Un prototype d’écran E Ink pliable promet de rapprocher les liseuses des livres

Mathieu Fouquet |

Vous adorez votre Kindle mais rêvez de le fermer comme un bon vieux livre avant de le poser sur la table de nuit ? Bonne nouvelle, la E Ink Corporation — la société derrière les écrans que l’on retrouve dans les produits d’Amazon et de Kobo, notamment — continue à travailler sur une variante pliable de ses écrans à encre numérique. Les premiers balbutiements avaient eu lieu en 2017, lorsque la compagnie avait présenté un écran E Ink pliable. Depuis quelques mois, des prototypes issus d’un laboratoire japonais incluent en prime une couche Wacom qui permet de prendre des notes à même l’écran, à l'aide d’un stylet.

Dans la vidéo ci-dessus, la chaîne YouTube Goodereader présente brièvement le dernier prototype en date. On peut y voir une liseuse qui se déplie (très lentement), n’inclut aucun rétroéclairage (mais une magnifique barre lumineuse des années 90 en haut de l’écran, pour un éclairage uniforme) et accepte effectivement la prise de notes manuscrite.

Alors que les smartphones pliables doivent encore démontrer leur utilité, ce prototype est intrigant : il promet de donner un rôle plus actif au lecteur, y compris celui qui n’oserait jamais écrire une seule ligne dans son sacrosaint livre papier. Reste à savoir si Amazon et ses concurrents s’intéresseront à leur tour à cette technologie.

avatar MachuPicchu | 

Sacrée latence, quand même.

avatar Puff32 | 

A choisir, je préfère et de loin, un bon iPad mini. Mais ma préférence va au bon livre papier, ce sera dur de le remplacer.

avatar maxime101286 | 

Exact l odeur du papier, le conseil d un libraire, etc... le temps en soit fait que ce machin doit contenir plus de plomb que un pilon. Un livre ça tombe jamais en panne. Au soleil ou à la bougie, les lignes sont. Et même dans l’obscurité elle restent peut être à l abri des yeux de mauvais goûts. Bref une technologie mal exploitée....

avatar maxime101286 | 

@maxime101286

J ai oublié une virgule.... ou un point d exclamation après le temps. Allons écouter Ferré ?

avatar Maczard | 

Intéressant... je vois là plus de sens à l’écran pliable que pour un téléphone...

Après le débat liseuse/livre papier .... chacun son utilisation préférée... les 2 existent

avatar marenostrum | 

la seule chose qui tue, l'électronique, c'est les grands écrivains. pour ça que cet espèce rare est contre la technologie.

avatar Sanid35 | 

Moi j’ai tendance a plier mon livre a fond pour n’avoir qu’un seule face et le tenir a une main.
C’est comme un retour en arriere cette idee 🤣

avatar Thms | 

Soutenons nos petits libraires locaux et/ou achetons des livres d’occasion,
on transmettra notre bibliothèque à nos petits enfants, pas nos vieilles Kindle obsolètes en plastique dégueulasses tellement ringardes 😅

avatar marenostrum | 

en faisant le tri aussi. dans la bibliothèque par manque de place les gens tenaient ce qui leur paraissait être le meilleur, pas n'importe quel œuvre. ça facilitait les choses pour les suiveurs qui aussi ne gardaient à leur tour que les meilleurs auteurs.

chose qu'on peut plus le faire aujourd'hui. y a la place (virtuelle) pour tous. pour ça j'ai dit plus haut que les grands écrivains sont les seuls perdants.

avatar Mike Mac | 

Comme le disait Oscar Fingal O’Flahertie* qui n'a pas connu les raz de marée Paul-Loup Sulitzer ,ou Marc Levy / Guillaumle Mussot :

"«Autrefois, les livres étaient écrits par les hommes de lettres et lus par le public. Aujourd'hui ils sont écrits par le public et personne ne les lit.»

* Oscar Wilde

Et pour paraphraser le chanteur :

Livre sentimental,
Des pages d'idéal...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR