2048 qui a cloné Threes est cloné à son tour

Mickaël Bazoge |

La déferlante Threes a tout emporté avec elle : productivité en chute libre, destruction d'iPhone sous le coup de la frustration, crises de larmes. Le jeu du studio Sirvo a également inspiré quelques développeurs, comme Gabriele Cirulli qui trois semaines après la sortie de Threes, a mis en ligne 2048, un jeu qu'il est bien difficile de ne pas comparer avec celui de Sirvo.

Il s'agit d'additionner des tuiles chiffrées afin de parvenir au nombre 2048; là où Threes propose de jouer avec le chiffre 3, 2048 utilise lui le chiffre 2. La jouabilité est pour le reste identique, avec des colonnes et des lignes qui bougent dans un mouvement d'ensemble. Et dans les deux cas, c'est aussi addictif !

Sur Android, des clones comme s'il en pleuvait. Clic pour agrandir

La différence entre ces deux productions est que Threes est une application payante pour iOS (et depuis peu sous Android), quand 2048 est proposé gratuitement sur le web, où le jeu s'adapte à peu près à n'importe quel écran, qu'il soit tactile ou pas. Gabriele Cirulli assure mordicus que 2048 ne sera jamais disponible en tant qu'app native. Devant le succès du jeu en ligne, les cloneurs n'ont pas tardé à pulluler, d'abord sur Google Play où l'on en compte des dizaines, et désormais sur iOS.

À gauche, 2048 sur Safari. À droite, le clone de Ketchapp. Clic pour agrandir

L'éditeur Ketchapp propose depuis hier une copie de 2048 qui en reprend non seulement le titre, mais aussi l'environnement graphique (beaucoup moins fouillé que Threes). 2048 [1.0 - Français - Gratuit - iPhone/iPad - Ketchapp] est gratuit et il se finance par un bandeau publicitaire en bas d'écran. Gabriele Cirulli le regrette sur son compte Twitter, et rappelle qu'il s'agit d'une version non officielle. Le développeur ne souhaite toujours pas adapter son jeu sur iOS ni sur Android, afin de ne « pas tirer profit de 2048 ». La version web, la seule originale, n'affiche d'ailleurs aucune publicité.

La position de Cirulli est très claire, il ne cesse de le rappeler sur son fil Twitter, mais Ketchapp et les autres cloneurs ont bien l'intention de profiter du succès du jeu. Dans le cas de la copie de 2048 présente sur l'App Store, l'éditeur prend tout de même soin de préciser que le jeu est « inspiré » de celui de Cirulli (Ketchapp pousse même jusqu'à donner le lien vers la version web).

Tags
avatar solea | 
Il s'en passe, de ces choses…
avatar voodoo10 | 
Ça devient n'importe quoi, c'est l'attaque des clones clonés !? J'arrive plus à suivre T_T
avatar agerber | 
Ca y est le compte est bon et le mot le plus long. Merci Mr Renard. Comme quoi les vieilles soupes cachent parfois des trésors. Armand jammot , All star du web en devenir ?
avatar Oh la belle Pomme | 
Apple devrait réagir. Ne rien faire c'est foutre en l'air son écosystème. Ca ne donne pas trop envie de s'investir sur la création (son game design du moins) d'un jeu quand on se le fait pomper en moins de deux (ou trois). Et quand on voit des jeux comme Threes par exemple, on se dit qu'on risque de perdre quelques belles perles par la même occasion. :/
avatar an3k | 
Petite correction : 2048 est gratuit sous Android avec affichage d'une page de pub entre chaque partie.
avatar Raph77 | 
Je reste bloqué à 9834 sur Threes! Dur. :/
avatar lendormi | 
2048, c'est sympa, mais bon. Bon, OK, j'y joue. Mais juste comme ça, en passant. J'suis pas accro. J'arrête quand je veux.

CONNEXION UTILISATEUR