Fermer le menu

free mobile

Toute l'actualité sur free mobile

iPhone 6 Plus : à l'achat et en location chez Free

13/11/2014 | 17:30

Free Mobile doit une partie de son succès à la présence de l'iPhone 6 dans son catalogue de smartphones, aux côtés des iPhone 5s et 5c (lire : Free, premier sur le recrutement de nouveaux abonnés). Un nouveau membre de la famille a rejoint récemment les options proposées par l'opérateur : l'iPhone 6 Plus. La phablette est disponible dans ses trois versions (16, 64 et 128 Go) et trois coloris.

L'opérateur commercialise le smartphone grand format à 779 euros (16 Go), 899 euros (64 Go) ou 999 euros (128 Go), à comparer avec ce qui est proposé sur l'Apple Store : 809, 919 et 1019 euros. Free propose aussi un paiement en quatre fois sans frais, soit dans le cas de l'iPhone 6 Plus 16 Go : 197 euros à la commande, puis trois versements mensuels de 194 euros, ce qui revient au prix initial de 779 euros. Le résultat sera le même pour les deux autres versions du smartphone.

Ceux qui préfèrent le modèle de la location pourront choisir un tel système, mais uniquement pour l'iPhone 16 Go : la location court sur 24 mois facturée 18 euros mensuels, auxquels on rajoutera 99 euros à la commande, soit en bout de course un investissement de 531 euros. On rajoutera 240 euros si on souhaite conserver le terminal en fin de contrat, soit une facture totale de 771 euros. Cette offre est réservée aux abonnés Free Mobile (à partir de 15,99 euros par mois pour les abonnés Freebox).

Lire la suite

Xavier Niel promet deux surprises pour 2015

04/11/2014 | 09:25

Xavier Niel était ce matin l'invité exceptionnel de BFM Business. Pendant une heure, le cofondateur d'Iliad est revenu sur les sujets chauds de l'actualité. Il a évoqué notamment les questions fiscales répétant à qui veut l'entendre que la France est un paradis fiscal.

Dans le domaine qui nous intéresse, l'homme fort de Free a promis deux annonces en 2015 : une première d'ici février et une deuxième entre février et août. La première est présentée comme étant « un petit truc sympa » dans le domaine du fixe. La seconde sera consacrée au mobile, un domaine dans lequel « on s'est un peu endormi » a indiqué Xavier Niel d'un ton malicieux. Au passage, la prochaine Freebox est toujours prévue pour fin 2015.

En fait, Free Mobile ne s'est pas tant endormi que cela. Cette annonce est rendue possible par les progrès réalisés par le quatrième opérateur en matière de déploiement de son réseau. Et à ce sujet, Xavier Niel n'a pas hésité à tacler sévèrement la concurrence.

Il a rappelé que pendant des mois, celle-ci a crié sur tous les toits que Free Mobile ne tiendrait pas ses objectifs de couverture. Le quatrième opérateur s'était engagé dès le début à couvrir 75 % de la population au 31 décembre 2014. Xavier Niel a répété que l'objectif sera atteint avec un peu d'avance, et il s'est étonné du silence de ses concurrents sur le sujet. Sur la 4G, la couverture devrait dépasser les 50 % d'ici la fin de l'année. À plus long terme, Xavier Niel se veut encore plus ambitieux. L'opérateur de téléphonie mobile veut essayer de viser d'ici deux ans une couverture de 95 % de la population.

Sans surprise, Xavier Niel a indiqué à nouveau que son groupe était candidat à l...

Lire la suite

La fin de la guerre des prix dans les télécoms ?

27/10/2014 | 09:59

La guerre des prix dans le milieu des télécoms toucherait-elle à sa fin ? Une chose est certaine, elle marque nettement le pas depuis quelques mois maintenant. Il faudra voir si les fêtes de fin d’année donnent une nouvelle impulsion à la guerre sans relâche que se livrent les opérateurs depuis l’arrivée de Free Mobile en 2012.

