L'app StopCovid du gouvernement pourrait utiliser la technologie de traçage d'Apple et de Google

Mickaël Bazoge |

Le gouvernement français pourrait utiliser l'API commune d'Apple et de Google pour l'application StopCovid. « Il n’y a pas de religion là-dessus », a expliqué un membre du cabinet du secrétariat d'État chargé du Numérique. « Si une solution privée respecte toutes les règles édictées, notamment en termes de gratuité, de volontariat et de protection des données personnelles, elle sera regardée ».

Le principe de StopCovid est simple : il s'agit de prévenir un utilisateur de smartphone qu'il a été en contact avec une personne contaminée (possédant elle aussi un smartphone) par le COVID-19. Le cas échéant, l'app recommandera de se placer en quarantaine volontaire. Cédric O, le secrétaire d'État, avait décrit le fonctionnement de l'app de cette manière : « L’application en elle-même sera d’une simplicité enfantine : un bouton permettra de déclarer qu’on a été testé positif et un système d’alerte permettra de savoir qu’on a été en contact avec une personne contaminée ».

Mais derrière cette simplicité se cache un grand nombre de difficultés, d'abord d'ordre sanitaire : pour déclarer qu'on a été positif au COVID-19, il va falloir que les tests soient largement disponibles (lire : StopCovid, une application de « contact tracing » dans les fourneaux du gouvernement).

Quant aux difficultés techniques, elles seront levées avec la solution développée par Apple et Google qui, dès le mois prochain, fourniront aux gouvernements et aux agences de santé une API à intégrer dans leurs apps de traçage en Bluetooth (lire : Coronavirus : Apple et Google travaillent ensemble sur le traçage des utilisateurs d'iOS et d'Android). Dans un deuxième temps, cette technologie sera embarquée à même les systèmes d'exploitation, iOS et Android.

Reste désormais à convaincre les autorités d'utiliser cette solution qui, sur le papier, promet interopérabilité et respect de la vie privée. Si la réflexion se poursuit en France, de l'autre côté de la Manche le NHS (National Health Service) a déjà annoncé qu'il allait travailler avec Apple et Google pour utiliser la technologie des deux groupes.

avatar belrock | 

Donc, on peut partir de l’hypothèse que ce soit déjà le cas et que nous sommes déjà tracés...

avatar Krysten2001 | 

@belrock

???

avatar pancho53 | 

Je suis pas un spécialiste mais si les datas privées sont bien gérées avec Google & Apple je suis pour adopter leur solution commune car fiable.

avatar Sindanárië | 

@pancho53

"Je suis pas un spécialiste mais... "

T’inquiètes ! Il n’y a que ça ici ! C’est rempli de Sachants qui sachent tout
😋

avatar pancho53 | 

@Sindanárië

Ahahah sûrement

Pour éclairer mon propos je préfère un standard porté par les meilleures entreprises que par l'état, on voit ce que cela a donné avec leur application pouvant envoyé une notification lors d'un attentat par exemple, si on avait utilisé la diffusion cellulaire (un réel standard), cela aurait sans doute mieux fonctionné

avatar bidibout | 

"Dans un deuxième temps, cette technologie sera embarquée à même les systèmes d'exploitation, iOS et Android."

Donc à terme ce ne sera plus une app et ce sera inclus dans l'OS 😳 C'est du pain béni cette pandémie pour les gouvernements sur certains points.

Ensuite je ne comprend pas, une personne qui se déclare contaminée n'est pas sensée sortir donc à quoi bon utiliser ce système ? 🤔

avatar postman94801 | 

@bidibout

Tous malheureusement ne respecteront pas les consignes...

avatar julien1986 | 

@postman94801

Et donc il va gentillement déclarer sur l’appli qu’il est positif ? Quel intérêt ?

avatar romainB84 | 

@julien1986

La façon dont je l’ai compris (sur un autre article) c’est que ce sera les médecins qui rentreront dans une base de données que le patient est infecté.
Ce renseignement sera attaché a un ID anonyme par utilisateur de l’appli.

avatar flux_capacitor | 

@romainB84
Cet acte du médecin peut ne servir à rien car en bout de ligne, dans le système d'Apple & Google, tout se fait au final avec l'approbation et l'acte manuel de l'individu propriétaire du smartphone. C'est à lui de déclarer et valider qu'il est malade…

Ce consentement de l'utilisateur est clairement indiqué dans les illustrations de Google accompagnant l'article de MacG.

Quand @postman94801 pense que bon nombre ne suivront pas les consignes, il ne souligne évidemment pas que quelqu'un de sain se déclarerait faussement malade (!) mais plutôt qu'un malade ne déclare pas qu'il le soit dans l'app (par simple fainéantise et individualisme… ou plus pervers, par manque de confiance en l'Etat et peur d'être tracé). Dans ce cas, dans une société telle que la nôtre, ce système est voué à l'échec. Je doute que 60% (au minimum) de la population joue réellement et systématiquement le jeu. Trop de défiance.

avatar showmehowtolive | 

@flux_capacitor

Et sans tests ça n’a aucun intérêt à part faire peur aux gens.
C’est un gadget...

avatar pagaupa | 

@showmehowtolive
« C’est un gadget... »
Si l’état planche la-dessus, crois-moi, c’est que c’est plus qu’un gadget!

avatar julien74 | 

@flux_capacitor

Déjà une bonne partie des gens ne comprennent pas en quoi l’anonymat d’une UUID aléatoire local dans l’application préserve leur liberté
À ça se rajoute ceux qui agitent le chiffon rouge de on sera tracé bla bla bla GPS bla bla bla numero de téléphone bla bla bla même si l’application est désinstallée....

C’est pas gagné ....

avatar Sgt. Pepper | 

@julien74

Pas grave , Juste un outil de plus dans la lutte contre le CoVid , Rien de primordiale

Ceux qui ne veulent pas l’utiliser , ne l’utiliseront pas , et continueront potentiellement à contaminer leur proches 🤷‍♂️

avatar julien74 | 

@Sgt. Pepper

Personne ne peut obliger qqun à brancher son cerveau de temps en temps... malheureusement...

Y a qu’à voir en voiture le nombre de conducteurs qui laisse leur cervelle chez eux. Port de la ceinture obligatoire, et port du cerveau autorisé. C’est pas évident pour tous le monde.

avatar Sindanárië | 

@julien74

"Y a qu’à voir en voiture le nombre de conducteurs qui laisse leur cervelle chez eux."

Si ils avaient une cervelle à laisser chez eux

avatar showmehowtolive | 

@Sgt. Pepper

Le problème ce sont les tests. Cette appli c’est du gadget.

avatar bibi81 | 

Ceux qui ne veulent pas l’utiliser , ne l’utiliseront pas , et continueront potentiellement à contaminer leur proches

L'application n'empêche pas de contaminer les proches ! Elle permet juste des les prévenir...

avatar pagaupa | 

@Sgt. Pepper

« Ceux qui ne veulent pas l’utiliser , ne l’utiliseront pas , et continueront potentiellement à contaminer leur proches »

On peut aussi être contre cette application et être responsable...

avatar Zara2stra | 

@flux_capacitor

si je comprends que l’idee serait que le medecin declare la maladie, cela voudrait donc dire que le covid-19 viendrait enrichir la trentaine de MDO et je crois que ce n’est pas aussi trivial à faire (procédure pour modifier la liste, formulaire, etc)

avatar iPop | 

@romainB84

Dans la mesure où il est désigné, un numéro où ou nom, il n’est plus anonyme.
L’anonymat c’est pour les ensembles.

avatar pagaupa | 

@bidibout

Bien vu...dans le monde de la désinformation!
Et oui! Cette brique logicielle sera incluse dans les Os...

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

Ça va s’appeler AirPlay 3 et ça va tout briquer 😬

avatar pagaupa | 

@bidibout

Voilà ce que disait le monde:

« Cette brique logicielle devrait être active de manière provisoire à partir du mois de mai, avant d’être, cet été, intégrée directement dans le cœur logiciel d’iOS et d’Android. Google assure dans son communiqué que la technique mise en place sera désactivée quand l’épidémie due au coronavirus prendra fin. »...

avatar deltiox | 

@pagaupa

Et on les croit sur parole

:-(

avatar pagaupa | 

@deltiox

Le monde n’a pas l’habitude d’écrire des fake news...

avatar deltiox | 

@pagaupa

Je ne parlais pas du monde mais des Gafa et du caractère provisoire des ces technologies intégrées aux OS

avatar pagaupa | 

@deltiox

Et qui te prouve que ce sera provisoire? Tu iras fouiller dans l’Os?

avatar deltiox | 

@pagaupa

J’ai l’impression que nous ne nous comprenons pas du tout (voir mon smiley triste censé clarifier tout doute quant à l’ironie du propos initial )

Je clarifie donc : je ne crois pas sur parole des Gafa qui me disent qu’un tel outil de traçage dans un système d’exploitation ne sera exploité que momentanément

De même je ne crois pas sur parole un gouvernement français qui annonce un impôt provisoire (CSG...)

avatar pagaupa | 

@deltiox

Alors on est 100% sur la même longueur d’ondes...

avatar osxkiller92 | 

@pagaupa T’inquiètes, des devs vont le faire pour nous, on le saura bien assez tôt...

avatar Nicolas. | 

Pourquoi vouloir supprimer ensuite cet API de iOS et Android, vu que c'est sensé être super respectueux de la vie privé et anonyme ? L'anonymat s'annule quand la pandémie est passée ?

Sinon bon courage à Google pour l'intégrer à Android... avec leur fragmentation, autant sortir seulement une app, d'ici que ça atteigne 60% on sera en 2022

avatar AppleBZH | 

@Nicolas.

C’est évident, les Smartphones Android ne sont pas suivis par mise à jour, ou très peu de temps, ce qui représente 90% du parc sur de vieilles versions d’android. Tu enlèves à cela que bcp de gens ne savent pas installer une App, n’ont même pas de compte Google créé/configuré pour le playstore et vu comment la plupart des device android rament, j’imagine même pas l’autonomie et la fluidité avec une app dans le genre en tache de fond en permanence. Faut se rendre à l’évidence, ça ne marchera pas en France. Population trop vieille, pas assez Geek et réfractaire au changement

avatar Godverdomme | 

Que d'apprioris sur Android, c'est effarant...

avatar AppleBZH | 

@Godverdomme

Des android j’en ai eu en pro, en perso et je peux te dire que les mises à jour c’est pas leur fort.

avatar Godverdomme | 

Cela confirme ce que je dis....
Tu ne sembles pas familier du tout avec les Play Services, les API et les outils développeurs.

Tu ne sembles pas non plus connaitre les outils de dev et les ressouces d'une telle application.

Mais c'est mignon, et tellement réducteur ton commentaire :-D

avatar pagaupa | 

@AppleBZH

« Population trop vieille, pas assez Geek et réfractaire au changement »

Pour ce genre de « changement »,
Je suis du côté des vieux non geek...c’est clair!
Regarde black mirror qui est deja une réalité en Chine et tu verras où ce genre de changement mène...

avatar AppleBZH | 

@pagaupa

Je te rejoins là dessus, je n’installerai jamais cette appli sur mon iPhone !

avatar pagaupa | 

@AppleBZH

« je n’installerai jamais cette appli sur mon iPhone ! »
Si cette brique logicielle rejoint l’Os, tu n’auras pas le choix...

avatar clem1074 | 

@pagaupa

Le choix de couper les données cellulaire ou le Bluetooth quand on veut reste tout de même possible

avatar Godverdomme | 

Ce que tu dis est faux.
Ils intègrent ce genre d'Api dans les Google services, sans mise a jour OS.
Au contraire de Apple, il y a même des chances qu'elle soit poussée plus rapidement aux utilisateurs au vu du système de mise a jour.
C'était bien essayé ;-)

avatar bibi81 | 

Ils intègrent ce genre d'Api dans les Google services, sans mise a jour OS.

Ça ne peut être que dans GMS. J'imagine assez mal que ce soit poussé dans le fin fond de l'OS sachant tout ce qui tourne sur Android.

avatar Godverdomme | 

Q'est ce qui tourne sur Android? Je ne comprends pas la remarque...

avatar bibi81 | 

Q'est ce qui tourne sur Android? Je ne comprends pas la remarque...

Beaucoup d'appareils connectés : frigo, four, lave-vaisselle, lave-linge, etc... Je ne vois pas l'intérêt de déployer cette technologie dans l'OS de ces machines. D'où ma remarque (confirmant la tienne) que cela se passera dans les services Google (qui sont indépendants de l'OS).

avatar Godverdomme | 

Pourtant, je suis convaincu que l'Android d'un Frigo pourrait aussi gérer les SMS sans trop de soucis :-D
Rien n'empêche que l'API y soit présente et non utilisée...

avatar bibi81 | 

Pourtant, je suis convaincu que l'Android d'un Frigo pourrait aussi gérer les SMS sans trop de soucis :-D

Mais les SMS c'est différent, cela ne nécessite pas d'avoir un serveur chez Google.

Rien n'empêche que l'API y soit présente et non utilisée...

Sauf que l'API implique qu'il y a chez Google un serveur pour gérer les clés, etc... Je doute que Google veuille mettre des "ressources serveurs" pour un truc qui ne sert à rien.

avatar Godverdomme | 

Il est fort probable, voire même évident que le Play Service Framework va réagir en fonction du type de device qui le fait tourner et pourra à souhait activer ou désactiver cette fonction pour un frigo. C'est la base...

Il est impossible que cela tourne sur tous les devices "folkloriques" du marché.
D'ailleurs, les frigos ont accès au Play Store? :-D

avatar bibi81 | 

D'ailleurs, les frigos ont accès au Play Store?

Ben non, d'où l'intérêt de le mettre dans les services Google et non pas dans l'OS.

avatar Godverdomme | 

Hahah, il y a d'autres raisons bien plus importantes que les frigos pour ca :-D
Par exemple le fait que le déploiement se fait en quelques heures si c'est dans les services Google et des mois/années si c'est dans l'OS...

ET ce que tu dis peut être évité

if("FRIDGE".contentEquals(android.os.Build.DEVICE))
return;

avec bien sûr quelques adaptations qu'ils trouveront (liste de devices ou modèles à comparer)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR