Téléphonie : l’appel de la nostalgie

Mickaël Bazoge |

Le MWC a fermé ses portes le 2 mars, et comme chaque année, le salon de la téléphonie européen a fait le plein de nouveautés. Mais cette édition a un goût particulier, celui de la madeleine.

La vedette du salon barcelonais cette année n’a pas été le G6 de LG, le P10 de Huawei ou les nouvelles tablettes de Samsung. Ces produits intègrent certes des technologies dignes d’intérêt comme l’écran bord à bord 2:1 du haut de gamme de LG ou encore le second capteur photo Leica plus performant chez Huawei.

Cliquer pour agrandir

Mais toutes ces innovations ont été balayées d’un revers de la main par Nokia qui a signé son grand retour dans le milieu de la téléphonie. Le groupe finlandais a laissé le soin à HMD, créé par d’anciens de l’entreprise, de développer et commercialiser des téléphones sous la marque Nokia. Et HMD ne s’est pas fait prier pour ressusciter un modèle fétiche, le 3310.

Allo Nokia ? 2000 a appelé, il voudrait récupérer son 3310

Ce téléphone est un « doudou » pour les trentenaires (et les plus vieux…), pour qui il a souvent été le premier mobile. Une madeleine ou plutôt un « téléphone de cœur », comme l’appelle Florian Seiche, président de HMD, dans un entretien à Europe 1. La motivation du constructeur pour relancer la carrière de ce modèle est fort respectable : « Ce qui nous a motivés c’est l’amour de la marque Nokia. Et nous avons eu tellement de demandes de la part des consommateurs pour un nouveau 3310 que nous nous sommes dit, “allons-y, faisons-le !” » - Avec Nokia, HMD veut faire partie des trois premiers constructeurs mondiaux

Cliquer pour agrandir

C’est une belle raison, mais HMD sait aussi que la réussite commerciale est pratiquement acquise. La hype autour du nouveau 3310 est réelle, l’effet nostalgie joue à plein et le prix demandé — 49 € — est suffisamment abordable pour que ce téléphone puisse rentrer dans la case « cadeau idéal ». Pour Florian Seiche, le 3310 « permettra deux choses : dans les pays développés, les gens vont l’utiliser comme un téléphone compagnon pour le week-end ou les soirées, mais ailleurs beaucoup de gens vont aussi l’utiliser comme premier téléphone. C’est une renaissance ».

Au-delà de la poudre de perlimpinpin distribuée avec générosité par HMD, il faut toutefois raison garder. La nostalgie a bon dos, mais elle n’est pas forcément la meilleure conseillère. La nouvelle version a une bouille sympathique, et on y trouve une version modernisée de Snake signée Gameloft. Pour le reste, le téléphone ne fonctionne qu’en 2G — les pays où ces réseaux ont été recyclés ou fermés seront privés du téléphone mythique, dont… les États-Unis. L’absence de Wi-Fi ou de prise en charge, a minima, de la 3G feront de cet appareil un jouet évidemment sympathique, mais un jouet.

Image FrAndroidCliquer pour agrandir

Le 3310 original était increvable, il fonctionnait même après les pires tortures. En ira-t-il de même avec son lointain successeur ? C’est impossible à dire sans avoir testé le mobile en profondeur évidemment, mais les échos renvoyés par la prise en main courroucée de nos confrères de FrAndroid ne laissent présager rien de bon dans ce domaine : le logo Nokia au dos se décolle et le plastique de la coque semble moins solide que celui de son illustre prédécesseur.

TCL, receleur de nostalgie

TCL n’est pas le plus connu des constructeurs de téléphones, et pour cause, le groupe chinois avance masqué. Ces dernières années, cette entreprise, dont l’activité principale a longtemps été les téléviseurs, a acquis les droits de plusieurs marques occidentales plus ou moins en déshérence. C’est le cas d’Alcatel par exemple, une marque d’Alcatel-Lucent utilisée sous licence par TCL.

