Qu’est-ce qui est mieux qu’un HomePod ? Deux HomePod !

Anthony Nelzin-Santos |

« Il y a un nouveau son à la maison », dit le slogan. Un son en stéréo, même. Annoncé en juin 2017, repoussé mois après mois, AirPlay 2 est (enfin) disponible. Cela tombe bien : trois mois après sa commercialisation aux États-Unis et en Grande-Bretagne, le HomePod sera disponible demain, le 18 juin, en France et au Canada, ainsi qu’en Allemagne. Peut-être vous demandez-vous s’il est bien raisonnable d’acheter un HomePod et, a fortiori, deux ? En un mot : oui. En deux : oui, mais…

Avec son processeur A8 et son système dérivé d’iOS, ses six microphones et ses huit haut-parleurs, sa modélisation en temps réel et son annulation d’écho avancée, le HomePod n’est pas qu’une simple enceinte. Vous le savez désormais, c’est un véritable petit ordinateur audio, qui ne se contente pas de reproduire les morceaux, mais les réinterprète selon les données collectées par ses capteurs.

L’accéléromètre indique qu'il a changé de position ? Le HomePod lance une nouvelle modélisation de l’espace environnant, pour ajuster la manière dont chaque haut-parleur reproduit la musique. Les six microphones détectent des fréquences parasites ? Le HomePod ajuste le signal diffusé, pour annuler l’écho ou réduire la course du woofer. Le matériel et le logiciel s’assurent que le contenu est reproduit dans les meilleures conditions selon les spécificités de chaque installation.

Cet exercice de traitement (très) actif du signal n’a rien d’une sinécure pour un HomePod isolé, mais devient carrément relevé lorsqu'il faut harmoniser deux enceintes. Comment Apple s'y est-elle pris ? Difficile de le dire : elle n’a pas détaillé les fonctions stéréo et multi-room ni lors de la présentation d’AirPlay 2 pendant la WWDC 2017, ni dans sa documentation adressée aux développeurs.

Comment les HomePod s’adaptent-ils l’un à l’autre ? Mystère et boule de gomme. À défaut de comprendre les causes, on peut au moins écouter les effets, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça valait le coup d’attendre. Prenez des morceaux (datés) exploitant à fond la séparation stéréo, comme « Voodoo Child » de Jimi Hendrix, « Money » et généralement tout l’album The Dark Side of the Moon de Pink Floyd, « Whole Lotta Love » de Led Zep’, « Bohemian Rhapsody » de Queen, « Space Oddity » de Bowie, ou encore « Moving in Stereo » des Cars.

Vous serez sans doute surpris de la séparation très nette entre les deux canaux. Ce qui est à gauche est très à gauche, ce qui est à droite est très à droite. Les effets de panning, c’est-à-dire de glissement d’un canal à l’autre, sont spectaculaires. L’image stéréophonique est « ouverte », puisque les basses sont souvent envoyées vers l’arrière et les surfaces dures, comme sur un HomePod seul.

Sur ce plan, il vaudrait mieux parler d’un système multicanal plus que d’un système stéréo, puisque le signal est distribué sur seize haut-parleurs. Mais dans le même temps, l’image est claire et stable, car les haut-parleurs latéraux pointent les uns vers les autres, parfaitement en phase. Ce qui est « projeté » au centre est pile au centre, peut-être légèrement avancé dans le plan horizontal.

Prenez des morceaux du début des années 1960, lorsque les instruments étaient « assignés » à des canaux plutôt que réellement mixés, comme les premiers albums des Beatles et des Stones, ou nombre d’albums de la Motown. Cette séparation nette peut alors sembler artificielle, comme lorsque vous écoutez au casque des morceaux utilisant de grands pannings, et que vous avez l’impression qu’on vous tire l’oreille.

Comme il faut consacrer quelques minutes au placement d’un HomePod seul, il faut consacrer quelques minutes au placement d’une paire de HomePod. Violez toutes les règles habituelles : placez les HomePod plus bas que vos oreilles, n’évitez pas les murs ni les réflexions sur les surfaces dures, donnez-leur un peu de champ. La séparation devrait s’adoucir, l’image sera un peu moins précise, mais plus naturelle.

Prenez ces conseils comme un point de départ, et déplacez les HomePod en fonction de votre installation… et de vos préférences acoustiques. Sachez toutefois que vous ne pourrez pas régler le principal défaut des enceintes d’Apple, le « tout ou rien » des basses, parfois trop présentes quand on voudrait les ignorer, souvent absentes quand on voudrait les entendre.

En somme, la stéréo ne change pas le caractère des HomePod, mais elle pourrait bien vous coller un grand sourire. Dans le doute, dites-vous que le système d’Apple est complètement modulaire, et que vous pouvez commencer avec un HomePod seul, puis ajouter un deuxième à tout moment. Mais soyez prévenu : une fois que vous aurez écouté une paire stéréo, vous ne voudrez pas repasser à un HomePod seul…


Tags
avatar reborn | 

@pagaupa

Il y a un ordi dans tes sonos

avatar pagaupa | 

@reborn

Si tu le dis... deux amplis numériques et effectivement un ordinateur pour assurer le trueplay mais Sonos ne réinterprête rien.
Ou à considérer que le numérique réinterprête...

avatar hugome | 

@reborn

L’ordinateur te permet de compenser en partie les résonances de la pièce, ce qui est un progrès. Mais d’une part, il peut pas créer des fréquences là où il y en a pas, d’autre part, il ne fait que compenser, et va pas faire mieux qu’une enceinte qui est bien placée à la base.
Enfin, les résonances de la pièce dépendent aussi de là où est situé l’auditeur, et ça le HomePod le sait pas.

avatar Malum | 

Les lois de la physique n’ont pas changé, oh le gros argument biaisé totalement, mélangeant cause et conséquence. Les lois de la physique nous donnent des puissances maximales pour l’énergie apportée, comment se diffuse le son. Mais ces lois ne prédisent en rien qu’un nouveau matériau aujourd’hui sera dix fois plus performant qu’un matériau utilisé il y a cinquante ans, qu’un moteur vibratoire aujourd’hui sera dix fois plus puissant qu’un moteur vibratoire d’il y a cinquante ans avec moins d’énergie apportée et dans un volume plus faible. Pour obtenir des basses on peut transmettre au sol des faibles fréquences et pour cela un appareil plus, infiniment plus petit qu’il y a cinquante ans sera infiniment plus puissant. Pour le son il faut déplacer une masse d’air. Il s’agit de pression et, mon gars, la pression c’est force sur surface. Donc si il y a cinquante ans on avait besoin d’une surface de dix avec une force de un, et si aujourd’hui on sait produire une force de dix on n’a plus besoin que d’une surface de un. En plus le matériau intervient avec son élasticité, sa latence, sa rémanence et donc a un effet multiplicateur. Argument qui veut donc faire croire qu’à cause des lois de la physique on ne pourrait avoir de bonnes basses avec un petit volume est erroné sinon mensonger.

Votre argument qui se veut définitif et croit tout expliquer n’est qu’un leurre car il trompe et ne tient compte que d’une partie de l’équation et fait l’impasse sur la mise en application de ces lois faisant croire que la technique ne peut évoluer devant ces lois. Comparez donc un kg d’uranium enrichi avec un m3 de gasoil.

Conclusion l’histoire des 20 cm de diamètre minimum est une connerie.

avatar pagaupa | 

@Malum

Et les cons, c'est bien connu, ce sont toujours les autres! ?

avatar marenostrum | 

les meilleurs musiciens utilisent les même violons stradivarius de l'époque. y a pas eu grand évolution par la technologie. et on a les mêmes oreilles qu'avant. seul la musique est plus faible, plus nulle. pour ça plus besoin de qualité d'écoute. n'importe quel enceinte suffit.

mais dès qu'on fait en tour dans le métro on remarque que même un musicien SDF produit un son meilleur que les toutes les technologies du monde. pareil en regardant le foot, en plein jour, on remarque que les cameras les plus avancées du monde, soin loin de nos yeux. ils n'arrivent pas filmer correctement un terrain moitié en ombre et moitié en soleil.

avatar hugome | 

@Malum

Une basse fait 50 Hz aujourd’hui comme il y a 50 ans. Il faut toujours faire bouger le même volume d’air par seconde qu’il y a 50 ans pour faire cette basse. Et un volume d’air déplacé, c’est toujours surface du HP x déplacement du HP, ça n’a rien à voir avec la force d’un moteur où la qualité d’un matériau, vous confondez peut-être avec la puissance électrique nécessaire.
Les concepteurs d’enceinte n’ont pas attendu Apple pour essayer d’en réduire la taille.
Du coup, j’ai cherché une courbe de réponse en fréquence du HomePod. Grosso modo, elle est moins bonne que celle d’un Yamaha NS 7 qui fait 174 € (mais sans l’ampli) :
https://www.fastcompany.com/40530628/apple-homepod-frequency-response-flat-sound
Vous pouvez vérifier que sous 50 Hz, c’est la déroute.
Le son est meilleur sur mon mac de bureau avec des enceintes de monitoring, et dans mon salon sur ma chaîne avec enceintes colonnes.
Ce que vous achetez avec le HomePod, ce n’est pas de la HiFi, n’importe quel subwoofer en solde vous rendra mieux les infra-basses, c’est de la praticité.

avatar Sgt. Pepper | 

@hugome

Qu’est ce que la malveillance peut faire dire comme conneries ??

avatar hugome | 

@Sgt. Pepper

Ça, le mec qui répond à 8:38 à un article posté à 8:35, donc sans lire la source en référence, tu peux être sûr qu’il a pas inventé l’eau chaude ! ?

P.S (Edit) : encore une fois, je dis pas que c’est un mauvais produit, il est probablement meilleur que la plupart des enceintes autonomes au même prix. Il y a même des tas de gens qui préfèrent un truc qui fait boom boom avec un beau look qu’un son fidèle (Bose, suivez mon regard). Donc c’est déjà un progrès par rapport à la m... avec lesquelles les gens écoutent leur musique.
C’est juste que je suis toujours surpris que le grand public se rende pas compte qu’il se fait empapaouter sur la qualité sonore.
Dans les années 70´, le moindre ado rêvait de s’acheter une chaîne hi-fi avec son job d’été, aujourd’hui une fois que tu t’es payé ton iPhone, ton ordi, et tes vacances en Thaïlande, t’écoutes ta musique sur des enceintes en plastique.

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@hugome @malom @Sgt. Pepper et les autres : il se trouve, les choses sont bien faites, que j'ai testé la réponse en fréquence du HomePod avec des fichiers standardisés diffusés en AirPlay. Il est incapable de reproduire une fréquence de 20 Hz, c'est bien normal. 25 Hz, on sent que le woofer essaye de bouger, mais on entend rien. 30 Hz par contre, c'est clairement audible, même si c'est clairement pas la zone de confort du HomePod. Autour de 40 Hz, on commence à rentrer dans la gamme de fréquences où il s'en sort beaucoup plus convenablement. Ceux qui veulent passer au bureau vérifier avec leurs oreilles sont bienvenus.
avatar Sindre | 

@Anthony

Venir avec les oreilles d’Evander c’est pas possible ?
Mike Tyson.

avatar hugome | 

@Anthony

Ben si tu lisais le lien que j'ai mis, tu le saurais déjà.
(À 40 Hz tu es à -8dB par rapport à 70 Hz, soit à vue de nez 7 fois moins puissant)

avatar françois bayrou | 

C'est pas toi qui, sur un autre article HomePod, nous cassait les couilles avec des histoires de stéréo, c'est l'arnaque du siècle, un complot des fabricants d'enceintes, en fait une seule source doit suffire car elle atteint les deux oreilles ?

avatar tbr | 

Mieux qu’un HomePod ?
0 !

Tant que Siri sera moins intelligent que mon chien.

avatar Malum | 

Et comme vous êtes moins intelligant que Siri, ça promet. Chez vous le chien doit donner les ordres.

avatar tbr | 

@Malum

J’ai Siri, Google Home et Alexa. Le plus con des trois est définitivement Siri.
Tellement, que je ne l’utilise plus car il est trop à côté de la plaque.
Mon chien te remercie de l’avoir placé si haut.
Mais c’est bien dommage...

Je n’ai pas de chien.
Et moi, je t’ordonne de vite courir chez Apple t’acheter un HomePod. ?

avatar Dazoudaz | 

H-2 avant le saignement de la carte bancaire.

avatar Philocalie75 | 

@Dazoudaz

Oui c’est vrai !
Je devrais peut-être m’acheter à la place du HomePod le mange disque de mon enfance ? beaucoup moins cher non ? ... mais j’ai plus de 45 tours, mince alors !
Bon ben tant pis... obligé... carte bleue vers minuit pour un HomePod.
Quoi ? ... c’est pas de ma faute, j’ai perdu mes 45 tours.

avatar Lonsparks23 | 

Hello, pensez-vous qu'avec une Apple TV 3 (celles sans les applis), il sera possible d'appareiller 2 HomePod(s) ? Qq a un retour là dessus ?

Merci :-)

avatar bes | 

L’info juste avant sa sortie... ah la la.... ça me fait bien rigoler... comment essayer d’en vendre un peu plus au fan....
Yeah... un home pod à la guitare, un à la batterie, et un dernier pour le chanteur..... yeah !

avatar Dazoudaz | 

Minuit et toujours pas moyen de l’acheter...

avatar elitelazor | 

@Dazoudaz

Ouais pareil de mon côté j'espérais pouvoir en gérer une en retrait.. peut-être 8h00

avatar Dazoudaz | 

@elitelazor

J’essaierais demain matin avant d’aller au taf. J’espère que ça va le faire.

avatar joff3333 | 

@Dazoudaz

Elle était pas indiqué commande demain (en general 9h) . Stock vendredi ?

avatar IGerard | 

Lorsque le HomePod streame du Apple Music, il reçoit le morceau avec une equalization spécifique au morceau, fruit de calcul réalisés à l’aide de machine learning sur des données collectées je ne sais pas comment et où.

Donc sans AppleMusic le truc est d’utiliser sur son iDevice une application qui joue la bibliothèque de iTunes avec ses propres réglage d’EQ....

Bref dans l’esprit Apple... il vaut mieux avoir un compte AppleMusic... pour rester dans la philosophie plug and Play, sinon on trouve des chaînes HiFi pas chère sur le bon coin ;)

avatar nabaztag | 

HomePod blanc commandé sur Fnac.com dès 6h et livré demain en magasin après 14h . Wait and see !

avatar en ballade | 

@malum
tu as étudié la physique acoustique pour nous sortir de telles absurdités?
Alors grace aux nouveaux matériaux on va s équiper maintenant de petites enceintes pour une qualité HIFI?

avatar spece92 | 

Franchement j’ai bien fait d’en prendre deux.
Ça crache proprement.

avatar bes | 

J’ai une bonne vieille enceinte bose soundlink, Bluetooth ou jack avec mon 6s? qui fait le job pour la portabilité !
Pour la qualité, je suis plutôt baffle cabasse ou autre avec ampli.

avatar exharley | 

La voix canadienne est de retour sur HomePod moi ça fonctionne ici au Québec

Pages

CONNEXION UTILISATEUR