Lire tout aléatoire" est redondant avec le bouton Random en façade. L’utilisation de la bibliothèque est aisée. Chaque option propose une aide à la recherche en proposant de saisir les caractères souhaités. On peut toutefois regretter qu’en dehors du mode "Toutes pistes", la lecture s’arrête après chaque album, obligeant à ressortir le Creative Zen Touch de sa poche pour choisir un autre album et relancer la lecture (précisons sur ce point que l'iPod dispose d'un mode "Aléatoire Albums"). De la même manière, il est dommage de ne pas avoir profité d’un si bel écran pour afficher plus d’informations simultanément. Par exemple le titre de l’album en face des pistes dans l'affichage "Toutes pistes" ou encore le nombre de titres en face des albums.

Le menu "Mode de lecture" permet de choisir entre Normal, Répéter piste, Tout répéter, Aléatoire, Aléatoire répété et Piste une fois. Pour tous les modes, exception faite du mode Normal, une icône s’affiche sur l’écran de lecture en cours.

Dans "Paramètres", on trouve les réglages du contraste, du temps d’extinction automatique, du nom du propriétaire, de la langue et du TouchPad. Il est possible d’activer ou non le cliquetis, lorsque l’on utilise le TouchPad, le Creative Zen Touch cliquette à l’image d’une molette de souris PC. C’est également ici que se règle la sensibilité et la possibilité de valider en cliquant sur le TouchPad, comme sur un portable. Enfin, un menu "Informations" donne un aperçu du nombre de pistes présentes ou de l’espace disque disponible.

À l’usage

Après cette description synthétique de l’appareil, passons à son usage au quotidien. En fait, vu le volume de l’engin, et la taille de son écran, nous attendions des options d’affichage supplémentaires. Pouvoir afficher le titre de l’album en gros et plusieurs titres de pistes simultanément, ou bien pouvoir choisir parmi toutes les pistes en pouvant les classer par ordre alphabétique, chronologique… Globalement, en allumant l’appareil pour la première fois nous nous attendions à plonger dans une foule d’options, de paramétrages, de réglages, et bien pas du tout, les menus sont malheureusement classiques, très succincts et ne permettent pas d’arranger le Creative Zen Touch à son goût.

Comme nous le disions au début de ce labo, le Creative Zen Touch nous a inquiété par son poids, trop excessif a priori pour un usage réellement nomade. Cette impression s’estompe assez vite, le Creative Zen Touch se laisse oublier dans la poche, une fois sorti de sa housse. Une fois l’album choisi et la musique lancée, le Creative Zen Touch dans la poche, les voyages en transport en commun ou à pied ne sont pas gênés par l’appareil. Les difficultés surviennent lorsque vous souhaitez le manipuler, l’utilisation de la zone tactile, même après une nécessaire période de prise en main n’est pas aisée, et surtout pas avec une seule main, objectif visé par cet appareil. Surtout, le changement d’album par exemple, demande bien trop de temps. Appuyez d’abord sur le bouton Menu, puis Bibliothèque de musique, puis Albums, puis choisir avec la molette et valider… ouf ! enfin ! En fait, les "crans" de la zone tactile ne semblent pas être toujours égaux. En clair, il nous semble que parfois un déplacement très court fait défiler tout l’écran et parfois la sélection de l’album juste précédent ou suivant demande la même distance. En mode lecture, la zone tactile permet seulement de choisir parmi les titres de l’album en cours, sauf en ayant choisi "Toutes pistes" dans la bibliothèque de lecture, mais dans ce cas, vous ne verrez défiler que les titres des pistes.

Clairement nous avons trouvé l’utilisation de la zone tactile peu satisfaisante. Nous aurions aimé avoir une possibilité de navigation par une molette ou des boutons sur les côtés pour les environnements peu stables (métro, bus…). Au final, nous avons plus apprécié son utilisation dans une bibliothèque, bien posé sur la table et avec le calme pour naviguer dans la bibliothèque (celle du Creative Zen Touch bien sûr). Ce qui est frustrant pour un objet dont la vocation première est d’être nomade.

Conclusion

En conclusion, le premier point fort du Creative Zen Touch est son rapport capacité de stockage / prix. Avec un prix public constaté autour de 240€, le Creative Zen Touch met le Go à 12 euros contre 17.45 pour le iPod 20 Go. Son deuxième point fort est son autonomie, on perd vite l’habitude le recharger et les 24 heures annoncées semblent atteignables. Son utilisation et ses menus sont simples, voire même trop simples pour les utilisateurs chevronnés. La réussite du Creative Zen Touch réside également dans son design qui permet de faire oublier les dimensions et le poids de l’appareil. Le gros point faible, qui à notre sens pénalise l’ensemble, est la zone tactile qui n’est pas facilement utilisable, notamment en utilisation nomade. Elle aurait mérité d’être remplacée par une vraie molette, qui si elle n’avait pas été tendance aurait eu l’avantage d’être pratique.


avatar echezeaux | 
Faut te détendre mon garçon hein, y a pas mort d'homme ! T'as pas l'air de te souvenir des premiers lecteurs de mp3 Créative en forme de baladeurs CD et de l'interface du soft de transfert ...
avatar java2412 | 
En effet, pas un seul commentaire sur le rendu musical... C'est pas très sérieux tout ça :-)
avatar gambit | 
essai d'un lecteur mp3 : c'est vrai que la première chose à tester, c'est la qualité, le rendu musical, tel un instrument de musique, ou une chaîne HD. Quand je choisi un instrument (guitare, synthé) ou un ampli pour mon iPod (Bose), je lis la presse et les tests, et après j'écoute. Là rien sùr la qualité. J'espère pour lui qu'il est mieux que les lecteurs mp3 flash, qui pour certains sont insupportables. Vive l'iPod !!!
avatar Lascars | 
Ouaip, rien sur la qualité sonore... Hahem, vraiment pas sérieux tout ça...
avatar kornichon | 
C'est qd même un lecteur relativement réussi. Mais c'est vrai que c'est très proche de l'iPod. Bernard Trillot Achetez mon CD: Buy my CD: bernardtrillot.com Find trillot on iTunes
avatar benoit | 
Je me permet simplement de reagir sur la question de la presence d'une partie qualité audio dans le labo. Je pense que la question de la qualité musicale est trop subjective pour apparaitre dans un labo. Celle du CZT est suffisamment bonne pour ne pas amener de commentaires. De plus des questions de réglages, d’encodage du fichier à la base et d’oreille viennent perturber une analyse objective de ce point. Pour la question de la compatibilité Mac désolé je n'ai pas de Mac.
avatar polo | 
Hello ! Le logiciel iTunes peut il s'utiliser avec ce lecteur ? Amicalement, Polo
avatar jerome | 
Je n'arrive pas a le reconnaitre sous OS X (MAC) existe-il un driver ou soft pour MAC ?
avatar bob | 
Pas perdre son CD... vaste sujet. Apprend a ranger ta chambre et prends soin de tes affaires. Je fais de l'informatique depuis des annees et TOUS mes cd sont ranges dans une boite approprie a l'abri de la poussiere et des rayures. Je suis sur que des societes tels que Creative, Apple (...) envoie des 100ene de CD par jour a des personnes qui ne sont pas capable de prendre soin de leur materiel. Il devrait le faire payer et cher encore!!
avatar pascal | 
Je l'ai aquis dernierment et il ne m'a pas fallu plus de 15 mn pour dompter le touch pad, de plus vous annoncez ue la sensibilité n'est pas partout la même, c'est notmal et c'est préciser dans le manuel. En résumé je trouve votre jugement trop sévère.

CONNEXION UTILISATEUR