Apple aimerait s'offrir Reese Witherspoon et Jennifer Aniston

Florian Innocente |

Une future Apple TV 4K c'est bien mais des contenus originaux à regarder avec c'est encore mieux. Apple redouble d'efforts pour y pourvoir, relate le Financial Times.

D'après le quotidien, Apple affronterait Netflix et d'autres diffuseurs/producteurs pour obtenir les droits d'une prochaine série qui aura dans les rôles titres Jennifer Aniston (Friends) et Reese Witherspoon. Annoncé cet été, ce programme n'a pas encore de nom mais il plongerait le téléspectateur dans le milieu des médias New-Yorkais et des émissions d'actualité du matin.

Reese Witherspoon et Jennifer Aniston

Apple envisage également d'installer les équipes chargées de ces productions dans les bureaux des studios Culver à Los Angeles. Un lieu qui dispose de tout le nécessaire en équipements et plateaux pour la télévision et le cinéma. Plusieurs grands films y ont vu le jour, d'Autant en emporte le vent à Matrix en passant par Kill Bill ou Citizen Kane. Pour l'heure, Apple chercherait d'abord à poser ses valises dans un lieu qui serve aussi de signal quant à ses ambitions. Les studios Culver se trouvent également dans le même périmètre que le siège de Beats.

Un autre signe de ces préparatifs a été l'arrivée en juin de Jamie Erlicht et Zack Van Amburg, débauchés après 12 années passées chez Sony Pictures Television. Ils supervisent maintenant les contenus vidéos d'Apple au niveau mondial, sous la direction d'Eddy Cue. D'après le Financial Times ils ont pour mission de mettre en chantier une douzaines de productions originales. Leurs états de service comprennent des séries reconnues telles que Breaking Bad (ainsi que son spin-off Better Call Saul), The Crown, Bloodline, The Shield, etc.

À une moindre échelle, cela rappelle le recrutement de Zane Lowe en 2015 et d'une petite brochette d'animateurs reconnus pour le lancement mondial de la radio Beats 1. D'après un agent interrogé par le quotidien financier, Apple est beaucoup plus active et disposée aujourd'hui à mettre les moyens nécessaires dans la production. C'était moins le cas il y a encore un an ou deux.

Apple a toujours su créer des plateformes de distribution, qu'il s'agisse de musique, de cinéma et bien sûr de logiciels. Il lui reste à prouver qu'elle est capable de transformer l'essai dans la création de contenus, pas informatiques cette fois, mais de divertissements télévisés. Elle a déjà connu l'échec lorsqu'elle s'est aventurée hors de ses sentiers battus, dans les réseaux sociaux, en essayant d'en doter iTunes.

Les quelques émissions proposées aujourd'hui, telles que Carpool Karaoke ou Planet of the Apps sont encore trop récentes pour que l'on puisse en mesurer les effets. Mais elles permettent à Apple de se faire la main à moindres frais. Quand bien même le résultat a été critiqué. Surtout elle se retrouve dans une position de challenger face à des ténors solidement installés tels qu'HBO ou Netflix. Mais c'est aussi une situation qu'elle connaît bien.

Il y a 15 jours, le Wall Street Journal donnait un chiffre de 1 milliard de dollars, le montant qu'Apple entendait dépenser pour remplir ses tuyaux. C’est la moitié de ce qu’a engagé HBO (Game of Thrones, Westworld…) en 2016 et six fois moins que ce que Netflix devrait dépenser cette année. C'est toutefois l'indication que ses intentions ne sont pas à prendre à la légère.


Tags
avatar -Kadix- | 

Moi aussi

avatar John McClane | 

@-Kadix-

Zut j'allais le dire !

avatar Remords Sincères | 

Jennifer Aniston ça va encore, mais Reese Witherspoon j'en gardais l'image d'elle dans Sexe Intentions
Et beh mon vieux, le temps a passé ... fiouf

avatar Sokö | 

On verra. Pour le moment, Netflix me suffit. Mes journées n'ont que 24 heures.

avatar Apollo11 | 

Toutes ces compagnies qui veulent faire comme Netflix... Ne savent-elles pas qu'en multipliant les offres, elles encouragent le piratage ? En Amérique du Nord, on coupe de plus en plus l'abonnement télé pour rejoindre Netflix. Pour économiser. Les gens ne s'abonneront pas à tous ces services. Le portefeuille a ses limites. Si on ne retouve pas assez de contenus chez l'un, on ira fouiller dans les recoins du web. De rien, bande de...

avatar Paquito06 | 

@Apollo11

Bah, Netflix est leader sur son marche (Disney vient de faire des siennes, on verra). Mais avec un abonnement à $10/mois sur Netflix, on le partage en 3-4 foyers. Ils pourraient gagner bien plus. C'est pas comme une ligne telephonique perso.

avatar jerry75 | 

Il va bientôt falloir 10 abonnements différents pour pouvoir voir ce que l'on veux ... ?
Comme dit plus haut, à un moment donné on a envie de reprendre certaines vielles habitudes sur internet !

avatar mrlupin | 

@jerry75

Les formes d'abonnement peuvent évoluer au profit du pay per view Mais a une autre tarif ou abonnement à la journée . Mais il est vrai qu'avec un marché hégémonique sur les offfres d'abonnement peut être qu'un bouquet de service réellement à la carte gratuit peut émerger en contre partie de data utilisateur

avatar Bigdidou | 

@jerry75

« Il va bientôt falloir 10 abonnements différents pour pouvoir voir ce que l'on veux ... ? »
Oui, on commençait à voire arriver cette chimérique licence globale, et il sont en train de tout détricoter.
Puis ils viendront ensuite pleurer à cause du piratage, nous traiter de voleurs, tout ça.
On connait le process.

CONNEXION UTILISATEUR