Cliquer pour agrandir

En décembre dernier, TCL récupérait les activités design et construction de smartphones qui faisaient la fierté de BlackBerry. Le constructeur canadien met depuis son savoir-faire dans l’élaboration d’applications et de services sécurisés pour les entreprises, laissant le soin à son partenaire TCL de faire vivre la marque. Et il s’y emploie, en misant sur ce qui a fait la force et la réputation de BlackBerry : le clavier physique.

C’est ainsi que durant le MWC, TCL a lancé le KEYone, un smartphone qui évoque immanquablement l’héritage de BlackBerry avec ce clavier doté de touches à la fois physiques et tactiles (la zone peut servir de trackpad). Le tout se complète de caractéristiques techniques honnêtes : écran tactile de 4,5 pouces (1 620 x 1 080), un Snapdragon 625, 3 Go de RAM, 32 Go de stockage, des appareils photo de 8 et 12 mégapixels (avant et arrière), une batterie de 3 505 mAh.

La nostalgie s’arrête au clavier, car il n’est pas question de s’embarrasser de BlackBerry OS. L’appareil fonctionne en effet sous Android 7.1 avec des applications maison préinstallées qui sont liées notamment à la sécurité. Tout cela est bel et bon, mais si ce terminal est à même de séduire les derniers fans de BlackBerry et les orphelins des claviers physiques, le prix les refroidira assez rapidement : le KEYone sera en effet commercialisé 599 €…

TCL n’a pas fini de jouer avec la fibre nostalgique : il se murmure en effet que le constructeur, qui possède les droits sur la marque Palm, a l’intention de relancer des smartphones griffés au nom du prestigieux constructeur (lire : Palm pourrait renaître de ses cendres). Les restes de webOS appartenant à LG qui s’en sert pour ses téléviseurs, il ne faut pas trop compter sur des terminaux mobiles équipés de ce système d’exploitation…

Le retour des PDA

Les PDA ont été les ancêtres des smartphones tels qu’on les connait aujourd’hui. Apple a d’ailleurs largement contribué à l’expansion de ce marché avec le Newton ! Beaucoup de constructeurs s'étaient lancés sur ce secteur, à l’instar de Sony (la fameuse gamme Clié) ou encore l’anglais Psion qui, tout au long des années 90, a régalé les poches des utilisateurs avec sa gamme Series. En 2012, ce qui restait de cette entreprise a été acquis par Motorola Solutions, puis un an plus tard la marque a complètement disparu du paysage.

Le Psion Series 5 à gauche, le Sony Clié à droite — Cliquer pour agrandir

À l’occasion du MWC, Psion s’est rappelé au bon souvenir de tous. Pas sous ce nom évidemment, mais sous celui de Gemini. Conçu par Planet Computers avec l’aide de Martin Riddiford qui a co-développé les Series 3 et 5 de Psion, ce PDA comme à la bonne vieille époque reprend le design des appareils du constructeur. Le châssis métallique se déplie pour dévoiler d’un côté un écran tactile de 5,7 pouces, de l’autre un clavier avec des touches en dur.

L’appareil intègre Android et Linux en dual-boot, un SoC doté de 10 cœurs, 4 Go de RAM, 64 Go de stockage, un appareil photo en façade de 5 mégapixels, deux USB-C, un lecteur d’empreintes digitales, une batterie (amovible) de 8 000 mAh. Le Gemini se décline en deux versions, une Wi-Fi et une avec le support de la 4G. Les prix démarrent à 299 $, avec une livraison prévue pour décembre : il s’agit en effet d’un projet à financer sur Indiegogo.

Retour vers le futur

Ces appareils qui sentent bon la madeleine ne vaudront peut-être guère plus que leur valeur nostalgique. Qui voudra vraiment utiliser le Nokia 3310, à part pour amuser la galerie ? Comme l’a rappelé Pierre Dandumont dans un billet décapant, le 3310 de la belle époque n’était pas une panacée, et à utiliser aujourd’hui, c’est pire encore. Le nouveau modèle étant finalement très proche de l’ancien (en termes de connectivité et d’utilisation générale, s’entend), l’expérience qu’il offrira risque de sérieusement décevoir.

