Test de la Withings Activité Pop : une montre, un traqueur d’activité… et des ennuis

Anthony Nelzin-Santos |

Il devient bien difficile de se différencier sur le marché des traqueurs d’activité — c’est pourtant ce qu’a fait Withings avec l’Activité, qui prend la forme d’une montre Swiss Made. Son prix de 390 € la réserve toutefois à un certain public, d’autant plus limité que l’Activité n’est disponible qu’au compte-gouttes. Qu’à cela ne tienne : Withings propose aussi une Activité Pop, Made in China certes, mais vendue à la Fnac pour « seulement » 149,95 €. Coup de cœur, ou gadget ? La réponse dans notre test.

Une jolie montre…

Withings n’est pas une société d’horlogerie, mais l’Activité Pop bénéficie du savoir-faire suisse acquis lors de la conception de l’Activité. Leur air de famille est indéniable et assumé : l’Activité est la grande sœur chic et élégante, quand la Pop est la petite sœur fun et délurée. Toutes deux masquent leur électronique sous des atours épurés qui ne sont pas sans rappeler certains modèles à petite seconde.

Si l’Activité est si chère, c'est que son cadran a été conçu dans le haut lieu de l’horlogerie qu’est Le Locle, et qu’elle est composée de matériaux de première qualité. Le boîtier est fait d’acier 316L, la glace de saphir synthétique, et le bracelet en cuir provient d’un atelier français qui fournit Hermès. Condition sine qua non pour obtenir l’estampille Swiss Made, plus de la moitié de la valeur des composants du mouvement revient à la Suisse.

La glace bombée attire les reflets, mais il est rare que cela gêne la lisibilité, tant le cadran est constraté. Selon les conditions de luminosité, le boîtier prend différentes teintes, du bleu électrique au noir d'encre.
La glace bombée attire les reflets, mais il est rare que cela gêne la lisibilité, tant le cadran est constraté. Selon les conditions de luminosité, le boîtier prend différentes teintes, du bleu électrique au noir d'encre.

Avec son bracelet en silicone, sa glace en verre minéral, et sa confection chinoise, l’Activité Pop est assurément plus modeste. Si elle offre les mêmes fonctions que sa grande sœur, son niveau de finition est bien moins élevé : le cadran perd toute dimensionnalité, les aiguilles perdent leur aspect métallique, le boîtier perd sa finition miroir… et le prix perd 240 €. Les mesures d’économies sont par endroit trop visibles, notamment entre les cornes ou sur le fond, où le revêtement n’est pas appliqué de manière régulière.

Le bracelet fourni est passable, mais la texture de sa face intérieure collecte les résidus de transpiration. Les pompes flash permettent toutefois de le retirer rapidement, et de le remplacer par n’importe quel bracelet de 18 mm. Le modèle bleu est peut-être un peu plus difficile à accorder que les modèles noir et sable, mais le profil épuré de la Pop sait s’adapter à différents types de bracelets.

Le fond de la montre. Le logo Withings est présent pas moins de quatre fois sur la Pop (sur le cadran, sur le fond, sur la boucle et sur le bracelet). Le petit bouton permet de remettre la Pop à zéro avec un outil spécial, qui permet aussi d'ouvrir la montre pour changer sa pile. Remarquez les pompes flash du bracelet… et les traces de transpiration, silicone texturé oblige. Notez enfin que la Pop est étanche à 5 ATM, ce qui signifie que vous pourrez prendre votre douche ou nager avec.
Le fond de la montre. Le logo Withings est présent pas moins de quatre fois sur la Pop (sur le cadran, sur le fond, sur la boucle et sur le bracelet). Le petit bouton permet de remettre la Pop à zéro avec un outil spécial, qui permet aussi d'ouvrir la montre pour changer sa pile. Remarquez les pompes flash du bracelet… et les traces de transpiration, silicone texturé oblige. Notez enfin que la Pop est étanche à 5 ATM, ce qui signifie que vous pourrez prendre votre douche ou nager avec.

Les amateurs de gros boîtiers trouveront la Pop un peu petite — son diamètre de 36,3 mm m’a toutefois convenu alors que je ne possède pas une montre de moins de 40 mm, tout comme il a convenu à Madame qui porte un modèle de 31 mm. Tout juste regrettera-t-on que la montre soit un peu haute, ce qui l’empêche de passer discrètement sous la manchette d’une chemise.

Mais c’est ce qu’il faut pour caser un « mouvement connecté », doté d’une puce Bluetooth LE et d’un accéléromètre. Une simple pile bouton CR2025 est censée lui offrir huit mois d’autonomie. Disons « plusieurs mois », ce qui est déjà très bien, en tout cas assez pour que Withings ne prenne pas la peine de glisser une pile de rechange dans l’emballage (1,49 € les deux).

…connectée…

Qui dit connexion dit smartphone, en l’occurrence un iPhone (4S ou plus récent) équipé de l’application Withings, en attendant une prochaine compatibilité avec Android. L’appariage demande d’utiliser l’outil fourni pour appuyer sur le bouton de remise à zéro, une procédure qu’il m’a fallu répéter à plusieurs reprises avant d’enfin y arriver.

La procédure d'appariage n'est pas compliquée, mais elle n'est pas particulièrement simple non plus. Sachez que vous ne pouvez pas utiliser deux traqueurs Withings à la fois : entre Pulse, Activité et Activité Pop, il faudra choisir.
La procédure d'appariage n'est pas compliquée, mais elle n'est pas particulièrement simple non plus. Sachez que vous ne pouvez pas utiliser deux traqueurs Withings à la fois : entre Pulse, Activité et Activité Pop, il faudra choisir.

La montre connectée, il faut… régler l’heure ! Le mouvement mi-mécanique mi-électronique conçu par Withings ne possédant pas de couronne, il faut « caler » les aiguilles depuis l’iPhone. L’heure est ensuite ajustée automatiquement, changement de fuseau horaire ou de saison y compris. La procédure est amusante, quoique passablement futile — si ce n’est gênante : la Pop est inutilisable sans connexion.

Le réglage des aiguilles.
Le réglage des aiguilles.

La montre est incapable de synchroniser ses données en arrière-plan : Withings promet que cette fonction sera disponible ultérieurement, mais il faut pour le moment penser à lancer l’application au moins une fois toutes les 38 heures. La connexion est censée être automatique, mais il faut souvent désactiver puis réactiver le Bluetooth pour que la montre « accroche » et que les données soient (lentement) transférées.

Pire : à deux reprises en huit jours, la Pop a tout bonnement cessé de synchroniser ses données. Seule solution dans ce cas, supprimer la montre de l’application, restaurer ses paramètres d’usine en appuyant cinq fois sur le bouton de remise à zéro, et la rallumer en appuyant une sixième fois. Évidemment, les données sont supprimées au passage, ce qui ne fait qu’ajouter de la frustration à l’agacement.

…ne fait pas un super traqueur…

Que la Pop ahane sur ce plan est d’autant plus frustrant que son cadran secondaire procure par ailleurs un retour instantané sur le suivi d’activité. La progression de cette petite aiguille au fil de la journée est particulièrement plaisante… mais elle le serait encore plus si Withings permettait de changer le nombre de pas visé. L’objectif imposé, 10 000, n’a d’autre avantage que d’être immédiatement divisible par 100 — il ne correspond pas vraiment aux recommandations de l’OMS, et risque de décourager plus que d’inciter.

Si la Pop suit correctement l’activité — encore heureux ! —, son suivi du sommeil est moins satisfaisant. Aucun traqueur ne détecte parfaitement l’endormissement : comme eux, la montre de Withings détecte plutôt le coucher. De plus en plus de traqueurs détectent automatiquement le réveil : la montre de Withings aussi, mais seulement si vous vous dirigez d’un pas énergique vers la cafetière.

À gauche, une nuit où la Pop pense que je me suis recouché mais pas vraiment après m'être levé. Au milieu, une nuit mieux observée, même si le lever vers 4h00 du matin passe à l'as. À droite, une autre problème avec le réveil : à 08h49, j'étais dans le métro !
À gauche, une nuit où la Pop pense que je me suis recouché mais pas vraiment après m'être levé. Au milieu, une nuit mieux observée, même si le lever vers 4h00 du matin passe à l'as. À droite, une autre problème avec le réveil : à 08h49, j'étais dans le métro !

C’est peut-être pour cela que le vibreur de la Pop est aussi sec : il vous réveillera du premier coup ! Comme il fait du bruit pendant une bonne dizaine de secondes que l’on ne peut interrompre, il risque de réveiller votre partenaire. Son déclenchement doit être programmé dans l’application ; Withings ne permet malheureusement pas de prévoir plusieurs horaires, un pour la semaine et un pour le week-end par exemple.

Un double tap sur la glace permet de vérifier l’heure à laquelle ce réveil est programmé. L’idée, qui exploite l’accéléromètre de la Pop, est maline… mais il faut souvent s’y reprendre à plusieurs fois. Reste qu’on n’arrive pas à se lasser de la dance des aiguilles, dont l’aller-retour rappelle les affichages rétrogrades, un charme à peine troublé par le ferraillement du mouvement chinois.

…surtout quand elle casse

S’il avait été publié il y a quelques semaines, ce test se serait arrêté ici. Avant de conclure, j’aurais sans doute évoqué la prochaine arrivée du Swatch Group sur ce créneau. Les Suisses feront-ils le choix d’un mouvement hybride comme Withings, ou d’un « bête » mouvement associé à de l’électronique comme Névo ? Prendront-ils le marché par le bas avec un pendant connecté à la Sistem51 mécanique, ou attaqueront-ils un cran au-dessus avec une nouvelle gamme T-Touch ? Qu’est-ce que cela implique pour le futur de la gamme Activité ?

Mais il faut aujourd’hui mentionner un aspect bien plus prosaïque, celui de la fiabilité de cette montre — la petite Activité fait littéralement « pop ». La communication de Withings assure qu’il est « rare » que la glace de la Pop ne casse : « ces occurrences, très rares par rapport aux nombres de produits vendus, se rencontrent uniquement sur les premières montres produites ». Pourtant, les clients se plaignent encore, et encore, et encore, et encore, et encore.

D’après ce que nos sources dans la distribution nous disent des niveaux de vente de la Pop, et du nombre de problèmes que nous avons pu recenser sur les réseaux sociaux et parmi nos collègues journalistes, il semble bien que ces occurrences ne soient pas si « rares » que ça. La similarité des clichés pointe au contraire le défaut structurel — le verre minéral se raye moins facilement que le bon vieux plexi, mais il est assez fragile.

L’assistance client de Withings prend en charge les montres cassées sans broncher, et il se murmure que le problème sera bientôt résolu. En attendant toutefois, il est difficile de porter une Pop sans jamais y penser — elle peut se casser spontanément pendant le sommeil, sous la douche, à la piscine, ou simplement posée sur un bureau ! La montre connectée de Withings est plutôt mignonne et son concept assurément intéressant, mais il est impossible de recommander son achat pour le moment.

Note

Les plus :

  • Concept intéressant…
  • …et plutôt bien réalisé
  • Autonomie

Les moins :

  • Pas de synchronisation en arrière-plan (pour le moment)
  • Suivi du sommeil peu fiable
  • Problème de casse de la glace
5
10

Prix :

avatar falemaster | 

Je la trouvais vraiment attirante... Avant ce test

avatar brian02 | 

Si je peux me permettre quelques précisions, pour ce qui est du double tap pour afficher l'heure du réveil, s'il faut "s'y prendre à plusieurs fois", c'est uniquement parce que la fonction est active quand la montre est immobile depuis plus de 5 secondes, afin d'éviter les déclenchements intempestifs ! En gardant son poignent immobile pendant la durée indiquée, je vous garantis que le double tap fonctionne à coup sûr :)

Pour le reste je ne peux qu'abonder dans le sens du test : je l'avais précommandée avant sa sortie et j'ai été victime du problème de casse du verre au bout de 2 jours, sous la douche... Remplacée sans discussion mais je l'ai finalement retournée pour remboursement car j'ai été relativement déçu par la qualité.

En ce qui concerne le processus d'appairage je ne suis pas d'accord sur le fait que c'est compliqué... Avec les deux que j'ai eues, l'application a détecté la montre toute seule avant même que j'aille fouiller dans les réglages !
Pour ce qui est des pertes de synchro ça m'est arrivé une ou deux fois que la synchro s'arrête en cours de route, mais relancer l'application a suffi à chaque fois, sans perdre les données !

J'ajouterai que le principal défaut, à mon goût, de cette montre, c'est son verre bombé qui est beaucoup trop sensible aux reflets !

avatar enzo0511 | 

A peu de choses près l'interface est bien pompée sur celle de Jawbone
Niveau montre c'est quand même de la médiocre qualité pour le prix demandé
A titre de comparaison les Swatch sont bien plus qualitatives sachant qu'elles coûtent entre 3 et 5 fois moins que les Withings

Withings me rappelle une autre entreprise française qui pratiquait des prix haut de gamme pour des produits bas/moyen de gamme: archos

avatar wiwitop | 

Swatch et qualité ? Design peut être, pour la qualité, mes deux dernières swatch n'ont pas duré plus d'un an. J'ai arrêté d'en acheter.

avatar Kaserskin | 

Exactement. Archos a payé très cher son entêtement dans la rentabilité court-terme. J'espère que Withings ne fera pas la même erreur, on a besoin de start-up françaises qui tiennent dans la durée pour s'imposer face aux américains...

avatar falemaster | 

Swatch n'a pas de montre connecte a son catalogue a ma connaissance ... Si ?

avatar enzo0511 | 

@falemaster :
Non en effet mais c'était pour comparer la qualité et le prix pratiqué par Withings

Cela dit Swatch s'y met bientot

avatar Grizzzly | 

Je comptais la prendre juste pour la natation mais finalement, je vais encore attendre.

avatar Rubyist | 

@Grizzzly :
Ne la prends pas pour la natation. Elle n'a pas encore cette option. Ça viendra "plus tard dans une mise à jour".

J'en ai une et je ne la recommande pas non plus. La détection du sommeil est fausse la plupart du temps, l'app n'a que très peu d'options (quand elle marche) et le support m'a envoyé une réponse générique après 15 jours.

avatar Grizzzly | 

@Rubyist :
Merci du retour.
Ca fait longtemps que je lorgne sur un tracker pour la natation et je n'achete toujours rien.
J'attends l'Atlas et peut etre aussi la confirmation officielle de la non etanchéité de l'Apple watch.

avatar rondex8002 | 

Withings devient de plus en plus lamentable. Entre l'Aura, l'Activité Pop, etc. Bref, ils vont le regretter à moyen et long terme. Bons dieux, ils n'ont pas de service qualité ? Ils ne testent pas leur produit ?

