Amazon transmet bien des images et de l’audio à la police américaine sur simple demande

Nicolas Furno |

Amazon a reconnu officiellement pour la première fois que les données enregistrées par la gamme de produits Ring pouvaient être transmises aux autorités américaines sur simple demande, sans mandat et surtout à l’insu des propriétaires de ses produits. C’est dans une réponse à une question adressée par un sénateur que l’entreprise a ainsi noté avoir transmis des images et du son enregistrés par ses caméras à onze reprises depuis le début de l’année 2022.

Une sonnette vidéo de Ring (image Ring).

C’est la première fois que l’entreprise reconnaît ce partage des données avec la police sans autorisation des propriétaires, mais la pratique est bien connue. Amazon se défend de transmettre des vidéos ou de l’audio sur simple demande, l’entreprise précise qu’elle traite chaque requête des autorités pour vérifier l’urgence de la situation et ce n’est que dans ce cas de figure qu’elle met à disposition les images. Le problème, comme le note le sénateur, c’est qu’une entreprise privée décide seule de l’urgence de la demande et d’après lui, les données sont fournies même dans des situations qui ne l’exigeaient pas.

Sans cette question directe posée par un sénateur, Amazon n’aime pas particulièrement faire la publicité de cette possibilité, on s’en doute. L’entreprise n’a pas répondu aux questions d’Ars Technica, qui cherchait notamment à savoir si les onze requêtes depuis le début de l’année étaient dans la norme ou en augmentation. On ne connaît pas non plus le nombre de refus apportés par Amazon, ce qui serait utile pour savoir si les onze transmissions effectuées sont des exceptions ou la norme.

Les utilisateurs ont à leur disposition des options pour empêcher cet usage, la plus importante étant d’activer le chiffrement de bout en bout. Le cas échéant, plus personne ne peut accéder aux images, ni Ring, ni la police, mais ce réglage doit être activé pour chaque caméra et l’entreprise refuse de changer le paramètre par défaut, jugeant que c’est à ses clients de décider s’ils souhaitent en bénéficier. En outre, les caméras sur batterie ne disposent pas de l’option pour le moment, seules celles qui sont alimentées constamment la proposent.

Au-delà de Ring, Amazon peut aussi permettre aux autorités d’accéder à un flux audio enregistré par ses produits, ce qui inclut toutes les enceintes connectés Alexa, comme le précise The Verge. Ce partage simplifié des données ne concerne normalement que les États-Unis, les lois européennes sont plus strictes et l’accès aux données bien plus encadré.


avatar roccoyop | 

Ça donne vraiment envie les produits Amazon. 🤦🏻‍♂️

avatar powerpomme | 

@roccoyop

Tu crois que Meta (Facebook, what’s app, instagram) Google, Microsoft, se gênent pour collecter des données nous concernant, les partager, les revendre ? J’ai profiter des Prime Days pour me prendre un casque Bose 700, au lancement de l’application la première chose qui t’es demandé est, de créer un compte…. etc…. Sur ces points là, j’ai quand même bien plus confiance en Apple !

avatar oomu | 

@powerpomme

Nous sommes d’accord avec vous: tous ces outils et compagnies doivent être brisés

avatar powerpomme | 

@oomu

Je ne dis pas que les compagnies doivent être brisées, je dis simplement qu’en France, avec les lois qui protègent les consommateurs et leur vie privé, il est anormal d’avoir à fournir une adresse mail pour utiliser un produit, ou une application ! Idem pour les cookies, et les sites qui demandent à s’abonner si on les refuse, le choix activé par défaut devrait être le refus, sans avoir à se balader dans un menu compliqué, où il faut décocher 45 cookies avant d’enregistrer son choix !
Ne pas oublier que quand c’est gratuit, c’est nous le produit !

avatar armandgz123 | 

@powerpomme

Tu souhaites un web où chaque visite d’un site te coûte de l’argent ? Moi non 😅

avatar Laurent38 | 

Ben moi je ne suis pas contre un web payant, finalement. Quand je clique sur une page où on me demande d'accepter tous les cookies ou de payer, je réfléchis à deux fois et je me demande si j'ai envie de payer pour ça. Et généralement je n'ai pas envie, pas plus que d'accepter les cookies et d'être fiché et tracé. Je passe finalement mon chemin. Et du coup je me rend compte qu'à force de demander au gens de payer pour regarder de la m****, plus grand monde ne paiera pour ça et ceux qui en font arrêteront d'ne faire et se creuseront un peu plus pour diffuser du contenu interessant, qui en tout cas donne envie de payer. Si ça pouvait débarrasser tout le web du putacklick et de la course aux vues, ça libèrerait de la bande passante et on ferait des économies d'énergie substantielles en supprimant les serveurs dont le seul intérêt est d'héberger des millions de pages inutiles.

avatar CorbeilleNews | 

@Laurent38

👍🏻👍🏻👍🏻

avatar Godverdomme | 

C'est pourtant simple de trouver une alternative payante alors, non?
Si tu veux du gratuit et pas de publicités/tracking, c'est un peuvouloir le beurre et l'argent du beurre, et tout le reste...

avatar cecile_aelita | 

@Godverdomme

Et le cul de la crémière dans tout ça? 😅

avatar fredsoo | 

@cecile_aelita

Tout dépend de la crémière….

avatar cecile_aelita | 

@fredsoo

Je ne connaissais pas cette version de l’expression 😉

avatar lmouillart | 

D'après votre démonstration avec votre casque Bose ce n'est pas non plus car c'est payant que ce n'est pas le cas.

avatar themasck | 

dans mon quartier il y a beaucoup de cameras qui filment la rue , c'est interdit . interrogée , la prefecture me répond qu'elle ne peut rien faire et de se tourner vers la CNIL qui ne m'a jamais répondu .

avatar Paquito06 | 

@themasck

“dans mon quartier il y a beaucoup de cameras qui filment la rue , c'est interdit . interrogée , la prefecture me répond qu'elle ne peut rien faire et de se tourner vers la CNIL qui ne m'a jamais répondu .”

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2517

avatar Paquito06 | 

@powerpomme

“Tu crois que Meta (Facebook, what’s app, instagram) Google, Microsoft, se gênent pour collecter des données nous concernant, les partager, les revendre ? J’ai profiter des Prime Days pour me prendre un casque Bose 700, au lancement de l’application la première chose qui t’es demandé est, de créer un compte…. etc…. Sur ces points là, j’ai quand même bien plus confiance en Apple !”

A la difference pres, c’est que google, meta et microsoft stipulent clairement depuis toujours qu’ils collectent les donnees, afin de s’en servir pour du ciblage publicitaire (pas de la simple revente). Et tu serais pas surpris d’apprendre qu’apple collecte egalement des donnees, anonymise celles-ci, et les revend aux copains comme Meta par exemple. Mais on peut avoir davantage confiance, oui 😀

avatar en chanson | 

@roccoyop

Et les produits Apple ? Ils sont exonérés du patriot act?

avatar cherbourg | 

Appeler cela « Partage simplifié » est pour le moins insolite…

avatar anonx | 

Apple ferait de même si elle vendait des sonnettes 🤡

avatar Travis_Scott | 

@anonx

Apple chiffrerait de bout en bout l’enregistrement de ses sonnettes. Si Amazon vendait des smartphones, ils donneraient tout aux autorités.

avatar anonx | 

@Travis_Scott

Je vois pas le rapport.

avatar oomu | 

@anonx

Je vois le rapport

avatar anonx | 

@oomu

C'est bien j'annule votre rdv de cet aprem pour Afflelou?

avatar powerpomme | 

@anonx

Ça m’étonnerais fort qu’Apple fasse pareil s’ils vendaient des sonnettes ! Obama, trump et le sénat ont suffisamment pesté contre eux, devant leur refus de déverrouiller des iPhones de suspects dans de grosses affaires !

avatar anonx | 

@powerpomme

Oh ouiiiii ça nous étonnerait tous 🙄😂😂😂😂

Puis le Patriot Act ainsi que le Cloud Act ne sont qu'un fantasme des complotistes 😂😂😂

https://www.google.com/amp/s/www.journaldugeek.com/2021/05/19/apple-livre-des-donnees-icloud-au-fbi-dans-le-cadre-dune-enquete/amp/

avatar Krysten2001 | 

@anonx

Pas du tout. Elle chiffrerait le tout de bout en bout.

avatar anonx | 

@Krysten2001

Et donc?

Je crois que vous maîtrisez pas le sujet de bout en bout 😂

avatar Krysten2001 | 

@anonx

Bien sûr que si. Les autorités ne seront pas surveillées une personne à son insu 😉

avatar r e m y | 

Inutile d'utiliser le conditionnel... Apple FAIT de même en cas demande "urgente" de la police.
Entre juillet et décembre 2020, Apple a reçu 1 162 demandes de ce type dans 29 pays, et a fourni des données dans 93 % des cas. (Je n'ai pas trouvé de données plus récentes)

Ils ont d'ailleurs reconnu récemment (tout comme Meta) s'être laissé abuser par des arnaqueurs s'étant fait passés pour la Police et leur ont transmis des données personnelles (sans en informer les personnes concernées, évidemment).

Tant que TOUT ne sera pas chiffré de bout en bout, ces grands groupes américains, soumis au Patriot Act, seront susceptibles de fournir à la police, sur simple demande, toutes les données non chiffrées dont ils disposent sur nous.

avatar Godverdomme | 

Tiens, un commentaire objectif, ca fait bizarre ici...

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

« Apple FAIT de même en cas demande "urgente" de la police. »

On est vraiment pas sur le même type de données et de façon de penser entre les deux entreprises…

Là où Apple chercher à en savoir le moins sur nous, chiffrer de bout en bout,… et à en donner moins aux forces de l’ordre, Amazon c’est tout le contraire.

On l’a bien vu avec San Bernardino,…

Apple donne ce qu’elle peut donner.

avatar anonx | 

@Krysten2001

Sans Bernardino date de 2015...

Depuis :

Le Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act ou CLOUD Act (H.R. 4943) est une loi fédérale des États-Unis adoptée en 2018 sur l'accès aux données de communication (données personnelles), notamment opérées dans le Cloud. Elle modifie principalement le Stored Communications Act (en) (SCA) de 1986 en permettant aux instances de justice (fédérales ou locales, y compris municipales [1]) de contraindre les fournisseurs de services établis sur le territoire des États-Unis, par mandat ou assignation, à fournir les données relatives aux communications électroniques, stockées sur des serveurs, qu'ils soient situés aux États-Unis ou dans des pays étrangers.

avatar Krysten2001 | 

@anonx

Faut encore que les données qu’ils demandent,soient transmissibles😉
J’ai hâte qu’iCloud soit chiffre de bout en bout complètement.

avatar anonx | 

@Krysten2001

C'est de l'utopie, il y aura toujours des clefs de déchiffrement 🥲

avatar r e m y | 

En donner le moins aux forces de l'ordre? Selon Les chiffres donnés par Apple elle-même, elle a fourni les données demandées par la police dans 93% des cas.
Quant au chiffrage de bout en bout, ça avance petit à petit chez Apple, c'est vrai, mais il y a encore des pans entiers de données qui ne sont absolument pas chiffrées, notamment tous les eMails, et des données qui sont sauvegardées cryptées mais dont Apple conserve la clé de déchiffrage, comme les photos de la photothèque iCloud.
Apple a quand même beaucoup de données qu'ils peuvent fournir sur demande de la police.

Pour l'iPhone de San Bernardino, ca n'a rien à voir. Le FBI avait besoin de déverrouiller l'iPhone ce qu'Apple ne peut pas faire. Par contre, comme Apple l'a expliqué elle-même pour montrer qu'elle avait collaboré avec le FBI, les sauvegardes non chiffrées de cet iPhone ainsi que toutes les données du compte iCloud du propriétaire ont été fournies !

C'est une obligation légale aux USA et Apple n'est pas au-dessus des lois.

avatar lmouillart | 

Même si c'est chiffré de bout en bout, ils ont l'obligation de permettre l'accès aux données ou systèmes par les services de renseignement. Il y a donc forcément une clé, une faille, une combinaison de faille, ou autres. C'est une obligation légale.
Les questions pour les autres affaires sont pour le tout venant, police, justice ...

avatar jeantro | 

Très belle initiative Amazon, j’espère que les autres suivront le même chemin 👍

avatar oomu | 

Et c’est effectivement un problème.

avatar raf30 | 

Ça donne pas envie d’acheter les routeurs Amazon…..

avatar kaya | 

Je n'arrive pas à imaginer ces sonnettes à l'extérieur.
Je les vois vite volées ou vandalisées

avatar Moebius13 | 

@kaya

Ça dépend où tu habites, là où j'ai ma maison, le quartier est suffisamment calme, et l'environnement secure pour mettre une telle sonnerie.

J'ai installé une serrure connectée avec un module de reconnaissance biométrique et compatible iOS à l'entrée et personne n'est venu arracher la platine de contrôle pour le moment.

avatar kaya | 

@Moebius13

Ça me rappelle une citation de Geluck :
" Il paraît que même à Monaco les rues ne sont plus sûres. Les milliardaires n'osent plus sortir le soir... Il y a des millionnaires qui rôdent "

avatar cecile_aelita | 

@kaya

😂😂!!
Excellent

avatar Sindanárië | 

tout le monde fait ce qu’il veut sans tenir plus aucun compte des règles … les représentants et les premiers acteurs de ces règles en premier!
Supprimons toutes les lois, au moins tout sera enfin cohérent et laissons faire…

avatar R-APPLE-R | 

🫣😠😡🤬 rien d’autre à dire !

avatar Touriste85 | 

Oui, et alors ? C’est quoi l’information ? Si la police le demande, c’est pas pour faire les voyeurs. Un moment, faudrait peut être utiliser son cerveau plutôt que de réagir de manière spinale.

avatar r e m y | 

L'information, le problème plutôt, est très bien expliqué par ce sénateur américain:
on laisse une société privée décider si la demande de la police est justifiée, ou pas, et si elle répond bien à l'exception prévue dans le droit américain qui permet de se passer de tout mandat délivré par un juge, en cas d'urgence.

avatar Paquito06 | 

@r e m y

“on laisse une société privée décider si la demande de la police est justifiée, ou pas, “

Je veux pas pinailler, mais on ne parle pas de justification, mais de priorisation:

“Le problème, comme le note le sénateur, c’est qu’une entreprise privée décide seule de l’urgence de la demande”

Amazon repond quoi qu’il arrive, mais dans un ordre de preference (si prouvé, amazon peut aussi tres bien traiter a la chaine dans l’ordre des requetes reçues, on sait juste qu’elle a le choix). C’est bien ca?

Apres que ca vienne de la police aux US ou d’un juge comme en France, c’est pareil, on va pas prevenir l’utilisateur qu’il est sur ecoute quand on enquete sur lui. Et si enquete il y a, au nom de la liberte, propriete privee, on aiderait un malandrin a se planquer? Et puis quoi encore.

avatar r e m y | 

On ne sait pas si Amazon répond quoi qu'il arrive. A la différence d'Apple qui avait publié des chiffres (ils avaient répondu favorablement dans 93% des cas sur 6 mois en 2020), Amazon n'a pas fourni ce genre de données (comme précisé dans l'article). Donc ce que pointe ce sénateur me semble non dénué d'intérêt.

Nota: aux USA aussi ce genre de demande d'obtention de données privées nécessite un mandat d'un juge, sauf cas d'urgence. On laisse donc Amazon (ou Meta, Google ou Apple qui sont soumis aux mêmes lois) décider si l'urgence est réelle ou pas et donc si ils doivent fournir les données demandées ou ne pas donner suite (comme le fait Apple, donc, dans 7% des cas, selon les chiffres qu'ils avaient fournis).

avatar Paquito06 | 

@r e m y

Merci pour les chiffres.
Bon on n’a pas trop de donnees amazon donc difficile de se faire une idee precise aussi.

avatar Abd Salam | 

@Paquito06

Les garanties de l’état de droit… c’est tout ce qu’on demande !

Et personne ne dit qu’une personne faisant l’objet d’une enquête doit forcément en être informé ! c’est une caricature ou de la simple ignorance crasse ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR