Apple et Burberry ont travaillé sur une messagerie exclusive

Mickaël Bazoge |

Même si Angela Ahrendts n'est plus dans le paysage ni chez l'un, ni chez l'autre, Burberry et Apple continuent de travailler ensemble pour le bien-être des clients haut de gamme de l'enseigne de vêtements. À partir d'aujourd'hui, les employés des boutiques Burberry vont pouvoir texter avec leurs clients les plus importants (comprendre : ceux qui dépensent beaucoup) en direct, via le service R Message.

Cette messagerie se connecte à l'application de l'enseigne, par laquelle le client peut prendre un rendez-vous, discuter avec un employé, recevoir des offres personnalisées et acheter des produits. À l'autre bout, le collaborateur Burberry est en mesure de renseigner le client en ayant un accès direct aux stocks grâce à une app interne, R World, qui est un peu l'équivalent de l'application Hello pour les employés des Apple Store.

R Message, un service sur invitation seulement, a été développé en collaboration avec Apple, sans qu'on connaisse le niveau d'implication du constructeur dans cette initiative. Il s'agit d'une expérimentation, lancée dans le magasin Burberry de Manchester, qui a vocation à s'étendre à l'ensemble du réseau de la marque (431 boutiques).

Cette messagerie ressemble en quelque sorte à une version de Chat Business customisée pour Burberry. Le vendeur de fringues utilise d'ailleurs la messagerie B2C d'Apple, mais R Message se veut plus exclusif.

Source
Tags
avatar Lu Canneberges | 

Comprenne qui pourra ^^’

avatar pariscanal | 

N'importe n'a waqqqq

avatar Zara2stra | 

« Le vendeur de fringues utilise d'ailleurs la messagerie ... »

Vous vous croyez où pour vous permettre un registre de langage aussi relâché ?
On ne parle pas d’un vulgaire Zara, H&M, Uniqlo ou je ne sais quelle usine à habiller les boeufs ! On parle de Burberry !
Diriez-vous en parlant de Chanel, YSL, Balenciaga, Ricci, etc. que ce sont des « vendeurs de fringues » ???

Et puis ne soyez pas jaloux, chez eux le style bûcheron brut de décoffrage ce n’est pas le standard de la maison... 😂🤣🤣

avatar brunnno | 

@Zara2stra

Comme Apple le vendeur de breloques 😂

avatar kevinledanseur | 

@Zara2stra

Moi aussi cette phrase m’a fait sourciller. On parle quand même d’une grande maison britannique crée en 1856, pas d’une marque de prêt à porter style Zara ou H&M où il n’y a pas d’âme.
Sans doute une erreur de langage suite au milieu très éloigné du high tech.
Sinon c’est intéressant que des sociétés comme Apple et Burberry continuent de travailler ensemble. Burberry est très avancé dans tout ce qui touche aux nouvelles générations etc.

avatar House M.D. | 

@Zara2stra

Quelle que soit la marque, une fringue reste une fringue.

Que je porte mon Apple Watch ou ma Breitling, ça reste une montre, une tocante, etc...

Vouloir marquer un respect artificiel suivant que la marque soit haut de gamme ou pas, c’est tellement superficiel que c’en est ridicule...

avatar Guizilla | 

@House M.D.

Il n’est pas question de respect mais plutôt de considération et de reconnaissance.

Quant à l’Apple Watch il me semble un jour que Jony le bien aimé Ive a dit un jour que l’Apple Watch n’était pas une montre mais plutôt un petit ordinateur.

https://www.watchgeneration.fr/apple-watch/2018/10/pour-jony-ive-lapple-...

Loin de moi la volonté de polémiquer sur la philosophie de la montre, on ne dit pas que notre MacBook est une montre s’il donne l’heure.

avatar House M.D. | 

@Guizilla

Je n’ai pas plus de respect ou de reconnaissance pour Dacia que pour Bugatti. L’une m’apportera certes plus de sensations que l’autre, mais ça reste des bagnoles.

Une marque reste une marque, son idée, c’est vendre et faire du bénéfice, que ce soit Lidl ou Fauchon, Xiaomi ou Apple, H&M ou Burberry. Aucun respect à marquer parce que ça se vend qu’à des riches.

avatar Guizilla | 

@House M.D.

Nos opinions resteront donc divergentes. Soit. Mais fondamentalement, vous n’avez pas tort.
Toutefois, ce qui m’a le plus dérangé n’est pas seulement l’usage de l’expression pour définir Burberry mais plus basiquement, le seul usage de cette expression.
Généralement, les articles de MacG sont plutôt bien rédigés, et selon les auteurs avec plus ou moins de (figures de) style.
Et j’ai été étonné de voir que ces derniers temps, certains des articles sont d’une autre trempe.

avatar House M.D. | 

@Guizilla

Je pense que l’idée est de « dédramatiser » un peu les choses, dans le sens où beaucoup se formalisent pour telles ou telles choses, et font une montagne de certaines infos juste parce que ça touche une marque qu’ils aiment (un peu?) trop.

Je comprends mieux votre remarque si c’est ce qui vous a choqué ;)

avatar Zara2stra | 

@House M.D.

Parfaitement d’accord avec vous sur le fond.

Vous noterez cependant une différence entre ces deux rédactions :
« Le vendeur de fringues utilise d’ailleurs la messagerie ... »
« Le vendeur de vêtements utilise d’ailleurs la messagerie ... »

Le fait d’utiliser un mot relevant du registre populaire ou argotique dans un texte relevant du registre courant, ou soutenu est une figure de style tendant à marquer le mépris.

Et, si peu me chaut que le rédacteur ait du mépris pour les clients de cette enseigne ou pour l’enseigne, j’attends par contre une neutralité d’expression dans les articles.

Ou alors, ce ne sont pas des journalistes mais des éditorialistes, et les articles sont des billets d’humeur ou des éditos...

avatar Guizilla | 

@Zara2stra

J’ai aussi eu un soubresaut d’étonnement à la lecture de cette phrase. 😂

avatar Rifilou | 

@Zara2stra

C’est peut-être fait exprès. De l’ironie...

avatar Guizilla | 

@Rifilou

Peut être oui

avatar Zara2stra | 

@Rifilou

J’ai beaucoup de mal à trouver la figure de style de l’ironie.
J’y ai plutôt vue l’expression d’un mépris (de classe) qui m’a amené à réagir pour vilipender son auteur.

avatar macfredx | 

@Zara2stra

Pour moi, des fringues c'est des fringues, quelle que soit la marque ; et aucun mépris de classe là dedans...

avatar Zara2stra | 

@Rifilou

À la limite, plutôt un usage inopportun du dictionnaire des synonymes à la fin d’une journée éprouvante...

avatar zorglub33 | 

@Zara2stra

Pour en avoir quelques uns des vêtements Burberry je peux vous affirmer que la qualité n’est pas au rendez-vous malgré les prix pratiqués : boutons qui se détachent sur un trench Coat à 2k qui a 2 semaines (made in UK), un autre (aussi à 2-2.500€) qui déteint (made in Italy) et pas de prise en charge par la garantie, boutons de chemises dont le brillant part,...

De plus ils n’ont pas de service de MTM (Made to Measure) comme chez Scabal ou Zegna par exemple donc franchement ce n’est pas non plus une grande maison bien que je trouve aussi le mot « fringue » fort péjoratif dans ce contexte.

avatar falemaster | 

Dans le meme genre Galeries Lafayette a developper une messagerie client vendeur pour son concept store des champs elysee et le resultat est franchement tres bon. L’experience utilisateur de l’app est franchement bonne.

avatar oomu | 

pratique quand subitement on a besoin d'un costume pour rencontrer la Reine à une soirée de l'ambassadeur réputée pour le bon goût du maitre de maison.

Cela arrive plus souvent qu'on ne le croit.

avatar byte_order | 

@oomu
Merci pour ce doux moment de rire intérieur. Mon lundi morne de retour de vacances s'en porte bien mieux.

avatar oomu | 

Alors cela a valu le coup.

avatar xDave | 

En fait, ils communiquent sous le manteau ?

avatar Mehdim0hammed | 

J’avais lu Blackberry...

avatar nums45 | 

Moi aussi, ça aurait pu m’intéresser davantage. J’ai songé à une messagerie universelle ou plus sécurisée.

avatar Dziga_Vertox | 

Les beaufs.

avatar Powerdom | 

Burburry c’est surtout des animaux élevés dans des conditions épouvantables et ensuites massacrés pour que les défenseurs de la marque dont nous avons ici quelques spécimens puissent s’afficher avec la mort sur le dos.

avatar kevinledanseur | 

@Powerdom

De toute évidence, vous ne buvez pas que du thé.

avatar Powerdom | 

@kevinledanseur

Oui surtout pas de thé, véritable condensé de produit phytosanitaire de toutes sortes.

avatar Woaha | 

@Powerdom

Oui on tue des animaux pour récupérer le coton qui pousse sur leur peau, c’est bien connu.

avatar byte_order | 

@Woaha

Mais c'est ignoble de faire pousser des plants de cotonniers sous la peau d'animaux !!!
o_O

avatar MarcMame | 

@Woaha

"Oui on tue des animaux pour récupérer le coton qui pousse sur leur peau, c’est bien connu."

Mais quel animal pourrait bien avoir du coton qui lui pousse dessus ? 🤔

avatar supermars | 

Cette appli me fait penser à un sketch de Chevalier et Laspales sur la carte premium gold exclusive black. Un truc suffisamment grossier pour justifier l’expression vendeur de fringues.

CONNEXION UTILISATEUR