Avec Motorola, Lenovo veut devenir le premier fabricant de smartphones

Stéphane Moussie |

« Notre mission est de dépasser [Apple et Samsung]. » Avec maintenant Motorola dans la poche, le patron de Lenovo affiche d'extraordinaires ambitions.

Yuanqing Yang, CEO de Lenovo - Photo Fortune Live Media CC

Dans une interview accordée à Forbes, Yuanqing Yang explique en quoi son entreprise et Motorola sont complémentaires : « Lenovo est présent en Chine et sur les marchés émergents. [Motorola] est bien implanté aux États-Unis, en Amérique latine et un peu en Europe. »

Cette « parfaite combinaison » est à même de vendre plus de 100 millions de smartphones en 2015, assure le CEO de Lenovo. L'année dernière, le fabricant chinois avait vendu environ 45 millions de smartphones et Motorola 10 millions, selon IDC. Comment doubler ces ventes en seulement deux ans ? En se concentrant sur les pays émergents et sur les zones où la part de marché de Motorola est encore faible, répond Yuanqing Yang.

Au sujet des possibilités offertes aux clients américains de personnaliser le Moto X, Yuanqing Yang indique que ce concept pourrait être étendu à d'autres pays s'il y a une demande.

La marque Motorola sera en tout cas conservée, avec peut-être une nouvelle mention « by Lenovo» pour souligner son nouveau propriétaire. En Chine, la marque Lenovo, très populaire, sera évidemment conservée, mais Motorola pourrait aussi être introduite.

« Nous sommes vraiment complémentaires. Ensemble, nous pouvons remporter le marché des smartphones. » Lenovo a incontestablement une carte à jouer, mais la route est encore longue pour dépasser Apple et surtout Samsung, qui ont respectivement vendu 153,4 et 313,9 millions de smartphones l'année dernière.


Tags
avatar UnknownMan | 
Apple est bien plus qu'un simple produit iPhone ou autre il y a l'esprit et tous ce qu'il y autour et bon nombre de fabriquant ne semble et font mine de ne pas comprendre .
avatar Florian1293 | 
Qui a le plus à en craindre? Samsung ou Apple? A mon avis la concurrence va surtout être frontale avec Samsung, sur l'ensemble de la gamme. Apple en pâtira probablement en pâtir sur le haut de gamme, mais l'iPhone n'est pas Android, et se différencie suffisamment pour se démarquer. En revanche, un Samsung Android ou un Moto Android...
avatar YanDerS | 
..iOS n'est pas Android
avatar Florian1293 | 
Qui a le plus à en craindre? Samsung ou Apple? A mon avis la concurrence va surtout être frontale avec Samsung, sur l'ensemble de la gamme. Apple en pâtira probablement en pâtir sur le haut de gamme, mais l'iPhone n'est pas Android, et se différencie suffisamment pour se démarquer. En revanche, un Samsung Android ou un Moto Android...
avatar Lebossflo | 
Ceux qui oublient l'histoire sont condamnés à la revivre. A chaque fois ça a toujours été le même schéma (ou presque) au début c'est bas de gamme premier prix puis ils comment à maîtriser certaines technologies ou rachètent des boites occidentales améliorent leur produit grimpe en gamme et écrasent la concurrence par une production de masse a des tarifs ultra compétitifs. La dernière barrière est en générale douanière. Voyons voir qu'est ce qu'il manque à lenovo dans ce processus? Réponse : 3 ou 4 ans grand max pour mettre à profit leur investissement et faire tourner la machine à plein régime.
avatar manu1707 | 
@aldry : Ça s'appelle un abus de langage, tout le monde avait compris sauf toi.
avatar YanDerS | 
SIMOMAX oui c'est le mot d'ordre actuel de tous les dirigeants chinois qui veulent se lancer sur le marché des smartphones. C'est un objectif de conquête qui est censé afficher des ambitions et une volonté prêtes à certains sacrifices pour y arriver. C'est aussi un mantra qui fait surtout office de com Le marché devrait de tout manière se rééquilibrer dans les prochaines années. C'est sur le marché des Androidophones que la bataille va être sanglante. Apple, qui se situe encore et toujours sur la marge, devrait perdre mécaniquement en PDM, mais pourra tout fait conserver des niveaux de ventes appréciables, grâce à son offre alternative aux Android, et à ses nouveaux appareils. Et c'est tout ce qui lui importe finalement. C'est plutôt à MS que je pense et à tout l'effort que Redmond va devoir déployer pour se frayer une place dans le monde des mobiles hôtes

CONNEXION UTILISATEUR