Photoshop Camera rend votre appareil photo plus flatteur… ou complètement dingue

Stéphane Moussie |

Adobe ne pouvait pas trouver un meilleur nom pour sa nouvelle application conçue pour partager des photos avantageuses ou excentriques. De Photoshop Camera sortent des photos plus ou moins lourdement photoshopées à l'aide de nombreux filtres (appelés ici « objectifs ») très variés.

Les objectifs « Pop art » et « Spectre »

Photoshop Camera n'est pas la première app à permettre de transformer très simplement ses clichés, Adobe arrive même très tard sur le marché. Depuis 2016, Prisma fait le bonheur de tous ceux qui veulent métamorphoser leurs photos en œuvre d'art ou en compositions amusantes.

Mais la nouvelle app d'Adobe a plusieurs avantages décisifs par rapport à Prisma. Alors que cette dernière a rapidement mis en place un abonnement coûteux à 29,99 €/an, Photoshop Camera est entièrement gratuit. Seule contrepartie : devoir se connecter avec un compte Adobe, Apple, Google ou Facebook.

De plus, Photoshop Camera a une capacité qui change tout à l'usage : ses filtres sont appliqués en direct lors de la prise de vue, ce que ne fait pas Prisma, qui demande de prendre d'abord la photo pour ensuite la transformer, une opération qui prend elle-même une poignée de secondes ensuite.

L'objectif « rêverie »

Ce traitement en temps réel par Photoshop Camera demande de la puissance, d'autant que les objectifs exploitent des techniques d'intelligence artificielle pour un résultat saisissant. Sur mon iPhone XS, autant les filtres légers s'appliquent en temps réel sans problème, autant ceux plus lourds, comme « Pop art », font saccader la prise de vue et chauffer le processeur. Sur les vieux iPhone, les objectifs les plus sophistiqués risquent d'être difficiles à utiliser en temps réel.

Cela étant, on a la possibilité de prendre une photo sans filtre puis de lui en appliquer a posteriori. Photoshop Camera peut d'ailleurs importer les photos de la pellicule d'iOS ainsi que de Lightroom.

Ces fameux objectifs, qui disposent chacun de plusieurs variantes, sont éclectiques. Par défaut, une petite dizaine sont installés et on peut en télécharger d'autres, tous gratuits, dans une bibliothèque intégrée à l'app — il manque un moteur de recherche pour trouver rapidement un objectif en particulier. L'application est capable de suggérer toute seule le filtre adapté en fonction de la scène. Cela marche bien avec les portraits et les paysages, mais moins bien avec le reste.

Il y a quelques filtres assez légers, comme « Lumière studio » qui simule un éclairage studio pour les portraits, ou « Portrait », qui applique un effet bokeh et change le teint de la peau, mais la majorité s'écartent complètement de la réalité. « Spectre » joue avec l'aberration chromatique, « rêverie » met des fusées et des montgolfières dans le ciel, « intelligente » applique un style de peinture, etc. Certains objectifs ont même des animations.

L'objectif, si j'ose dire, de Photoshop Camera est de s'amuser avec tous ces filtres et de partager ses créations avec ses amis. Même s'il est possible de prendre en défaut les effets appliqués par l'app avec des cas spéciaux, la plupart du temps les photoshopages fonctionnent très bien. Chaque photo prise et transformée dans l'application peut être légèrement retouchée dans cette même app (ombre, clarté, vibrance…) ou plus profondément remaniée dans Photoshop Express (le transfert d'une app à l'autre se fait en un tap).

Une fois qu'on est satisfait d'un résultat, ne reste plus qu'à choisir le format de l'image (il y a des profils pour Instagram) et l'exporter sur les réseaux sociaux ou simplement dans sa photothèque. Les photos transformées avec des objectifs animés sont exportées sous forme de courtes vidéos en .mov.

À gauche, l'objectif « Billie Eilish Blohsh », animé et très… particulier. À droite, l'objectif « céleste », qui simule la nuit.

Autre avantage sur Prisma, Photoshop Camera n'a pas besoin de connexion internet pour appliquer les filtres. En bref, l'attente en valait la peine, la nouvelle app d'Adobe est très réussie : on se prend à expérimenter les différents objectifs sur ses nouvelles photos comme sur les anciennes, avec quasiment à chaque fois une transformation efficace et souvent amusante. Photoshop Camera est dès à présent disponible sur iPhone et sur Android (sur certains modèles Android uniquement : Pixel 3 et 4, Samsung Note et S récents, OnePlus 6 et ultérieur).


avatar iaddiction | 

Pour avoir eu la bêta depuis l’année dernière, c’est pas ouf. Ça marche bien 1 photo sur 10.

Mal détouré, filtre peu approprié et on a vite fait le tour. Ça tourne en rond, pas de nouveauté.

Je ne m’en sers plus

avatar scheylon | 

Presque difficile de faire plus lourd en terme de photoshoperie kitsch

avatar monsieurg33K | 

Que disent les conditions d’utilisations comme l’app est gratos? Peuvent-ils utiliser les prises de vue pour entraîner leurs algorithmes par exemple?

avatar Ricobtz | 

Ben moi j’aime bien. On peut en télécharger, en supprimer. Le rendu est plutôt bien foutu.

CONNEXION UTILISATEUR