Échec et Glass, la fin de l'euphorie pour Google

Arnaud |

Tout part d'un simple oubli. Sergey Brin, cofondateur de Google, arrive sur le tapis rouge d'une énième soirée de la Silicon Valley, visage nu de toute Google Glass. "Je les ai laissées dans ma voiture" a-t-il simplement déclaré. Une situation loin d'être anodine puisqu'il est difficile de se souvenir la dernière fois que l'on a aperçu le cofondateur de Google sans ses lunettes connectées.

Sergey Brin au second "Annual Breakthrough Prize Awards" dans les bâtiments de la NASA à Mountain View, en Californie.

Cet oubli est lourd de sens, à une période où les Google Glass commencent à perdre de leur superbe. Entre une sortie de masse qui ne cesse d'être repoussée et des développeurs qui se détournent peu à peu des Glass pour se diriger vers d'autres plateformes comme l'Oculus Rift ou les montres connectées; l'avenir des lunettes de Google semble être incertain. Bien loin de l'euphorique lancement du programme explorateur, destiné à fournir des prototypes à quelques testeurs et développeurs, contre monnaie sonnante et trébuchante.

Le site Reuters a interrogé seize développeurs lancés sur des projets liés aux Glass et, sur ces seize, neuf ont arrêté ou abandonné leurs travaux. "S'il y avait 200 millions de Google Glass vendues, on aurait une perspective différente, mais pour l'instant, il n'y a simplement pas de marché", assène le PDG du studio de développement Little Guy Games. Il a mis en suspens le développement d'un jeu pour ces lunettes, laissant entrevoir une perte d'intérêt des développeurs pour la plateforme.

Cependant, les Glass continuent leur bonhomme de chemin dans quelques domaines. Par exemple aux États-Unis, dix-neuf hôpitaux utilisent les lunettes intelligentes lors d'opérations médicales et dans l'assistance aux patients, et Google espère bien faire passer ce chiffre à la centaine d'ici l'année prochaine. De grandes entreprises comme Boeing, Taco-Bell (une chaîne de fastfood américaine), ou même la SNCF sont en train de tester les Google Glass pour différentes applications.

Les premiers tests de Google Glass à la SNCF

Mais ces pistes d'utilisation sont à mille lieues des premières démonstrations de Google, qui voyait ses lunettes comme l'assistant personnel ultime. L'utilisation en entreprise pourrait offrir une bonne sortie de secours aux Glass, qui passeraient alors à côté de leur usage originel.

Google semble avouer un échec à demi mot. Après avoir supprimé le site web destiné aux développeurs d'applications Glass (sous prétexte de favoriser une communication plus directe), beaucoup se plaignent d'un manque de communication commerciale. Le temps des défilés de mode et des pages spéciales dans Vogue semble bien lointain.

Dans les équipes internes, l'ambiance ne semble pas être différente. Toujours selon Reuters, l'équipe qui conçoit les Glass aurait vu les principaux ingénieurs partir, au profit d'autres projets. Twitter a également claqué la porte, en supprimant purement et simplement son application des lunettes. Le manque de communication générale de Google autour de ses Glass — complètement absentes des annonces lors de la Google I/O de juin — donne l'impression aux développeurs, et même au grand public, que l'on ne sort pas du carcan de l'expérimentation à grande échelle.

Les Google Glass à l'honneur d'un défilé de mode en 2013

Ce manque d'intérêt pour le projet Glass peut aussi se vérifier très simplement sur les sites de revente. Il n'est en effet pas rare de croiser des paires de lunettes signées Google pour moins de la moitié du prix initial de 1500$. Les grandes entreprises misant sur les Glass bénéficieraient également d'importantes réductions sur le prix d'achat, de l'ordre de 50%. Si le prix de revente de ces lunettes peut paraître insignifiant, il est assez révélateur d'un manque d'intérêt du grand public pour l'objet, ou même du manque d'intérêt de nouveaux développeurs potentiels.

Si les Glass n'engagent pas énormément de perspectives positives pour l'avenir, qu'en est-il du reste du wearable computing ? Quelques mois après la sortie des premières montres sous Android Wear, on voit que ce genre de produits reste encore très anecdotique et flanqué d'une image très 'nerdy' qui les tient à l'écart du client lambda. Samsung s'est lancé il y a maintenant plus d'un an sur le marché des montres connectées, en sortant de nouvelles à tour de bras mais le produit n'a jamais vraiment décollé.

La toute première montre sous Android Wear commercialisée, la LG G Watch.

L'Apple Watch sera un bon indicateur du potentiel effectif de ce marché. Car si tout le monde la regarde avec intérêt aujourd'hui, personne ne sait vraiment si la montre d'Apple sera un réel succès. On peut compter sur la force de frappe d'Apple qui fera remonter le marché, quoi qu'il arrive. Mais de là à le transformer en profondeur, lui donner un réel intérêt commercial comme Apple l'a fait pour le marché des smartphones… pour tout cela, l'avenir est encore assez brumeux.

Si l'on regarde dans la branche du wearable qui se porte sur le visage, on peut aussi trouver l'Oculus Rift, ce casque de réalité virtuelle acheté par Facebook qui fait encore office d'attraction de foire plutôt que d'un véritable produit viable. Il a beau avoir été mis entre les mains de 100 000 développeurs, Mark Zuckerberg lui-même n'y voit un avenir que dans 10 à 15 ans et sous réserve d'en avoir vendu entre 50 et 100 millions d'unités.

L'Oculus Rift

Pour le moment, on voit que les entreprises informatiques veulent à tout prix lancer de nouveaux marchés, alors que le grand public ne répond pas présent, ou très rarement. Seul un public d'initiés semble être enthousiaste pendant les premiers temps, pour ensuite reléguer ces nouveautés au second plan. À l'heure où les smartphones règnent en maître sur l'industrie technologique, la question du succès du wearable se pose réellement.

On se souvient tous du Newton d'Apple. Le produit en lui-même était plus que prometteur, et en avance de plusieurs années sur le reste du marché. Et pourtant, il aura fallu attendre quelques années avant de le voir prendre son envol, et même dans ses beaux jours, il ne s'est jamais vraiment imposé comme un succès de son époque. Est-ce que les Google Glass sont victimes du même syndrome ? Et même le wearable en général ? Il est impossible de prédire le futur aujourd'hui, mais la nécessité d'un game changer comme pourrait l'être l'Apple Watch pourrait réellement donner son souffle à ce marché dans lequel les entreprises investissent tant.


avatar marcpafr | 

Lisez le rapport peut être avant de dire que de la "flute".
Il s'agit là d'un sondage auprès des entreprises innovantes. Alors sauf si elles racontes des âneries les chiffres sont corrects, sachant que les dépenses en R&D sont déclarées à divers organismes et sont "budgetées", ceci est d'autant plus vrai quand l'entreprise est cotée en bourse.

Et 90% des revenus en services, on ne peut pas les discuter, bon après je ne peux pas vous faire changer d'avis si vous pensez que c'st le même "business model"..
Et comment pouvez vous dire "un fiasco" alors qu'elles ne sont pas commercialisées ? Un fiasco ça ce quantifie, donc par rapport à quoi ? quels objectifs ont été fixés par l'entreprise ?
Pour une entreprise un fiasco, c'est financier, par rapport aux objectifs qu'elle c'est fixé. Vous pouvez vendre 100 "clopinettes" qui sembleront un fiasco pour le 1er quidam venu mais si l'objectif était d'en vendre 10 et bien c'est un succès.

avatar izoong | 

Je n'ai jamais dit que Google et Apple avait le même business model. Et comme je le mentionne plus haut on ne peut pas réduire l'activité d'un groupe à son chiffre d'affaire.
Enfin un fiasco pour une entreprise n'est pas forcément financier. pour un produit de rupture tel que les glass il s'agit de créer si ce n'est un marcher du moins un intérêt. Là google à réussi a générer plus d'avis très négatif que de positifs sur le concept même. Le phénomène de rupture est consommé. C'est un fiasco dans le développement de l'image de marque et dans le développement de l'intérêt auprès du grand public.

avatar trolloloI | 

Alberto8
"J'aurais parié la dessus ( que ces lunette ne marcherai pas) car pourquoi celui qui n'a pas de lunettes voudrais en avoir ? Encore une fois Google fait beaucoup trop de chose pour rien . "

Osef d'eux, les malvoyants représentent plusieurs milliards de personnes à l'échelle du monde. Rien qu'eux en clients ça suffit largement. Même pas besoin de s'emmerder à essayer de faire portée des lunettes à des gens qui n'en aurait pas besoin pour gratter quelques clients en plus.

avatar droidente | 

Les Google Glass étaient un bon projet. Cependant, l'annonce est arrivé trop tôt et l'attente interminable de leur sortie fait que les gens se sont désintéressé de ce produit. Si il l'avait mit en vente en France, j'en aurais surement acheté une paire. Maintenant, je n'en voudrait plus.

avatar Orus | 

"Cet oubli est lourd de sens"
Non, mais n'importe quoi. C'est devenu de la presse people ici ?

avatar arekusandoro | 

Si le produit est au final une aide pour les entreprises ou les hospitaux tant mieux. Perso je n'en voit pas l'intérêt. J'attends surtout les meme application sur mon pare brise de voiture par exemple

avatar elamapi | 

Ca fonctionnera le jour ou:

1) Elles seront de taille réduite, et/ou de la forme d'une vrai paire de lunette (on est à 15 année lumière de ce concept).

2) Elles auront une bonne autonomie (et pas juste quelques heures).

3) Elle seront abordables.

Actuellement, c'est cher, inesthétique et avec une autonomie réduite.

Ce fut le même phénomène avec les montres.

Et on voit ce que ça donne maintenant, avec 2 sur 3 critères,, ça commence a se vendre. Jolie/petite comme une vrai montre. Le jour ou elle auront une vrai autonomie, alors tout le monde en voudra

avatar yorick | 

Je ne savais pas l'autonomie. Si c vrai c quand meme grave.
L'autonomie doit etre d'une journée

Je rajouterais un 4eme point c les applications.
Le problème des techno c qu'il faut pas juste sortir un nouveau produit, mais permettre une vrai utilisation. Il faut crée un besoin.
Google a fait la meme erreur en sortant google wallet. La techno etait présente, mais il n'y avait pas de partenariat pour qu'on l'utilise vraiment. Si elle etait utilisable des la sortie (commerce equipé) on aurait pu faire fonctionner ce produit.

avatar XiliX | 

Je pense que le problème vient du fait que GoogleGlass n'a pas "réellement" un écosystème pour aller avec. Hors utilisation basique, on ne sait pas ce qu'elle sait faire d'autres.

Apple a connu ça justement avec Newton par exemple. C'est bien de proposer un PDA, mais bon pour le grand public, que peuvent-ils faire d'autres ?
C'est la raison pour laquelle iPod possède iTunes. iPhone/iPad son AppStore, et la Watch aussi.

Avec GoogleGlass, on a plus l'impression d'être un beta testeur permanent...

avatar PierreBondurant | 

Les pilotes d'hélicoptère tigre et d'avions de chasse disent dans leurs interviews a quel point ça demande d'être concentré quand le système envoie sur l'œil plein d'informations qu'on ne peut éviter de voir.
Je pense qu'il y a ce risque avec les Google glass, ce qui crée de la fatigue oculaire, en plus que d'un seul côté.

avatar XiliX | 

On doit avoir le même effet pour un conducteur lambda aussi non ?

avatar bax137 | 

Pour ceux qui s'interessent aux usages dans l'industrie, un exemple avec SAP qui a rendu ses solutions de réalité virtuelle compatibles avec les Google Glass (mais il y a d'autres marques de lunettes également compatibles) : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-sap-sort-ses-apps-de-realite-augmentee-pour-google-glass-58557.html

Regardez notamment les vidéo de présentation. A voir si ça va prendre, mais les usages notamment sur les aides au picking semblent intéressantes et les entreprises comment à y regarder de plus près ( c'est le cas chez moi).

avatar Yanouss | 

Apple avait raison concernant ces glass, ça ne sert strictement à rien à part faire les gogos hyper branchés.

avatar oomu | 

techniquement, tout geek est un gogo hyper-branché
et de nos jours TOUT LE MONDE est geek

et le fait de poster des commentaires de une ligne sur un forum orange fait de vous, AUTOMATIQUEMENT, un geek, c'est à dire un GOGO hyper-branché.

La seule et unique conclusion étant que tout le monde (même en Afrique là où les mobiles marchent) est un gogo hyper-branché. Car c'est UTILE.

Votre point est donc quoi ? Le fait d'être un gogo-hyper branché est idiot ? ou que les google glass n'apporte rien de + au fait d'être déjà un gogo hyper-branché ?

Vous êtes aussi un gogo hyper-branché, est ce un tort ? Vous n'appréciez pas avoir accès à ce qui vous intéresse, à votre famille, et aux commentaires passionnant de forum orange quand vous le désirez ?

Est les google-glass, les gogo hyper-branchés, les forum orange ou google elle même ou votre propre humeur le problème ? soyez explicite.

-
Apple a pratiquement jamais rien dit sur un quelconque produit par un quelconque concurrent, si ce n'est "android c'est du vol, bouh ! ha et xiaomin ou samsung c'est pas de la flatterie, c'est du VOL, bouh.".

Apple ne commente pas explicitement sur un produit précis d'un concurrent. Elle dira "nous pensons que notre approche est la meilleure, voyez ce magnifique produit blanc, sobre et simple: il marche ! hoOOOo"

avatar mud1007 | 

De toute manière je ne voyais aucun n'interêt, demander à n'importe qui , qui porte déjà des lunettes si il aurait le choix de les retirer
Lunette = béquilles
C'est comme les TV 3D avec lunette aucun n'interêt.

avatar oomu | 

l'intérêt est de voir un film en relief.

Bon, là est la question: le relief apporte-t'il quelque chose au cinéma ? (dans Gravity, je dirais: OUI !)

Bon, et pour le jeu vidéo ? vous avez 2h, je ramasse les copies à la fin.

avatar SMDL | 

@oomu :

"Bon, là est la question: le relief apporte-t'il quelque chose au cinéma ? (dans Gravity, je dirais: OUI !)"

Il apporte la sublimation de l'écran. La disparition du mur, manifestation physique de la projection, de la fiction.

Ce n'est pas rien.

Maintenant, il faut en faire autre chose qu'une attraction. Le cinéma s'est lui-même émancipé de sa première incarnation foraine.
C'est au tour du cinéma 3D. Ça arrive. La technique doit être oubliée, ça viendra.

avatar rikki finefleur | 

mud1007
C'est justement l'inverse.
Les lunettes cela permet de t'enlever une béquille et d'avoir tes mains libres.
Contrairement à un smatphone pour prendre une photo, lire un message, demander une info, ou tu as forcement les mains prises.
Mais c'est tellement révolutionnaire ce produit qu'il faut attendre sa miniaturisation. Mais dans 20 ans peut etre nous l'aurons tous. Comme les téléphones portables dont on se moquait avant leur généralisation.

avatar mud1007 | 

Avec lunette aucun intérêt

avatar FollowThisCar | 

"un game changer comme pourrait l'être l'Apple Watch"

L'Apple Watch ne sera pas ce game changer comme le fut à l'époque l'iPod par exemple. Car la Watch exige la possession préalable d'un iPhone, alors que l'iPod pouvait se connecter à tout PC, sans l'exigence d'investir dans un Mac, d'où son succès phénoménal et sa révolution dans les moeurs musicales.

Une montre connectée à 1200-1500 € ne peut devenir un objet de masse, et de nombreux clients continueront de se contenter d'un smartphone à 200 €, éventuellement couplé à une montre à 200 €.

=> La Watch restera un phénomène marginal dont le positionnement social sera le principal intérêt pour ses détenteurs : "t'as pas ton Apple Watch à 50 balais, t'as raté ta vie" dira-ton, et les bienheureux exhiberont fièrement leur poignet. Mais la multitude des ratés sans iPhone - dont de nombreux utilisateurs Mac - continuera de vivre sous le ciel d'Android, en se demandant pourquoi Apple les a snobés.

avatar nono68200 | 

Tu es sûr de ça ? Il me semblait qu'au début, l'iPod avait besoin d'iTunes, et qu'iTunes n'existait pas sur PC... Donc au final, on en est au même début. Jusqu'au jour où iTunes est sorti sur Windows, et la montre pourrait devenir indépendante du téléphone...

avatar yorick | 

Si je me souviens bien, il a fallu attendre la deuxième version de l'Ipod pour qu'Itunes sortent sur PC.
D'ailleurs sont prix était de 500euros je crois.

J'espère pour Apple que L'Apple Watch sera compatible avec autre chose que l'Iphone.
Cela permettrais d'avoir un plus large succes.
L'autre solution est de rendre cette montre plus autonome aussi.

Ne peut on pas penser que certain dévélopeur android arrive a créé un application permettant de connecté l'Apple Watch

avatar oomu | 

- erreurs factuelles (origine de l'ipod, prix de la montre, etc)
- jugements de valeur
- fantasmes ("t'as pas ton Apple Watch à 50 balais, t'as raté ta vie", aucun humain n'a jamais dit cela, en tout cas pas sérieusement)
- aigreurs ("ratés sans iPhone")

Si votre seule considération est le "game changing", alors Apple a presque déjà réussi en ayant imposé de la haute technologie comme objet Fashion et Mode pour de _vrai_ (à coup de Vogue et égéries de la Mode)

Vous parlez comme les gens après la présentation de l'ipod. Vous jugez le produit à ce qu'il est sur un instant.

-
Mon avis personnel à moi que j'ai (car j'ai des avis d'une grande puissance intellectuelle, bac+2 les enfants) c'est qu'une montre reste un objet anachronique et redondant à notre époque.
C'est pour cela qu'Apple se positionne dans soit le "fitness" soit le bel objet de grande valeur.
Mais batterie et évolution technologie la force à être un objet "temporaire" (donc difficile d'y investir)
et je pense que cela reste des marchés de niche. Mais peut être qu'Apple en sera satisfaite.

Mon opinion est faite pour être éventuellement fausse, c'est une prise de risque, même si sincère.

-
zéro jugement de valeur chez moi, bandes de gamins prétentieux (oups... :) )

avatar trolloloI | 

oomu
"- fantasmes ("t'as pas ton Apple Watch à 50 balais, t'as raté ta vie", aucun humain n'a jamais dit cela, en tout cas pas sérieusement)"

Tu ne connais pas jacques séguela et son fameux "Comment peut-on repprocher à un président d'avoir une rolex. Une rolex! Enfin, tout le monde à une rolex. Si à 50ans on a pas une rolex on a quand même raté sa vie" ?

avatar oomu | 

google glass:
- problème d'usage. Que résout-il comme problème pour le grand public ? dans quoi s'inscrit-il ?
Le soucis c'est que Google doit l'associer à ses services en lignes pour en faire un truc pertinent et profitable à son commerce habituel (la pub, les services facturés ou subventionnés, etc)
Or, la technologie n'est pas prête. Elle reste encore intrusive (visible, en pleine face). Et ce n'est PAS si pratique (que ça soit l'interface au doigt ou parler en pleine rue ou en public).

Qu'est ce que la google glass résout-il MIEUX qu'un mobile comme problème du QUOTIDIEN ?

Google n'est pas une entreprise intéressée par résoudre des problèmes de niches (professionnels tels que ouvrier, hotline, agent sncf...). ces usages existent oui, bien sur mais ce n'est pas le commerce de google.
Si ça ne peut pas devenir un objet de masse lié aux services google + pub, alors google filialisera ou vendra l'ensemble à une entreprise dont c'est le métier.

-
Google se comporte comme Microsoft des années 90/2000 : part dans tous les sens, essaie d'être partout où est TOUT AUTRE acteur de l'industrie, se permet tous les échecs grâce à sa rente (la pub, là où pour MS c'est windows/office).

-
pourquoi oculus met du temps à être mis en vente (pour de vrai) ?

1: le marché n'est pas prêt. Il n'y a pas assez d'excitation/usages incroyables/jeux dont on crève de les jouer avec pour justifier le prix et se farcir un machin sur la tête.

2: la technologie n'est PAS si prête: ce n'est PAS juste coller deux écrans et un gyro (genre deux mobiles et hop ? allez essayer vous verrez).
Il y a le soucis de la latence: il faut que l'image soit rafraichie TRES rapidement, le + proche possible des gestes de l'utilisateur sinon le décalage rend malade ou est désagréable. C'est très important, il ne faut PAS sous-estimer. Du coup on est bien au delà des habituels performances des écrans/carte vidéo pour du 60fps tranquille.
Il faut réussir à être beaucoup + performant dans un espace/poids beaucoup + restreint (pour pas fatiguer l'utilisateur).
La technologie reste encore chère au degré de performance souhaité.
Il faut que les écrans aient une grande résolution, très important.
Le décalage pour la 3D doit être bien synchronisé, ne jamais échouer ponctuellement.
Il faut donc tout de même une excellente électronique.

3: les investisseurs jurent que par le freemium sur mobile pour les femmes de 40 ans.

C'est assez extraordinaire que Facebook se soit impliqué dans ce projet. Sinon le financement restait difficile.
Aussi sans un nombre important de produits à vendre et leur distribution, il est difficile d'obtenir les meilleurs composants, écrans, mémoires, puces, de l'industrie). Facebook est censée amener les moyens financiers pour permettre cela. C'est tout de même un métier nouveau pour Facebook.
Pour rappel, HP a échoué lors de sa première tentative de tablette post-ipad à obtenir les même composants qu'Apple au même prix. Apple avait essentiellement acheté toute la production.

Je ne crois pas au baratin de Zuckerberg sur le futur potentiel commercial du wearable computing etc. Je crois qu'il y a une part de passion et d'envie d'y être, d'y croire, en espérant que bien sur ça devienne le nouvel eldorado.

avatar RBC | 

Les trolleurs devraient quand même revoir leurs classiques car l'iPod au début se connectait en firewire au Mac et dans ce temps là AUCUN PC ne possédait cette connectique, tout comme iTunes qui fut réservé aux Macs pendant quelques années.

Pour la présentation avant la sortie de l'Apple Watch ce fut la même chose pour l'iPhone qui fut très décrié lors de sa sortie et Apple dû même 3 mois après en baisser le prix de 100$ et rembourser les premiers acheteurs.

Le dernier Mac Pro fut lui aussi présenté 6 mois avant sa sortie...

Quand à l'autonomie de la Watch... Attendez qu'elle sorte... Vous pleurerez après... D'avoir un Android.

avatar FollowThisCar | 

"trolleurs ... aigreurs, erreurs factuelles, fantasmes ..."

Clairement, le fait de posséder un appareil d'une marque ou d'une autre ne qualifie toujours pas pour l'ouverture d'esprit, la tolérance, l'empathie. Combien de gens ici ne peuvent s'empêcher comme d'habitude de se ruer sur les commentaires des autres au lieu de se contenter d'exposer leur propre point de vue sans agressivité ?

Mais bon, c'est ainsi, il y en a qui ont besoin de sentir qu'ils ont raison contre les autres et non en dépit, conjointement ou parallèlement à d'autres, et contre çà, il n'y a pas de cure. Pour ma part je m'en fous royalement, çà ne change rien à ce que j'exprime ni ne pense.

D'ailleurs, pour répondre aux grincheux qui assènent l'argument de la connectivité limitée de l'iPod à ses débuts, je disais précisément que l'iPod était devenu un phénomène de masse, et c'est bien entendu parce qu'il était - ou à partir du moment où il est devenu - PC compatible. Et vlan, prenez çà dans les gencives.

avatar RBC | 

Followthiscar : Où vois tu de l'agressivité dans mon commentaire ?

Par contre toi tu fait ce que tu reproches aux autres ? Bonjour ton ouverture d'esprit ?

Moi je fesais juste remarquer que vos élucubrations sont toutes basées sur des erreurs donc que vos conclusions sont obligatoirement fausses et je n'ai pas besoin de vous insulter pour le dire.

De toute façon la montre d'Apple sera un succès avec ou sans vous.

avatar p@t72 | 

"Quand à l'autonomie de la Watch... Attendez qu'elle sorte... Vous pleurerez après... D'avoir un Android."

Là il y a de l'agressivité ;)

avatar aldomoco | 

C'était inévitable, à force de se gaver d'euphorie, on finit toujours par la crise de foie :-)

avatar John Maynard Keynes | 

L'empirisme est au coeur de la vision produit de Google, essayer beaucoup, concerver ce qui marche.

avatar yorick | 

Bon concept mais a exploité pour qu'il soit commercialisable.
Je pense que le design n'est pas top. La caméra apparait trop. On voit sur mes smartphone des caméras de facade bcp plus discret (exemple Iphone, Galaxy....) Meme les lunettes enregistreurs sont minuscule.
Le problème reste l'écran. Si j'en crois les photos du démontage c ce qui empêche de ne pas avoir un "bloc " sur le visage. Le système de rétroprojecteur est a améliorer pour gagner en finition.

Il faut aussi développer des applications créant un nouveau besoin:
- Okay pour le GPS, les notifications de messages et d'Appel.
Mais il faut dévelloper des applications tournées vers la réalité augmenté, la reconnaissance d'une image, d'un objet.

avatar Ultranova | 

Plutôt que d'investir dans des conneries pareilles la SNCF devrait se préoccuper de faire arriver ses trains à l'heure.

avatar ergu | 

Je pense que la priorité de la SNCF devrait être la sécurité de ses matériels pour se susagers avant même leur ponctualité (qui est, certes, un sujet important mais est bien meilleure que l'impression que l'on en a quand on regarde la réalité statistique)

Mais je ne vois pas en quoi la redéfinition des priorités de la SNCF ici, à propos des Google Glass a la moindre pertinence ou utilité.

Le patron de la SNCF lit les commentaire de MacG ?

avatar yorick | 

http://vimeo.com/101826751
Les possibilités sont nombreuse comme le montre cette video.

On a deja vu le cas en medecine aussi. On peut aussi dévelloper pour des applications en voiture.

Sony aussi se lance dans l'aventure
https://www.igen.fr/accessoires/2014/09/smarteyeglass-le-gros-google-glass-de-sony-87739

avatar momo-fr | 

L'Oculus Rift semble nettement mieux… non ? :P

avatar pslauver | 

Mais qui trouverait normal de discuter avec un mec portant une caméra/appareil photo braqué sur soi ?

Soyons sérieux !

avatar trolloloI | 

Beaucoup de monde à commencer par les gras du bide d'américains ? Leurs agents de police sont équipés de caméra sur eux et t'as vu des gens protester pour qu'ils ne soient plus filmer lors d'un contrôle ou d'une discussion avec un poulet aux omg ?

Même les anglais n'y verraient pas de soucis, ils vivent déjà sous surveillance vidéo h24.

avatar pslauver | 

j'ai dit un mec (C.A.D. un mec dans la rue quoi) pas un flic.

La part de marché sera plutôt petite si cela se résume à vendre leur lunette à des flics.

avatar trolloloI | 

Et si ce gars dans la rue qui te film avec son smartphone dans la main, comme si de rien n'tait, mais sans te le dire tu vas t'en rendre compte et arrêter de lui parler sur le champs ?

avatar pslauver | 

Je sais pas où tu vis, mais moi je ne parle pas à des gens dans la rue qui me filme en cachette...
Je ne suis pas une jolie nana en mini jupe !

Mais si j'en rencontrais un alors je penserais qu'il a un problème neuronal !

avatar totonix | 

Pas moi. Plutôt envie de lui dire bouge de là.

avatar rikki finefleur | 

Pourtant les gopro ont un beau succès.

avatar platinummanchester | 

Je ne critique en rien Apple (pour vous détendre), croyez moi je possède bien plus de matériel Apple que bon nombre ici MAIS je.

http://www.platinummanchester.com/escorts_locations/cheshire-escorts/

Pages

CONNEXION UTILISATEUR