AirPods : les premiers tests des écouteurs sans fil d'Apple

Florian Innocente |

Les premiers tests des AirPods ont été publiés par la presse américaine, l’embargo d’Apple ayant été levé. Ce sont des unités de pré-production, ce qui s’est vérifié avec parfois quelques bugs chez les uns ou les autres. Pour mémoire, ces nouveaux écouteurs sans fil ne seront vendus que le mois prochain à 179 €. Les iPhone 7 sont livrés avec une version Lightning des EarPods actuels.

Leurs cousins les AirPods ne sont pas destinés exclusivement aux iPhone, ils fonctionnent aussi avec des appareils Android, mais on perd quelques raffinements apportés par Apple. On pourra également acheter un des deux écouteurs d’AirPods si on venait à en égarer un.

Pour Chris Velazco chez Engadget, ces AirPods ne sont pas — pour le moment encore — un must. Apple a promis « élégance, facilité d’emploi et un son génial. C’est ce qu’on obtient… en partie, mais après une semaine d’utilisation, vous les trouverez aussi compliqués que cool ».

Cliquer pour agrandir

Le jumelage ou l’appairage (deux termes à connotation négative qu’Apple n’emploie jamais dans sa documentation, préférant parler de “connexion”) est instantané et se fait sans manière. On approche de l’iPhone leur petit étui de rangement (qui contient aussi une batterie pour les charger), on ouvre le capuchon de l’étui alors que les écouteurs sont dedans, un message de confirmation apparaît à l’écran du téléphone, on valide, et c’est tout. C’est la procédure pour les appareils iOS. Pour un Mac ou un appareil Android, on appuie sur un petit bouton derrière l’étui.

Leur confort et tenue dans les oreilles sont identiques à ceux des modèles filaires. Si ce n’est qu’il faudra s’habituer à ce look de petits bâtonnets qui dépassent sans rien au bout. Si vous aviez eu du mal avec les EarPods qui glissent tout le temps de vos oreilles, écrit Engadget, passez votre chemin.

La qualité sonore est jugée un tout petit peu meilleure que sur les EarPods, avec un son parfois plus précis et plus chaud, mais ce n’est pas le jour et la nuit.

Par défaut, un double tap sur l’un ou l’autre des écouteurs va activer Siri. On peut néanmoins modifier ce comportement pour que la même action mette en pause ou relance la musique. Malheureusement, ça ne va pas plus loin en termes de réglages (ôter l’un des écouteurs suffit aussi à mettre la musique en pause).

Cela veut dire que pour des choses aussi simples que modifier le volume ou passer au morceau suivant, il faut le demander à Siri (et tant pis s’il n’y a pas de réseau à ce moment là ou que l’on est entouré de gens)… ou tendre la main vers son iPhone.

Des années d’utilisation des écouteurs blancs d’Apple ont ancré en moi le double clic pour sauter une chanson, et un triple clic pour revenir un morceau en arrière. Il paraît étrange qu’il n’y ait aucun moyen de programmer ces actions courantes. L’autonomie a dépassé de peu les 5 h, ce qui correspond à ce que promet Apple.

En conclusion, le journaliste d’Engadget regrette qu’il n’y ait pas plus de « nuances dans les réglages possibles » pour ces AirPods et une amélioration plus significative de leur rendu sonore. « Apple, si vous lisez ceci, pour un premier essai c’est du solide. Mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin, continuez à améliorer le concept, car je pense que les futurs AirPods pourraient bien être géniaux. »

Chez The Verge, Walt Mossberg n’est que modérément convaincu. Si l’on ne veut pas se servir des nouveaux EarPods Lightning vendus avec l’iPhone 7, il y a l’option de prendre un casque standard, mais il faut utiliser l’adapteur fourni par Apple. Ou alors passer à une solution sans-fil quelconque.

Les AirPods fonctionnent comme annoncé, observe Mossberg, mais il regrette la gymnastique qu’ils imposent comparé à des modèles filaires. Il faut les recharger régulièrement et ils ont cette allure de boucle d’oreille qui ne conviendra pas à tout le monde.

