Lytro intéresserait Google, Facebook et Apple

Mickaël Bazoge |

Le sort de Lytro, pionnier de la photo plénoptique, est dans le flou. Selon TechCrunch, l'entreprise fondée en 2006 sous le nom de Refocus Imaging aurait été ou serait en passe d'être vendue au plus offrant, ce qui signifie ici… pas grand chose. Le site évoque un prix compris entre 25 et 40 millions de dollars. Parmi les prétendants, Google tient la corde, mais Facebook et Apple seraient aussi sur les rangs.

Le premier appareil photo de Lytro.

Ce ne serait pas le premier contact entre Lytro et Apple. Dans une biographie de Steve Jobs, on a en effet appris que quelques mois avant sa disparition, le fondateur d'Apple avait souhaité rencontré Ren Ng, le créateur de Lytro. Les deux hommes ont discuté appareil photo et design produit, et Steve Jobs avait laissé à Ng un devoir : coucher sur le papier trois choses que lui et son entreprise voudraient faire avec Apple. L'histoire s'est arrêtée là (lire : Inside Apple : Jobs et Lytro, Apple et son packaging).

L'Illum.

Lytro a lancé des appareils photo (comme ce parallélépipède puis l'Illum) avec lesquels on peut modifier la mise au point après la prise de vue. La société a ensuite pivoté vers les technologies de réalité virtuelle. Ce n'est pas le matériel qui intéresse les acheteurs, mais bien la propriété intellectuelle : 59 brevets liés à des technologies d'imagerie.

Google semble néanmoins bien parti pour emporter le morceau. Rick Osterloh, le vice-président du matériel chez le moteur de recherche, a un rond de serviette au conseil d'administration de Lytro. À l'heure où les constructeurs de smartphones investissent sans compter pour améliorer les photos prises avec leurs appareils, la technologie de Lytro pourrait être un avantage certain.

avatar Undercat | 

C’est google, pour 40 millions.

avatar pagaupa | 

Jamais osé investir dans cet appareil photo mais le concept est très intéressant pour un grand public.
On peut même s'étonner que l'illum n'est pas eu de succés.

avatar Moumou92 | 

@pagaupa

Pas certains... le grand publique ne sait pas ce qu’est une profondeur de champs, une MAP... ce qui l’intéresse c’est de faire des selfies floues pixelisees au smartphone

avatar Finouche | 

@Moumou92

Tout s’apprend. Vous concernant vous avez une sacrée marge de progression en Français et en orthographe. Chacun ses lacunes.

avatar Moumou92 | 

@Finouche

Pour apprendre il faut être intéressé... ce qui n’est malheureusement pas le cas de bien de nos compatriotes... ce produit est mort né...

avatar Finouche | 

@Moumou92

Ça c’est sûr. La preuve ! :)

avatar pagaupa | 

@Finouche

Sans vouloir interférer dans vos échanges 😜 il serait intéressant de connaitre les motivations de rachat.
Mettre la technologie dans le smartphone? Mettre la main sur un format propriétaire?

avatar Aimstar95C | 

@pagaupa

A environ 1000€ l'appareil je ne suis pas étonné.😳

Si c'est de la qualité je pense que le public visé doit être les pros.

avatar pagaupa | 

@Aimstar95C

Justement, c'est ce qui m'a fait hésiter. Cela dit, Le lytro light ne vaut plus rien sur amazon. Ce qui me fait encore plus douter.

avatar blablablapple | 

@Aimstar95C

Y a des millions de gens qui achètent un smartphone a plus de 1000€

Paradoxe

Et les pro? Non soyons sérieux, je suis photographe pro et je ne mettrai pas 1000€ dans un gadget qui me promet de faire la mise au point à posteriori, comme si je ne savais pas me servir d’un collimateur AF.

Focus:
En fait, c’était trop conceptuel pour le grand public, et intéressant pour les pro mais pas du tout intégrable dans parc pro existant.

Il aurait fallut créer un objectif à monture canon/nikon et là ça aurait cartonné.

avatar stefhan | 

Disons que je suis assez surpris : je pensais qu’Apple l’avait déjà rachetée...

avatar etienne2pain | 

Je Ly beaucoup Tro

avatar Androshit | 

J’avais eu mon Illium sur un site web US pour 300€. Superbe objet 😋

avatar pagaupa | 

@Androshit

Et?

avatar iPop | 

Que ce soit Facebook ou Google ça va finir enterré dans un vieux cimetière.

avatar olgluk | 

Sur la mise au point à posteriori ça existe désormais chez d’autres constructeurs. Par exemple Panasonic avec la fonction postfocus. Ça marche très bien (en réalité l’appareil prend plusieurs photos rapidement à différents niveaux de mise au point). Après rien ne remplace le plaisir de penser sa photo et sa mise au point avant d’appuyer sur le déclencheur.

avatar Jeckill13 | 

Le principe d’une photo est de choisir ce que l’on veut mettre en avant. Et pour ça la présence ou non de profondeur de champ est déterminant. Si on compose la photo avec une profondeur de champ déterminée pour en avant un point précis de l’image, la modifier ensuite n’est pas forcément génial et on perd en lecture de l’image. Sauf à avoir plusieurs sujets qui apportent une lecture différente pour chaque modification... et là on est loin d’une image « instantanée », et ça demande une mise en scène très poussée et je doute que ça soit dans une utilisation grand public et consommation en masse du produit.

avatar Quéquette Blues | 

J'ai toujours pensé qu'Apple devait s'emparer de Lytro. Il y a beaucoup de potentiel dans cette technologie, plus évidemment le panel de brevets. Ça me ferait de la peine que ça tombe aussi dans l'escarcelle de Google, ils n'en feraient probablement rien de très passionnant.

avatar Crkm | 

Si Jobs était encore à la tête d’Apple, à la place de Jerky-Picsou, Apple serait à des années-lumière de ce qu’elle est aujourd’hui …

CONNEXION UTILISATEUR