L'installation des services de Google pourrait coûter jusqu'à 40 $ par téléphone en Europe

Florian Innocente |

Il en coûtera jusqu'à 40 $ pièce, à un fabricant de terminaux Android, pour installer le Google Play Store et d'autres services sur ses appareils vendus en Europe, indique un document consulté par The Verge.

Cette grille tarifaire et ses conditions sont la réponse de Google après une lourde condamnation de Bruxelles. Il lui était reproché d'obliger les fabricants à installer Chrome et l'app de Recherche s'ils voulaient aussi Google Play (l'équivalent de l'App Store) et d'autres services comme Google Maps.

Difficile pour un acteur Android de se passer de la porte d'accès aux millions d'apps de cette plateforme. Amazon le fait, mais il compte parmi les exceptions. The Verge explique que ce calcul des droits à payer se fera en fonction du pays de vente des smartphones et de leurs écrans.

Google a divisé l'Europe en trois grands paliers. Les marchés où les coûts seront les plus élevés sont le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Suède, la Norvège et les Pays-Bas. À un appareil dont la densité des pixels à l'écran dépasse les 500 ppp correspondra un coût à l'unité de 40 $. Entre 400 et 500 ppp on descend à 20 $ et en dessous cela passe à 10 $. Dans d'autres pays et pour des téléphones plus basiques, cette taxe reviendra à 2,50 $ par appareil.

Pour donner un ordre d'idée, des Galaxy S9 et S9+, avec leurs écrans de 570 ppp et 529 ppp tombent la catégorie la plus onéreuse. Quant aux tablettes, le coût est identique selon les pays et ne dépasse pas les 20 $.

En outre, si un fabricant décide de ne pas préinstaller Chrome en bonne place dans le dock d'Android, Google ne partagera aucun des revenus générés par les recherches sur le web.

Au vu de ce que peut représenter désormais ce surcoût pour profiter de Google Play et des autres apps, il est possible que les fabricants négocient justement la présence de Chrome de manière à récupérer par ce biais ce qu'ils doivent payer à Google de l'autre.

Bruxelles a imposé à Google un changement de politique à compter du 29 octobre et les critères décidés par Google entreraient en vigueur à partir du 1er février 2019. La question est de voir dans quelle mesure les fabricants, en fonction de ce qu'ils auront négocié ou pas avec Google, vont augmenter les prix de leurs smartphones et tablettes.

avatar ludmer67 | 

Où en est le projet d’OS mobile sans les produits Google ? MacG en avait parlé il y a deux ou trois semaines.

avatar fousfous | 

Toujours sournois de la part de Google, je suis sur que ça ne va rien changer niveau prix et que Google a trouvé un moyen de s'imposer encore plus tout en accusant la méchante Europe.

avatar frankm | 

Si c’est 40$ c’est toi le produit

avatar deltiox | 

@frankm

40$ pour un OS ce n’est pas gratuit loin de la
Par exemple sur un téléphone à 300€ c’est une part importante

Je suis plutôt surpris de voir Google se sentir aussi sur de son fait, car justement son business model est basé sur l’adoption massive de son OS pour pouvoir revendre les habitudes / usages à ses clients publicitaires et donc le faire payer peut donner des idées à certains de s’en passer

avatar victoireviclaux | 

@deltiox

Ils ont déjà très bien en ce moment les parts de marché de Google. Le marché est saturé, donc le renouvellement se fait plus lentement, c'est pas aujourd'hui que tout va basculer.

avatar QNTN | 

Je ne vois pas où est le problème.
Le monde fonctionne comme ça, partout et dans tous secteurs ont peux retrouver ce genre de pratique… Tu passes un accord avec Google, ils donnent leurs conditions, tu acceptes ou pas, ou tu essaies de négocier au pire.

avatar jojo999922 | 

C'est une histoire de dindon, et les dindons c'est nous! Comment trouver une solution pour être le produit et le client en même temps. Tu payes et en plus tu es complètement cerné niveau vie privée et publicitaire

avatar Nesus | 

Don’t be evil.
Exactement ce qu’ils critiquaient quand ils parlaient de Microsoft. Le même système. C’est bien, l’argent fait oublier tous les principes.

avatar showmehowtolive | 

Oui normal. Les constructeurs n’ont qu’à développer leur OS.