Je suis sûr que nous sommes à l’aube d’une révolution dans les oreillettes et casques sans fil et que, dans quelques années, l’autonomie de la batterie va doubler ou tripler. Pour l’instant, cependant, ce changement par Apple d’un composant standard (le retrait du port mini-jack, ndlr) ajoute un tracas à votre utilisation du téléphone, que vous soyez filaire ou sans fil. C’est une gêne et un point négatif.

Son collègue Nilay Patel va jusqu’à réclamer qu’Apple réfléchisse à proposer sa puce W1 présente dans les AirPods, avec son système de connexion rapide à iOS 10 à d’autres fabricants de casques. Afin d’améliorer l’expérience utilisateur au sens large pour ceux qui ont les nouveaux iPhone et ceux qui viendront ensuite. Et pas uniquement réserver ce W1 aux AirPod et à de nouveaux écouteurs déjà annoncés chez Beats.

Apple toutefois a déjà répondu à Ars Technica qu’elle n’entendait pas donner de licence d’utilisation du W1 à des fabricants tiers.

L’opinion de Lance Ulanoff chez Mashable est nettement plus positive. Premier constat, personne autour de lui n’a paru intrigué par ces deux bâtonnets blancs sortant de ses oreilles, pas de remarques ou regards curieux dans la rue (mais il vit à New York…).

Pour lui, qui est un utilisateur quotidien des EarPods, ces cousins sans fils suppriment tous les inconvénients du câble qui s’accroche ou s’emmêle à tout bout de champ, et des boutons de la télécommande qui ne réagissent plus lorsque la prise jack n’est pas complètement engagée.

L’étui-batterie permet d’ajouter 19 h d’autonomie aux EarPods, passées les 5 premières heures d’utilisation. 15 minutes de charge se traduisent par 3 heures d’écoute. Sur ses 5 jours d’utilisation, Ulanoff dit n’avoir eu besoin de recharger la batterie de l’étui qu’une seule fois.

Crédit : TechCrunch — Cliquer pour agrandir

Le jumelage avec l’iPhone est ensuite partagé avec tous les appareils iOS et macOS qui sont réglés sur le même compte iCloud. Lorsque vous passez d’un iPhone à un Mac pour écouter la musique, les écouteurs s’ajustent tout seuls à la nouvelle source audio. Avec ce modèle de pré-série des AirPods, cela a fonctionné pour un ancien iPhone, écrit Ulanoff, mais pas pour un iPad Pro 9,7". Il y a encore de la bêta dans l’air au niveau logiciel d’ici la commercialisation.

Les tiges qui sortent des écouteurs sont un peu plus longues et plus épaisses que celles des EarPods. Normal, elles contiennent chacune une batterie et nombre de capteurs. Bon point, cela les rend plus faciles à attraper lorsqu’on les manipule.

La qualité sonore lui a paru convaincante pour des écouteurs de cette taille — « équilibrée, riche et nuancée ». Il a trouvé en revanche que l’atténuation du bruit ambiant pendant les appels téléphoniques n’était pas toujours optimale, l’obligeant dans certains cas à se répéter plusieurs fois.

Ôter l’un des deux écouteurs met la musique en pause, lorsqu’on le remet elle redémarre aussitôt. Et lorsqu’on retire les deux, la musique s’arrête complètement (toutes choses réservées uniquement aux appareils iOS, Android en est privé). On peut s’amuser à tromper les capteurs optiques des écouteurs et les forcer à lire la musique même s’ils sont hors de vos oreilles : en les tenant bien serrés dans le poing.

Pas de critiques particulières quant au recours systématique à Siri pour la moindre chose, et l’assistant fonctionne bien. La seule petite gêne rencontrée est lorsqu’on doit ôter un AirPods pour mieux écouter ce que quelqu’un vous dit. Pour peu que l’on ait déjà les mains occupées, par exemple pour payer, ou prendre un article qu’on vous tend, on est embarrassé par ce petit écouteur. Alors qu’en version filaire, on ne s’en préoccupe pas, il reste suspendu. Mais au moins, une fois l’écouteur remis dans l’oreille, on n’a rien à faire, la lecture de sa musique ou d’un podcast reprend toute seule.

Pour ne pas les égarer, le journaliste a pris le réflexe de toujours les ranger dans leur étui de recharge. Mais il ne serait pas contre une sorte de Find my AirPods lorsqu’on les a égarées à proximité, ou un système d’attache quelconque (à ce sujet, lire Spigen relie les AirPods entre eux).

Spigen

Ses AirPods sont bien restés campés dans ses oreilles, même durant des activités physiques diverses et variées. On en revient finalement à la même conclusion qu’avec des EarPods filaires, ce qui vaut pour untel ne vaudra pas pour tel autre : tout dépend de la forme de vos oreilles.

En conclusion pour Mashable, ces écouteurs sont réussis sur un plan technique et fonctionnel, mais à ce prix il convient d’en prendre particulièrement soin.

David Pierce chez Wired juge que ces écouteurs sont avant tout taillés pour Siri et bien trop onéreux pour écouter de la musique, comparé à ce qu’offrent déjà les EarPods filaires, ou d’autres solutions Bluetooth.

Je suis vraiment curieux de voir comment vont évoluer les AirPods. Il y a un potentiel pour qu’il passent du statut d’accessoires ou de hobby à un élément clef de l’avenir d’Apple. Les AirPods, en premier lieu, sont taillés pour Siri. Et tout comme Siri, ils ont un bel avenir qui s’ouvrent à eux — et un présent franchement balbutiant.

John Gruber adore ses AirPods. Le blogueur de Daring Fireball y consacre un court paragraphe dans son test des deux iPhone 7 :

En parlant de l’audio, j’adore mes AirPods. Ils sont vraiment biens, futés, si intelligemment conçus et c’est à ce point un plaisir de les utiliser qu’ils mériteraient un test à part. À 159 $, ils ne sont pas donnés, mais les Powerbeats2 sans fil que j’ai achetés 199 $ l’année dernière ont l’air d’être une blague en comparaison.

Powerbeats2

Ils me vont bien - plus de câble qui s’entortille. Je n’hésiterai pas à aller faire du jogging avec. Je les ai utilisés durant toute une journée lorsque je suis revenu de San Francisco pour rentrer à Philadelphie. J’ai passé quelques appels téléphoniques, puis joué de la musique tout le long du vol. Lorsque je suis arrivé chez moi, les AirPod avaient encore 44 % de leur charge, et l’étui était à environ 80 % ou quelque chose comme ça.

Pour TechCrunch, Matthew Panzarino fait un compte rendu en majorité positif. Il regrette cependant que le double tap ne serve qu’à activer Siri ou à raccrocher le téléphone.

Cliquer pour agrandir

Il aurait aimé un triple tap pour d’autres actions comme passer au morceau suivant, et un geste qui permette de changer le volume. Devoir activer Siri pour simplement régler le son sur une paire d’écouteurs est un peu « lourdingue ». À défaut il faudra se tourner vers son téléphone.

Parmi les détails fonctionnels, il note qu’en sortant un écouteur de son oreille, la musique se met en pause, mais qu’elle peut reprendre si on tient l’écouteur en masquant le capteur optique qui détecte le contact avec la peau. On peut utiliser une même paire d’AirPods avec 5 comptes iCloud différents. Si par exemple vous voulez les prêter à votre épouse ou à des ados qui ont chacun leur iPhone. Enfin, un même iPhone peut se connecter à deux paires d’AirPods mais il ne les utilisera pas simultanément.

S’agissant de la qualité audio, elle est qualifiée de « solide », avec une bonne présence des basses et des aigus précis. Ils sont meilleurs à ce jeu que les EarPods, de l’avis du journaliste (son de cloche identique chez Ars Technica). En outre, l’absence de câble fait qu’ils ont moins tendance à être tirés vers l’extérieur. Mieux tenus en place, ils isolent mieux aussi du bruit extérieur. Ce n’est pas du matériel pour audiophiles, mais dans leur catégorie de petits écouteurs Bluetooth ils sont « très bons » et la qualité est au niveau du prix demandé.

EarPods et AirPods, le second est davantage ajouré à l’arrière et les basses s’en ressentent — via Ars Technica — Cliquer pour agrandir

Pour leur rayon d’action : 15 mètres environ sans obstacle particulier, c’est la distance sur laquelle ces écouteurs ont fonctionné avant de perdre la connexion Bluetooth.

Au final, Panzarino devine une volonté chez Apple de créer une nouvelle plateforme audio, des interactions inédites avec les apps au travers de l’audio. Et ces écouteurs sont une nouvelle étape vers ce « futur sans fil », comme l’appelle de ses vœux Jony Ive.


Tags
avatar IGerard | 

Les gens oublient que ces écouteurs sont faits pour l'apple watch, tu contrôles ta musique à partir de la montre !!!

avatar Henri_MTL | 

@IGerard: Et ceux comme moi qui ont juste un iPod, Apple s'en branle ?

avatar byte_order | 

Soyez "courageux", comme eux.

avatar r e m y | 

@appache
Oui tu as raison. Et le micro doit fonctionner...

avatar Taatorinho | 

Hey les gars relax il ont meme pas encore de dates de sorties officiels ;) je suis sur que d'ici la Apple proposera des améliorations au niveau des contrôles puisque tout le monde à fait un retour négatif à ce propos ! ( du moins j'espère )

avatar Mac Hiavel | 

Ces AirPods ne pourraient-ils pas donner la tº corporelle ? Le micro incorporé devrait aussi déverrouiller via Siri la serrure connectée que je viens de poser !

avatar enzo0511 | 

Pas eu besoin d'attendre la presse pour savoir que ces écouteurs seraient comme les filaires mais sans le cordon

J'étais déjà emballé, pire je trouvais meme que c'était le pire produit qu'apple ait pu créer, ces tests confirment mon impression

avatar jojo5757 | 

Faut vraiment qu'apple vire son designer en chef ou infléchisse leur ligne de conduite, ils font des produits "pas finis": qui pourraient être top mais trop bridés ou manquant d'ergonomie (un comble pour Apple). Meme si j'adore le jack, j'aurais été tenté par ces écouteurs, passer par Siri (ouai, super au ski ou dans avec des gens autour) ou via l'iPhone (j'ai pas d'Apple watch et je n'en achèterai pas) c'est rédhibitoire pour moi. Je vais aller voir ailleurs et attendre ce que la concurrence ne va pas manquer de proposer...

avatar ZANTAR2054 | 

Ces AirPods ont l'air géniaux.
Je suis constament de switcher le bluetooth entre le mac et l'iPhone.
Connection automatique, le rêve! Et ils tiennent dans la poche, je sens que je vais les avoir sur moi systématiquement.

avatar NerdForever | 

180€ les 2 iBidules qui n'ont aucun bouton et ne sont pas compatibles aptx ou haut débit Bluetooth alors que des bose ou des Seinnheiser le sont... Et sont vie plus pratique: meilleure autonomie, des boutons, un arceau, des micros supprimant les son environnant ou au contraire permettant l'utilisation en kit main libre...
Ah j'oubliais mon Seinnheiser peut même se brancher... En Jack si j'ai plus de batterie et ça marche...
Pas prêt de prendre cet iPhone anti-mélomane et ces écouteurs bien trop chers et de trop mauvaises qualité... ( caractéristiques techniques datées de plus de 10 ans en retard... Et aucune nouveauté...)
J'adorais Apple jusqu'à l'iPhone 7 qui brise la compétence pour le style... Sans apporter quoi que ce soit...
( car pour rappel ce n'est pas le mini-Jack qui posait problème pour l'étanchéité... Mon très vieux Nokia était étanche à l'immersion complète et avait un mini-jack...)

avatar NerdForever | 

Sans parler du concept debile de devoir faire appel au contrôle vocal pour changer le volume d'une musique... Ça aussi c'est anti-mélomane : écouter une musique ce n'est l'interrompre juste pour changer le son...

avatar NerdForever | 

Take five, stoppé dans son élan ça casse tout par exemple...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR