Traçage des contacts : Apple et Google donnent des exemples d'interface avec leur API commune

Mickaël Bazoge |

Contre vents et marées, Apple et Google poursuivent la livraison de leur API commune Exposure Notification, celle-là même qui permettra aux agences sanitaires de tirer profit du Bluetooth bas niveau dans les applications iOS et Android de traçage de contacts.

La semaine dernière, les deux partenaires de circonstance fournissaient des bêtas de leurs outils de développement et de leurs systèmes d'exploitation (lire les nouveautés d'iOS 13.5). Aujourd'hui, les développeurs ont droit à des exemples de code, aussi bien sous iOS que pour Android, ainsi que des captures d'écran qui montrent le fonctionnement des apps qui s'appuieront sur cette interface de programmation.

Sous iOS, le panneau des réglages d'activation du traçage (dans Confidentialité > Santé) et l'application active de traçage.
La même, sous Android.
La demande d'autorisation pour activer l'application de l'autorité sanitaire.
Les différents panneaux pour enregistrer un diagnostic positif.
La notification qui prévient d'un contact possible avec une personne contaminée.

En parallèle à ces pistes pour le design de l'interface, Apple et Google ont établi une liste de grands principes que devront respecter les développeurs voulant se servir de cette API dans une application.

  • l'app devra être développée et utilisée exclusivement pour ou par une autorité publique. Et uniquement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19
  • l'utilisateur devra valider une demande d'autorisation de la part de l'app avant que celle-ci puisse exploiter l'API
  • l'utilisateur devra donner son accord avant tout envoi à une autorité d'un résultat positif au Covid-19
  • l'app ne devra collecter que le minimum d'informations nécessaires aux fins de la notification d'exposition, et ne les utiliser que dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Ces apps ne devront jamais utiliser des informations à des fins publicitaires ou sortant de ce cadre
  • l'app ne devra et ne pourra accéder aux services de géolocalisation. Ni Google ni Apple n'interdisent à d'autres apps de santé de s'en servir, mais dès lors qu'elles s'appuient sur cette API, cet usage sera bloqué et interdit
  • il ne pourra y avoir qu'une seule app par pays basée sur cette API, afin d'éviter toute confusion. Il peut y avoir toutefois des dérogations, par exemple aux États-Unis où chaque État pourrait vouloir sa propre version

En France, le gouvernement a choisi une solution technique différente pour StopCovid, mais malgré tout les autorités tentent d'obtenir d'Apple un accès bas niveau au Bluetooth (lire : StopCovid : le gouvernement espère des tests en conditions réelles la semaine du 11 mai).

avatar sshawn | 

Pourquoi l’Europe ne veut pas utiliser cette API?

avatar Mickaël Bazoge | 

@sshawn

L'Italie, l'Allemagne et la Suisse ont opté pour l'API d'Apple et de Google. Chacun fait à sa sauce (au Royaume-Uni et en France, on a décidé de faire son petit bazar perso).

avatar clif | 

@MickaëlBazoge

Et nous on veut toujours faire à notre sauce, rempli de bug et pas inter opérable avec les autres pays (genre des gens qui voyagent, les frontaliers etc....). Ça me rend fou.

Et puis cette année c’est le covid19 mais ça sera pas le dernier virus au vu de comment ça apparaît ces dernières années. Tous les ans on va tomber l’économie pendant 6 mois? A la limite c’est la seule façon de relever le défi climatique.... de se chopper un covid tous les ans!

avatar BananaYatta | 

@MickaëlBazoge

Est-ce que dans l’absolu on pourrait installer et utiliser l’app italienne, allemande ou suisse en France ? Est-ce que ça fonctionnerait en partant du principe que tous les français utiliseraient la même bien sûr ?