avatar e2x | 

je n’ai rien compris dans cette info!🧐
Les rapports entre les google apps, l’écran ppp , etc..les revendeurs prendront sur truc un autre truc.. différent ds 3/4 pays par rapport à ..??
pffiu

avatar marenostrum | 

la commission européenne a taxé Google (pour ne plus imposer ces apps dans les appareils Android), et eux taxent les fabricants qui vont vendre leurs produits équipés en Android. ils ne vont plus fournir leur boutique d'apps gratuitement.

les prix différents sont par rapport à la richesse, les pays plus riches vont payer plus. seul question est qui va payer, le fabricant ou le client ?

avatar macam | 

J'apprends ici que les constructeurs sous Android touchent une part des revenus publicitaires de Google. Cela ajouté à la gratuité d'Android et aux prix des appareils tirés vers le bas du fait d'une guerre des prix acharnée entre ces constructeurs. Et après il y a toujours les mêmes trolls qui viennent raconter que pour moitié moins cher on a aussi bien qu'un iPhone : tu m'étonnes !

avatar reborn | 

@macam

Pareil je savais pas qu’ils touchaient du beurre de la part de Google concernant les recettes publicitaires

avatar marenostrum | 

c'est normal. ils payent les sites, comme celui-ci, pourquoi ne pas payer les fabricants, sont des supports pareil. sans eux pas de visiteurs pour leurs pubs. ça fait tourner l'économie et ça montre pourquoi seul les américains savent comment ça marche.
les autres, français, allemands etc, sont des mesquins et jouent petits bras. ils sont bons que pour taxer celui qui bosse et gagne de l'argent.

avatar reborn | 

@marenostrum

C’est comme si microsoft payaient les constructeur pour qu’ils installent windows sur leurs machines..

Là Google passe sur un modèle de licence à la microsoft je vois pas ce qui choque 🤷‍♂️

avatar marenostrum | 

pas pareil. Android est libre de droits. pour ça que Google a trouvé l'astuce de la boutique des apps. les fabricants peuvent les commercialiser sans et ne pas payer la taxe. mais est ce que ça va marcher sans apps store ? j'y crois pas.

tandis que sans Windows personne achèterait un PC. bref ils sont obligé de payer une licence à Microsoft.
et il faut pas oublier que la cause c'est la commission européenne. sinon ça marchait bien avant. c'est les technocrates de Bruxelles qui compliquent la chose pour tout le monde.

avatar Spinnozza | 

@marenostrum

« les autres, français, allemands etc, sont des mesquins et jouent petits bras. ils sont bons que pour taxer celui qui bosse et gagne de l'argent »

J’en ai un peu marre des commentaires à la Trump (binaire : les méchants et les gentils) qui ne sont que des contres vérités.

L’Union Européenne (les États de l’Union) voulait taxer à sa juste valeur Google. Or Google a trouvé le moyen légal de passer outre avec l’accord de nos crétins de juges (qui prennent des décisions politiques quand ça leur chante).
Du coup les experts juridiques de l’Union ont trouvé un autre chemin pour faire chier Google. Et j’applaudis personnellement car ça me semble juridiquement solide et efficace en plus.

Morale de l’histoire : quand l’Union te demande de payer plus d’impôts (car ton optimisation fiscale est telle que ça devient une honte pour chaque citoyen qui se fait tondre sans rien pouvoir y faire) tu le fais. Car toi, toute grande multinationale que tu es, l’Union te mettra à genoux si tu es dans son collimateur.

avatar lmouillart | 

Idem pour Apple qui touche une partie des recettes publicitaires de Google.
Le revenu vient principalement de la pub, et Google rémunère Apple pour être dans Safari.

avatar reborn | 

@lmouillart

Pour etre par defaut, pas juste pour y etre en choix de moteur de recherche

avatar reborn | 

Normal, soit c’est toi le produit soit tu paye.
Les gens veulent tout de Google sans rien donner en échange ?

avatar Bigdidou | 

Google montre à quel point il est devenu une sorte d’îlot indirect privé universel et monstrueux.

avatar Clément34000 | 

Quelle bande d’enfoiré... cette vengeance pourrie

avatar reborn | 

@Clément34000

Eh bien Google propose depuis 2008 sont OS gratuit aux fabricants.

Ils auraient pu developper eux aussi une solution basé sur linux, webOS, Unbutu mobile, firefoxOS etc..

Sauf qu’ils ont choisir la solution de la facilité

avatar marenostrum | 

ils peuvent pas. déjà Microsoft étant un géant, acteur majeur en informatique, n'a pas réussi imposer leur système mobile. comment peuvent le faire les autres, avec des moyens moindres. il faut beaucoup d'argent pour développer un système et tout ce qui va avec, l'écosystème, etc.

avatar gwen | 

@marenostrum

Et pourtant Google a bien réussi ! A un moment on ne donnait pas cher de la peau d’androïde face au rouleau compresseur de Microsoft. La suite, on la connaît.

avatar lmouillart | 

Alors ça c'est le souhait de Google.
La réalité est autre, comme dans le cas d'Apple avec les iPhone, le lien entre les clients et google est proposé par les constructeurs.
- Quelle est la PDM de Google en tant que constructeur Android (çàd celle des pixels) ?
- Quelle est celle de Samsung, Huawei, Xiaomi qui possèdent des Android maison (càd non certifiés par Google pour avoir les gapps) ?

Je parie que tout comme pour Apple, si Google veut être présent chez les constructeurs ils devront payer.
Si Google ne veut pas que les constructeurs forkent Android (car trop cher si maintenu et certifié par Google) ils le feront eux même et dégageront Google. J'imagine sans souçis un Samsung, Amazon, ou Microsoft diriger un tel projet tout en étant plus souple que Google.

L'Europe à voulu taper fort, elle l'a fait et à vraisemblablement frapper juste !
Le reste est une histoire de poker entre clients et fournisseurs pour savoir qui va y laisser le plus de plumes et qui va en tirer le plus profit.
Une piste est dans la question suivante : En dehors de Youtube quel service est indispensable pour les constructeurs ? -> Aucun donc Google devra batailler pour être présent.

avatar Bigdidou | 

@lmouillart

« Je parie que tout comme pour Apple, si Google veut être présent chez les constructeurs ils devront payer. »

Je ne comprends pas ta proposition.
Tu veux dire, si les constructeurs veulent que Google soit présent sur leur appareil, ils devront payer ?
Ou bien que Google devra payer pour être présent chez les constructeurs ?

Par ailleurs, l’existence de boutique d’app alternatives fait que la situation de Google n’est pas du tout symétrique avec celle d’Apple.

Sinon oui, je pense aussi que l’Europe à fait ici de nouveau du bon boulot.
Comme quoi, quand elle veut s’occuper d’autre chose que de futilités, elle peut.
Ceci doit nous pousser à être sans cesse plus exigeants et ne pas baisser les bras face à cette institution.
On va voter bientôt. Je dis ça...

avatar lmouillart | 

Oui Google devra payer pour que ses applications soient sélectionnées par les constructeurs.

avatar iPop | 

@lmouillart
En dehors de Youtube quel service est indispensable pour les constructeurs ? -> Aucun donc Google devra batailler pour être présent.

Je dirai Google Search...qui est d’ailleurs dans Safari, donc indispensable.

avatar colossus928 | 

Ça va faire les affaires d'Apple cette histoire, enfin moi ça me conforte dans l'écosystème Apple en tout cas (même si il ne faut pas être trop naïf).

avatar pommedor | 

Pour fêter ça, +300$/€ sur les modèles de 2019, let's go :)

avatar adarion29 | 

Joli maintnenant google va pouvoir vendre des OS et nos données pour motif de respecter le jugement de la l'UE.
Belle revanche sur la commission ces imbéciles n'y voit que du feu et ne pourront rien faire puisque ce sont eux qui ont impossé cela pour laisser le champ libre a ... personne. Il voulait quoi ? Augmenter les vente d'iphone? Avec une entrée de gamme a 850 € je pense que c'est pas comparable.

avatar LisbethSalander | 

@adarion29

Tu pars dans un délire.

avatar Spinnozza | 

@adarion29

Faut prendre des médicaments, ça se soigne les délires psycho.

avatar YAZombie | 

"La question est de voir dans quelle mesure les fabricants, en fonction de ce qu'ils auront négocié ou pas avec Google, vont augmenter les prix de leurs smartphones et tablettes"
Non, il y a une autre question, préalable: que vont dire les autorités européennes de ce projet?

CONNEXION UTILISATEUR