Pour les sportifs, autant prendre la Polar M400, qui en plus d'être un très très bon cardio, possède une puce GPS, traqueur d'activité, analyse la nuit, etc. Et surtout a de très bonnes critiques. Par contre, le look est plus... sport ! http://www.polar.com/fr

avatar expertpack | 

@rondex8002 :
En effet, pour 140€ il n'y a pas photo.
Ces gadgets sont des attrapes nigaud et cela marche !

avatar tof19 | 

Et toujours pas de date pour l'Apple Watch... C'est vraiment quand ils veulent. On sera à la deuxième ou troisième version chez les autres qu'elle sera pas encore sortie.

avatar Grizzzly | 

L'Apple watch ship en Avril.

avatar osaris | 

Le site withings précise "Watch case Entirely Swiss Made 316L stainless steel watch case, dial designed in Le Locle village." ainsi que " Watch face Dials designed in the ancestral Le Locle village (Switzerland)" ce qui se transforme en "assemblée au Locle" dans votre article... ce qui est à mon avis loin d'être vrai, je doute qu'il soit possible d'assembler une montre au Locle (CH) vendue 149€ ! Il manque au minimum un 0 ;-)

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@osaris : je vous laisse relire la première partie du test.
avatar osaris | 

J'ai lu et relu la première partie, vous affirmez quand même que cette montre est assemblée au Locle alors que le site Withings ne dit pas du tout ça et que vu son prix, j'ai de gros doutes sur la faisabilité financière de l'opération...

Le swiss made quand à lui n'est qu'une vaste blague. Etant donné le coût des opérations en Asie, il suffit d'une opération minime en suisse (qui aura donc une valeur très grande du fait du coût du travail ici) pour obtenir le label !

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@osaris : vous semblez confondre Activité (qui est Swiss Made et coûte 390 €) et Activité Pop (qui est Made in China et coûte 150 €, c'est le modèle que je teste ici). Le label Swiss Made signifie que 50 % de la valeur du mouvement revient à la Suisse, que le mouvement est assemblé en Suisse, et que la montre est assemblée et contrôlée en Suisse. Ce qui n'empêche pas qu'une majorité de composants puisse provenir de l'étranger et en particulier de Chine, cela dit en passant.
avatar Tibiniou | 

J'ai acheté le modèle noir en pré-commande et j'ai rapidement remplacé le bracelet plastique qui faisait assez cheap par un bracelet maille milanaise en acier inoxydable noir 18mm qui donne un aspect plus "quali" à la montre.
J'ignorais la "règle des 38h" et comprend mieux la disparition de certaines nuits non synchronisées. Effectivement, on attend encore une synchro en arrière-plan et beaucoup plus rapide. Mais Withings l'a annoncé pour bientôt. J'ai envie de les croire.
Je trouve le suivi du sommeil relativement fiable, même si la montre aura tendance a vous croire endormi si vous ne bougez pas d'un pouce dans votre canapé en regardant votre film. Mais difficile de demander plus.
Le suivi des pas est fiable mais on gagnerait en effet à pouvoir modifier l'objectif figé des 10.000 pas/jour.
Sinon je plussoie sur le problème du réveil qui ne peut pas être différent en semaine et WE, ou seulement activé les jours de son choix.
C'est vrai qu'on attend la MAJ de l'app Withings avec impatience.

avatar rondex8002 | 

@Tibiniou :
« Withings l'a annoncé pour bientôt. J'ai envie de les croire. »

Oui, Withings passe son temps à promettre des choses. On attend toujours pour l'Aura ! Ça viendra... mais mieux vaut être très patient. Ou ne pas acheter le produit. Je me suis fait avoir 1x par Withings, pas 2...

avatar battboss | 

@osaris :
Donc oui tu as des problèmes de lecture il y a 2 montres la withings activité swiss made 390€ et la withings activité POP made in china 149€.

avatar Hugo-29 | 

Je l'ai depuis un mois et j'en suis plutôt content, comme dit dans le test les points négatif : Natation toujours pas disponible, Synchronisation lente et pas en arrière plan et la mesure du sommeil parfois catastrophique. Bon après tout ca reste un excellent produit, très agréable à porter. Elle est très jolie et l'aiguille avec le nombre de pas est vrai pratique. Les problèmes signaler dans le test peuvent être réglé par une mise a jour donc bon, à voir après si ca s'améliore :)

