Galaxy Note7 : Samsung donnera les résultats de l'enquête avant la fin de l'année

Mickaël Bazoge |

Un peu plus de trois mois après les premières explosions des batteries de Galaxy Note7, on ignore toujours la raison pour laquelle ces composants se sont montrés si fragiles. Et c’est plutôt inquiétant car cela signifie que le problème pourrait se représenter à nouveau…

Tout accusait les batteries de Samsung SDI, une filiale du conglomérat coréen. Mais après le premier rappel et l’utilisation de batteries ATL, de nouveaux cas d’incendies ont émergé, poussant finalement Samsung à cesser la commercialisation du smartphone qui devait être la vedette des fêtes de fin d’année. En tout et pour tout, Samsung a vendu 4,3 millions de Note7.

Samsung mène évidemment l’enquête et mi-octobre, lors d’un point d’étape, le constructeur admettait ne pas savoir ce qui provoquait ces combustions spontanées. Le constructeur devrait finalement donner le fin mot de l’histoire avant la fin de l’année, ont indiqué des sources proches du dossier au site The Investor. Ces révélations font suite à une relance de l’enquête impulsée le 11 novembre.

De cette enquête dépend aussi l’avenir des unités récupérées par Samsung. Le constructeur aura-t-il la possibilité de recycler des pièces voire des modèles au complet ? Cela parait difficile à croire…

avatar kouriachicoach | 

Faites entrer l'accusé

avatar CNNN | 

En tout cas depuis la sortie du Maxi Bouse Pédant 2016, on oublie un peu cette affaire...
ils sont cool chez Apple y a pas à dire ?

avatar C1rc3@0rc | 

@CNNN
«En tout cas depuis la sortie du Maxi Bouse Pédant 2016, on oublie un peu cette affaire...»
Tu parles du Macbook Pro 2016?

Pour rappel les incidents reportés concernant le Note7 ont ete de 0.02% par rapport a une production de 4 millions de machines. C'est tres largement en dessous des nivaux maximum de taux de defauts tolerables en production industrielle!

En plus cela concerne un des produits les plus marginaux de Samsung en terme de vente.
Le plus aberrant par rapport a la polemique gonflée de toute part, c'est que si ce probleme avait ete reel, les autorités auraient mandaté un labo independant pour faire la lumiere sur la cause,... mais non, ça c'est gargarisé d'interdictions bien mediatisées, mais derriere, Samsung est le seul a enqueter!

Cela n'enleve rien au fait qu'il y a eu un probleme, certainement une conjonction entre trop grande finesse qu'empirait un probleme de production, mais on reste dans du grand delire.

En fait il faut surtout voir dans cette affaire ce qu'est devenu la presse informatique depuis les dernieres annees: ils ont rejoint le niveau des torchons a faits divers glauques qui se jettent sur la miserabilité, l'amplifient, la pousse artificielement en faisant appel aux pire des procédés malsains afin d'exposer un peu plus le lecteur a de la publicité toujours plus intrusive et lucrative. C'est pitoyable, mais c'est la realité.

On ne parle pas non plus des infomerciales qui se multiplient et des contre-publicités que les commerciaux incitent fortement dans les articles, tout ça sur fond de community manager poisseux.

Le scandale, quel que soit sa realité et sa gravité ne dure que le temps de l'exposition publicitaire, apres, on passe au suivant. Que reste-t-il de la realité et de l'information la-dedans: rien c'est juste du mensonge et de l'artifice qui se fait passer pour de l'information.

Espérons que MacG ne va pas s'enfoncer dans cette mare boueuse et continue a faire un suivi de l'information...

avatar BebMac | 

@C1rc3@0rc

J'aime beaucoup vos commentaires en général.
Cependant ici je pense que vous oubliez qu'en analyse de risque on prend en compte la probabilité d'accident ET le niveau de gravité de l'accident.

avatar Thegoldfinger | 

Ne pas savoir l'origine du problème apres presque 3 mois et surtout après avoir menti suite au 1er rappelle, c'est inquiétant...

avatar rikki finefleur | 

Thegoldfinger
Ils n'ont pas menti, il pensait que le pb venait de là. Ce qui était faux.

avatar lezardon | 

Decidemment, la Corée fait la une des journaux !

avatar Antiphon | 

De source confidentielle, le responsable des batteries du Galaxy Note 7 venait d'arriver chez Samsung. Il était auparavant responsable des logiciels pour les moteurs diesel chez un important constructeur automobile allemand. ?

avatar headoverheel | 

@Antiphon

Un spécialiste du moteur à explosion, hum hum intéressant mon cher Watson

avatar marc_os | 

@headoverheel :
Et plus précisément, le diesel c'est de l'AUTO-combustion !

avatar spece92 | 

Ça vient peut-être du SoC snapdragon 820 ?

avatar Le Perroquet | 

Ceux qui sont derrière le sabotage du galaxy note 7 sont soit apple soit les chinois...le note 7 était formidable et aurait humilié tous les flagships concurrents en cette fin d'année 2016...iphone 7 y compris... les concurrents le savaient et il fallait stopper la monté en puissance de samsung par tout les moyens...

avatar Un javanais | 

@Le Perroquet

Encore un coup des reptiliens !

avatar Le Perroquet | 

Tu es naïf...explique moi pourquoi samsung n'a toujours pas trouvé d'où vient le problème sachant que les meilleurs experts de la planète penchent dessus ? Il est relativement facile de procéder à un sabotage...il suffit de livrer quelques centaines voir quelques milliers de composants corrompus parmis des millions de composants saints...et de les livrer à samsung...sachant qu'un smartphone est composé de je ne sais combien de type de composant, difficile de savoir lesquels type sont concernés et en quelle quantité...c'est comme chercher une aiguille dans une motte de foin...

avatar Hideyasu | 

@Le Perroquet

Pourtant il multipliait les problèmes, chauffe inexpliquée, lags etc

avatar macfredx | 

@Le Perroquet

MDR ?????

avatar IceWizard | 

@Le Perroquet
"Tu es naïf...explique moi pourquoi samsung n'a toujours pas trouvé d'où vient le problème sachant que les meilleurs experts de la planète penchent dessus ? Il est relativement facile de procéder à un sabotage...il suffit de livrer quelques centaines voir quelques milliers de composants corrompus parmis des millions de composants saints...et de les livrer à samsung...sachant qu'un smartphone est composé de je ne sais combien de type de composant, difficile de savoir lesquels type sont concernés et en quelle quantité...c'est comme chercher une aiguille dans une motte de foin..."

C'est difficile à trouver, parce que le sabotage a été accompli par les experts d'Apple, utilisant des vecteurs d'attaques nanotechnologiques autodestructeurs.

En réalité, il n'y a pas eu de problème avec les Notes 7. Cette machine a été un immense succès, le début de la fin pour Apple. Samsung a volé de succès en succès, jusqu'au développement des robots militaires K27 en 2034, la pire catastrophe technologique de tous les temps. En 2036 les K27 contrôlaient l'Asie, l'Europe et la majeure partie des USA. Seule la Californie résistait grâce aux armes nanotechnologiques, la soucoupe volante de Cupertino étant imprenable. C'est alors que les ingénieurs d'Apple, assistés d'Hawking ont réussi à ouvrir des trous de vers à destination de 2016. Une armée de nanots-robots a été envoyé pour modifier le passé et changer les événements. La question sur toutes les lèvres : les K27 ont-ils aussi réussis un bond dans le temps ?

avatar Le Perroquet | 

On verra bien le rapport de samsung fin décembre et la tu penseras au Perroquet...

avatar headoverheel | 

@Le Perroquet

Rendez-vous en décembre pour savoir si c'est l'ara qui rie

avatar Le Perroquet | 

Harry l'ara...

avatar Pobla Picossa | 

C'est une explication comme une autre ?

avatar IceWizard | 

@L'orc
"Pour rappel les incidents reportés concernant le Note7 ont ete de 0.02% par rapport a une production de 4 millions de machines. C'est tres largement en dessous des nivaux maximum de taux de defauts tolerables en production industrielle!"

Pour rappel ces incidents ne concernaient que le premier mois. Un mois de plus et cela doublait. 10 mois de plus .. 10x d'accidents !

CONNEXION UTILISATEUR