avatar Inconnu-Soldat | 

@mickaelbazoche
Petit bazar personnel ? Autant de mépris c’est hallucinant. Vous ne citez que trois pays qui vont peut-être utiliser cette API sur 28 ! Ça c’est un petit bazar perso. Vous n’en avez pas assez de dénigrer à chacun de vos articles la France, articles qui manquent très souvent de vérifications. C’est à mourir de rire de vous entendre parler de contradiction du pouvoir quand vos articles se contredisent les uns derrière les autres car vos analyses sont fondées sur une partie amputée des faits. Dans trois articles vous faites des affirmations sur ce que sera cette application, affirmations démenties les unes après les autres : application enterrée, application qui ne pourra pas tourner avec iOS etc. Et ce qui est fascinant ce sont toutes ces critiques sur le retard de la France alors qu’aucune autre application n’est prête car les API n’étaient pas encore disponibles. Cette infernale contradiction qui permet à tous ces Yakafaukons de gueuler est inimaginable. Et dire que nous sommes en retard alors que le 11 mai elle sera en test en conditions réelles et que si elle est appliquée car vous n’insistez jamais que dans notre démocratie contrairement à tous les complotistes cette application ne sera pas imposée par le pouvoir mais votée aprës débat, si elle l’est, par l’Assemblée Nationale ce qui est une preuve que notre démocratie fonctionne, nous en avons pour un an et plus peut-être et que ce ne sont pas ces quelques jours qui seront importants d’autant que dès le 11 mai il y aura les brigades sanitaires qui devraient couvrir l’intégralité des besoins hebdomadaires de suivi. Enfin quand on voit le taux d’utilisation de cette application dans les pays qui l’utilisent il faut arrêter de nous saouler avec ce retard et l’incompétence de la France. À Hong Kong elle a été considérée comme inefficace.

avatar Mickaël Bazoge | 

@Inconnu-Soldat

C’est une façon de parler, rien de péjoratif là dedans. Sinon, on peut aussi se parler sans s’invectiver ni sortir le bazooka.

Quant à notre « position », pour peu qu’on en ait une, le problème c’est que nous suivons l’actualité et que force est de constater que le gouvernement navigue franchement à vue : un jour c’est peut-être oui, un jour c’est peut-être non, un autre jour c’est « on sait pas trop »… On est tributaires de l’actu et des infos qui remontent du gouvernement.

avatar Florent Morin | 

@sshawn

Ils veulent centraliser les traitements de données pour pouvoir faire de la prédiction par apprentissage automatique.

Mais si Apple / Google leur parle des technologies d’apprentissage automatique décentralisées tout en respectant la vie privée, ça changera peut-être les choses.

avatar Adodane | 

@sshawn

On ne peut pas se permettre que des entreprises privées ( surtout étrangères ) aient accès à des donnés médicales confidentielles.

avatar Sgt. Pepper | 

@Adodane

Reviens sur terre,

cela fait longtemps que les labos d’analyse envoient les résultats sur des boites Gmail par exemple

avatar Adodane | 

@Sgt. Pepper

Ce n’est pas une base de données prête à l’emploi, c’est différent.
( enfin je pense )

avatar Zara2stra | 

@Sgt. Pepper

Mon labo ne fait pas comme ça.

Il m’envoie par mail une url permettant d’accéder a mes résultats.
cette url me connecte a un serveur ou je dois m’identifier avec entre autre la reference du prélèvement, et affiche ensuite les résultats que je peux télécharger.

Les résultats sont donc stockés sur un serveur respectant les normes d’hébergement de santé, et dans l’espace européen.

C’est comme cela pour mon labo privé, mais aussi pour les labos des hôpitaux que je fréquente.

De façon similaire, mes médecins refuse de m’envoyer des prescriptions médicales par mail.

avatar marenostrum | 

google connait le malade quand même, parce que la plupart des gens qui ont des problèmes de santé font des recherches sur la maladie, les hôpitaux, etc. ils se consacrent.

mais ils s'en fichent. leur politique est plus claire que celle d'un Etat par ex, parce que leur but est plus clair aussi. ils cherchent faire de l'argent (ton medecin aussi, pour ça on lui fait plus facilement confiance). le but d'un Etat est obscur par contre. pour l'état on est qu'un numéro sur un registre ou pire chair à canon, ou rat de laboratoire, ou bouc émissaire, etc. l'état est un système aveugle et froid. ils condamnent même les présidents.

toutes nos commentaires sur le net, sont repéré peut-être par Google ou Apple, etc. mais y a que l'Etat qui te fiche. les autres s'en foutent, si pas d'argent dessus. voila la différence. Etat a peur de nous, pour ça qu'il nous traque. par contre Google ou Apple on peut rien lui faire. ils dépendent pas de nous.

avatar Adodane | 

@marenostrum

Okeeeeyyyy !!!

