Apple supprime forChan de l'App Store

Anthony Nelzin-Santos |

Hier, Apple a approuvé l'application forChan, un navigateur Internet dédié à la visualisation d'images. Jusque là, rien de bien passionnant, jusqu'à que l'on apprenne que l'on peut ajouter l'URL de n'importe quel serveur comme source d'images (par défaut, l'application n'affiche que des photos de chiens), et que le développeur s'est bien vite vanté d'avoir développé la première application pornographique approuvée facilement par Apple, et rapidement en plus (12 heures). forChan était bien classée en « 17+ », avec la mention de possibles apparitions de contenus pornographiques.

forchan

La réaction d'Apple ne s'est pas fait attendre, et la firme de Cupertino vient de bannir forChan de l'App Store. Voilà qui a provoqué l'ire de Jesus Diaz, le rédacteur de Gizmodo, qui s'est fendu de deux billets dénonçant l'inconstance de la politique de validation d'Apple, qui rejette périodiquement des applications au nom de la présence de contenus pornographiques, alors qu'elle en accepte tout autant qui permettent d'afficher ses contenus (on vous laisse trouver). Il appelle ainsi Apple à supprimer Bing de l'App Store, puisque rien n'empêche d'afficher du contenu pornographique dans ce moteur de recherche. Ou, encore mieux : pourquoi ne pas enlever Safari de l'iPhone ?


avatar solea | 
C’est vrai que c’est un peu trop pornographique comme application. J’espère qu’ils interdiront Safari également sur iPhone, quand même. Et les fonds d’écran aussi, j’ai vu une photo de cul une fois sur l’iPhone d’un pote. Jesus Diaz a du craquer son slip le jour où il a découvert l’agrégateur RSS : « putain, une application antisémite, je peux mettre des flux RSS de sites nazis dessus ». [i]« Proving once again that Apple's iTunes approval process is absurd and futile, an app developer got his porn browser approved in under 12 hours, even with all the latest rules in place. The funny thing: Apple doesn't know about it. »[/i] Jesus Diaz aime allumer des feux et crier « au feu » après. Un peu comme quand il écrivait des news à répétition sur l’état de santé de Steve Jobs, pour après dire qu’il fallait respecter sa vie privée.
avatar Tiberius | 
Est-ce que cette application avait un quelconque lien de parenté avec 4chan.org ? Parce que ce site fait polémique aussi sur le web pour les images qu'il diffuse...
avatar Jeje680 | 
Moi j'approuve Apple (et j'attends le contrôle parental dans Safari mobile). Et je pointe le manque de nuance dans les commentaires... Entre un Safari, appli généraliste, et une app facilitant grandement l'accès à des images pour adultes, pour ne pas dire qu'il s'agit de son principal objet, il y a plus qu'une petite différence. Et ton iDisk n'est pas public, que je sache. Ma fille (3 ans 1/2) (qui heureusement n'a pas compris le sens de ce qui lui arrivait) s'est fait caresser les fesses et le pubis à plusieurs reprises par des gamins de 10 ans dans son école lorsqu'elle était seule. Alors vos cris de révolutionnaires effarouchés, je les trouve au minimum à côté de la plaque. Vous n'avez absolument pas idée des dégâts de la pornographie chez les enfants... ou alors c'est le cadet de vos soucis, esclaves de vos images, auquel cas vos protestations n'ont aucun crédit.
avatar solea | 
Je te trouve un peu à côté de la plaque : cette application affiche des photos. On met ce que l’on veut. Si l’on veut mettre le flux de photo de MacG, on met le flux de photo de MacG. Si l’on veut mettre le flux de photo de 20 Minutes, on met le flux de photo de 20 Minutes. Si l’on veut mettre un flux pornographique, on met un flux pornographique. Bien que l’idée de l’auteur de l’application ne fasse aucun doute, elle est en elle-même inoffensive. Ce qui s’est passé, c’est que l’application ne dérangeait personne. Et pour cause, soit on est pornographe, on la télécharge et on la remplit de pornographie, soit on n’est pas pornographe pour un sou, et on peine à comprendre l’intérêt de l’application. Et rien ne nous aide à la remplir de contenu pornographique, RIEN. Puis Jesus Diaz a fait une dépêche sur Gizmodo dans le genre « A-Ha regardez, ils sont trop cons chez Apple, ils valident des applications pornographiques, la preuve, j’ai réussi à mettre des photos de cul dans une visionneuse de photos (capture à l’appui) ». Donc Apple a réagi et l’a supprimée. Puis Jesus Diaz alors a décidé d’écrire des articles pour dénoncer la suppression de l’application par Apple. C’est tellement intelligent. Ça n’a rien à voir (vraiment rien) avec l’éducation ratée d’un grand nombre de jeunes aujourd’hui.
avatar Linoups | 
Bonjour, Le problème est de savoir si Apple peut empêcher une application sous prétexte de pornographie. Il pourrait tout aussi bien mettre un logiciel de contrôle parentale. Maintenant. Que fait une enfant de 3 ans avec des enfants de 10 ans ? Les écoles sont censées être différentes entre la maternelle et le primaire. Si nous connaissons les dégâts et c'est pour cela que je contrôle l'accès de mon fils à la télévision et à l'informatique. Il est de la responsabilité des parents d'apprendre à leurs enfants et non à la censure.
avatar Jeje680 | 
Et tu suis ton fils 24/24? ;| Il y a forcément des moments où malgré son éducation il va être "confronté à". Après ça dépend de son âge, mais sous les 10 ans grosso modo, il me semble peu à même de résister par lui-même. D'où la nécessité de barrières (j'en suis à devoir justifier le bon sens, bon sang!). Dans l'école de ma fille, il n'est architecturalement pas possible de séparer complètement les enfants d'âges différents. Je pense que c'est le cas ds bcp d'écoles. Quand bien même, le pb n'est pas là. mais ici : 1 - tous les parents n'ont pas la même vision éducative 2 - le mélange culturel fait que nos enfants que l'on veut protéger peuvent tomber sur des copains moins protégés, ou simplement des enfants plus âgés 3 - jadis il y avait les magazines X, mais généralement c'étaient des ado 4 - aujourd'hui ça se promène sur les gsm et autres smartphones dès le plus jeune âge. L'accès est devenu aisé. That's the pb. Il est même difficile d'y échapper puisqu'un MMS à caractère pornographique peut très bien être envoyé à quiconque. Tout cela est très intrusif. Pour en revenir à Apple, soit elle met des options de contrôle parental qui filtrent l'ensemble des applications, soit elle censure les appli les plus "passoire" si je puis dire; c'est ce qui se passe présentement, en attendant mieux . Il est bien évident que la première solution, le contrôle parental au niveau de l'OS respecterait les exigences éducatives des uns et des autres... et les convictions de chacun de vous qui avez l'air de voir en la pornographie une activité artistique tout à fait positive.
avatar PtitRital67 | 
le filtre parental ne servira qu'aux parents qui éduquent déjà leur gamin et/ou qui ont une connaissance de ce qu'est un controle parental. les gamins pas/mal éduqué le resteront malgré la présence d'un controle parental. Le premier controle étant de ne pas être assez con pour laisser de telles bombes à des gamins.
avatar ArchiArchibald | 
Apple commence à être gonflant avec le X. Si on veut du X, on lance Safari et un site porno : on se retrouve avec plein de vidéos très osées en accès libre. On ferme Safari, on le relance (ou un gamin de 5 ans le relance) et TADA ! Après, il n'y a pas que ça. On va sur l'AppStore, rubrique "Style de vie" par exemple (mais ça marche aussi dans une moindre mesure dans "Utilitaires") et on se retrouve avec 9 applications sur 10 qui sont orientées "Charme 17+". Autant faire simple : - des applications reconnues "Adultes" dans leur catégorie spécifique sur l'AppStore, accessible uniquement aux majeurs - un contrôle parental dans l'iPhone sur les URL et les applications taggées "Adultes" (qui ne se lanceront pas si le contrôle est actif, ou qui demanderont un MDP) Avec un peu de bonne volonté...
avatar Jacti | 
>Bens Si tu crois que les enfants ont attendu les téléphones portables pour jouer à touche-pipi, tu te trompes lourdement. Si tu crois que la censure d'Apple met ta fille en sécurité, tu te trompes lourdement. Si tu crois que ce ne sont pas aux parents de mettre les barrières dont tu parles (en surveillant leur consommation de l'internet et de la téléphonie mobile), tu te trompes lourdement. Si tu crois qu'on ne peut pas protéger un enfant de recevoir un MMS avec photo X (en ne lui laissant pas utiliser un portable ou en configurant celui ci pour bloquer tout appel non autorisé), tu te trompes lourdement. Enfin, si tu crois qu'Apple se soucie plus de la sécurité de tes enfants que de son image de marque, tu te trompes lourdement. Pour résumer, tu te trompes lourdement. Mais ce n'est que mon avis...

CONNEXION UTILISATEUR