Abonnements in-app : Readability lâche l'App Store pour le web

Nicolas Furno |

Seconde victime de la nouvelle politique d'Apple en matière d'achats, l'application App Store du service de lecture Readability. Rappelons qu'Apple oblige désormais toutes les applications qui vendent du contenu ou un service à passer par les abonnements in-app, donc l'App Store, l'entreprise récupérant au passage 30 % de la vente. Sony en a déjà fait les frais en se voyant refuser l'accès à l'App Store pour son application de lecture (lire : App Store : fin des achats externes) et l'application de Readability a été rejetée pour la même raison.

http://static.igen.fr/img/2011/2/skitched-20110221-174831.jpg

L'application, construite sur le moteur d'Instapaper (3,99 €), devait offrir un accès au contenu stocké par les utilisateurs. Or Readability est un service payant, à 5 $ par mois au minimum. Son principe est novateur : 70 % de l'abonnement est reversé aux éditeurs de contenu, c'est-à-dire les sites ou blogs qui participent au programme. Ce modèle économique n'a jamais été testé, mais il a déjà du plomb dans l'aile, en tout cas sur iOS.

Sur son blog officiel, Rich Ziade, le créateur de Readability a rédigé une lettre ouverte à Apple pour demander un assouplissement de la nouvelle politique. Le modèle économique du service ne permet pas de laisser 30 % des 5 $ à Apple. Faute de pouvoir s'installer dans l'App Store, Readability va continuer d'investir le web : on peut accéder au contenu depuis un terminal iOS et Safari mobile et là, au moins, Apple ne peut rien contrôler. L'expérience utilisateur étant meilleure avec une application native, Rich Ziade espère qu'Apple changera d'avis et permettra à Readability de s'installer dans l'App Store.


avatar chmgd | 
Apple a déjà fait évolué ses politiques dans le passé. Il y a un (petit) espoir pour cette application.
avatar thepretender57 | 
C'est a la limite de faire couler des petites boites ce genre de démarche!
avatar daxr1der | 
Qui sème le vent... Cerceuils en promo... à venir : Deezer, Spotify, ... et iOS ?
avatar Marksanders | 
@ Tibiniou : si ça touche Spotify, je passe à un Android.
avatar titistardust | 
Grosse ou petite boîte, les règles sont les mêmes. Sans vouloir rentrer dans le débat sur les règles elles-mêmes, il me semble élémentaire de les lire avant de s'engager dans tout développement.
avatar Amine49 | 
@domsou, le problème est qu'apple change les règles en cours de route. Les nouvelles règles dont tombées comme un cheveu sur la soupe. C'est totalement ingérable, et cette façon de faire va péter à la gueule d'apple. Qui va investir avec le risque de tout annuler parce qu'apple décide de changer les règles du jour au lendemain ?
avatar winstonsmith | 
@ glopglop1 : Apple n'a pas changé ses règles. Elle les a appliqué, puis précisée en ce qui concerne la presse.
avatar Marksanders | 
@ Domsou : et si ça change en cours de route ?
avatar monetai | 
Ça sent le sapin!
avatar Maathuvu | 
C'est quoi le sens de "du plomb dans l'aile" dans cet article ?
avatar mimounlouna | 
- Bonjour Monsieur Google, dites vous me la prenez mon application? - Mais bien sûr, attendez on va même faire un joli communiqué de presse - Cool
avatar cmdcirdec | 
Il faut arrêter de dire qu'apple est le méchant. Si la boite c'est planté dans son étude de marché, c'est de sa faute, il faut penser que rien n'est gratuit et que ça fait parti des frais auquel on doit penser en créant une appli.
avatar pépé | 
@ ouioui2821 : C'est aussi possible que cela soit Apple qui ce soit planté ? Apple peut prendre 30%, mais pas 30% chaque mois sur des abonnements, ca veut dire qu'a terme on va perdre Netflix, Kindle etc..
avatar frezia06 | 
@ ouioui2821 Le jour où les publications seront uniquement sur Androïd ou Wphone7 .... parce que modèle économique plus intéressant, mes iPad je les mets à la poubelle. Apple n'a pas forcément raison, mais fait un pari, ce pari est un défi. Nombreux parmi les fabricants de contenu sont ceux qui considèrent que l'iPad est un support comme la Télévision. En outre ils considèrent que leur présence sur l'iPad bénéficie à la crédibilité de l'iPad et valorise le travail d'Apple. En effet sans contenu l'iPad ne vaut rien. Un Fabriquant de Téléviseurs comme LG ou Philips feraient rire beaucoup de monde s'ils exigeaient des Producteurs d'émissions de Télé de casquer pour avoir l'honneur de passer à travers leurs lucarnes pour atteindre le client. Et pourtant certains ici manquent à mon avis d'un peu de pragmatisme à ce sujet. Google et Windows ont actuellement toutes les cartes en main pour couler l'iPad, sauf que bizarrement leur avidité les bloquent en laissant Apple agir pour ensuite en prendre le sillage. Finalement dans cette histoire, certains acteurs la jouent battus d'emblée .... à croire qu'Apple leur a filé un complexe psy pour l'éternité.
avatar pépé | 
@ innocente : Les éditeurs de presse sont assez refroidis par l'attitude d'Apple pour ne pas miser que sur un seul cheval, et au vu de la fronde anti-apple de certains journaux de presse US, je suis presque sur que les nouvelles revues seront moins + ++++ que ce que cela était.
avatar Marksanders | 
@ innocente : ouais Android pour vendre c'est pas le top. Ca leur coutera moins 20% mais vont ils vendre autant ? Je crains qu'ils ne vendent 20% de moins aussi.
avatar edualc | 
+1 ... milliard !
avatar JackOne | 
Dans le modèle d'Apple qui est critiqué, Apple prend 30% et le reste va au distributeur du contenu. C'est marrant, c'est exactement l'approche de Readability. Ils donnent 70% aux auteurs/éditeurs et prennent 30%. https://www.readability.com/learn-more Donc leur critique n'est pas très compréhensible ou du moins surprenante.
avatar pépé | 
@ daito : Le montant est imposé par les journaux, tout comme Netflix reverse une très grosse partie aux ayants droits, mais bon on le sait Apple est génial, et tout ce que fait Apple c'est de la bombe...J'ai hate de lire le prochain article de Walter Mossberg. Par contre c'est bien pour les concurrents, ah non c'est vrai, Apple n'a pas de concurrent...j'avais oublié, quel idiot je fais. Je vais de ce pas m'auto-infliger 20 coups de baton au 1 Infinite Loop...
avatar Abudah237 | 
@ Bruno-cal : Ce n'est pas ce qu'ils écrivent. Readability prend 30%, comme Apple, point.
avatar pépé | 
@ Mithrandir : Ils prennent 30% car les journaux sous différentes formes gardent à la base 70%.. Les positions peuvent évoluer, mais dans le cas de Netflix, ils ne pourront pas appliquer ces nouvelles règles, surtout sur la Apple TV
avatar stabilo11 | 
30% c'est du racket organisé ... En gros, apple se prendrait 1/3 de chaque oeuvre téléchargée juste parce qu'il autorise l'accès à ce document. Sans avoir contribué pour 1 cents en retour à avoir aidé l'auteur. C'est un peu comme si je me postais devant l'entrée d'une boulangerie, et que j'exigeais 30% du tarif du pain à chaque passant, pour les autoriser à entrer dans la boulangerie. C'est un système mafieux ! Ni plus ni moins. Car il faut rappeler qu'aucune infrastructure technique n'est nécessaire à Apple pour fournir cette technologie, vu qu'ils se reposent sur le réseau internet, et donc aucune dépense, aucun coût !!!
avatar Mezura | 
@ nicolasf : Amazon comme Apple pour l'App Store distribue également le produit. Dans le cas présent avec les périodiques, Apple ne fait rien du tout. Toute la charge de distribution (bande passante pour amener le magazine sur l'ibidule du client) reste à la charge de l'éditeur. Ca peut faire la différence entre une offre envisageable et une offre inacceptable. Pour faire un parallèle (toujours rigolo) avec l'automobile: Renault devrait taxer les pétroliers de 30% à chaque fois qu'ils ont l'honneur de vendre le plein d'un Scenic!
avatar Mezura | 
@ nicolasf : Oui: 5% maximum!
avatar Mezura | 
C'est vrai, ce n'est pas à moi d'en décider, mais pas à Apple non plus! Apple propose, mais ce sera le marché qui décidera en fin de compte, et je pense que tu es conscient que pour l'instant, les journalistes ne semblent pas d'accord pour ce racket. Comme ils ont de bons appuis (les politiques qui commencent à s'intéresser au cas d'Apple), Steve Jobs va probablement devoir perdre de sa superbe (ce qui ne lui fera pas de tord, soit dit en passant...)
avatar stabilo11 | 
@nicolasf je n'étais pas au courant pour amazon, mais je viens de me renseigner, il s'agit du marché du kindle, et ils sont finalement tombés a 30%, ce qui est encore bien trop, car oui c'est du racket. Mais bon dans le cas d'Amazon, on sait ce qu'on achète, et il n'y a pas d'app store, donc pas de développeurs lésés par ce système. Les éditeurs sont libres d'accepter ou pas ce marchandage. Pour l'ipad, des développeurs (des sociétés) ont développé des programmes, et investis énormément pour se voir aujourd'hui barrer la route de leur activité sans aucune discussion possible. Si leur modèle économique ne peut pas absorber les 30% de taxe Apple, alors ils peuvent déposer le bilan. Pour exemple google est en train de développer un service identique à 10%, ce qui est plus raisonnable, et viable pour les auteurs qui fournissent la matière grise et artistique du contenu. L'autre différence importante c'est que google n'interdit pas à quiconque de développer une application utilisant une autre forme d'abonnement sur ses tablettes / téléphones android. Bref il propose un service, mais ne l'impose pas. A quand le navigateur internet qui nous fera payer une taxe pour accéder à tel ou tel contenu qu'il aura précédement choisi ? ... Ca reviendrait à transformer l'internet en minitel, et sans l'accord des sites eux même ! Mais c'est vrai j'oubliais, france télécome nous avait déjà fait le coup ! taxer 0.32F la minute ^^
avatar stabilo11 | 
Il ne faut pas confondre la part qui est ponctionnée sur les ventes des applications (effectivement 30%, et que l'on est susceptible d'accepter ou pas au départ, avant de développer son appli), avec l'obligation de ponction sur le contenu des applications à abonnements , système imposé par apple. Par exemple, l'application relay.com, qui permet de télécharger puis consulter un certain nombre de magazines mensuels ou hebdo, que l'on trouve aussi en kiosque, se verrait bientôt ponctionnée de 30% sur chaque magazine qu'elle propose. Un jour on aura donc dans la même optique, un navigateur internet qui nous ponctionnera 30% de tout ce qu'on voudra consulter, même sans l'accord des fournisseurs de contenus, si on va par là ! A quand la TV ou le constructeur (Samsung, ou autre) ponctionne 30% de tout ce qu'on regarde aussi, pendant toute la durée de vie du produit !!! ABERRATION !
avatar Mezura | 
... Et c'est connu qu'Apple a bien besoin d'argent, en plus! c'est pour amasser des milliards de dollars, et ne rien en faire, ce qui est peut-être encore plus choquant.

CONNEXION UTILISATEUR