Fermer le menu

free mobile

Toute l'actualité sur free mobile

Free Mobile : les SMS illimités depuis l'Europe et les DOM

17/07/2014 | 11:33

Free Mobile ajoute une nouvelle corde à son forfait à 19,99 € : les SMS illimités depuis l'Europe et les DOM vers les opérateurs mobiles français. Dorénavant, même si on voyage dans un pays européen* qui n'est pas inclus dans l'offre de roaming de Free (le « Pass Destination ») , on peut donc envoyer des SMS vers la France gratuitement et en illimité.

Pour ses forfaits à 19,99 € et 24,99 €, Sosh propose mieux puisque les SMS sont illimités depuis et vers l'Europe. On peut par exemple envoyer gratuitement un SMS depuis la Belgique vers un mobile en Allemagne.

*zone Europe : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Gibraltar, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suède + Saint-Pierre-et Miquelon.

[MAJ] : précision sur Sosh, merci Thomas.

Free Mobile inclut la Grèce à son offre de roaming

15/07/2014 | 11:25

La Grèce est maintenant comprise dans l'offre de roaming de Free Mobile. Les conditions d'accès pour ce nouveau pays sont toujours les mêmes : on peut utiliser son forfait en 3G pendant 35 jours par an, dans la limite de 3 Go par mois. Les appels, SMS et MMS sont illimités.

Rappelons qu'il faut 60 jours d'ancienneté pour profiter de l'offre de roaming de Free Mobile. Vérifiez bien votre ancienneté avant d'utiliser votre smartphone à l'étranger. Les autres pays compris dans le forfait à 20 € de Free sont les suivants : Allemagne, Autriche, Grèce, Israël, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie et Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique, Saint Barthélemy, Saint Martin) et Guyane française.

Nous avons récemment publié un comparatif des offres d'itinérance pour vous aider à faire le meilleur choix en fonction de vos besoins.

Forfait Free Mobile à 3,99 € : cafouillage sur l'éligibilité

01/07/2014 | 22:46

Free Mobile a frappé un grand coup avec sa promotion sur Vente-privée qui permet de bénéficier du forfait à 19,99 €/mois à seulement 3,99 €/mois pendant un an. D'autant que les conditions pour en profiter sont très raisonnables : il faut seulement porter son numéro et ne pas avoir été abonné Free Mobile au cours des trois derniers mois.

Sauf que dans la pratique, la deuxième condition n'est pas aussi limpide. Vente-privée indique noir sur blanc que l'offre « est réservée aux membres vente-privee non abonnés mobile Free sur les 3 derniers mois. » Jusque-là, c'est très clair, mais quand vient le moment de passer à la caisse pour les personnes qui ont été abonnées il y a plus de trois mois et qui sont actuellement chez la concurrence, l'opération peut être refusée.

Nous avons pu le constater par nous-même. Après avoir saisi nos coordonnées bancaires (code BIC et IBAN) pour payer par prélèvement (le moyen de paiement proposé par défaut), la promotion nous a été refusée. Or, nous avons quitté Free il y a un peu plus de trois mois (mi-mars), et nous devrions donc être éligible.

Essai après avoir saisi nos coordonnées bancaires pour un prélèvement.

Plusieurs membres du forum LesMobiles.com font part du même problème :

Pour mon cas je suis bien partis de chez Free depuis mars 2013 donc.... ma femme a bien un forfait Free mais sur son compte bancaire perso ; donc je vois pas pourquoi je suis refusé a l'inscription ?

J'ai voulu...

Lire la suite

Free Mobile : la promo à 3,99 € débridée

01/07/2014 | 16:45

Alors que tous les opérateurs multiplient les promotions depuis l'arrivée de Free Mobile pour gagner (ou conserver) des clients, ce dernier a surpris tout le monde la semaine dernière en lançant une offre ultra-agressive. Sur le site Vente-privée, Free Mobile a bradé son forfait à 19,99 € par mois à seulement 3,99 €. L'offre qui devait se terminer hier a été prolongée jusqu'au vendredi 4 juillet.

Pour mémoire, ce forfait comprend les appels, SMS et MMS illimités et 3 Go de data en 3G ou 20 Go en 4G si on dispose d'un smartphone compatible. L'opérateur intègre aussi du roaming (35 jours par année) dans plusieurs pays, mais pour en profiter, il faut être abonné depuis plus de 60 jours. Pour les vacances d'été à l'étranger, c'est donc râpé si vous vous abonnez maintenant.

