App Store : les passeports vaccinaux doivent être soumis par des organismes de santé

Stéphane Moussie |

Au fur et à mesure que la vaccination contre le Covid-19 prend de l'ampleur dans le monde, des pays poussent pour la création d'un passeport vaccinal servant de laissez-passer aux frontières ou dans des lieux publics. Les applications iOS qui font office de passeport vaccinal doivent être soumises par des organisations reconnues par les autorités sanitaires, indique Apple dans un communiqué publié sur sa plateforme dédiée aux développeurs.

Image TeaMeister (CC BY)

Cette mesure est prise afin de s'assurer que les applications en question gèrent soigneusement les données personnelles et que leurs fonctionnalités soient fiables. Les organisations pouvant soumettre ces passeports vaccinaux numériques peuvent être les fabricants de kits de test, les laboratoires ou bien encore d'autres prestataires de santé. Ce qui compte est que ces organismes soient reconnus par les autorités sanitaires, qui peuvent bien sûr publier elles-mêmes des apps de ce type.

Apple dit avoir d'ores et déjà remarqué une augmentation du nombre d'apps servant de laissez-passer pour entrer dans des lieux sur la foi de la vaccination. Le tenancier de l'App Store procède de manière similaire pour les applications de traçage en autorisant uniquement celles développées par ou pour les autorités publiques.

Jusqu'à présent, le gouvernement français s'est prononcé contre la création d'un passeport vaccinal, jugeant notamment ce dispositif prématuré étant donné le pourcentage de personnes vaccinées à l'heure actuelle. Mais d'après BFM TV l'idée ferait son chemin en coulisses, et plusieurs pays (Italie, Espagne, Suède, Danemark…) militent pour ce projet au niveau local comme européen.


avatar moua | 

Il faudrait surtout un moyen d’en vérifier l’authenticité.

J’ai déjà vu des feuilles simples (avec entêtes quand même) avec les dates et type de vaccin. Accompagné d’une pièce d’identité ça fait l’affaire, mais c’est facile à falsifier.

Si on peut en vérifier l’authenticité (avec QR code...) alors ça sera plus largement accepté, au moins pour se substituer aux tests PCR lors du passage de frontières (j’ai pas dit remplacer... nuance)

avatar MGA | 

@moua

Autant je trouve ça légitime aux frontières car chaque état est souverain et libre d’imposer des règles pour obtenir le droit d’entrer sur son territoire autant je trouve l’usage intérieur dangereux.
PS : de toute façon toutes ces mesures sont d’une efficacité relative et non mesurable sauf cas très particulier. En revanche les conséquences sur la libre circulation qui fait partie des fondamentaux européens et sur les libertés sont très mesurables et si les mesures les plus visibles disparaîtront certaines mauvaises habitudes moins visibles perdureront.

avatar Sgt. Pepper | 

@MGA

Si cela peut permettre d’ouvrir les lieux sociaux / culturels plus tôt.
(Au moins sur une cible à risque : > 75 ans ?)

La liberté individuelle s’arrête la où la collectivité prend en charge les risques sanitaires.

avatar pilipe | 

@Sgt. Pepper

Donc on interdit aux gens de conduire des voitures, ça peut tuer. On interdit aux gens d’avoir des couteaux ça peut tuer. On interdit aux gens pleins de trucs car dangereux pour les autres. Avec cette logique adieux la liberté.

avatar Sgt. Pepper | 

@pilipe

Sophisme de la pente savonneuse 😩

Il y a aucun rapport entre une maladie mortelle extrêmement contagieuse et les accidents de la route.

avatar xDave | 

@Sgt. Pepper

D’une elle n’est pas mortelle, les mots ont un sens. Si on va par là, la grippe aussi est mortelle.
Et de deux ça ne justifie aucunement un marquage liberticide.

La trouille n’évite pas le danger.
Par contre la peur ça aide bien à faire passer des vessies pour des lanternes et mettre en place des choses inacceptables en temps normaux.

avatar fousfous | 

@xDave

La grippe est mortelle... Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire des fois...

avatar xDave | 

@fousfous

Toute personne qui chope la grippe meurt?
Tu es un vrai champion en fait!

avatar fousfous | 

@xDave

Dans ce cas pour toi y a que le SIDA qui est mortelle.
Il est complètement con ton raisonnement, parce que tout le monde ne meurt pas ça veut dire que c'est pas mortel...

avatar debione | 

@fousfous:

Ben non pas de chance, il y a de nombreuses années que le VIH (et pas le SIDA ignare) est sous contrôle. C'est comme le diabète, si c'est bien suivi tu as une vie assez proche de la normale.

avatar fousfous | 

@debione

Le SIDA fini toujours par l'emporter, mais ça met du temps.
Au contraire d'autre maladies qui tuent très vite mais sans tuer tout le monde.

avatar debione | 

@fousfous:

Je vais te le redire, on ne dit pas SIDA (qui ne concerne que le stade terminale de la maladie), on dit VIH... (ou séropositive)
Et c'est complètement faux ce que tu dis, tu étales ton ignorance de manière crasse... Pour info, grâce aux tri-thérapie, nous arrivons à faire "disparaître" le virus, entendre qu'il n'est plus décelable (et dans ces cas là, il n'y a quasi aucune chance de transmission). Si la thérapie est arrêté alors oui, la maladie va reprendre le dessus. Pour info, j'ai une connaissance dans mon entourage qui à été testé positif au VIH en 1983. Aujourd'hui, il a 65 ans, 2 enfants et quatre petit enfants (dont aucun n'est porteur du Virus).

avatar ErioBato | 

@debione

Sida/vih ? Quoiça ? Le VIH est l’agent pathogène qui induit la maladie SIDA

avatar debione | 

@ErioBato:
"Le sida est le dernier stade de l'infection au VIH, lorsque l'immunodépression est sévère."
Source wiki.

Une maladie qui s'appelerait syndrome...

Le SIDA est un état de la maladie... On m'a appris cela à l'école il y a 35 ans... Le SIDA n'est PAS une maladie. C'est un état de ton système immunitaire du au virus HIV. Tu peux être porteur du VIH et n'avoir pas encore de syndrome d'immuno déficient acquise... Donc ne pas avoir le SIDA.

avatar Rez2a | 

@fousfous

À ce train-là, même un rhume est mortel pour quelqu’un avec un système immunitaire déficient. Je ne vois pas où vous voulez en venir.

avatar fousfous | 

@Rez2a

Enfin faut quand même le faire pour nier la létalité de la grippe...

avatar Rez2a | 

@fousfous

Ben admettons, mais c’est pas très important, puisque tu valides le raisonnement de la personne à qui tu répondais. La grippe peut être mortelle, le Covid aussi, les deux sont des maladies très contagieuses, mais perso je n’ai jamais été confiné pendant une épidémie de grippe.

avatar fousfous | 

@Rez2a

La grippe est moins contagieuse et moins mortelle.
La Covid envoie aussi beaucoup à l'hôpital, c'est bien pour ça qu'il faut confiner pour la Covid et qu'il n'y a pas besoin pour la grippe.

avatar IceWizard | 

@fousfous

« 
Dans ce cas pour toi y a que le SIDA qui est mortelle »

Le SIDA ne tue pas. Personne n’est jamais mort du SIDA. Par contre il bousille le système immunitaire, ce qui fait que la moindre petite saloperie traînant dans le coin tue le patient.

C’est d’ailleurs pour ça que cette maladie a été si longue à identifier.

avatar xDave | 

@fousfous

En fait tu es prêt pour le dîner de ce soir.

avatar debione | 

@xDave:

Merde c'était pas hier mardi?

avatar Link1993 | 

@xDave

Techniquement.... la grippe ou le COVID n'est pas mortelle..............
C'est plutôt l'arrivée d'un truc en plus que le corps doit là aussi se débarrasser qui fait qu'on en meurt ! 😇

avatar fredsoo | 

@fousfous

7000 morts par an me semble t il une année normale.
Mais aujourd’hui il n’y a plus que des décès du Covid....

avatar fousfous | 

@fredsoo

Normal il n'y pas eu d'épidémie de grippe cette année. Ni de gastro d'ailleurs.
Et c'est agréable de ne plus avoir de rhume. Si certaines habitudes pouvaient être conservées.

avatar MGA | 

@fousfous

Certaines habitudes... suppression des contacts physiques, effets secondaires du port du masque, problèmes d’apprentissages et de sociabilisation... vous savez que nous sommes des être humains, des animaux pour lesquels le contact et la vie en groupe sont importants pour un bon équilibre. Tout ceci est bien plus fondamental qu’un rhume ou une gasto...

avatar fousfous | 

@MGA

On peut très bien vivre sans tout ses contact et mauvaises pratiques, toutes ses maladies coûtent chère à la société au final. Rien que le coût des arrêts de travail, et ensuite il faut rajouter le coût des médicaments (qu'on abuse en France d'ailleurs).
Personnellement je ne pense pas perdre grand chose en abandonnant la bise par exemple. Les gens qui se lavent les mains plus souvent aussi c'est une bonne chose.

avatar MGA | 

@fousfous

Non on ne peut pas vivre de cette façon. En revanche, se laver les mains serait déjà bien et ne remet pas en question notre mode de vie. Je vois tout les jours des intégristes des mesures qui sortent des sanitaires sans se laver les mains... les bonnes habitudes qu’ils disent 👍.
Aller longue vie à vous, arrêtez le sucre, le sel, le gras, l’alcool, le tabac et autres trucs du même ordre, légumes et fruits à tous les repas, faites du sport 3 fois par semaine, pas d’écouteurs sur les oreilles pas trop d’écrans surtout le soir, pas de sports à risque ski et autres, vous verrez c’est plus efficace que les masques et que la distanciation sociale, mais un peu voir beaucoup de vices dans la vie la rend moins monotone 😉

avatar debione | 

@MGA:

Vu la merde qu'il y a dans l'air, un masque à gaz pour sortir en ville me parait de rigueur....

avatar alexis83 | 

@xDave

Laisse tomber c’est peine perdu. Les gens ont été terrorisé et maintenant ils sont guidés par la peur. Toute notion de réflexion personnelle leur est induit par les sachants de la tv 🙃

avatar byte_order | 

@pilipe
> Donc on interdit aux gens de conduire des voitures, ça peut tuer.

Non.
Par contre on leur impose quelques contraintes avant d'en avoir le droit (de conduire, pas de tuer, hein !) : devoir passer un permis, une vérification obligatoire périodique du bon état du véhicule et avoir une assurance.

Attention à ne pas considérer qu'un droit doit être absolu. Tout comme la liberté, y'a très peu de droit qui soit absolu, sans cadre aucun.

> On interdit aux gens d’avoir des couteaux ça peut tuer.

Dans les avions, c'est le cas.
Et d'une manière général, c'est jamais libre sans contrainte, oui.
Car cela peut devenir rapidement une arme par destination.

Rappel, on parle de contraintes lié à des accès à des espaces ouverts au public.
C'est important de s'en souvenir : l'accès à l'espace public n'est pas un droit absolu. Sinon les prisonniers seraient dehors, hein.
L'accès est encadré de devoirs.

Cela a toujours été ainsi depuis que la vie en société n'est plus régie par la jungle.

> On interdit aux gens pleins de trucs car dangereux pour les autres.

L'essentiel est encadré, c.a.d autorisé sous conditions (la partie "devoir" d'un droit, quoi).

> Avec cette logique adieux la liberté.

La liberté totale, c'est pas un adieux, c'est un fantasme. Il est temps d'ouvrir les yeux.

avatar Christophe Durandeau | 

@byte_order
👏👏👏

avatar raoolito | 

@byte_order

> On interdit aux gens d’avoir des couteaux ça peut tuer. Dans les avions, c'est le cas. Et d'une manière général, c'est jamais libre sans contrainte, oui. Car cela peut devenir rapidement une arme par destination.

en fait je crois qu’avoir un couteau dans al poche c’est aussi une infraction. A la difference de l’avoir dans une valise (faudrait verifier mais g la flemme)

avatar debione | 

@raoolito:

Non tu as parfaitement raison. Je sais pas si c'est encore en vigueur en Suisse, mais il était (est) interdit d'avoir sur soi un couteau dont la lame est plus grande que la largeur de la paume de la main (qui correspond grosso-merdo à la distance pour transpercer un coeur)
Par contre il n'est pas interdit de se promener avec... une tronçonneuse...

avatar raoolito | 

@debione

accordons que c’est moins discret à dissimuler :D

avatar Link1993 | 

@raoolito

Une petite tronçonneuse sur perche, une fois la perche retirée, se planque très bien dans un petit sac Easpack sans problème ! 😬

avatar doobiethedog | 

@pilipe

Ça n’a rien à voir. Ça s’appelle du Sophisme ce que vous faites…

avatar MGA | 

@Sgt. Pepper

Au point où nous en sommes êtes-vous certain que ce « plus tôt » veuille dire quelque chose ? Plus tôt que quoi ? Y avait il une échéance à avancer ? En fait non. Qu’est on prêt à sacrifier de nos fondamentaux pour un impact marginal à court terme ?
La liberté ne s’arrête pas pour une quelconque prise en charge mais par des décisions politiques très variable d’un pays à l’autre, malheureusement il y a toujours des effets d’aubaine lors des crises.
L’immense majorité des décès du covid a plus de 65 ans, en gros 21% de la population pour largement plus de 90% des décès. Si toute cette population était vaccinée, nous pourrions vivre normalement en acceptant la maladie comme toutes les autres maladies mais là personne n’imagine vivre un jour avec cette maladie... n’est ce pas une impasse, un danger ?

avatar Sgt. Pepper | 

@MGA

Oui c’est politique, donc largement imparfait.

Perso,
J’ai de l’empathie pour tous ceux qui vivaient d’un commerce/activité aujourd’hui interdit, et les aides en cours sont une charge pour les futures générations, donc plus tôt on arrête les frais,..

avatar MGA | 

@Sgt. Pepper

Je suis entouré de personnes qui trinquent car leurs établissements sont fermés, famille et amis, et notre vie, notre travail est très impacté par les mesures préventives mises en place. Mais il y a des principes qui ne doivent pas être remis en question pour gagner quelques semaines. Le mal est fait, certaines activités ont été sacrifiées, certains vont perdre plusieurs années d’efforts mais s’en remettront avec la certitude qu’un jour on leur refera le coup, d’autres ont déjà tout perdu injustement, quelques un y ont gagné ponctuellement mais le plus dur pour eux sera l’après. Le chantage ouverture plus tôt contre mesures spéciales est une escroquerie. Seule solution efficace à terme accepter et vivre avec en ayant protégé la petite partie de la population qui en meurt.

avatar fousfous | 

@MGA

N'oublie pas que tu as 10% des contaminés (sans relation avec l'âge) qui finissent avec un Covid long et ça c'est une bombe à retardement.
On n'oublie pas aussi la quantité très importante de personnes de plus de 45 ans qui ne meurt certes pas mais qui passent 3 semaines dans le coma avec les conséquences qu'on connaît.
Donc dire que le Covid ne touche que les vieux c'est tout simplement faux.

avatar MGA | 

@fousfous

Covid long, ok, ne faites pas croire non plus que 10% des testés covid + sont concernés. Le problème c’est que rien n’est mis en place en curatif. Dès le début les mesures ont été des mesures de santé publiques (mesures globales) et finalement soigner les patients individuellement n’est pas la priorité malheureusement,... surtout n’allez pas voir votre médecin qu’ils disaient des fois qu’il puisse vous soigner.... ( exemple lorsque vous êtes testé positif la cq vous fait un arrêt du coup pas de suivi médical pas de surveillance et les covid long sont repérés très tard..)

avatar fousfous | 

@MGA

Si on est bien sûr du 10% pour des symptômes sur 12 semaines ou plus.
Et 20% pour des symptômes sur 5 semaines ou plus.

avatar MGA | 

@fousfous

Pour vos chiffres sur la covid long on parle donc bien d’un pourcentage des personnes malades et non pas de personnes testées positives, ce n’est pas du tout la même chose ni les mêmes ordres de grandeur. Il y a peu de malades chez les personnes testées positives, pour un épidémiologistes le nombre de tests est important pour évaluer la dynamique de l’épidémie, mais pour les soins ce sont les malades qui comptent.

avatar MGA | 

@fousfous

Et dire que la covid touche tout le monde gravement est une manipulation une contre-vérité. Le soucis c’est que tout a été fait pour que le suivi des covid les moins graves à priori soit médiocre. Notamment par la mise à l’écart de la médecine de ville et par la mise en place de pratiques ne permettant pas un examen clinique satisfaisant.

avatar fousfous | 

@MGA

Je n'ai jamais dit que le Covid touchait tout le monde gravement, ni la communauté scientifique d'ailleurs.
Donc ce serait bien d'être honnête et d'arrêter d'inventer.

avatar Sokö | 

@fousfous

"On n'oublie pas aussi la quantité très importante de personnes de plus de 45 ans qui ne meurt certes pas mais qui passent 3 semaines dans le coma"

Oui, combien, plus précisément ?

avatar fousfous | 

@Sokö

On a peut près à 1/3 des patients de moins de 65 ans en réanimation.
Et sur Lyoncapitale, tu peux trouver un article du 17 novembre en accès libre qui détaille les tranches d'âge en réanimation dans la région lyonnaise.

avatar Sokö | 

@fousfous

Ce n’est guère précis quand même et Lyon n’est pas la France entière. Un peu de lecture intéressante :
https://www.village-justice.com/articles/passeport-vaccinal-est-legal,37756.html

avatar fousfous | 

@Sokö

C'est quand même représentatif de ce qui se passe en France, et du tu veux des chiffres plus précis ça va être compliqué.
Ce que tu m'as montré c'est juste l'article d'un avocat qui évalue la légalité du passeport vaccinal (qui est je le rappelle déjà légal mais qui s'appelle carnet de vaccination).

avatar Sokö | 

@fousfous

Désolé, mais quand je vais au resto, on ne me demande pas mon carnet de vaccinations. D’ailleurs, le projet est de créer un « passeport ». Les mots ont un sens, non ?
Ce qui est bien, c’est que le gouvernement vient de mettre en place une plate-forme anti-discrimination. On pourra y déposer nos requêtes :))

Pages

CONNEXION UTILISATEUR