Après des années passées à taper sur un clavier virtuel, revenir à de bonnes vieilles touches doit être bien sympathique comme sur le nouveau BlackBerry, pour ceux évidemment qui ont connu le genre. Mais le prix demandé pour ce qui n’est finalement qu’un milieu de gamme se justifie difficilement, en particulier pour un smartphone Android. Les modèles haut de gamme de Samsung, LG ou encore HTC voient leur tarif baisser rapidement en général.

En matière de clavier, celui du Gemini se pose là. Reste à savoir qui voudra vraiment s’encombrer aujourd’hui d’un PDA. Le modèle 4G du Gemini peut envoyer et recevoir des appels VoIP et cellulaires en tout temps, il pourra donc remplacer un smartphone. Le format clapet a le mérite de l’originalité (pour notre époque en tout cas, car c’était assez commun il y a une vingtaine d’années).

Cliquer pour agrandir

La nostalgie a du bon et après tout, il n’y a pas de mal à se faire du bien. Mais on idéalise sans doute une époque révolue : la mémoire efface les mauvais souvenirs et les expériences pénibles, pour ne conserver que les bons moments (lire : À quoi ressemblaient les smartphones avant l’iPhone de 2007 ?). Il est ainsi très probable que l’intérêt autour de la proposition la plus emblématique de ce MWC, à savoir le Nokia 3310, retombe assez rapidement une fois que l’appareil sera disponible.

Dix ans après le lancement de l’iPhone, il est en tout cas symptomatique de voir une industrie se retourner sur son passé illustre et faire appel à la fibre nostalgique de ceux qui ont vécu les débuts de la téléphonie de masse. Cette tendance va sans aucun doute se poursuivre encore un temps (il reste quelques icônes à dépoussiérer), alors que les smartphones les plus puissants se ressemblent de plus en plus...

Jusqu’à l’arrivée d’un appareil ou d’une technologie qui viendra bouleverser le paysage et entraînera dans son sillage tout le secteur, comme Apple y est parvenu en 2007, avec un succès qui ne se dément pas. Apple pourra-t-elle de nouveau incarner ce renouveau pour l’industrie ? Réponse avec l’iPhone 8.

avatar bugman | 

@ Mickaël :
Beaucoup plus intéressé par le modèle que tu as dans les mains que par le petit nouveau, pour ma part. Tu l'as trouvé sur un site spécialisé pour les téléphones 'vintage' ou par un autre biais ? (Juste pour savoir si l'on peut avoir confiance à ce que livre ces professionnels, en fait)

avatar Mickaël Bazoge | 

@bugman

C'est un modèle d'époque qui appartient à un des gars de la redac' ;)

avatar bugman | 

@MickaëlBazoge

Ah. merci Mickaël.

avatar Frizlab | 

J'en ai trouvé un à ~20€ sur eBay (+10€ pour le chargeur vendu séparément par un autre vendeur). Il fonctionne bien. Je ne m'en sers pas pour autant…
À noter : il ne capte pas la 3G. Chez moi je n'ai pas de réseau du coup j'ai une fempto… qui diffuse de la 3G…

avatar Madalvée | 

Je viens juste de repasser à l'iPhone et je suis déjà nostalgique de mon dumbphone qui ne se recharge que toutes les trois semaines… Le vieux a du bon.

avatar debione | 

C'est pour cela que je n'ai toujours pas pris un smartphone...

avatar Zefram | 

S'il y a bien un domaine ou je ne suis pas nostalgique c'est tout ce qui concerne le high-tech et le numérique. C'est quoi toutes ces horreurs présentées ? Qui se voit envoyer un sms en 2017 avec téléphone où il faut appuyer 3 fois sur une touche pour faire la lettre C ? Ils n'ont plus d'idées alors ils tentent de vendre ces vieilles bouses. Je trouvais ces téléphones déjà nazes à l'époque et j'ai encore plus de raisons de les détester aujourd'hui.

avatar loloeroket | 

@Zefram

+1

Non seulement la nostalgie c'est un truc débile. Mais la nostalgie avec la technologie c'est carrément stupide.
Qu'on le veuille ou non c'est le logiciel qui fait tout. Et au rythme actuel, un nouvel OS tous les ans, revenir en arrière c'est pas une bonne idée. Encore un truc qui va servir 2 fois et on se dira, comment as tu pu utiliser des téléphones comme ça.