Par ailleurs, il faut remplir deux conditions : porter son numéro existant (pas de possibilité de créer une nouvelle ligne) et ne pas avoir été abonné Free Mobile au cours des trois derniers mois. [MAJ] : l'offre est réservée à ceux qui n'ont jamais été client Free Mobile.

Fait du hasard, cette promotion a été lancée deux jours après le rapport de l'ARCEP qui plaçait Free Mobile en dernière position concernant la qualité de service. Un bonnet d'âne qui a relancé les débats sur les présumés bridages de l'opérateur. Un membre du forum lafibre.info a réalisé un test d'utilisation selon que l'on se trouve en itinérance sur le réseau d'Orange, sur le réseau propre de Free et en itinérance Orange...

Lire la suite

Baisse des frais de roaming chez Free Mobile

01/07/2014 | 10:33

Free a revu à la baisse aujourd'hui ses frais de roaming. Un ajustement qui suit les directives de Bruxelles qui visent à abolir ces surcoûts d'ici au 1er janvier 2016.

Tarifs des communications émises depuis l’UE - source Iliad

L'opérateur comptabilise 374 baisses en additionnant les tarifs SMS, voix et DATA pour les communication effectuées à l'étranger. Quelques exemples sont listés comme un appel depuis les USA vers la France ou en local qui baisse de 12% (0,30 centimes la minute) tandis que le coût de la DATA depuis ce même pays s'établit à 0,15€/Mo (-62%).

Autres exemples mis en exergues, la Belgique et le Royaume-Uni ou les prix des appels dans ces pays ou vers la France est de 0,22€/min (-18%) et la DATA est à 0,23€/Mo (-55%).

Les baisses sont moins importantes mais substantielles vers un pays comme le Japon, avec 0,22€/min pour les appels (-35%) et 0,34€/Mo (-33%).

Free Mobile : le forfait à 19,99 € proposé à 3,99 € pendant un an

25/06/2014 | 08:35

C’est sans doute la promotion la plus agressive jamais lancée par Free Mobile. Sur le site Vente-privée, l’opérateur de téléphonie mobile propose son forfait à 19,99 € à 3,99 € par mois pendant un an. À cela, il faudra ajouter 10 € pour recevoir la carte SIM.

Rappelons que ce forfait inclut les appels/SMS/MMS illimités, 20 Go de DATA et les appels gratuits dans de nombreux pays à l’international. Cette promotion valable jusqu’au 30 juin, peut être très intéressante, mais elle est soumise à deux conditions assez contraignantes. D'une part, il ne faut pas avoir été abonné Free Mobile au cours des trois derniers mois. Plus gênant, on ne peut pas créer une ligne avec cette offre : seule la portabilité d'un numéro existant est proposée.

Autant dire que l'on ne pourra pas utiliser cette offre pour une tablette… Par ailleurs, rappelons que l'itinérance très généreuse de l'opérateur (35 jours par an et par pays géré) n'est disponible qu'après 60 jours d'abonnement. Faites le calcul, vous serez probablement rentrés de vacances quand vous y aurez droit.

Cette offre très agressive malgré tout pose une question : est-ce que la machine à recrutement de Free Mobile marcherait moins bien ? Car il s’agit d’une véritable offre coup de poing, par rapport à ce que fait Bouygues par exemple et ses prix « Beautiful » pour B&You.

Lire la suite

Free Mobile d'accord avec l'ARCEP quand ça l'arrange

24/06/2014 | 15:54

C'était attendu, l'enquête de l'ARCEP sur la qualité de service des opérateurs ne plaît pas aux dirigeants de Free Mobile. Pourquoi ? Tout simplement parce que celui-ci finit bon dernier. Maxime Lombardini a tenté de relativiser cette contre-performance dans Le Parisien avec des arguments plus ou moins valables.

Graphique tiré de l'enquête de l'ARCEP

Le directeur général d'Iliad (maison mère de Free) met en avant le fait que les tests ont été réalisées au début de l'année, au premier trimestre plus précisément. Or, depuis cette période, « notre couverture en propre a fortement augmentée, en 4G notamment », affirme Maxime Lombardini.

Un simple coup d'œil sur les chiffres de l'ANFR, qui recense les supports 4G en service de tous les opérateurs, suffit à démonter ce propos. Entre le 1er avril (début du deuxième trimestre) et le 1er juin, seulement 149 supports 4G ont été activés sur le réseau de Free Mobile. Au niveau des autorisations, on en compte 363 supplémentaires. Dans le même temps, Orange a mis en service 969 supports et en a fait autoriser 976. L'opérateur historique, qui est déjà le gagnant de l'étude de l'ARCEP, accentue donc l'écart avec Free Mobile.

Déploiement de la 4G : il y a Orange et les autres (graphique ANFR) -...

Lire la suite

Free Mobile : 10 fois plus de distributeurs de cartes SIM que de Free Center

17/06/2014 | 23:30

Annoncés à la surprise générale au mois d'avril, les distributeurs de cartes SIM de Free Mobile essaiment vite. On en compte aujourd'hui 374 sur l'ensemble du territoire, a indiqué l'opérateur à Freenews.

Pour donner un ordre d'idée, il y a seulement une quarantaine de Free Center ouverts actuellement. Ces Free Center accueillent d'ailleurs les bornes automatiques, mais compte tenu de leur nombre largement supérieur, on constate qu'elles sont majoritairement installées dans les points de vente de proximité partenaires. Le réseau Maison de la Presse et Mag Presse a mis en ligne une carte affichant l'emplacement du « service révolutionnaire ».

Xavier Niel avait expliqué lors d'une conférence qu'il était important d'attaquer un marché en procédant différemment des acteurs déjà en place. Ce distributeur de cartes SIM est en cela un bon exemple : c'est un moyen à la fois efficace, économique et rapide de se rapprocher du client.

Le réseau des boutiques des opérateurs concurrents est encore bien plus important (en nombre et en visibilité) que les distributeurs de Free. Bouygues, le plus petit, dispose de plus de 600 magasins.

Arnaud Montebourg : l’agent marketing de Free Mobile

13/06/2014 | 11:42

Le marketing est une composante importante du succès d’Iliad. Récemment, lors d’une conférence à l'École polytechnique, Xavier Niel a expliqué comment son entreprise cultivait sa différence dans ce domaine.

La composante prix a toujours été un ingrédient majeur dans le succès de Free et de Free Mobile. Xavier Niel explique que sa société établit des « niveaux de tarification » qui servent de référence par la suite à ses concurrents. 29,99 € a ainsi longtemps été le prix référence pour l’ADSL.

En lançant ses forfaits de téléphonie mobile, Free Mobile a fait du 19,99 €, le prix « standard » pour un forfait sans engagement avec 3 Go de DATA. Pour Xavier Niel, l’autre différence de Free par rapport à bon nombre de ses concurrents, c’est que sa société essaie d’en offrir toujours plus pour le même prix.

Il a pris pour illustration de ce propos son forfait à 19,99 € que l’on peut désormais utiliser sans surcoût dans de nombreux pays européens. Free se distingue également de ses concurrents par la simplicité et la lisibilité de son offre. La société propose au total quatre formules seulement. Tout ceci fait que l’offre de Free et de Free Mobile est facilement identifiable par le consommateur.

Toute cette problématique, le cofondateur d’Iliad la résume en une seule phrase : « Vous connaissez tous les prix de Free, mais je vous mets au défi de connaitre le prix de tous nos concurrents ».

Une liberté de ton assumée

Dans sa communication, Niel insiste sur la liberté de ton assumée de son groupe. Pour lui, c’est avant tout une affaire de contexte. Il estime qu’il y a une cassure entre la base et les élites....

Lire la suite

Bouygues Telecom aurait reçu une offre de Free

10/06/2014 | 09:04

Bloomberg ajoute sa voix : Free aurait bien proposé une somme à Bouygues Telecom en vue d'une acquisition ces dernières semaines. Il n'y aurait rien d'officiel pour le moment, il s'agirait simplement d'une proposition informelle, sans doute pour permettre à l'entreprise de Xavier Niel de connaître ses chances. Il faut dire que Free proposerait une somme inférieure à celle qu'espère le troisième opérateur français : l'agence parle d'une proposition de quatre à cinq milliards d'euros, alors que Bouygues voudrait entre sept et huit milliards pour son opérateur.

Free n'est pas le seul intéressé par Bouygues Telecom : Orange mènerait lui aussi des discussions avec son concurrent en vue d'un rapprochement. Dans cette hypothèse, Orange serait sans doute contraint de revendre à Free une partie de ses fréquences, pour satisfaire l'autorité de la concurrence (lire : Free Mobile pourrait encore s'emparer du réseau de Bouygues Telecom). Rien n'est fait à l'heure actuelle, mais la probabilité de revenir à trois opérateurs grandit manifestement de jour en jour.

[MàJ 10/06/2014 10h53] : la première version de l'article laissait entendre que l'offre de Free est nouvelle. Les discussions entre les deux entreprises seraient en fait au point-mort, ce qui conduit à se demander pourquoi l'information ressort aujourd'hui.

Pages