Par contre 5/10 c'est un peu sévère, j'aurai mis 6/10 et peu être même plus si une mise a jours vient régler les problèmes signalés :)

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Hugo-29 : certes, mais on note les produits tels qu'ils existent, pas tel qu'ils pourraient être.
avatar mbritto | 

Avez-vous demandé à Withings si certains des problèmes rencontrés seront corrigés et si ils ont une estimation des délais? Il semble que plusieurs soucis soient logiciels (objectif non personnalisable, reveil non intelligent, etc.) donc ils chercheront peut être à limiter la casse en vous donnant des infos suite au test.

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@mbritto : la compatibilité Android doit arriver avant la fin du mois, et on devrait pouvoir modifier l'objectif de pas dans un futur proche. Les fonctions spécifiques à la nage sont annoncées pour la fin du trimestre, alors qu'elles devaient arriver à la fin de l'année dernière. Les choses sont moins claires pour la synchronisation en arrière-plan, mais je sais par ailleurs que plusieurs versions du firmware sont en développement pour régler certains soucis, notamment ceux de la détection du sommeil.
avatar mbritto | 

@anthony : Merci pour la réponse ultra rapide! Désolé de ne revenir que maintenant mais je ne reçois pas les notifs de réponse aux commentaires et je ne trouve pas où les activer. Effectivement ils ont pas mal de retard sur leurs annonces mais à l'heure actuelle ce sont les seuls que j'ai pu trouver qui proposent une montre qui ressemble vraiment à une montre tout en proposant des fonctionnalités de tracker d'activité/sommeil. Connaissez-vous des produits similaires dans ce domaine que je n'aurais pas trouvé? J'allais l'acheter mais votre test me fait beaucoup hésiter :) Merci encore

avatar marc_os | 

« le cadran perd toute dimensionnalité »

Euh... que cela veut-il donc dire ?

avatar sergentPepper | 

J'avoue avoir du mal avec certaines critiques...
Je possède une Activité Pop depuis quelques semaines et j'en suis très content :
- je trouve la montre très jolie (alors certes ce n'est pas l'Activité)
- le suivi du sommeil me semble cohérent en ce qui me concerne

Alors certes, il y a certains points que j'aimerais voir évoluer comme beaucoup :
- synchronisation en arrière plan
- un coup de refresh sur l'application Health Mate (notamment au niveau du suivi de l'activité à proprement parler pour aller vers ce que proposer Jawbone par exemple)
- proposer la possibilité de défnir plusieurs alarmes, pour le week-end notamment

Au niveau des "regrets", j'aurais bien aimé que Withings propose la même batterie de capteurs que sur son Pulse Ox mais bon (l'autonomie est peut-être à ce prix...qui n'aurait certainement plus été le même. Peut-être lors d'unr future itération ?)

Pour ceux qui attendent l'Appel Watch et qui critiquent l'Activité Pop sur ses qualités de montre : vous êtes prêts à recharger votre montre (non étanche) tous les soirs ? (et je ne parle pas de ceux qui la touvent chère...)

avatar stark_david | 

J'ai cette montre depuis deux jours et je regrette définitivement mon achat ...tout est mal fait, de la montre à l'application ...la fonction "tactile " de la vue de l'alarme est une horreur , cela fonctionne 1 fois sur 10 et encore ... Les données mettent dix ans à se télécharger , de plus , elles ne sont pas vraiment fiables .. Surtout celles enregistrées la nuit ... Je l'a trouvais pourtant mignonne mais la j'en peux ,elle va finir dans un tiroir ... Mais quelle joie de retrouver ma 5513 ;) je voulais un peu changer un peu de style et pour une fois que je trouve une montre pas chère et sympa ...et bien on ne m'y reprendra plus !!!

avatar battboss | 

@stark_david :
D un autre côté si tu compare une activité pop à une Rolex c quand même pas la même chose lol (même si perso j'aime pas Rolex)

avatar Jul21 | 

J'ai eu cette montre durant 2 jours et je me suis empressé de faire joué le satisfait remboursé de la Fnac. La montre est très plastoc mal fini, le bracelet est immonde, l'application est mal pensée (comparée à mon up 24), et la montre est très petit pour un poignet d'homme bref je déconseille vivement cette montre ...

avatar cdubaldo | 

La synchro en tâche de fond aurait effectivement due être disponible dès le lancement du produit. Le plus génant pour moi est que 2 fonctions normalement simples à mettre en œuvre ne l'ont pas (encore?) été :
1/ d'une part, il est incompréhensible que l'alarme se déclenche à heure fixe alors qu'une des fonctions de la montre est le suivi du sommeil. Pourquoi diable est ce que la pop ainsi que sa grande sœur l'activité ne proposent pas le réveil en phase de sommeil léger ce que les autres produits Withings en charge du suivi du sommeil proposent d'ailleurs ? Sans compter qu'il est actuellement impossible de l'arrêter via le tapotement sur l'écran. Bref sur ce plan, la pop fait moins bien qu'un vulgaire réveil dont ont peut arrêter la sonnerie d'un simple geste et je ne parle même pas de la fonction snooze.
2/ on aime ou pas l'interface de l'application withings qui prend en charge l'ensemble de leur gamme de produits mais ce qui est anormal c'est que l'objectif ne soit pas personnalisable. Faire 10k pas par jour est inatteignable pour pas mal de personnes au moins dans un premier temps. Ils risquent plus de se décourager en regardant l'aiguille qui mesure leur activité rester dans les premiers 25% qu'autre chose.

NB : je ne possède pas la pop ni l'activité justement pour les raisons que je viens d'évoquer mais suis un utilisateur satisfait de leur balance connectée.

avatar stark_david | 

@batboss
Salut :) non je compare pas, j'ai du mal m'exprimer... Je suis un amoureux des montres ( surtout sub et speed) et je voulais changer un peu et me prendre une petite montre connectée car j'aimais bien son look et j'ai été déçu voilà tout. Je ne compare pas ce n'est pas la mme chose et le Mme plaisir..

avatar Laurentg20 | 

Pas d'accord...
J'ai cette montre depuis quelques semaines. Elle est petite, légère et cela me plaît. Son look "Swatch" passe partout. Elle est bien terminée et son bracelet de silicone est correct et facilement interchangeable sans outils.
Mais surtout, c'est une montre et pas un espèce de morceau de plastique illuminé...
Concernant les principales fonctionnalités à savoir le suivi d'activité, elle remplit son office, que ce soit les pas ou le sommeil. Avec plus ou moins de précision je suppose, comme tout tracker...
Alors oui, il faut synchroniser manuellement, mais au moins cela n'épuise pas la batterie.
Oui, il pourrait y avoir quelques améliorations au niveau de l'appli, je suppose qu'elles vont arriver...
Oui, elle vibre huit ou dix fois lors de la fonction réveil. Et alors? Si vous préférez le Bip de votre réveil, pas de souci.
Elle pourrait effectivement me réveiller au meilleur moment par rapport au cycle de sommeil. Withings l'intègrera peut-être dans une mise à jour...
Bref, pas du tout déçu de mon achat.

avatar jeanphi1308 | 

Salut,

J'ai cette montre depuis 1 mois maintenant, et j'en suis globalement satisfait.
Pour ce qui est du tap-tap sur l'écran (pour l'heure du réveil), pour que cela fonctionne il faut que la montre soit immobile depuis plus de 5 secondes.
Pour le reste, je trouve qu'elle remplit bien ses fonctionnalités.
Content de mon achat.

CONNEXION UTILISATEUR