avatar Zara2stra | 

@marenostrum

je répondais à cette affirmation « les labos d’analyse envoient les résultats sur des boites Gmail par exemple » qui est fausse.

avatar Zara2stra | 

@marenostrum

je fais des recherches sur les maladies de proches, et desfois par curiosité.
je ne fais pas de recherche sur certaines maladies que j’ai.
savoir si quelqu’un a une maladie ou pas ca se valorise aupres des compagnie d’assurance, employeur, etc.

avatar narugi | 

@marenostrum

Un Etat moins clair qu’une société. C’est à cause de gens comme vous fallacieux qu’on vit dans une société emprunte de théorie du complot.
Arrêtez de dire et reprendre n’importe quoi et ouvrez les yeux bon sang ! Si, vous avez des routes, des écoles, des hôpitaux, une armée, une justice, des services de secours... C’est pas ta société privée qui te les paie.
Arrêtez de sacraliser des sociétés surtout étrangère. Une entreprise est là uniquement pour faire des profits et reverser une fraction à ses actionnaires. Elle n’en a rien à carrer du bénéfice collectif.

avatar Fanoo | 

@Adodane

Chacun est libre de décider ce qu’il veut faire de ses propres données

avatar Adodane | 

@Fanoo

Chacun est libre de crier sur les toits qu’il a le covid, un cancer, le sida ou la rage ! Ça c’est sure 😅

avatar KimoMac | 

Des entreprises privées américaine dont l’une a bâti son modèle économique sur l’exploitation des données privées qui, en somme, font mieux et plus respectueux de la vie privée et de la garantie des libertés fondamentales que notre propre gouvernement.

Ca laisse songeur.

avatar raoolito | 

@KimoMac

Et depuis quand? Stopcocid n'existe pas, meme pas en beta, et vous l'avez deja etudié pour le savoir?

avatar Strophoide | 

@raoolito

Façon on l’utilisera pas donc bon .. 🤷🏻‍♂️

avatar raoolito | 

@Strophoide

C'est clair qu'on aura peut-être meme pas a se poser la question :D

avatar KimoMac | 

@Strophoide

Exact. Je parlais de la proposition “sur le papier” 😉

avatar KimoMac | 

@raoolito

Non, mais j’ai suivi les annonces officielles à son sujet, vous non apparement.

avatar raoolito | 

@KimoMac

Du genre a dire que centralise= abandon de la vie privée ?

avatar Silverscreen | 

@raoolito

Au vu du prototype qui circule et qui a été analysé par un chercheur en sécurité (lien dans l’article précédent de Macg), on peut déjà dire que les acteurs qui bossent sur StopCovid sont partis sur les chapeaux de roue niveau failles de sécurité, atteinte à la confidentialité et non respect des guidelines d’Apple et d’Android.
Si Orange et l’autre société dont j’ai oublié le nom avaient choisi de faire le proto de ce qu’on peut faire de pire en matière d’app de traçage, ils ne s’y seraient pas pris autrement (genre le password de la clef de cryptage des clefs de contact « anonymes » stocké en clair dans un fichier, des failles permettant de coupler les clefs avec un identifiant unique de l’appareil remontant entre autres l’adresse IP et le nom de celui-ci etc.)

Or ce sont les mêmes qui bossent sur StopCovid...

De plus, dans les cabinets ministériels, les infos fuitent quand même sur les guerres d’influence des uns et des autres : des medias bien renseignés (Le Monde, mediapart, le Canard) ne sont pas avares de détails sur les choix politiques qui président à la destinée de StopCovid et, pour l’instant, les choix techniques vont dans le sens du camp dominant qui veut une traçabilité AVEC localisation et le moyen d’identifier les contacts ayant croisé le porteur positif. On est très loin des notifications anonymes du modèle décentralisé qui a l’assentiment de l’allemagne et de beaucoup d’autres...

avatar laurentabj | 

Iy

avatar laurentabj | 

I

avatar iPop | 

Franchement, je ne vois pas l’intérêt de cette application a part pour savoir si on est foutu. Actuellement la posologie des médecins c’est de donner du Paracetamol, autant donner une Aspirine à un cancéreux.