Je l'ai appris depuis bien longtemps. Refuser l'évolution c'est un peu comme refuser de vieillir. Y'en a qui ont essayé, ils ont eu dès problèmes!!

avatar iPop | 

@loloeroket

Manquerait plus que des anciens ressortent DOS et le tour est joué.

avatar reborn | 

@Zefram

Raison pour laquelle je n'envoyait pas de texto avant l'iPhone. Avec son superbe écran capacitif et ses conversation texto en mode "tchat" c'est devenu beaucoup plus naturel :)

avatar debione | 

@Zefram:

Ben moi par exemple... J'ai tout l'attirail du parfait petit geek (Imac/ipad/ipodtouch/ipad/mbp) et pourtant j'ai toujours un dumbphone...
Tu connais l'écriture prédictive de ces smartphones? 9 boutons que tu vas utiliser et pas 26, pour les gens doués (ce que je ne suis pas ) je t'assure qu'ils vont plus vite que sur un clavier tactile. Ce d'autant plus en ce déplaçant, certains mots tu les tapes sans même regarder ton clavier... On fait un teste en marchant dans la rue un sac de commission dans une main et le téléphone dans l'autre?
Si il y a un truc sur lequel on ne peut attaquer ce genre de téléphone c'est bien sur les sms... Après c'est sur que pour raconter sa vie sur FB c'est moins pratique...

Mais sinon, les dumbphone ont quelques avantages que n'ont pas (encore) les smartphones...
1. La solidité... Mon dumbphone je le prends et le jette par terre sans aucun souci ni peur... Il a subit une bonne centaine de fois ce traitement dans les trois dernière années (je le fais à chauqe fois que l'on me demande pourquoi j'ai pas un smartphone). Les smartphone en sont très très très loin.
2. L'autonomie: 10 jours quand je l'ai acheté il y a trois ans... Aujourd'hui 8 jours... Pendant le même laps de temps, mon ipod touch (que j'utilise quotidiennement pour la musique) à vu son autonomie réduite de 50% (normal... vu le nombre de cycles qui doit être entre 5 a 10 fois supérieur à mon smartphone)

Après ce pose la question de la réelle utilité d'un smartphone quand comme moi on passe 90%de son temps avec une possibilité de connexion autre (soit à mon domicile, soit à mon travail)...

avatar Zefram | 

@debione

"Tu connais l'écriture prédictive de ces smartphones?"
Smartphone ou téléphone mobile ?
Oui ça s'appelait le T9 et je me suis toujours dit que ça valait pas un vrai clavier, qui lui aussi peux être prédictif.
Bref merci l'iPhone.

avatar guillaumeH2H | 

Make telephony great again?

avatar TheRV | 

Pour l'occasion j'ai resorti mon vieux 3310 et j'ai commandé une nouvelle batterie Lithium l'autonomie de la bestiole va être pulvérisée ?

avatar philipponna | 

Je ne suis pas du tout emballé que la nostalgie reste derrière moi !

avatar alan1bangkok | 

Sympa mais rien ne vaudra l'original

avatar clochette90 | 

Foutez vous de ma gueule si vous voulez, mais j'ai toujours mon CLIE Ux en état de fonctionnement et dont je me sers de temps en temps pour sauvegarder les memory stick de mon Aibo .... et c'est pas de la nostalgie (j'ai mon iPhone pour l'utilisation courante), simplement continuer l'utilisation d'une techno pas forcément complètement dépassée.

avatar iLionel | 

J'y réfléchis très sérieusement comme premier téléphone pour mon fils ?

avatar Pas-un-philosophe | 

@iLionel
Un galaxy ace sera mieux adapté, il ne pourra pas utiliser d'applications, il est très résistant, mais anémique et est une plaie à utiliser (sauf en usage basique SMS appels). Il a l'avantage de ressembler à un smartphone standard (donc "socialement correct"), en plus d'être très peu cher en occasion.

avatar NAVY7GAS | 

Me souviens des Panasonic le téléphone était mini , les Nokia violet à clavier et Sony Ericsson couleur glacier ou le motorola cadran rond. Y'avait de tout et n'importe quoi à cette époque on essayait de nous vendre de l'originalité sans grande évolution pour 1€** les astérisques renvoyaient vers les conditions d'achat qui aujourd'hui paraissent indécentes presque illicites.
Mais bon aujourd'hui ce sont les constructeurs directement qui pratiquent des prix indécents, l'iPhone a plus de 900€ en période de crise feraient presque regretter la vieille époque! !

avatar DarkChocolâte | 

La nostalgie n'est plus ce qu'elle était....

avatar DrStrange | 

Merci pour ces souvenirs!!!
Mais ils devraient vraiment rester juste des souvenirs.

avatar headoverheel | 

"Dans les pays développés, les gens vont l’utiliser comme un téléphone compagnon pour le week-end ou les soirées" : l'utiliser comme tous les trucs en plastic qui vibrent?

avatar bwaaazaaah | 

Il y a le site "vintage mobile" qui vendent des veux téléphones reconditionnés mais ils s'emballent horriblement sur les prix malheureusement...

avatar NEWIPHONE76 | 

À la rédac'
Un petit sondage sur qui voudrait ou non d'un téléphone néo vintage ?

avatar Vanton | 

Jamais été un grand fan du 3310 pour ma part... Trop mastoc... Je le trouvais trop commun et assez inélégant...

Et puis j'étais déjà équipé à sa sortie. J'ai débuté avec un 6110 en 1999. Pas de vibreur, une énorme antenne qui dépasse, 9 SMS en mémoire mais y avait le Snake ! ?
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/4d/0a/df/4d0adf2535185dda...

Le Nokia qui me faisait vraiment envie à l'époque c'était le 8210... Une merveille ce tel !!! Un design tout en élégance et compacité... J'enrageais avec mon gros truc déjà désuet !
http://i1-news.softpedia-static.com/images/news2/UK-Drug-Dealers-Absolut...

J'étais un fan inconditionnel de Nokia à l'époque... J'ai enchaîné les modèles au milieu des années 2000... Nokia 7210, 7250i, 6230, 6280... C'était le bon temps ! Nokia sortait des nouveaux modèles plus loufoques les uns que les autres dans sa gamme fashion, des modèles Pro à clavier pivotant, des tentatives tous azimuts... Me suis acheté un 7900 Prism y a quelques années, par nostalgie. Écran OLED, clavier qui change de couleur et coque en alu... Une rareté que j'aime énormément.
https://images.theinformr.com/phones/57/849/nokia-7900-prism-full-1.jpg

Mais c'est vrai qu'aujourd'hui à l'usage ces tels sont fatigants. L'iPhone n'a pas rendu Apple multi multi multi milliardaire pour rien...

avatar Ali Baba | 

La fonction téléphone est probablement celle qui me sert le moins sur mon iPhone. Je n'ai jamais beaucoup téléphoné et j'ai mis du temps à acquérir mon premier mobile. Par contre, avoir un ordinateur dans la poche, ça c'est ce que j'attendais depuis des années. Je me suis mis à l'iPhone très rapidement.

avatar Maximus | 

Darty propose sur son site internet une section avec des mobiles vintage ! Je pense que ce niveau 3310 au contraire est plus sympathique car il dispose d'un écran couleur et de formes plus arrondies ! J'aimerai bien voir le Startac 70 et 130 refaire surface ! Je ne suis pas d'accord avec la conclusion de l'article, cela fait 5 ans que l'industrie du smartphone n'inove plus (je ne parle pas des spécs). Je pense que les gens relativisent de plus en plus l'utilité d'un smartphone. On a dispose d'un car on devenu obligé à cause du fait qu'il nous rend productif (la aussi il y a débat). On est enfermé dans des applications et messageries instantanées. Mais sommes nous vraiment obligé d'y rester ? Je ne pense pas, on peut briser les chaînes c'est la peur de s'exclure d'une communauté qui nous fait peur mais en réalité si la communauté prend la de décision de disparaître aussi nous n'auront aucune mal à nous extirper de ces applications et messageries de type Facebook, what's app, snapchat, viber, etc.pour ne citer qu'eux ! Justement je crois qu'on comprends que cela n'apporte rien dans nos vie pu que cela permet de remplir le vide !!! Mais le vide c'est bien, c'est comme les temps morts, ça permet de nous ressourcer et de nous reconnecter a l'essentiel ! Je pense que dans ce retournement de situation, Apple faisait un tabac si il ressortait son modèle de première génération et encore....la course à la productivité et à l'amélioration à aussi un prix ! Quand on se pensait même pas 50 ou 100 euros à l'époque pour un téléphone qui nous apportair une grande satisfaction aujourd'hui il faut débourser presque 1000€ pour se payer un iPhone 7+ !! Et même si les forfaits étaient plus chers à l'époque les coût d'utilisation ont complètement explosé ! Il faut vivre avec son temps et ne pas avoir la nostalgie du passé. Mais aujourd'hui le débat est ailleurs. Le smartphone n'apporte rien de plus et pire son écosystème au quel nous sommes attaché à transforme notre société. Mode de vie, relations, etc. C'est peut être cela que nous recherchons à travers ses anciens téléphone, non retreouver une vitrine nostalgique du passé mais bel et bien retrouver et reconstruire un avenir plus centré vers la simplicité et notre adn naturel qui est la connexion directe aux autre sans l'utilisation d'artefac tels que les smartphones...A bon entendeur !

avatar NAVY7GAS | 

@Maximus :

Moi aussi je veux raconter ma vie parce qu'il a plu toute la journée et que le sol était mouillé alors j'ai pas pu sortir pour pas glisser , donc j'ai voulu faire une galette mais ca a raté alors je me suis mis à faire des crêpes mais j'ai manqué de cramer la hotte alors j'ai changé de poêle et j'ai finalement fait des pancakes qui ont l'air d'être des cookies enfait. À cause de la pluie tout a raté, j'aurais dû aller voir Logan au cinéma.

avatar tbr | 

Ca va être marrant de constater qu'à la suppression prochaine de la 2G, tous les dumbphones, dont ce pseudo 3310 fait partie, vont pouvoir caler les meubles.

Enfin, pour le nouveau "vieux" 3310, je n'oserais pas m'en servir ainsi.

avatar bwaaazaaah | 

@tbr

J'adore les gens qui disent n'importe quoi... la 2G est encore la pendant quelques années...
un peut de lecture histoire de savoir de quoi tu parles ne te ferais pas de mal : http://www.arcep.fr/?id=7183 ??

avatar tbr | 

@bwaaazaaah

"quelques"?

1 à 3 ans, maxi. (Sources Orange, BT, SFR... et mon doigt mouillé en l'air : OSEF). La 2G et de toute façon vouée à disparaître, et ça ira plus vite que l'ARCEP ne le voudra bien : "on ne vend/fabrique plus de dumbphones 2G... Et voilà !", diront les constructeurs, Orange, SFR, BT, Free, etc.

Bref, 49€, pour rien. Enfin, pour si peu.

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Pour ma part, je n'ai pas eu de Nokia. Mes mobiles pré-iPhone furent deux Sagem puis un Siemens. Trois antiquités incapables de prendre une photo ou une vidéo. Mon premier mobile en 1998, un Sagem gigantesque avec une antenne, ne pouvait même pas me permettre d'envoyer un sms, juste les recevoir.
Je ne suis donc pas nostalgique de ces daubes. Par contre, j'adore les ordinateurs de poche des années 80, comme mes Sharp PC-1211 et PC-1403H, et mon Atari Portfolio.

CONNEXION UTILISATEUR