C’est en tout cas le constat dressé par le courtier Aurel BGC, insistant sur le fait que c’était une première depuis l’arrivée de Free Mobile. C’est également le constat réalisé par Ramon Fernandez, le directeur financier d’Orange, qui entrevoit désormais à terme une baisse du chiffre d’affaires de son groupe.

Est-ce vraiment le début de la fin ? En fin d’année dernière, le marché des télécoms avait été « secoué » par les lancements successifs de la 4G par Bouygues Telecom et Free Mobile qui s’étaient tous les deux montrés très agressif.

Après avoir beaucoup axé sur les prix, les opérateurs vont-ils essayer de se lancer dans une stratégie de différenciation ? C’est en tout cas la stratégie que semblent vouloir adopter Orange et Bouygues Telecom qui se sont lancés dans une course à la 4G. Mais est-ce que ces arguments toucheront le coeur (et le portefeuille) des consommateurs ?

Lire la suite

Free Mobile : "À la fin de l'année, dans 75% du temps ça marchera mieux"

23/10/2014 | 13:50

Dans une interview ce matin sur Europe 1, Xavier Niel a répondu aux critiques régulièrement formulées à l'encontre de Free Mobile. L'UFC-Que Choisir a récemment pointé du doigt des problèmes sur le réseau de l'opérateur (notamment avec YouTube), mais pour l'homme d'affaires, « d’autres études nous mettent en tête sur la 4G », sans toutefois citer lesquelles. Cela ne l'a pas empêché de faire une promesse : « À la fin de l’année, dans 75% du temps ça marchera mieux. »

S’il ne répond jamais vraiment aux accusations de l’association de consommateurs, préférant mettre en avant qu’en deux ans « nous avons fait mieux que ceux qui sont là depuis 15 ans », il remet notamment sur la table la question des emplois créés, et les économies réalisées par les Français après son arrivée sur le marché de la téléphonie mobile, « nous avons donné 300 € à chaque foyer ».

Xavier Niel a eu également quelques mots sur l’échec des négociations autour du rachat de T-Mobile. S’il admet volontiers ce revers, il explique surtout que « ce n’est pas le premier » et que cela ne le décourage pas. « Nous sommes le seul acteur en France à viser l’international », s'enorgueillit-il.

iOS 8.1 : Free Mobile et Sosh donnent le choix du réseau (2G, 3G ou 4G) sur iPhone 5

20/10/2014 | 23:26

L'une des petites nouveautés d'iOS 8.1, c'est l'ajout d'une option pour choisir de connecter son iPhone à un réseau 2G, 3G ou 4G. Cette nouveauté est peu visible, car il faut aller fouiller dans les réglages pour la trouver et en plus elle n'est pas disponible chez tous les opérateurs. Orange, SFR et Bouygues Telecom ne la proposent pas pour l'instant.

Un lecteur, Liena, a remarqué que cette option était en revanche disponible pour les clients de Free Mobile. Sur son iPhone 5 sous iOS 8.1 (qui n'est pas compatible 4G sur le réseau de Free, c'est donc assez étrange), dans les réglages de réseau cellulaire, en tapotant sur « Voix et données », il peut ensuite choisir de se connecter en 2G, 3G ou 4G.

Chez les autres opérateurs, il y a seulement la possibilité de couper la 4G. Liena précise qu'une mise à jour opérateur Free lui a été proposée (version 18.0). Si vous êtes client Free Mobile, cette option est-elle également disponible sur votre iPhone sous iOS 8.1 ?

Mise à jour 23h36 — vous êtes plusieurs à nous rapporter que Sosh propose également cette option. Cependant, que ce soit chez Free ou Sosh, tous les utilisateurs n'y ont pas encore droit apparemment. La mise à jour est certainement en cours de déploiement.

Mise à jour 23h50 — seuls les possesseurs d'iPhone 5 semblent concernés par cette nouvelle option, ce qui est étrange car l'iPhone 5 n'est pas compatible avec la 4G française, hormis sur le réseau 1 800 MHz de Bouygues Telecom.

Mise à jour 21/10 — Même changement chez les utilisateurs en Allemagne de Vodafone et toujours sur un iPhone 5 incompatible avec le réseau 4G de l'opérateur. Ainsi que chez SFR et Virgin Mobile. Merci Valery et Corentin.

...

Lire la suite

L'iPhone 6 de 16 Go en location chez Free Mobile

02/10/2014 | 16:15

Free Mobile propose de louer l'iPhone 6 plutôt que de l'acheter. Seule la version 16 Go du smartphone est concernée pour le moment, ce qui devrait en refroidir plus d'un. Si cette petite capacité ne vous gêne pas, l'offre consiste en un premier versement de 69 € à la commande puis un paiement mensuel de 16 € pendant 2 ans.

Au bout du compte, l'iPhone 6 en location coûte donc 453 €. Un tarif intéressant, mais il faudra rendre l'appareil à la fin ou se délester de 200 € supplémentaires pour le garder (même tarif si on le rend endommagé). Si on change d'opérateur en cours de route, une majoration de 5 € par mois est appliquée.

À noter que l'iPhone 5c 8 Go est de nouveau disponible à la location chez le même opérateur. Il faut dépenser 9 € à la commande puis 12 € par mois pendant 2 ans. Le coût total est de 297 €, avec les mêmes conditions en cas de non restitution.

Free Mobile bridé en itinérance Orange, la preuve

05/09/2014 | 17:02

Ce n’est pas un secret : quand on utilise Free Mobile, on a plus de chance de tomber sur une antenne d’Orange, que sur une mise en place par Free. Et quand on est dans la situation où on exploite le réseau de l’opérateur historique — on parle alors d’itinérance —, les débits sont loin d’être exceptionnels, ils sont même souvent assez médiocres. On en avait fait l’amère expérience lors de nos vacances passées avec Free Mobile, cette fois c’est une étude plus rigoureuse publiée par ZDnet qui le montre.

Basée sur plusieurs dizaines de milliers de tests dans toute la France, l’étude a été menée grâce à l’application 4GMark qui ne se contente pas de mesurer un débit théorique, mais aussi des cas concrets, du streaming de vidéo au téléchargement de sites et de fichiers. Grâce à ces données exhaustives, l’application offre une vision beaucoup plus fine sur un réseau : on peut ainsi détecter si un usage en particulier fonctionne mieux qu’un autre.

Les résultats sont sans appel : alors que les trois opérateurs historiques proposent des débits cohérents quel que soit le type de fichier téléchargé, Free Mobile est le seul à présenter des écarts importants. Certains fichiers, comme les images ou les PDF, se chargent rapidement et sans erreur. À l’inverse, les formats vidéo et musicaux sont tous très lents, et surtout, les erreurs au chargement sont beaucoup plus nombreuses que chez les autres opérateurs.

...

Lire la suite

Qui veut épouser Bouygues Telecom ? Le soap opera de l'été

05/08/2014 | 10:44

Le rêve américain de Xavier Niel va-t-il l'écarter du marché français ? À l'en croire, non. Le fondateur de Free a déclaré au Wall Street Journal que même si son entreprise parvenait à acheter l'opérateur américain T-Mobile pour 16 milliards de dollars, il devrait toujours avoir la capacité d'« acheter des petits morceaux de Bouygues Télécom si Orange décide de renégocier ».

Que vient faire Orange dans cette histoire ? Après avoir annoncé début juillet par un communiqué qu'il ne participera pas « à une opération de consolidation du marché français des télécoms », l'opérateur historique s'est montré moins catégorique seulement quelques jours plus tard. « D'un point de vue concurrentiel, nous ne prendrons pas le risque de repartir sur ce dossier. Mais si quelqu'un d'autre décide de le faire et nous sollicite (...) pour, peut-être, permettre d'élaborer une offre qui peut satisfaire Bouygues, bien sûr qu'on regardera », a déclaré le PDG Stéphane Richard. Et pour éviter un déséquilibre concurrentiel, Orange pourrait alors céder une partie de Bouygues, par exemple son réseau, à Free.

Stéphane Richard et Xavier Niel, les deux prétendants de Martin Bouygues. Photos LeWeb CC BY

Alors, ira ou ira pas ? Bouygues Telecom a répondu à ces multiples déclarations en publiant à son tour...

Lire la suite

Mes vacances avec Free Mobile

01/08/2014 | 12:00

Au moment du départ, le vacancier moderne ne vérifie plus seulement qu'il a bien pris son maillot de bain et de la crème solaire. Tout aussi important, la quantité de data utilisable avec son forfait mobile est un point clé pour des vacances réussies. Et alors même que je préparais mes affaires, le drame : B&You m'envoie un message pour me prévenir que j'avais consommé mes 5 Go mensuels et que je n'aurai plus qu'un débit réduit en attendant le renouvellement de mon forfait… à la fin des vacances.

Pour certains, les vacances sont synonymes de déconnexion totale. Pour moi, elles veulent dire regarder encore plus de films et séries qu'en temps normal, pour remplir encore plus mon blog personnel de critiques. Une connexion internet est, de ce fait, obligatoire et je sais que je passerais de moins bonnes vacances sans. Et comme mon iPhone est le seul appareil capable de se connecter à internet dans la maison familiale où nous nous rendons, j'avais besoin d'un plan B pour compenser mon forfait défaillant.

Pourquoi Free Mobile ?

Ma première idée a été de me tourner vers mon opérateur : B&You devait bien pouvoir me proposer plus de data, en payant bien sûr. Vérifications faites, il peut, mais pas à moi : pour une raison que je ne m'explique toujours pas, l'opérateur réserve toute possibilité d'extension aux clients les plus anciens. Les forfaits étant sans engagement, j'en change régulièrement et je n'avais pas atteint les 60 jours d'ancienneté requis. Pour cette raison étrange, je ne pouvais pas payer 5 € pour 1 Go supplémentaire, un tarif par ailleurs assez élevé…

Puisque les offres sont souvent sans engagement, je me suis alors décidé à prendre un autre forfait pendant un mois seulement. Cette...

Lire la suite

Free veut s'offrir l'américain T-Mobile

31/07/2014 | 18:47

Iliad, la maison-mère de Free, a l'intention de bousculer le marché américain de la téléphonie. L'opérateur français a déposé une offre de rachat pour T-Mobile, qui cherche actuellement à se marier avec Sprint. Les contours de la proposition d'Iliad, faite il y a moins d'une semaine au conseil d'administration de T-Mobile, sont désormais connus. D'après le communiqué de presse (PDF), le français veut prendre le contrôle du quatrième opérateur américain — un sacré pari quand on sait que la valeur de T-Mobile sur le marché est de 24,8 milliards de dollars, contre 16 milliards pour Iliad, qui planche avec plusieurs institutions financières afin de sécuriser le deal.

Financièrement parlant, Iliad veut offrir 15 milliards de dollars en numéraire pour 56,6% de T-Mobile, soit 33$ par action. Le reste, à savoir les 43,4% du capital, est évalué à 10 milliards par le propriétaire de Free, qui sont considérés comme des synergies favorables aux actionnaires. Le tout représente 36,2$ par action (c'est 42% de plus que l'action de T-Mobile à 25,4$). Xavier Niel, qui soutient évidemment l'opération, participerait à l'augmentation de capital.

Du côté français, on estime qu'il s'agit là d'une « opportunité unique d'entrer sur le plus important marché des télécoms au monde ». Le secteur américain est en net retard par rapport aux marchés européens et singulièrement la France, où l'apparition de Free Mobile a fait exploser l'ancien « cartel » des opérateurs hexagonaux. « T-Mobile US s’est imposé avec succès sur ce marché par son positionnement en rupture qui, à de nombreux égards, est similaire à celui d’Iliad en France », écrit le français.

Cela fait...

Lire la suite

Pages