Les icônes creuses plus difficiles à lire que les icônes pleines ?

Stéphane Moussie |

En matière de design, iOS 7 a donné un vrai coup de jeune à un système qui n'avait quasiment pas évolué en six ans. Pour autant, certains choix d'Apple sont discutables. L'un d'entre eux, c'est le « vide » des icônes. Les icônes qui permettent de passer d'une section à une autre dans une app et les icônes de partage sont creuses. C'est comme si un enfant (Jony Ive) avait oublié de colorier à l'intérieur des lignes d'un dessin. Les icônes sont ainsi plus « légères », mais d'après Aubrey Johnson, un designer logiciel, c'est au détriment de la lisibilité. Selon lui, il faut plus de temps pour comprendre ces icônes creuses.

En haut, des icônes creuses.

Curt Arledge, un étudiant en interface utilisateur, a cherché à vérifier si les icônes d'iOS 7 demandaient effectivement plus de temps de compréhension. Il a pour cela mené une étude en ligne. Les participants devaient associer le plus rapidement possible les icônes (vides et pleines) avec leur label. Plus de 1 000 personnes ont pris part au test, mais Curt Arledge prévient que l'échantillon n'est pas représentatif de l'ensemble des utilisateurs d'iPhone. Ce sont surtout des technophiles qui ont contribué.

Quel type d'icône est le plus rapidement identifiable ?

Il ressort de cette étude que les utilisateurs identifient quasiment à la même vitesse les deux types d'icônes : « les icônes creuses ont été sélectionnées 0,1 seconde plus lentement en moyenne. » En creusant, l'étudiant a trouvé qu'une combinaison demandait, elle, un peu plus de temps. Les icônes creuses sur fond noir (qu'Apple n'utilise pas) ont demandé 0,17 seconde de plus que les autres pour être identifiées.

Curt Arledge conclut en expliquant que ce n'est pas tant le remplissage des icônes qui comptent, que leur position dans l'interface, comme le prouve une autre étude. Une fois que l'utilisateur a compris l'icône, il va avant tout mémoriser son emplacement. Toujours est-il qu'Apple a dû se rendre compte que les icônes creuses d'iOS 7 n'étaient pas si optimales que cela, puisque certaines d'entre elles ont été remplacées par des icônes pleines dans iOS 8.

iOS 7 / iOS 8
Pour aller plus loin :

avatar EricdeB | 

Ben ça semble logique… C’est un peu comme les lettres. On les identifie mieux pleines que creuses (une typo outline est à 99,9% du temps utilisée en titre. Jamais en texte). Et c’est d’autant plus vrai quand ça représente un objet, habituellement plein, représentant une masse dans la réalité.

avatar Hugo-29 | 

Je suis pas a 0,17 secondes Perso...

avatar dperetti | 

Vous ne vous rendez pas compte à quel point 0.1s, s'agissant d'identification visuelle c'est énorme !!
Cela confirme que cette tendance induit une véritable fatigue cérébrale, que personnellement je ressens clairement devant iOS7 par rapport à iOS6.

avatar Xalio | 

@dperetti :
C'est clair qu'il ne faut pas parler en secondes mais en millisecondes, c'est énorme!

avatar tchit | 

@dperetti :
Oui mais c'est juste la première fois. Une fois que l'identification est effectuée tu n'as plus à la faire chaque fois que tu regardes ton écran.

avatar dperetti | 

Justement, si !

avatar readrom | 

Personnellement, je préfère les icônes creuses d'iOS 7 aux nouvelles d'iOS 8. L'ensemble paraît plus léger, plus agréable.

avatar tchit | 

C'est chaud d'être cérébralement fatigué par iOS :D

avatar misc | 

Il n'y avais qu'à me demander, c'est complètement débile. Ils n'ont jamais réglé leur réveil avec la tête dans le cul chez Apple. Et ils ont tous des yeux de lynx.

avatar Kensei68 | 

Pour ça ils ont développé Siri...

avatar heret | 

Les icônes creuses et le faible contraste et les zones d'actions pas toujours clairement matérialisées, c'est peut-être design, mais ça n'est pas ergonomique. L'UI d'iOS 7 est peut-être plus jolie (les goûts, les couleurs, toussa...) mais elle est surtout moins efficace.

avatar Silverscreen | 

C'est non seulement logique, mais, à mon avis, voulu.

Ex : les icones de partage d'une photo : les icones pleines (flickr, facebook etc) sont les plus utilisées et les autres (impression, mise en fond d'écran etc) moins...

avatar Silverscreen | 

De plus une icône vide posée sur un carré coloré ajoute un second identifiant chromatique pas mentionné dans cette étude...

avatar Yanik | 

Pleines ou creuses, certaines icônes d'iOS 7 sont difficiles à identifier.
Après m'être habitué (mais pas résigné) au style layette/bisounours, c'est ce qui me gêne le plus.

avatar dperetti | 

+1 C'est spécialement atroce dans Mail où en plus de cela elles sont moches et disproportionnées.

avatar Applesoft | 

J'aime bien IOS 7 mais pas pour les icônes où je pense depuis le début que l'on a régressé pour les raisons mentionnées dans l'article.

Le choix d'une police trop fine est une autre erreur du même acabit. L'œil met plus de temps au final. C'est moins agréable pour lire. D'ailleurs je note qu'Apple tend à revenir doucement sur la finesse de police.

Quant au skeuomorphisme, je pense que son abandon est allé trop loin. Ça rend l'UI froide et neutre, ça déshumanise ... Et ils reviendront en arrière aussi en partie, j'en suis certain.

Finalement, ce que j'approuve, c'est le flat et l'élimination des effets de brillance qui étaient too much à force.

avatar FreeDa | 

Sur l'image comparant les deux centres de contrôle, c'est en effet flagrant que les icônes sont bien plus lisibles que sur iOS 7 !

avatar Kensei68 | 

Le contraste, y'a qu'ça d'vrai !

avatar iDanny | 

Tiens dans les mails dans iOS 8 l'expéditeur est en 2ème position, sous le destinataire... c'est con ! °_°

avatar tchit | 

@iDanny :
C'est le dossier Mails envoyés voilà tout

avatar iDanny | 

@tchit :

Ok, je sors [ | ]

:)

CONNEXION UTILISATEUR