avatar Jaycoup | 

@iPop

Cette API et le principe de l’application sont au contraire fondamentaux dans la gestion de l’épidémie ! Il ne s’agit pas de vous dire que vous êtes foutus, mais plutôt de vous informer d’un risque, et de « briser les chaînes de transmission » ce qu’on entend partout et ce pourquoi on a mis en place le confinement. C’est ce qu’essaient de mettre en place des équipes de l’AP-HP notamment grâce à Covisan, mais de manière pas du tout automatisée car basée sur des moyens humains et donc beaucoup moins systématique : on va rater beaucoup de monde.
Et puis, on a fait beaucoup de progrès dans la compréhension de la maladie et des traitements malgré tout, on a des trucs qui marchent un peu mieux que le paracétamol maintenant. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, mais ça avance 😉

avatar iPop | 

@Jaycoup

Jette un œil ici.

https://youtu.be/i9mMaCmu3lE

avatar Jaycoup | 

@iPop

Disons que c’est un peu simplifié, mais c’est bien normal dans un discours de vulgarisation scientifique. J’en ai regardé une partie, et je suis bien d’accord quant à la situation des médecins généralistes dans la situation actuelle... Et bien qu’il y ait de nombreux problèmes et que ce soit un peu plus compliqué que ça, je préfère être optimiste et continuer à travailler du mieux que je le peux, sinon on ne s’en sort pas. Les experts dont ils parlent sont également sur le terrain, y compris les mecs dans les bureaux à Paris, je peux te l’assurer 😉

avatar iPop | 

@Jaycoup

....et bien en attendant je vais suivre la météo mortuaire

avatar Jaycoup | 

@iPop

Votre apparente morosité m’ennuie... Essayez de garder le sourire, ce n’est certes pas toujours facile, mais pour être au front presque tous les jours je vous assure que c’est possible et que l’on supporte mieux toutes ces choses avec ! Mais je vous comprends, je suis passé par là aussi...

avatar Tatooland | 

@iPop

Faut vraiment être au mieux ignorant ou au pire égoïste pour ne pas comprendre, surtout que le sujet a déjà été traité x fois.
Si tu as été en contact avec une personne positive, tu as peut-être choppé le Corona virus et est asymptomatique donc contagieux pour les autres, ou alors tu es contaminé et tu ne manifeste pas encore de symptômes.
Dans tous les cas, c’est mieux de rester chez soi pour éviter tout risque et surveiller son état.

avatar JYTX | 

@iPop

C'est pas respectueux pour des gens qui bossent jusqu'à 100 h par semaine pour se dévouer auprès de leurs malades, ça. Quand on ne connais pas la médecine, on ne se permet pas de critiquer comme ça des professionnels dévoués.

avatar anonx | 

En route pour le monde de la prédiction... À partir d’aujourd’hui vous ne valez absolument plus rien ! Adieu humain✌🏻☺️

avatar horizon | 

C'est difficile pour un pays comme la France qui possède quand même de nombreuses compétences industrielles (techniques et humaines) de reconnaître qu'il n'est pas souverain dans l'élaboration d'une telle application. Et puis il se sont dit en Mars qu'il y avait une carte Européenne à jouer...
Bon maintenant il va falloir trouver une porte de sortie à ce fiasco... et vite rejoindre la solution Apple/Google.
Ceux qui croient encore qu'on arrivera à se passer d'une telle application n'ont pas compris la gravité de la situation ...

avatar julien74 | 

@horizon

Une des démarches naturelles quand on développe c’est quand même de pas vouloir réinventer la roue quand ça sert à rien.
Sinon autant vouloir redeveloper l’addition et la multiplication aussi, ben oui, le CPU il le fait pas bien...

La les Français se disent juste « on va faire mieux que Apple et Google qui sont les fabricant de l’OS, car ce sont des blaireaux ils y connaissent rien ».
Punaises ils fournissent des API reste plus que l’interface a poser dessus.

Non, on en est encore à Astérix contre Cesar!

avatar pilipe | 

@horizon

MDR. « La gravité de la situation ». LOL. Faut arrêter de vous monter la tête. Ce n’est pas la grippe espagnole ou Ebola. 85% de la population est hors de danger. La seule solution à ce virus est l’immunisation par les anticorps. 200 milles morts sur 7 milliards, c’est pas grand chose. Enfin bref, continuer à croire que c’est la fin du monde.

avatar Jean-Baptiste Aramendy | 

@pilipe

Même si je ne sais pas d’où tu sors ton chiffre de 85%, 15% de 7 milliards, ça fait plus d’un milliard. Mais c’est pas grave... 😊

avatar pilipe | 

@jaramend

Les statistiques sont celles données à la télé. Au pire oui, cela fait environ 1 milliards, mais ce que les statistiques ne prennent pas en compte, le nombre de personnes qui ont guéris du virus. Enfin bref, tout ça pour dire que les personnes jeunes et en bonne santé ne craignent rien.

avatar DDivo | 

@pilipe

Je rêve à lire un commentaire pareil ; vous êtes hors-sol 👎🏻 Avez-vous compris l’utilité du confinement, d’un point de vue médical j’entends ? Du point de vue liberté, c’est autre chose ...

avatar pilipe | 

@DDivo

Oui de mon côté je l’ai compris. Il s’agit d’une mesure prise dans l’urgence pour éviter les débordements de cas dans les hôpitaux. Le confinement ne sert pas à combattre le virus, mais seulement donne un peu de temps au gouvernement et aux hôpitaux pour trouver des solutions. La grippe existe, tue 3000 personnes par an, mais vous vous confinez pour ne pas attraper la grippe ? Non vous faites jouer votre immunité. Ils ont pris le problème à l’envers, il faut isoler les personnes à risque, et laisser les personnes sans risque faire leur vie. Si le confinement ne termine pas rapidement, l’économie risque de ne pas s’en remettre.

avatar DDivo | 

@pilipe

La grippe saisonnière a fait un peu plus de 8000 morts l’an dernier en France, sur un réservoir humain de 66M. En 2015, c’était 18000 morts je crois. Tout ça avec un vaccin. Là, on a que 6% de la population touchée par le Covid, et on aura « admettons » 40000 morts. Autant je vous rejoins sur le fait que le confinement est une mesure d’urgence, qui plus est prise trop tard, et que c’est chaud pour l’économie, autant la situation serait devenu dramatique sans ce fichu confinement. Sur la population mondiale, sans rien faire, sans vaccin, à la louche, ça aurait fait 1 milliard de malades, et 150 millions de morts (létalité à 2%). Ça fait beaucoup non ? D’où ma réaction à votre message en lisant votre « LOL » et votre critique sur la gravité de la situation sanitaire.

avatar Fanoo | 

@pilipe

Enfin un peu de sang froid et de raison dans ce monde d’hystériques

avatar horizon | 

@pilipe et son MDR ...

Il n’y a pas que la situation sanitaire, il y aussi l’économie.
Et pour certains, dont je vais bientôt faire parti, la situation est grave.
Il n’y a pas d’autres mots ...

avatar Lirche | 

@pilipe

Sauf qu’on est pas sûr qu’une immunité collective existe, des études tendent à montrer qu’une personne l’ayant attrapé peut retomber malade.

Ensuite en dessous tu dis qu’il faut isoler les personnes malades, oui je suis d’accord, sauf qu’il y a des personnes porteuses du virus, qui transmettent le virus mais qui ne savent pas qu’elles sont malades car aucun symptôme. Donc oui la situation est grave car ce virus se transmet rapidement et il y a de fort risque de surcharge des hôpitaux.

D’où l’utilité du contact tracing via une appli et via des moyens humains

avatar pilipe | 

@Lirche

Je ne dis pas qu’il faut isoler les personnes malades, je dis qu’il faut que les personnes qui risque de mourir du virus devrait être isolé. La ce qu’il se passe c’est comme à l’école, quand les profs punissaient toute la classe car deux ou trois élèves perturbaient la classe. La on isole tout le monde, on tue l’économie. Pourquoi ne pas autoriser les gens qui le veulent à sortir, et ceux qui veulent rester protéger chez eux à rester chez eux ? Ensuite, la situation économique est bien plus inquiétante que le virus. Ensuite qui va payer tous les cadeaux qui sont fait à tout va par le gouvernement ?

avatar iPop | 

@pilipe

Le hic c’est qu’on a pas de système immunitaire face à ce virus, que l’on soit jeune ou vieux. Les anglais on essayé avec le résultat que l’on connaît.
Ce n’est pas l’Ebola mais c’est tout comme.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR